Décembre… Toute la prog « Des Lendemains qui chantent » !

Je vous ai trouvé de quoi vous occuper en attendant les fêtes ! Arrêtez donc de trépigner et venez plutôt vous déhancher à la salle « Des lendemains qui chantent » qui propose de nous en mettre plein les oreilles et les mirettes ! Vous trouverez sous ce tout nouveau, tout beau et tout rose visuel de  Denis Carrier / Studiofolk, toute la prog de décembre. Amusez vous bien!

 

 

 

Jeudi 06 décembre : Concert : 19h30 avec Klone Unplugged + Cloud Cuckoo Land – Petite Scène – Gratuit – Restauration sur place

 

Klone Unplugged

 

L’exercice unplugged ne se résume pas au simple fait de débrancher les guitares électriques. Klone l’a bien compris. Son dernier album studio en date avait déjà ouvert la voie à une musique plus posée, et à des arrangements qui laissent respirer chaque note. Quand l’occasion d’ouvrir pour Anneke Van Giersbergen s’offre à eux sous la forme d’un set acoustique, le groupe se lance dans de nouveaux arrangements, et invite Armelle Dousset (accordéon, claviers et percussions) à se joindre à l’aventure pour interpréter ces chansons revisitées, tirées de Here Comes The Sun et The Dreamer’s Hideaway. Les performances effectuées en mai 2016 remportent un franc succès. Le groupe ne pouvait s’arrêter en si bon chemin. Il décide de réaliser son Unplugged, sans filet. Enregistré au Théâtre de la Coupe d’Or de Rochefort, ce disque comporte 9 morceaux interprétés en live, ainsi que deux chansons réalisées en studio (dont une version apaisée du « People Are People » de Depeche Mode). Cette nouvelle expérience sonore fait donc suite au sublime Here Comes The Sun encensé par la critique (« leur meilleur album à ce jour » selon Metal Hammer), qui a permis au groupe d’accompagner Devin Townsend sur les routes d’Europe, et de jouer au Roadburn Festival aux côtés de Neurosis. Désormais, la musique de Klone se savoure de deux manières : avec ou sans saturation. Une véritable expérience sensorielle.

 

 

Cloud Cuckoo Land

 

Dans la comédie d’Aristophane « Les Oiseaux » (414 av.J-C), « Cloud-Cuckoo-Land » est l’adaptation anglaise de la ville Néphélococcygie, une ville aérienne fondée entre ciel et terre par les oiseaux pour faire obstacle aux relations entre les hommes et les Dieux. Parfois aérienne ou aquatique, sur quelques titres très épurés concrète et terrienne, brûlante dans certaines envolées, la musique de Cloud Cuckoo Land est un voyage au cœur du sensible et des éléments. Du point de vue de l’écriture, très peu de narration. Des images, comme tout droit sorties d’un rêve éveillé. Un concept très clair, ou comme une sorte de thématique récurrente, celle de la frontière. Entre réel et imaginaire, entre l’enfance et le monde adulte, entre le visible et l’invisible, le clair et l’obscur, ce premier album se trouve profondément intimiste et onirique. Ils s’étaient déjà croisés quelques années auparavant. Lui, cherchait à monter un projet acoustique avec une voix féminine. Elle, souhaitait revenir à la musique. C’est en 2010 que Guillaume Bernard (compositeur et guitariste du groupe « Klone ») et Mélusine Fradet (Comédienne et chanteuse), décident de se rencontrer. Un week end d’automne, ils s’enferment, une guitare, un micro, quelques esquisses d’enregistrement. La rencontre artistique et humaine est évidente, les univers étonnamment similaires. Ils se comprennent. Ils se quittent sans trop savoir où tout cela les mènera, mais persuadés qu’il y a quelque chose à créer. De ces premiers essais, restera le premier refrain de « Give up the ghost ». En 2016 , après quelques années de recherche et une dixaine de compositions à leur actif, ils décident de sortir leur premier album.

 

 

 

Samedi 08 décembre : Concert : 19h – Scène Improbable à Brive au Théâtre de Brive « L’empreinte » – Gratuit

Une scène ouverte, habituellement, est l’occasion pour les artistes de monter sur les planches pour montrer ce qu’ils savent faire, et l’occasion pour le public de découvrir de nouveaux talents. Mais nous, on a voulu aller plus loin, on a voulu que ce soit encore plus de rencontres ; alors on a imaginé que les artistes, en plus de pousser leur chansonnette, de ferrailler leur biniou ou d’entonner leur gaudriole, et bien, les artistes, ils allaient passer une journée ensemble, à mélanger ensemble, à s’imbriquer les uns les autres, comme une journée de création, comme si qu’on fabriquait un vrai spectacle avec des morceaux de ce qu’on est chacun, et tout ça, en une journée. Voilà donc le concept. Alléchant, non ?

Au programme : Jacky Lemarteau Duo

Yves Menut (accordéon et chant) et Jérôme Salpetier (mandoline, violon et chant) revisitent leur répertoire mâtiné cajun-zydéco et l’enrichissent de nouvelles compositions s’inspirant des musiques populaires créoles, celtes et méditerranéennes. L’ambition reste identique : faire partager la joyeuse énergie et la sourde colère qu’expriment ces ritournelles entrainantes.

Jacaranda Blue Tap

Le Jacaranda est un genre d’arbre dont l’espèce la plus commune est le flamboyant bleu. Ce mot aux sonorités ouvertes évoque l’amour, la félicité et l’harmonie. Sandra Choffel et Alain Roblès souhaitent donner à des standards de jazz une nouvelle couleur en associant claquettes, chant et accordéon. Au menu : improvisations jazz, java, bossa, funk et musiques latines.

Michael Bucquet Trio

Michael Bucquet est jeune-auteur-compsiteur-interprète bercé par la musique avant même sa venue au monde ! La faute à son père, qui diffusait près du ventre de sa mère des titres des Stones et des Beatles ! Très jeune, il en arrive à apprendre la guitare, puis le chant, forme plusieurs groupes de rock et enchaine les live. Michael interprète aujourd’hui ses compositions originales : des mélodies inspirées des années 60 et 70 soutenues par une voix qui n’est pas sans rappeler celle d’Oasis, teintée d’influences Rock British. Assurant la guitare acoustique, il est accompagné d’un guitariste électrique et d’un batteur pour donner vie à un set live à la fois rock, folk, avec un soupçon de pop, une touche de vintage, et beaucoup de coeur à l’ouvrage.

 

 

Jeudi 13 décembre : Concert : 20h30 avec Giedré + Vlad au Stadium-café Bowling, 6 avenue Léo Lagrange, Brive – 17€ (Tarif unique) – Places en vente sur place ou à La Boite à Vinyles (17 rue de la République à Brive).

 

Giedré

 

Dans ce nouveau constacle (constacle = concert + spectacle) de chansons inédites écrites et composées pour l’occasion, Giedré invite sur scène une galerie de Gens qui se racontent en musique (mais qui, pour des raisons logistiques et budgétaires, sont tous interprétés par elle). Accompagnée de Cédric Perras, dont les talents de musicien n’ont d’égal que la taille de ses pieds, Giedré propose ici une forme nouvelle pour son public habitué à la voir seule sur scène depuis 7 ans.

 

 

Vlad

 

Le one-man-show-rock-punk-radical-d’extrême-centre : Un spectacle féministe et écologiste avec plein de chansons d’amour dedans parce que c’est quand même ce qu’il fait le mieux (l’amour pas les chansons, imbéciles !)

 

 

 

Vendredi 14 décembre : Concert : 20h30 avec Le Bal Masqué Chaloupé + DJ Marakatoo + La Chorale DLQC – Grande scène – Tarif : 5,50€

 

Le Bal Masqué Chaloupé

 

Que reste t-il du bal, le bal existe t-il  encore ? Est-ce un adage, une chimère poussiéreuse ? Le Bal Chaloupé s’est construit autour d’une féroce volonté de faire danser, remuer, gigoter. Il faut que ça bouge, il faut que ça transpire. Ce groupe issu du parti Collectif, prend forme en 2016. Très actif sur la scène Bordelaise, chaque bal devient vite un rendez-vous, une ode à la danse, au jeu et à la transe. Des tropiques à la Gascogne,  les rythmes se conjuguent à une énergie ardente et électrique, pas de limites pour la danse. Chauffez vos rotules, enfilez vos souliers, seul votre imaginaire vous dictera les pas.

 

 

DJ Marakatoo

 

Vinyl Junkie, sélecteur, caméléon transformiste depuis 94, Marakatoo n’est pas un DJ habituel. Prêchant le rapprochement des genres et l’universalité du groove, alliant le moderne et l’ancien, il vous sert toujours un mix de musique bien épicé, Afro Latin Brésilienne Mandingo, Funky Tropical, parfois moderne, parfois Kitch et issu des meilleurs albums et singles.

 

 

 

Samedi 15 décembre : Concert : 20h30 – Soirée « Before la nuit de la Bourrée #5 » avec Superparquet + Café-Charbons – Grande salle – Tarif : 8,50€

 

 

Pour la première fois, le CRMTL et Délires et des Notes s’associent à Des Lendemains Qui Chantent pour organiser le Before Nuit de la Bourrée #5, avec un grand bal sur parquet. Ou comment se faire rencontrer deux esthétiques, deux générations, trois organisateurs, des centaines de danseurs… L’inter plateau sera animé par les ateliers de chants traditionnels du CRMTL et de Peuple et Culture 19. Au cours de cette soirée, la programmation de la 5e édition de la Nuit de la Bourrée du 26/01/2019 à Sainte-Féréole (19) sera présentée. Une soirée coproduite par le CRMTL, Des Lendemains Qui Chantent et Délires et des notes

 

Superparquet

 

SuperParquet, c’est l’adéquation des musiques traditionnelles du Centre France et des musiques expérimentales électroniques. Situés entre Lyon et Clermont Ferrand, les cinq membres du groupe travaillent depuis 2014 sur les effets du drone et des musiques de transes dans les festivals, les bals, les salles ou les squats.

 

 

Café-Charbons

 

Café-Charbons, ça commence en 1981. Le power trio (Dominique Paris à la Cabrette-loup et souffleries diverses, Marc Anthony à la vielle à roue et Jean-François Vrod au violon) s’est reformé, il y a quelques années, après avoir bercé la jeunesse de quelques amateurs, aujourd’hui dans la force de l’âge, de la musique charnue des montagnes d’Auvergne.

 

 

Dimanche 16 décembre : Concert : 15h – La Boum Des Familles -Grande Salle

 

Avec sa disco-mobile Disk-Lexik, Dj Pento fait son chaud ! Mais est-ce vraiment une disco-mobile ou l’intérieur de son salon ? En tout cas, il semble que ce mec complètement déjanté, à la bonne humeur communicative et au faux air de François Damiens, ait décidé de vous inviter à sa boum ! De la danse, des guirlandes, un goûter, des rencontres, du fun, tous les ingrédients de la boum sont réunis…

 

Bruno Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *