L’Empreinte : la prog de Janvier !

Si la danse et le théâtre (pour petits et grands) tiennent le haut de l’affiche par le nombre de spectacles proposés, la scène Nationale de L’Empreinte nous propose également pour démarrer l’année un spectacle musique et vidéo, des rencontres entre amateurs et professionnels du théâtre et un apéro conversation pour discuter, en ces temps troublés, des déclinaisons possibles ou rêvées de nos futurs… A partir du 24 Janvier, c’est le festival du Bleu en Hiver qui sera lancé, dans une nouvelle formule, puisqu’il durera une dizaine de jours, entre Brive et Tulle, bien sûr ! Vu sa richesse, nous vous présenterons sa programmation détaillée dans un article qui lui sera entièrement consacré. Bons spectacles à toutes et à tous !

Le 8 janvier à 20h30 / Le Grand Sommeil / Marion Siéfert / Danse / Durée : 1 heure / Théâtre de Tulle 

Au départ travaillé comme un duo entre une adulte (Helena) et une enfant de 11 ans (Jeanne), Le Grand Sommeil tire sa force d’une absence. Après des mois de répétitions, la participation de Jeanne a été compromise par la pesanteur des procédures visant son intégration au spectacle. Devenue solo, la pièce rassemble deux êtres en une seule et même figure : « l’enfant grande ». Helena de Laurens porte en elle la mémoire de la gestuelle de son ancienne partenaire. Les représentations convenues de l’enfance se troublent. Partir du corps adulte pour raconter l’enfant dans son rapport à la famille, à l’État et à l’art questionne notre rapport à la norme, tout en demandant ce que peut la création artistique dans la construction d’une individualité. Qu’est-ce que jouer ? Que faut-il prendre et transgresser pour pouvoir grandir ? Que fait une actrice si ce n’est voler, dérober et dévorer ce qui l’entoure ?


Le 11 janvier (20 h30) et le 12 janvier (19 h ) / Plaisirs Inconnus / CCN Ballet de Lorraine / Danse / Durée 1h15 / Théâtre de Brive

On doit à Petter Jacobsson, directeur artistique du Ballet de Lorraine, cette idée originale : créer un ballet où les créateurs resteraient anonymes pour laisser voir le talent de la compagnie. Une vraie réussite qui offre aux danseurs un exercice de style à la folle liberté. Plaisirs inconnus restera anonyme. Cette stratégie tient une promesse et induit une excitation, simultanément, en introduisant un doute quant à nos systèmes esthétiques, nos lectures et nos interprétations. Taire le nom des chorégraphes engendre un jeu de spéculation amusant et de suppositions préalables, de désirs imaginés. On croit reconnaître telle écriture, on se prend à s’amuser de ce jeu de devinettes dansées. Rares sont les créations bousculant ainsi nos certitudes. Plaisirs inconnus prend le risque de faire apparaître une danse sous nos yeux, sur nos scènes et à notre imaginaire pour la première fois : comme un commencement, une promesse et une chance de ne pas savoir ; comme une invitation à se donner corps et âme aux plaisirs et aux contraintes de l’inconnu. À déguster à l’aveugle !

Le 12 Janvier à 10H / Rencontres de théâtre amateur /
compagnie le Petit théâtre de Pain / Tarifs du stage (4 jours) : plein (adultes à partir de 18 ans) 40€, réduit (- de 18 ans, en recherche d’emploi) 30€

Après une année de pause, les rencontres du théâtre amateur reviennent sous une autre forme, mais toujours avec le même but : que des comédiens amateurs se rencontrent et rencontrent des comédiens professionnels pour une mise en commun de leurs pratiques. Cette année, un projet ambitieux : en 4 jours, proposer une forme déambulatoire dans les murs du théâtre de Brive ! Accompagné par des comédiens professionnels de la compagnie du Petit théâtre de Pain et au travers des textes de répertoire, les stagiaires pourront construire une forme théâtrale originale. Un premier temps de travail se déroulera le samedi 12 janvier prochain de 10h à 13h au théâtre de Brive. Une première rencontre avec les comédiens de la Compagnie du Petit Théâtre de Pain pour commencer la construction de ce beau projet ! Puis, rendez-vous en février pour 4 journées de théâtre : Jeudi 28 février de 18h à 22h, Vendredi 1er mars de 18h à 22h, Samedi 02 mars de 10h à 13h et de 14h à 19h, Dimanche 03 mars à partir de 10h, puis à 17h ouverture au public. Le nombre de stagiaires étant limité, si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire dès à présent auprès du Théâtre de la Grange au 05 55 86 97 99 ou theatredelagrange@wanadoo.fr

Le 12 Janvier à 11H / Grrrrr / Cie SylexSylvie Balestra / Danse / à partir de 3 ans / Durée : 35 minutes / Tarifs de 5 à 10 € / Théâtre de Tulle

Bruissements de plumes, frottements de peaux et fourrures murmurantes… Au centre d’un cercle des figures étranges apparaissent. Seule en scène, la danseuse Sylvie Balestra invite les plus petits à un drôle de rituel, une danse entraînante dans laquelle elle incarne un fabuleux bestiaire. Inspirée par une multitude de danses du monde (indienne, occitane, africaine…), elle nous transporte dans un univers doux et plein de magie peuplé de créatures extraordinaires. Tigre, oiseau ou encore cheval… Figures hybrides et animaux fantastiques prennent vie tour à tour grâce à un impressionnant costume fait de poils, de laines et de tissus. Au son de rythmes entraînants, nous voici emportés par cette danse puissante, ancestrale et communicative. Un voyage joyeux et sauvage !

Le 14 janvier (20 h30) et le 15 janvier (19 h ) / Le Misanthrope / Rodolphe Dana Théâtre de Lorient / théâtre / Durée 2H / Théâtre de Tulle

À l’occasion d’une soirée dans le salon chic d’une société oisive basée sur la jalousie, la médisance, l’ambition, l’aigreur et la recherche du plaisir, Alceste est le héros volubile et démesurément puéril d’une tragicomédie féroce. Hypersensible, romantique et drôle, il fait la tentative totalement désespérée de la sincérité. Jusqu’où sommes-nous prêts à accepter l’injustice, la corruption du monde ? Comment la franchise absolue peut-elle conduire un homme à la solitude et à la folie ? La question ne sera pas de savoir si Alceste a tort ou raison, mais bel et bien de savoir s’il est encore possible de changer le monde dans lequel on vit. Grâce à un jeu explosif, les sept comédiens du collectif artistique du Théâtre de Lorient proposent une version généreuse et incarnée du Misanthrope, tout en restant fidèle au texte de Molière. Dans un espace intemporel, Rodolphe Dana inscrit la pièce dans une ambiance festive au sein de laquelle la comédie féroce apparaît d’autant plus puissante et tragique.

Le 15 Janvier à 20H30 / Léonie et Noélie / Cie L’envers du décorKarelle Prugnaud / Théâtre / A partir de 10 ans / Durée : 1 heure / Tarifs de 7 à 14 € / Théâtre de Brive

Deux sœurs jumelles se retrouvent sur les toits, contemplant la ville à leurs pieds. L’une apprend les mots du dictionnaire, l’autre joue à la funambule… Partageant la même paire de chaussures, ensemble elles affrontent le monde, elles sont une… Nathalie Papin, autrice, a choisi Karelle Prugnaud, artiste multicarte, pour créer ce texte auquel elle tient tout particulièrement. Lauréat en 2016 du Grand prix de littérature dramatique, Léonie et Noélie est une méditation sur l’autre, son miroir, son tout mais aussi son rien, sa solitude et sa soif de distinction. Sur le plateau, une immense structure métallique se dresse et les sœurs déploient leurs rêves depuis cet observatoire, loin du tumulte et de la dureté du quotidien. Des corps jaillissent, traversent la scène, grimpent puis disparaissent… Deux grandes figures du freerunning, Simon Nogueira et Yoann Leroux, s’emparent de l’espace, évoquant Mattias l’amoureux absent ou agissant comme une extension sensible des états d’âme des jumelles. Après le succès de sa création l’été dernier au festival d’Avignon, L’empreinte – Scène nationale Brive-Tulle est impatiente de vous faire découvrir ce spectacle !

Le 17 Janvier à 19H / Inventer : quel(s) futur(s) en commun ? / Apéro conversation avec Jade Lindgaard, animée par Barbara Métais-Chastanier / Durée : 1H30 / Théâtre de Tulle

Pour continuer à se donner des forces après les fêtes et entamer l’année avec un farouche désir de changement, nous vous invitons à une troisième rencontre en compagnie de Jade Lindgaard, intitulée Inventer : quel(s) futur(s) en commun ? S’il est un élément qui caractérise le travail de cette intrépide journaliste à Médiapart, c’est bien la question environnementale, pensée comme un enjeu collectif de réappropriation de communs désirables. Auteure notamment de Je crise climatique : la planète, ma chaudière et moi (2014), elle a récemment coordonné l’ouvrage Éloge des mauvaises herbes : Ce que nous devons à la ZAD (2018). Cherchant obstinément à faire émerger d’autres récits et des alternatives radicales qui prennent à rebrousse-poil le cynisme ambiant, ses livres comme ses articles nous invitent à ouvrir le champ des possibles pour faire du présent autre chose qu’un constat d’impuissance. C’est dans cet esprit de partage d’élans critiques et de pensées alternatives que nous entraînera cette troisième tribune.

Le 22 Janvier à 20H30 / Flesh / Cie D’autres cordesFranck Vigroux / Musique, vidéo / Durée : 1 heure / Théâtre de Brive

Franck Vigroux est un artiste hors norme qui invite le spectateur à vivre une expérience sensorielle totale. Avec cette nouvelle création, il poursuit l’exploration d’un « théâtre musical » indisciplinaire qui mêle, dans un même mouvement, les arts plastiques, les corps, des sculptures de lumière, la vidéo et bien sûr, la musique, jouée en direct. Puisant à la fois dans l’univers de l’écrivain anglais J.G. Ballard – auteur de Crash, porté à l’écran par David Cronenberg – et dans l’expérience personnelle d’un accident de la route, Flesh – la chair – explore l’instant immédiat qui succède au choc, le court moment où le temps semble s’arrêter, se dilater pour dévoiler comme une vue panoramique d’une scène surréaliste dans laquelle l’esprit paraît se détacher du corps. Colonne vertébrale du spectacle, la musique en constitue les soubassements, par sa force narratrice et sa dimension métaphysique. Jouée en direct, elle se construit à partir d’un large éventail de sonorités : matériaux électroniques, voix, son suranné d’un clavecin… En contrepoint, le parlé-chanté de Ben Miller raconte l’errance de trois personnages dans un espace fantasmagorique. Une œuvre aussi puissante que vertigineuse.

Quelques infos pratiques !

Théâtre de Brive, Place Aristide Briand 19100 Brive
Théâtre de Tulle, 8, quai de la République 19100 Tulle

Tél. : 05.55.86.01.10 / Mail : contact@sn-lempreinte.fr

La billetterie du Théâtre : Tél : 05.55.22.15.22 / Mail : billetterie@sn-lempreinte.fr

Pour acheter vos billets directement sur le site, cliquez ici ! (Tarifs de 7 à 21 €, sauf mention spéciale)

Pour vous abonner directement sur le site, cliquez ici !

Swaz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *