I love TransMedia ! du 5 au 8 octobre à la Gaîté Lyrique

I LOVE TRANSMEDIA revient en 2017 pour une nouvelle édition. Le festival de la création numérique mettra à l’honneur cette année la réalité virtuelle avec onze œuvres sélectionnées par un jury international ainsi qu’une exposition d’œuvres destinées au jeune public, et un focus sur la création numérique colombienne dans le cadre de l’Année France-Colombie 2017. Et toujours au programme de cette 6ème édition :  les prototypes issus du TIU Lab, le laboratoire pédagogique qui accompagne tout au long de l’année la réalisation de projets étudiants innovants et dévoile les jeunes talents de la création numérique ; la programmation nocturne éclectique à l’occasion de la Nuit Blanche, avec des concerts augmentés et un marathon de webséries ; un programme de tables rondes interrogeant les différentes mutations de l’industrie culturelle.

 

LE  7ÈME DEGRÉ DE LIBERTÉ : Programmation réalité virtuelle

Réalisée en collaboration avec un comité international, la sélection met à l’honneur la diversité des genres, fiction, animation, documentaire, jeu vidéo, et la puissance d’immersion d’une forme en pleine effervescence, la réalité virtuelle. Les onze projets que vous pourrez découvrir cette année offrent un panorama incontournable de la scène internationale.

Alteration – Okio Studio

 

Arden’s Wake – Penrose Studios

 

Broken Night – Eko Studio

 

Chocolate – Gentle Manhands – Viacom NEXT

 

Dark Days – Parallel Studio

 

Dear Angelica – Oculus Story Studio

 

Hallelujah – With In Original – Lytro technology

 

Job Simulator – Owlchemy Labs

 

Pearl – Google Spotlight & Evil Eye Pictures

 

Superhot – SuperHot Team

 

Zero Days VR – Scatter

 

 

KILS LOVE TRANSMEDIA : programmation jeune public : Livres augmentés, applications mobiles, installations ou films en VR… Le patrimoine destiné au jeune public ne cesse de s’enrichir de projets innovants et les jeunes générations sont de plus en plus sollicitées par les technologies et les nouveaux médias pour apprendre ou se divertir. Avec cette première exposition consacrée au jeune public, nous voulons rendre hommage à des projets qui font de la technologie une matière sensible et poétique. Les écrans n’isolent plus les parents des enfants mais deviennent des fenêtres sur les émotions, microscopes pour comprendre les sciences, passeurs pour rouvrir les livres et surtout, des voies express pour l’imaginaire. L’exposition des projets destinés à la jeunesse est ouverte à tous les enfants, petits et grands, qui pourront tester librement les installations. La programmation sera accompagnée d’une série d’ateliers réalisés en partenariat avec les artistes et les studios de production.

 

Graou n’a pas sommeil, Kaisa Apponen et Anne Vasko, Nathan avec Step in Books, sortie le 10 octobre 2017.

 

Homo Machina, conçu par Marc Lustigman, Noam Roubah et Oli­vier Bonhomme, Darjeeling productions avec Arte creative, 2017.

 

Oh mon chapeau ! conçu par Anouk Boisrobert et Louis Rigaud, Hélium, 2014.

 

Même pas peur, conçu par Marion Desvilettes et Noémie Diaz, Piri Collection, 2017.

 

Les cahiers de dessins animés, par Claire Faÿ, Les éditions animées et Blink Book.

Le distributeur d’histoires courtes par Short Edition.

 

Temps calme, de Fabrice Michel et Elena del Vento, Small Bang, 2017.

 

Watch out ! de Apelab avec RTS et SRG SSR, 2016.

 

Avec quelques briques, conçu par Cléa Dieudonné et Vincent Godeau, avec L’Agrume, 2015.

Ma fabrique à histoires, de Lunii

 

LABORATOIRE INNOVANT : TIU LAB programmation de projets étudiants : I LOVE TRANSMEDIA a mis en place un laboratoire pédagogique unique en son genre, réunissant professionnels et étudiants dans le but de créer une émulation commune autour de projets originaux à destination des plateformes numériques. L’ association TIU, organisatrice de l’événement, a pour but de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes en suscitant des rencontres et des sessions de travail avec les professionnels autour de leurs projets d’œuvres transmedia tout au long de leur cycle d’études. Livres, jeux de société ou calendriers augmentés, applications, réalité virtuelle, jeux vidéo, revue transmedia, ces projets étudiants innovants ont vocation à être produits et diffusés. La médiation est assurée par les étudiants eux-mêmes, occasion d’échanger avec des porteurs passionnés, désireux d’aller à la rencontre du public et des professionnels susceptibles de les accompagner vers la mise sur le marché de leurs œuvres.

 

A corps perdu, d’Allan Michel – École supérieure des Arts Appli­qués et Textiles, Roubaix.

 

Calypso, de Mickael Chanrion, Agustina Garcia, Pauline Girardin, et Antoine Rizzo – Les Gobelins, Annecy.

 

Clash ! de Marie-Nathalie Aubry, Doriane Balin, Vincent Catel, Jordan Kiefer, Mathieu Renard, et Agnès Tiberghien – Celsa, Paris.

 

 Abbyssee, de Rémi Mercier – Lycée Jacques Prévert, Boulogne.

 

Heritage, de Gwennael Codet-Hache, Adrien Gilly, Natacha Lefèvre, Samuel Lepoil, et Dimitri Roziecki – Les Gobelins, Paris.

 

In the Long Run, d’Alessandra Bogi, Xavier Lemoine, Alice Lepetit, et Frédéric Ruiz – Les Gobelins, Paris.

 

Re:Dite, de Gaëlle Champion, Louise Perreadin, et Guillaume Verguin – Lycée Jacques Prévert, Boulogne.

 

Secret Societies, de Yasmina Azeri, Augustin De Vita, Nicolas Du-fort, Corrado Longoni, Maxime Neveu, et Manon Tardif – Les Go­belins, Paris.

 

Story Keeper, de Valentin Comte, Laurent Miler, Adrien Morisse, et Lorry Packo – Les Gobelins, Paris.

 

Yokaï, de Mélanie Ayyad, Gaëlle Le Guischer, et Michael Radici – L’Institut supérieur des Arts Appliqués – Paris.

 

ÉCHAPPÉE COLOMBIENNE : programmation pays invité : La scène colombienne numérique est en pleine effervescence, et témoigne de l’urgente nécessité de tourner la page d’une époque troublée, après plus de cinquante ans de guerre civile. Comme nous y invite le Président colombien et prix Nobel de la Paix Juan Manuel Santos dans le cadre de l’Année France-Colombie 2017, I LOVE TRANSMEDIA participe à “promouvoir un nouveau regard, plus actuel et plus profond” sur la Colombie. Dans ce contexte, le web est un vecteur privilégié, tout comme les écritures numériques en général. I LOVE TRANSMEDIA réserve une fenêtre dédiée à trois projets transmedia, à retrouver dans les espaces d’exposition au premier étage, et à un DJ / artiste visuel qui se produira en ouverture de la Nuit Blanche.

 

4 Rios, Elder Manuel Tobar

 

El Centro Bogotá, Alejandro Angel

 

Paciente, Jorge Caballero

 

RENCONTRES : La révolution numérique conduit à des transformations de plus en plus profondes de l’industrie culturelle. Les professionnels invités, créateurs, producteurs, diffuseurs, acteurs privés ou publics, viennent partager leur vision afin de faire part des opportunités fantastiques de renouvellement des écritures, des modèles de production et de diffusion.

 

JEUDI 5 OCTOBRE

 L’éducatif n’a rien de poussiéreux ! ­ : Les plateformes et technologies numériques ont donné un souffle nouveau à la création de contenus éducatifs, conduisant à une attractivité et une créativité singulières. Faire face aux nouveaux usages est un enjeu de taille pour l’éducation et la citoyenneté. Nos invités évoqueront aussi bien les enjeux politiques de ces transformations que le dynamisme de cette nouvelle scène. Table ronde animée par Alexandre Hallier.

Eté, le feuilleton BD sur Instagram ­: Les producteurs des aventures amoureuses qui ont accompagné votre été présenteront cette success story pensée avec ARTE pour une diffusion sur Instagram. Ils présenteront au public les conditions qui ont permis de rencontrer le succès sur une plateforme de diffusion originale.

 

Musique et immersion ­: A l’heure du son binaural et de la spatialisation tous azimuts, en salle de cinéma, en jeu-vidéo ou en réalité virtuelle, Christophe Héral, compositeur entre autres de la musique des jeux vidéo Beyond Good and Evil et Rayman, et Vincent Courtois, compositeur de la musique du film Ernest et Célestine et du film interactif Tantale, discuteront de leurs expériences respectives en matière de composition musicale pensée spécifiquement pour les narrations interactives. Animée par Damien Mecheri.

Canal+ et le “transmedia d’accompagnement” : Quels enseignements tirer du “transmedia d’accompagnement”, ces dispositifs narratifs conçus pour accompagner de programmes diffusés à la télévision ou au cinéma ? Véronique Davidson, chargée d’études prospectives passée au préalable par la direction du transmedia chez Canal+, nous offrira un retour d’expérience des dispositifs mis en place autour de séries comme Braquo, Bureau des Légendes ou Versailles. Depuis ses nouvelles responsabilités, elle pourra également partager sa vision prospective de l’environnement médiatique.

Lytro Immerge : promesses de la technologie plénoptique ­ Présentée comme la solution révolutionnaire pour la VR cinématique et mise à l’honneur cette année au Festival de Cannes avec Hallelujah (projet à découvrir pendant I LOVE TRANSMEDIA dans l’espace d’exposition), Lytro Immerge permet de se mouvoir au cœur d’une scène filmée. Assister à la présentation d’Annie Hanlon et Steven Swanson, c’est mieux comprendre la technologie plénoptique et ses promesses d’immersion.

Retour sur : Alteration ­: Alteration, projet VR d’anticipation diffusé par ARTE et produit par Okio Studio, met en scène une expérience sur l’étude des rêves qui tourne mal. Le projet est disponible depuis le 6 juillet sur l’Oculus Store et visible dans les espaces d’exposition pendant I LOVE TRANSMEDIA. Antoine Cayrol et Gilles Freissinier reviendront sur les origines de cette production et sur le montage d’un projet réunissant des partenaires internationaux.

 

VENDREDI 6 OCTOBRE

Global Media Connect : Organisé par Imaginove en partenariat avec le centre de résidences De l’écriture à l’image, l’appel à projets GMC a sélectionné cinq projets innovants à présenter devant un public de professionnels et d’experts invités, afin de leur faciliter l’accès à la production et à la diffusion. Sur inscription et réservé aux professionnels : contact@ilovetransmedia.fr

Live Action VR, toujours le casse-tête ? ­ : La chaîne de production de la réalité virtuelle cinématique pose encore de nombreux problèmes à ceux qui osent s’aventurer sur ces terrains mouvants. De la captation au traitement, François Klein, auteur du livre “Réaliser son premier film en réalité virtuelle” et producteur chez DVMobile, évoquera les écueils à éviter, les difficultés à anticiper et les limites encore existantes des dispositifs actuels de prise de vue et de postproduction.

Retour sur : Libérez Emilie : dispositif d’accompagnement sorti pour le lancement de la deuxième saison de la série Les Témoins diffusée sur France 2, Libérez Emilie est un escape-game mi-IRL mi-VR. Marc Herpoux et Joffrey Lavigne nous éclaireront sur le dispositif en ligne, et sur l’expérience éphémère.

 

La Scam Invite : Pierre Cassou-Noguès et Maurice Benayoun : réalité Virtuelle : de la Genèse à l’Apocalypse ! ­

La Scam invite au dialogue Maurice Benayoun, artiste pionnier des technologies immersives et interactives, et Pierre Cassou-Noguès, philosophe et mathématicien, scrutateur du Sujet Digital. A l’occasion de cette sixième édition du festival I LOVE TRANSMEDIA, l’artiste et le philosophe s’interrogeront sur la place que prend aujourd’hui dans nos vies l’espace virtuel ; virtuel qui nous aspire et nous appelle à découvrir des sur-réalités comme autant de promesses de mondes meilleurs que de cruelles dystopies.

Retour sur : The Enemy : Après quatre années de production, The Enemy a été présenté pour la première fois à l’Institut du Monde Arabe. Ce projet propose au spectateur de venir à la rencontre, virtuelle mais néanmoins troublante, des combattants des conflits les plus irréductibles de la planète. Karim Ben Khelifa, Chloé Jarry et Antonin Lhôte reviendront sur cette production et sur le succès rencontré à l’occasion de la sortie.

 

Marc-Antoine Mathieu, le S.E.N.S de l’histoire : dessinateur et auteur de BD reconnu, Marc-Antoine Mathieu explore depuis quelques années des territoires nouveaux. De l’adaptation de sa bande-dessinée 3 Secondes en vidéo diffusée très largement sur les réseaux sociaux, à son travail sur S.E.N.S en réalité virtuelle produit par Red Corner, il témoignera de son goût pour ces nouvelles formes d’écriture, et des mutations apportées par ces nouveaux outils dans la démarche artistique et dans le rapport de l’auteur à son public.

 

Eniarof : quand fête foraine rime avec technologie : Eniarof (foraine à l’envers) se définit comme une fête foraine itinérante qui cherche à renouer avec l’étrangeté d’autrefois en la mélangeant aux influences technologiques contemporaines. On pourrait se demander ce qu’une reconstitution de fête foraine vient faire aux côtés d’expériences numériques ou de réalité virtuelle. Mais quand cette initiative déconstruit et reconstruit notre rapport aux jeux vidéo et aux interfaces, elle sonne remarquablement juste. A l’occasion de la sortie du livre Eniarof, Douglas E. Stanley, auteur et co-créateur du concept aux côtés d’Antonin Fourneau, nous fera mieux découvrir cette démarche singulière.

 

A la rencontre de la création numérique colombienne : dans le cadre de l’année France – Colombie, I LOVE TRANSMEDIA met à l’honneur la création numérique colombienne avec l’exposition Échappée Colombienne. A l’occasion de cette rencontre les représentants des projets exposés reviendront sur le processus créatif de ces nouvelles formes de narrations et enjeux sous-jacents.

 

SAMEDI 7 OCTOBRE

Tableaux à viVRe : Après La Tentation de Saint-Antoine, exposée lors de la dernière édition d’I LOVE TRANSMEDIA, ARTE élargit sa proposition de documentaires en réalité virtuelle sur les grands tableaux de maîtres. Avec Les Ménines de Diego Velázquez cette année, Les Jeux d’enfants de Brueghel ou encore Le Cri de Munch, les spectateurs pourront découvrir ces œuvres du patrimoine sous un angle totalement nouveau depuis leur smartphone sur l’application ARTE360. Daniel Khamdamov, chargé de programmes au sein de l’unité Arts et Spectacles d’ARTE viendra présenter la collection et les ambitions de la chaîne franco-allemande, accompagné de cinq producteurs travaillant chacun sur un tableau pour étoffer cette ambitieuse collection.

Les Ménines de Diego Velázquez : d’après le tableau de Diego Velázquez présenté par le réalisateur Carlos Franklin, produit par les Poissons Volants.

 

NUIT BLANCHE : pour la quatrième année consécutive, I LOVE TRANSMEDIA vous tient éveillé toute la nuit, samedi 7 octobre, à l’occasion de la Nuit Blanche parisienne. Cette programmation nocturne et éclectique vous fera découvrir la culture numérique sous ses formes les plus dansantes.

Au PROGRAMME : une nocturne des expositions jusqu’à minuit ; un marathon de webséries en partenariat avec le festival Séries Mania par le Forum des Images, Arte Creative et IRL des Nouvelles écritures de France Télévisions ; des concerts immersifs, à la croisée de la musique électronique et du numérique, profitant de l’écran à 360° de la Grande Salle de la Gaîté lyrique.

MIRO SHOT : Plus qu’un concert, plus qu’un groupe, le collectif Miroshot vous fera vivre une nouvelle forme de performance live en réalité virtuelle.

LAS HERMANAS : La scène musicale d’Amérique latine évolue entre le tropical et les sons électro. Las Hermanas voyage dans le temps pour faire revivre de vieux souvenirs, rythmes et mélodies. Issu de l’esprit créatif de l’artiste Diego Cuellar, Las Hermanas propose un voyage introspectif sur la piste de danse à travers l’histoire et les sons. Plus qu’un concert, plus qu’un groupe, le collectif Miroshot vous fera vivre une nouvelle forme de performance live en réalité virtuelle.

 

Children of The Light : Carte blanche au collectif d’artistes visuels Children of the Light à l’occasion de la Nuit Blanche pour célébrer leur cinq d’existence. Le fameux 360 de la grande salle de la Gaîté Lyrique sera l’occasion d’une rétrospective live de leurs installations et scénographies réalisées ces dernières années. Avec les live de : Suzanne Kraft, Strange Boutique D.K. et Gilb’r

 

Christine Le Garrec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *