En avril, Envolez-vous des Sept Collines !

le

Ce mois-ci encore, tous les sens sont en éveil,  toutes les sensibilités en émoi ! Alors, surtout ne vous retenez pas ! C’est le printemps au théâtre des Sept Collines !

 

 

Quelque part au milieu de l’infini / danse / Compagnie Amala Dianor /  Mardi 3 avril à 20h30 /  Durée 45 mn

 

Amala Dianor nous emmène dans des territoires infinis, à défricher autant qu’à déchiffrer : ceux de l’humain, rassemblant sur scène trois individualités dont les histoires puisent leurs origines au Burkina Faso, en Algérie, et au Sénégal. Des pays où des personnes restent en quête d’un meilleur, qui les pousse à agir, se déplacer, se battre… à faire des choix. Où la question de la frontière et de la liberté se pose puissamment.

Par la danse, le chorégraphe aborde ces mêmes thématiques, dans le constat de la frénésie de l’homme à en vouloir toujours plus. Mails il nous invite à venir dans ce “quelque part”, à faire un pas de côté, pour mieux s’arrêter et savourer la possibilité du dialogue, de l’entraide et de l’écoute entre ces trois hommes, réunis Quelque part au milieu de l’infini. Une façon poétique de questionner leur propre liberté et leurs propres frontières dans la rencontre, où les danses africaines, hip hop et contemporaines vont prendre leur place, dans le choc ou dans le mélange.

Chorégraphie : Amala Dianor – Assistante chorégraphique : Rindra Rasoaveloson / Scénographie : Samson Milcent – Danseurs : Amala Dianor, Souleyman Ladji Koné, Pansun Kim / Musique Awir Leon /  Lumières : Fabien Lamri /  Vidéo : Olivier Gilquin et Constance Joliff.

 

 

Vendredi 6 avril à 19h, Scène ouverte à la salle des fêtes de Chamboulive (En partenariat avec Chamboulive Animations et la Mairie de Chamboulive.)

 

Les Scènes ouvertes sont l’occasion de belles rencontres. Chaque année, nous imaginons de nouveaux espaces et collaborations. Ce rendez-vous est devenu incontournable au fil des ans, nous mettons nos savoir-faire à disposition afin de permettre aux différents groupes amateurs (ou pas) de vivre une expérience scénique dans les meilleures conditions. Quelle que soit votre pratique artistique… Que vous soyez en groupe, seul, amateur ou semi-pro… Que vous ayez besoin de tester, répéter ou simplement jouer un extrait de votre répertoire…N’hésitez plus, contactez-nous ! Prochaine date : Mercredi 6 Juin  à 19 h ( en extérieur, à Tulle).

Renseignements et inscriptions :Les Sept Collines : 05 55 26 05 07 /Des Lendemains Qui Chantent : 05 55 26 09 50

 

 

Samedi 7 avril de 10h à 12h / Atelier d’écriture(s) avec Barbara Métais-Chastanier, dramaturge/autrice, au petit forum du théâtre de Tulle. Pour tous à partir de 16 ans.

 

Deuxième session de l’atelier d’écriture autour du thème des Hospitalités. Ouvert à tous et à toutes, habitants ou nouveaux arrivants en Corrèze, accessible aux personnes maîtrisant le Français comme à celles qui le découvre, celui-ci jouera sur des supports aussi bien écrits que visuels. L’atelier sera non seulement l’occasion de se découvrir dans l’aventure de l’écriture mais sera aussi l’occasion de partager par la parole ou par l’écrit des vies réelles ou imaginaires.

Sur inscription – renseignements : 05 55 26 99 24

 

La Scala / Musique / Tricollectif / Mardi 24 avril 20h30 / Durée 1 h 30 

 

Groupe atypique qui réunit Roberto Negro au piano, Théo Ceccaldi au violon et alto, Valentin Ceccaldi au violoncelle et Adrien Chennebault à la batterie et aux percussions, La Scala est née il y a près de deux ans à la suite d’une commande pour un spectacle de théâtre.

Mais plutôt que de théâtre, il est question d’ascension ici (La Scala signifie l’échelle, l’escalier en italien), d’un chemin vertigineux via un escalier en colimaçon, un escalier en papier, une échelle de meunier, une échelle de corde toujours imprévisible, empruntée par quatre compagnons de cordée au mousqueton solide, l’oreille alerte aux mouvements de chacun. En formation compacte, La Scala va droit devant, droit au coeur.

Dans ce programme de compositions originales mêlant improvisation et écriture, et naviguant entre contemplation tourmentée et lyrisme explosif, la musique se permet d’être sans complexe minimaliste, folle, improbable, festive ou débridée. un peu comme si Bartok, Schoenberg ou Stockhausen avaient joué la carte du blues, du bop, du free jazz ou même du rock, en travaillant toujours intensément la pâte sonore, laissant l’humour s’immiscer.

Pas d’ascenseur pour La Scala, il faut monter par ses propres moyens et aller, sans crainte, à l’aventure musicale. La Scala, une histoire d’échelle…

 

 

 

 

 Iliade / Odyssée / Théâtre /  Compagnie à tire d’aile  Pauline Bayle / Jeudi 26 avril / Durée 1H30 chaque pièce – A 18 h 30 : L’Iliade,   à  21 h : L’Odyssée -1h 30 d’entracte – 

 

Après Iliade créé en 2015, Pauline Bayle adapte et met en scène L’Odyssée d’Homère. Ces deux œuvres fondamentales sont présentées dans la continuité l’une de l’autre sous la forme d’un diptyque. Tandis que L’Iliade raconte comment faire la guerre, L’Odyssée raconte comment s’en remettre. L’Iliade met en scène les différents aspects de la force à travers la figure d’Achille, cette « machine de guerre, avec ses mains de feu et son courage de fer ».

L’Odyssée déploie les mille-et-un visages de la ruse à travers Ulysse, un héros qui ne brillera jamais tant par sa gloire que par sa capacité à s’en sortir.

Avec son équipe de cinq comédiens, Pauline Bayle travaille un langage fait de mots,de sensations et d’images. Sur scène, ils se répartissent une quinzaine de rôles dans un espace débarrassé de tout décor réaliste. Voici Iliade et Odyssée, deux épopées théâtrales où le fer et les larmes se croisent et où il n’y a pas de héros, mais seulement des êtres humains prêts à tout pour sauver leur vie et retrouver les leurs.

L’Iliade. D’un côté les Grecs, de l’autre les Troyens et entre les deux une guerre qu idure depuis neuf ans. Parce qu’Agamemnon l’a humilié devant tous ses compagnons, Achille décide de se retirer du combat. Privés de leur meilleur guerrier, les Grecs vacillent tandis que les Troyens gagnent du terrain… Comment faire pour gagner la guerre sans Achille ? Dans un élan commun, cinq acteurs mêlent leurs voix pour raconter les histoires d’Achille, Hélène, Andromaque, Hector et Agamemnon. Sur scène, tous s’affranchissent des clichés opposant hommes et femmes, lâches et braves, pour venir s’accomplir dans un geste bouleversant d’humanité.

Pauline Bayle signe l’adaptation de cette épopée immémoriale où les destins s’entremêlent dans un mouvement allant de la colère teintée de fer à la compassion trempée de larmes. Aujourd’hui, alors que l’Europe traverse une crise politique majeure, elle nous fait réentendre la voix d’Homère, lui qui nous parle de l’oppression sans jamais tomber dans le manichéisme et met en lumière toute l’amertume que le sort fait peser sur la lignée des hommes. Parce qu’il n’y a pas de héros, seulement des hommes prêts à tout pour échapper à la souffrance.

L’Odyssée. Après dix années de guerre à forger sa valeur dans le fer et la douleur, Ulysse veut rentrer chez lui. En quittant les rives de Troie, il espère que le retour sera aussi prompt que la guerre a été longue. Mais voilà neuf ans qu’il erre en vain sur la mer et que sa terre natale se dérobe sans cesse sous les plis de la mer. Alors Ulysse s’inquiète : et s’il avait traversé une guerre dont on ne revient pas ? Et si, malgré sa valeur, il n’avait pas de quoi payer le prix du retour ?

Tandis que L’Iliade raconte comment faire la guerre, L’Odyssée raconte comment en revenir. Au fil des péripéties d’Ulysse se tisse le portrait d’un homme fait de creux et de contradictions qui, soumis aux vents contraires du destin, est prêt à tout pour sauver sa vie et retrouver les siens.

L’Iliade et L’Odyssée : adaptation et mise en scène Pauline Bayle, d’après Homère / Avec Charlotte van Bervesselès, Florent Dorin, Alex Fondja, Yan Tassin / Scénographie : Camille Duchemin

 Restauration sur place entre les deux pièces / Sur réservation uniquement au 05 55 26 99 10

 

 

Swaz

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *