Foire du Livre de Brive 2017: billet de bonne humeur !

La foire du livre de Brive a encore atteint cette année un nombre record de visiteurs ! C’est donc dans un bain de foule (sans remous) que je suis partie en quête de belles rencontres et de jolies découvertes… Le plaisir était au rendez-vous, car, on ne le dira jamais assez… Les auteur(e)s et les illustrateurs (et illustratrices) sont charmant(e)s et tout à fait fréquentables ! Merci à toutes et à tous pour votre accueil ! Un grand bravo également à l’organisation et aux bénévoles !

 

 

 

Première impression : contente d’avoir pu brandir mon accréditation pour accéder au temple de la littérature sans faire la queue ! Celle-ci était immense et je pense qu’au bas-mot, il fallait plus de deux heures d’attente pour pénétrer dans l’enceinte de cette Foire du Livre « cru » 2017… Les visiteurs, acharnés, n’auraient raté l’évènement pour rien au monde ! Malgré la foule, on pouvait circuler (relativement) facilement aux stands et on pouvait approcher la plupart des auteurs, sauf bien sûr des stars inacessibles qui ont dû avoir des crampes aux poignets à force de dédicacer des montagnes d’ouvrages (toujours avec le sourire)… A moins d’être très patients !

Flâner à la foire du Livre, c’est se trouver à chaque coin de stand  face à des gens qui, par la grâce et la qualité de leur écriture, vous ont fait rêver, réfléchir, vibrer, pleurer ou rigoler pendant de longues heures de lecture… C’est découvrir des auteurs inconnus, feuilleter leurs ouvrages et en discuter avec eux… C’est la frustration de ne pas même avoir croisé des auteurs adulés, fantasmés et invisibles (Laurent Gaudé, Eric Reinhardt, Eric Vuillard…) ! C’est apercevoir un Patrick Pelloux, une Clémentine Célarié, un Marcel Rufo, un Alex Vizorek ou une Nicole Ferroni qu’on apprécie et qui nous touchent pour différentes raisons, mais qu’on n’ose pas approcher, parce que, finalement, en dehors de leur dire qu’on les aime bien, on n’a pas grand chose d’autre à ajouter … C’est la tristesse de voir un auteur désoeuvré qui attend « le client » sans grand succès alors que l’auteur plus connu juste à côté de lui est hyper sollicité (ceux-là m’ont fait de la peine et je suis allée en saluer quelques-uns !). C’est aussi et surtout le bonheur de parler quelques minutes avec nos auteurs préférés, le temps d’une parenthèse enchantée… Pour ma part, je suis aussi heureuse qu’émue de mes apartés avec Pascal  Manoukian (total respect !), Franck Bouysse et Sorj Chalandon (aussi gentils que talentueux, c’est dire !), Philippe Jaenada (très impressionnée!!! Je le lis depuis ses débuts et venais juste de finir « La serpe » qui vient de recevoir le Fémina ), Thomas Gunzig, les auteurs du « Gorafi… Et bien d’autres encore qu’il serait trop long de citer !

La BD était bien sûr au rendez-vous sur de nombreux stands littéralement pris d’assaut. J’ai tout de même pu papoter avec le « papa » de Ermo, Bruno Loth, qui m’a parlé de son futur ouvrage qui devrait voir le jour en 2018… (Mais, chut !) Les éditions jeunesse étaient elles aussi bien évidemment largement représentées ! Rencontrer « pour de vrai » Jean Leroy, Erik L’Homme, Delphine Chedru, Estelle Billon-Spagnol, Gilles Bachelet, Peggy Nille, Marie Tibi, Claudine Desmarteau, Frédérique Elbaz, Morgane de Cadier, Chun-Liang Yeh, Roland Fuentès, Sophie Ledesma… Bref, tous ces artistes talentueux que je présente régulièrement à travers leurs ouvrages, fut vraiment source de bonheur et d’émotions… Mais aussi d’intimidation : l’impression de les connaître déjà donne un décalage très troublant ! J’ai même eu la chance d’assister à la naissance (sans douleur) d’un Quiquoi » sous le crayon expert et facétieux d’Olivier Tallec… Ravie d’avoir pu exprimer, l’espace d’un instant et d’une photo, ma profonde admiration à mes « chouchous » ! Cette journée du 11 novembre me laissera des souvenirs inoubliables… Et la furieuse envie d’y retourner l’année prochaine !

Christine Le Garrec

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *