La fête dans l’espace avec « Que Tengo » et « AÄlma Dili », les 1er et 8 septembre » !!!

Les derniers feux de l’été brillent encore au café de l’Espace qui clôture sa saison estivale en beauté avec Que Tengo et AÄlma Dili ! Deux super remèdes pour surmonter la gueule de bois de la rentrée et son cortège d’emmerdements ! Alors, prêts pour de la cumbia explosive et du balkan western déjanté ? Venez  faire la svadba dans l’espace … ça va être  caliente !

 

 

Que Tengo: 1er septembre / 21h00  / 4€ /6 €

 

 

Que Tengo, c’est une immersion dans un univers original et explosif, teinté de Cumbia, de salsa, de rock ou de reggae ! Leur seule vocation ? Vous faire danser et jumper! Dès les premières notes, le quartet montpelliérain annonce la couleur avec leur musique à la fois latine et urbaine que porte la joie communicative de la chanteuse hispano-marocaine, « Ambar Gonzalez Bouab ». Textes, poétiques et lucides, (écrits en espagnol, français et arabe), ambiance survoltée, ça va chauffer au café de l’espace ! Caramba !!!

 

 

 

AÄlma Dili : 8 septembre / 21H/ 4€ /6 €

 

 

AÄlma Dili  signifie « l’âme des fous »… Et elle leur va bien, cette appellation, aux Apaches de Montreuil ! Car s’ils font bien preuve de folie sur scène, ils la matérialisent et la concrétisent sous d’endiablées envolées de musique tzigane déjantée mâtinée de western balkanique ou de rock’n’roll’. Sacré cocktail créatif ! Coup de cœur de la radio « FIP », chouchou de Télérama, ce groupe authentique et fort, pour ne rien gâcher, manie l’humour et sait parler d’amour sans mièvrerie, entre franche rigolade et morceaux parfois engagés, avec une facilité déconcertante et une bonne humeur communicative ! Les violonistes Milko et Clément, le guitariste Beni et le contrebassiste Johnny Montreuil vont, c’est évident, réveiller votre âme de tzigane, de fêtard, de danseur !! Bref ça va être énorme pour la dernière de l’été (indien!)

 

 

Pour tout renseignement, téléphonez au Café de l’Espace : 05 55 67 51 38 (ou par mail eaaf@orange.fr)

Une petite restauration sur place est possible !

 

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *