Nuits de Nacre 2019… Du 27 au 30 Juin : demandez le programme !!!

Pour cette nouvelle édition du festival des Nuits de Nacre, des artistes de pas moins d’une douzaine de nationalités apporteront dans leurs bagages leur instrument, leur répertoire et leur singularité ! Un évènement unique est aussi à l’affiche : le centenaire de la Manufacture Maugein ! Il y aura de très nombreux concerts, pour la plupart gratuits, un peu partout dans le cœur de la ville. Il y en aura évidemment pour tous les goûts, toutes les oreilles et, pour ceux qui aiment danser, pour toutes les jambes ! Les spectacles payants seront répartis entre la cathédrale, le cloître (participation libre), le théâtre et l’église Saint-Jean. Que du bonheur en perspective !

Jeudi 27 Juin / 19H et 20H30 : Thierry Ro(ck)ques / Manufacture Maugein / 12€ le concert

Musicien et compositeur inspiré, Thierry Rocques nous présente ses humeurs sentimentales issues de son dernier album “Sentimentaliste”. De ses passions à ses pulsions, il nous entraîne dans un labyrinthe tantôt obscur, parfois nostalgique. Ce sentimentaliste n’en est pas moins rythmicien, se plaçant en tant qu’orfèvre de son ethnie urbaine avec son soufflet sans limite ni frontière !

Jeudi 27 Juin / Chris Cortès / La taverne du sommelier

Autodidacte merveilleux, Chris Cortes l’homme orchestre est un vrai phénomène avec un cœur aussi gros que son accordéon et qui va ravir le vôtre : frissons et émotion assurés… Venez l’écoutez, vous ne l’oublierez plus !

Jeudi 27 Juin / La Yegros / Scène Gambetta

Avec un nouvel album de La Yegros, arrive aussi la promesse de concerts dévastateurs, qui sont autant de défis à ceux qui ne dansent jamais. La chanteuse dégrippe les corps les plus rouillés, avec la joie communicative propre aux peuples sud américains. La réputation de sa générosité, qui a fait le tour du monde, la précède si bruyamment qu’on en oublie parfois de considérer sa musique et la prouesse qui la caractérise. Son troisième album réitère pourtant, avec une ambition accrue, le tour de force déjà opéré avec Viene de Mí (2013) et Magnetismo (2016). Suelta, que l’on peut traduire comme une invitation au lâcher-prise, accélère même la fusion des genres musicaux constitutifs de sa personnalité.

Jeudi 27 Juin / Captain Cumbia / Scène Gambetta

Multi-instrumentiste, chanteur, dj et producteur, «El Súper Desperado» de Ménilmontant est un spécialiste de la Cumbia sous toutes ses formes. Il s’amuse à mixer, remixer, «mashuper» la cumbia colombienne, mexicaine, amazonienne et argentine avec du hip-hop, du reggae-dance hall ou même des balkan-beats. Sur scène, il passe des platines au mélodica, du chant au güiro, sur des productions de son cru ou des chansons traditionnelles de la cumbia. Agitateur de foules, ce showman vous entraîne irrésistiblement dans la danse !

Vendredi 28 Juin / de 14H à 2 H du matin / Bal des 100 ans de la manufacture Maugein / Scène Baluze

C’est un peu le pari fou de cette année : en partenariat avec la manufacture Maugein, le but est de recevoir un maximum d’accordéonistes pour ce gala marathon de 12 heures, soutenus par les orchestres de Rémi Sallard et de Denis Salesse… 100 accordéons pour 100 bougies !

Vendredi 28 Juin / Anne Niepold / Cloître / Prix libre

C’est l’appel du vide. C’est la liberté aussi, celle de pouvoir emprunter un chemin, quel qu’il soit, pour voyager à travers un vaste paysage musical. Pouvoir changer de direction à tout moment. Avancer, respirer, courir au plus vite, tourner en rond, souffler… Anne Niepold nous propose une véritable carte topographique sonore, mêlant improvisation, compositions personnelles, reprises de toutes les couleurs, de Bach à Nirvana en faisant un détour par… «Y’a un peu plus, je vous laisse ?» Un peu les montagnes russes en fait, mais en mieux !

Vendredi 28 Juin / 19 H / Whiskey Paradis / scène Tavé + 21H au B&N rue Jean Jaurès

Whiskey Bliss et ses trois gentlemen vous invitent dans leur univers très groovy. Au son de la soul, du vintage rock’n roll et de la country-folk, la diva haute comme trois pommes se donne de tout son être, nous laissant voir à travers sa musique la recherche ininterrompue de vérité, de beauté, de liberté et d’amour !

Vendredi 28 Juin / 19H / Jean-Marc Vareille et Gilles Puyfagès « détextent » Bernard Dimey / Magasin O’Music rue Jean Jaurès

« La plume de Bernard Dimey parle d’amour, de tendresse, d’ivresse, de rêves et d’espérances, toutes ces choses dont on a un besoin vital, aujourd’hui encore. Alors on a exhumé ces poèmes. Gilles Puyfagès a composé une belle musique, puissante et sensible, et je dis ces poèmes en sa compagnie, sous les mélodies tendres et furieuses de son accordéon. Un hommage modeste livré le temps d’un apéro, un apéro-concept. » Jean-Marc Vareille

Vendredi 28 Juin / 19H30 / Donauwellenreiter et Riccardo Tesi / Scène Gambetta

Le festival des Nuits de Nacre a le grand honneur d’accueillir la toute première représentation de ce projet commun entre Riccardo Tesi, maître de l’accordéon diatonique, et Donauwellenreiter, jeune quatuor pop-jazz viennois, coup de cœur né suite à leur rencontre à Vienne à l’occasion d’un concert hommage au chanteur italien Gianmaria Testa.

Vendredi 28 Juin / 20H / L’Esbrouf / Bar le Richelieu et le Tacos Kebab, avenue Charles de Gaulle

Un spectacle autour des musiques klezmer, swing, balkan et du clown… Un moment de bonne humeur, sur des airs vifs et dansants !

Vendredi 28 Juin / 20H30 / Picon Mon Amour / Scène Tavé + Samedi 29 Juin / 21H / au B&N

Duo de chansons théâtralisées avec Lorène à l’accordéon et au chant, et Jojo aux multiples basses, ce couple déjanté étanche notre soif musicale et fait swinguer nos zygomatiques au gré de leurs impros inspirées des publics, toujours jamais pareils. Un vent de fraîcheur un peu acide… comme le Picon !

Vendredi 28 Juin / 21H / Kite Flying Band / Eglise Saint-Jean, rue de la Barrière / 12€

Sylvia Hsu (Men-Hsuan Hsu) et Vincent Tsai (Wei-Ching Tsai) viennent de Taïwan pour nous présenter leur album “Splendid strings on the move”, que ces deux musiciens ont adapté en live en impliquant différents instruments traditionnels, créant ainsi une subtile couche de résonance qui fait écho dans les coeurs et crée une mélodie définitivement touchante. Leur album a d’ailleurs été nominé pour le prix du meilleur album de musiques traditionnelles aux 14èmes Independant Music Awards. Pour ce 100ème anniversaire de la manufacture tulliste, Vincent Tsai, fidèle aux accordéons Maugein, nous fait l’honneur de ce voyage et de sa présence sur le festival.

Vendredi 28 Juin / 21H15 / El Cachivache Quinteto / Scène Gambetta

Tout droit venu d’Argentine, El Cachivache Quinteto est l’un des groupes de tango les plus populaires actuellement sur le circuit des musiques du monde. Proposant un tangopunk atypique, le groupe se caractérise par son style indéniablement créatif, original et dansant.

Vendredi 28 Juin / 22H30 / Doo Wap / Scène Tavé + Samedi 29 Juin / 20H / Le Richelieu

Doo Wap naît de la fusion des cultures mexicaine, française (tulliste même), argentine et africaine des membres du groupe. Leur musique, issue de toutes les expériences artistiques dans lesquelles ils ont collaboré, serpente entre pop, jazz, afrojazz, rock alternatif, électronique et dark tango.

Vendredi 28 Juin / 23H / Canzoniere Grecanico Salentino / Scène Gambetta

Canzoniere Grecanico Salentino, originaire du Salento dans les Pouilles, est considéré comme l’un des ensembles de musiques traditionnelles les plus anciens d’Italie. Leur musique représente parfaitement la fascinante dichotomie entre la tradition et la modernité italiennes, ces sept musiciens et danseurs comptant parmi les principaux représentants d’une nouvelle vague de jeunes interprètes qui réinventent les traditions artistiques du sud de l’Italie. Leur spectacle est une explosion de vie : plein d’énergie, de passion, de rythme et de mystère, faisant faire au public des allers-retours entre passé et modernité.

Vendredi 28 Juin / 0H30 / Ghiaccioli e Branzini / Scène Tavé

Ghiaccioli e Branzini est un DJ/producteur florentin avec un style unique, une musique électronique contaminée de blues, de jazz et de folk. En 2018, il remporte le prix italien «Folkint» pour le meilleur projet folk électronique. Spécialisé dans le vintage italien, il a préparé pour le festival un DJ set spécial accordéon. Préparez-vous à danser !

Vendredi 28 Juin / 1H / Click Here / Scène Gambetta

Imaginez New Order jouant avec les Taraf de Haïdouks ou Depeche Mode faisant une halte dans les Balkans ! Pionnier de la scène Global Bass, Dj Click (Label No Fridge) poursuit sa route du Rom en réunissant une caravane d’artistes (moldaves, roumains et français) pour fusionner les musiques populaires et les sons de la new wave.

Samedi 29 Juin / Les 100 ans de la manufacture Maugein / Portes ouvertes de 9H à 17H

En 1919, Jean Maugein s’installait à Tulle pour monter son premier atelier, qui allait devenir la fabrique d’accordéons MAUGEIN. C’est en 1923 que ses deux frères Antoine et Robert le rejoignent pour évoluer vers la Manufacture Maugein Frères. Que ce soit diatonique ou chromatique, à touches piano ou boutons, peints ou en bois naturel, destinés aux débutants ou aux professionnels nous concevons et fabriquons des accordéons dans la plus noble tradition Française. Forte de ses 7 savoir-faire et reconnue “entreprise du patrimoine vivant” (EPV), la Manufacture d’Accordéons MAUGEIN est armée pour passer le cap de son centenaire.

Samedi 29 Juin / 12H30 / Rencontre avec Riccardo Tesi / petit forum de l’Empreinte

Compositeur, instrumentiste, chercheur… la personnalité musicale complexe aux multiples facettes de Riccardo Tesi est d’une grande richesse. Véritable pionnier de la  musique ethnique en Italie, l’artiste sera à l’honneur durant cette 32ème édition des Nuits de Nacre et jouera notamment sur scène aux côtés de Donauwellenreiter et dans le projet Samurai Accordion. Cette rencontre organisée au petit forum du théâtre est une occasion de plus de le découvrir et d’échanger avec lui.

Samedi 29 Juin / 14H / Rencontre musicale avec Kite Flying Band / Conservatoire

Accordéoniste dans Kite Flying Band, Vincent Tsai est également professeur et vendeur d’accordéons à Taipei. Il profite de son séjour à Tulle pour rencontrer les élèves et professeurs du Conservatoire à Rayonnement Départemental, un échange qui sera assurément unique. Réservation conseillée au 05 55 20 39 95

Samedi 29 Juin / 14H30 / Duo Um / Cloître / Prix libre + 22H au bar Le Molière

De Pixinguinha à Serge Gainsbourg, des Antilles aux pays des Balkans, de la musique classique aux compositions personnelles, ce duo féminin et pétillant ne trouve pas de limite à son inspiration musicale. L’accordéoniste Maryll Abbas et la violoncelliste Anissa Altmayer improvisent en toute liberté.

Samedi 29 Juin / 16H / Hommage à Marcel Azzola au cinéma Véo de Tulle

Rencontre et partages autour d’une figure emblématique de l’accordéon qu’était Marcel Azzola, le fameux “Chauffe Marcel” de Jacques Brel dans Vesoul. Lina Bossati, Sébastien Farge et Gérard Luc nous conteront leurs histoires, anecdotes, leurs souvenirs et la musique du Maître Marcel Azzola. Venez nombreux retrouver ce grand Monsieur de l’accordéon, du jazz et de la chanson française et vous remémorer des moments forts qu’il a pu laisser lors de précédentes éditions du festival des Nuits de Nacre. Marcel Azzola était-il un peu corrézien ?

Samedi 29 Juin / 16H30 / Joulik / Cloître / Prix libre

Avec ses mélodies vagabondes et ses entrelacs de voix inspirées, Joulik rend le lointain à portée de main. Dans son nouvel album “Envol”, ce trio s’offre une escapade envoûtante, gonflant ses voiles vocales et instrumentales des vents chauds des contrées balkaniques, des rives méditerranéennes ou brésiliennes, voire des fertiles plaines d’Afrique.

Samedi 29 Juin / 18H / Samurai accordion / Cathédrale / 15€

4 accordéons diatoniques, 4 maîtres incontestés de l’instrument, 8 mains qui dansent sur les claviers, des techniques de jeu qui s’entremêlent, des cultures qui se partagent, 4 décennies qui s’épaulent, des vies qui se racontent. Riccardo Tesi, Markku Lepistö, David Munelly et Simone Bottasso : ces musiciens sont comme les doigts de la main, tous différents, tous complémentaires, tous complices, tous essentiels… Ces 8 mains, le temps d’un concert, vous emmèneront aux quatre coins de l’Europe avec harmonie et complicité, rage et tendresse, souvenirs et modernité, mais surtout, avec beaucoup de musicalité !

Samedi 29 Juin / 18H / Lou Suquetou d’Auitou : Bar le Molière

Groupe de danses et de musiques traditionnelles créé en mars 1984 à Égletons, cette formation, qui compte une trentaine de personnes (musiciens, danseurs, chanteurs), a pour objectif le maintien, la sauvegarde et la diffusion des danses, chants et traditions populaires du Limousin .

Samedi 29 Juin / 19H / Cinq oreilles / Scène Tavé

Cinq Oreilles, c’est un bout de Louisiane, une once de Galice, une lampée de Sicile, une demi-livre de Mongolie, un stère de Japon, une pincée d’Ethiopie, un soupçon de Géorgie… Cinq Oreilles pour autant de continents où les trois complices vous embarquent pour un tour du monde aux étapes singulières.

Samedi 29 Juin / 19H30 / Les Zéoles / Scène Baluze

Sous les doigts d’Amélie et Anne naissent des compositions douces-amères, des mélodies espiègles et lyriques. Elles arpentent les scènes trad/folk françaises et européennes munies de leurs soufflets, avec cet amour de la recherche, de la note juste, celle qui donne des papillons dans le ventre et que l’on garde bien au chaud une fois qu’on l’a trouvée…

Samedi 29 Juin / 19H30 / Meriadek / Scène Gambetta

« En mêlant les sons de son accordéon diatonique, de sa voix, de ses percussions à ceux de la guitare électrique de Rudy Blas (guitariste de Magma) et de la trompette de Nounours, Mériadec Gouriou a su créer un univers musical à part et unique. Dans ce trio à la frontière du Classique, du Jazz et du Rock, les instruments se retrouvent tous les trois dans des transes jubilatoires et laissent place à des envolées lyriques qui transportent l’auditeur vers des terres inconnues…»

Samedi 29 Juin / 20H30 / Une soirée avec David Venitucci / Théâtre de l’Empreinte / 12€ (comprend la création avec le CRD à 22H)

David Venitucci est un artiste singulier dans la vaste famille des accordéonistes. Son champ d’action musical est vaste qui va de la chanson (Francis Lemarque, Romain Didier, Annick Cisaruk, Patricia Petibon… ) au Jazz improvisé (Renaud Garçia-Fons, Youn sun nah, David Linx, Daniel Goyone …). Inlassable défricheur de sonorités, il n’a de cesse de repousser les limites de l’expression de cet instrument-orchestre, par une approche rythmique et mélodique aussi originale qu’audacieuse. Après Cascade, son album solo très remarqué, David Venitucci revient à Tulle en 2019 pour une nouvelle création aux Nuits de Nacre.

Présentation de la création avec les élèves des classes d’accordéon de Tulle, Brive et de Haute-Corrèze : Contacté par Dominique Saby, le directeur du Conservatoire de Tulle, David Venitucci a accepté la commande d’une série de petites pièces pour ensemble d’accordéons, avec la demande particulière de rassembler dans cette création les instruments chromatiques et diatoniques. Il relève le défi avec brio et son talent habituel, délivrant une écriture fine et poétique, portée par une rythmique fluide et tonique.Avec les classes d’accordéon de Tulle, Brive et de Haute-Corrèze ainsi que leurs professeurs : Laetitia Chapelle, Remi Sallard, Frédéric Valy et Christian Esco.

Samedi 29 Juin / 20H45 / Chouf / Scène Tavé

Nourri aux textes de Brassens et au blues cuivré de Tom Waits, le monsieur Chouf des débuts a mué en Chouf crooner au poing levé, pile tragique, face poétique. Dans ses textes, Chouf aborde des thèmes graves et personnels, enluminés par des tableaux métaphoriques riches de sens et d’émotion.

Samedi 29 Juin / 21H30 / Zakouska / Scène Gambetta

Zakouska est un quatuor français qui joue sur les plates-bandes des nouvelles musiques de Méditerranée. Leur troisième album « La Criée » ramène à la surface des lieux qui nous relient. Marseille, Héraklion, Athènes et Istanbul sont ici les théâtres d’un carnet de route qui serpente entre cacophonie des criées et clameur de l’aube. Dans les compositions, on compte des sérénades crétoises, des forêts de cordes et des diableries de taverne. Violons, guitare et accordéon propulsent ces mélodies salées et vives dans un dialogue intense. Après avoir pris le large pour les écouter, les quatre musiciens naviguent maintenant avec ingéniosité et plaisir sur ces musiques de ports de mer.

Samedi 29 Juin / 21H45 / Ma Petite / Scène Baluze

Ma Petite explore le chant traditionnel poitevin avec une fraîcheur déconcertante. Le souffle continu devient lyrisme, participant à cette grande transe collective. C’est un bal qui colle au corps pour le bonheur de tous, et comme on n’est obligé de rien, il peut s’écouter également les yeux fermés.

Samedi 29 Juin / 22H45 / Petit Vodo / Scène Tavé

Petit Vodo est le porte-parole français de tous les one-manbands du rock-and-roll-blues, jouant simultanément de la batterie, de la guitare, de l’harmonica, chantant et bidouillant ses radios en direct sur un groove de blues déjanté, quelque part entre Hasil Adkins et Jon Spencer Blues Explosion via Hound Dog Taylor.

Samedi 29 Juin / 23H30 / Sidi Wacho / Scène Gambetta

Ils sont originaires de Valparaíso, de Lima et de Paris mais ils revendiquent être partout chez eux ! Nomade, rebelle et insolent, le collectif Sidi Wacho, composé de deux MC’s, d’un trompettiste, d’un accordéoniste et d’un percussionniste, assume fièrement son identité «bordélik» en mixant les sonorités, les dialectes et les rêves. Avec déjà deux albums, «Libre» (2016) et «Bordeliko» (2018), et avec des concerts aux quatre coins du monde, Sidi Wacho bouscule et séduit les cœurs grâce à son énergie festive, ses textes engagés et ses influences hip-hop, cumbia-électro et balkaniques. Sidi Wacho, c’est de l’expression populaire avec des textes engagés qui piquent et qui nous rappellent que « la lucha sigue » !

Samedi 29 Juin / 0H15 / Duo Montanaro Cavez / Scène Baluze

Un accordéon et un violon. Un voyage entre des vents du Nord et des sons de l’Est. Une émotion parfois improvisée, parfois libre, douce ou tendue… Une musique sans frontière, sans nom… Libre !

Samedi 29 Juin / 0H30 / Les Idiots / Scène Tavé

On croise sur la route des Idiots un grand patron qui prend l’avion, un chien d’ivrogne qui s’ennuie, des nains de jardin en blouson de cuir, des amours heureux, des maîtresses rayonnantes… la vie quoi !

Samedi 29 Juin / 1H30 / Moonanga / Scène Gambetta

Né d’une fusion entre world & electronic music, le duo puise son inspiration dans des styles tels que la tropical bass, la cumbia digital, l’electro world et le rock psychédélique. Formé par Sébastien Cheppe (guitare, machines) et Maud Cavalade (accordéon, textes, kalimba & artworks), Moonanga vous transporte dans un voyage au-delà des frontières.

Samedi 29 Juin / 2H / DJ Vladi : la boom du Vladkistan / Scène Tavé

Le Vladkistan étant un pays de tradition festive, nous ferons de vos fins de soirée notre spécialité. DJ Vladi, le célèbre DJ vladkistannais, vous propose de danser sur les rythmes endiablés de la musique balkano-vladkistannaise.

Samedi 29 Juin / toute la soirée / La Boca Abierta / Scène Tavé + Dimanche 30 Juin / 16H / Cloître / Prix libre

Depuis la création de leur spectacle théâtral, dansé et musical, Anne Kaempf et Lior Shoov enrichissent leur répertoire de chansons composées ou reprises. Elles se rencontrent, se provoquent à travers ces aventures musicales dans une complicité étrangement intense. La bouche ouverte, pour laisser libre cours au souffle, au chant, à la parole qui échappe.

Dimanche 30 Juin / 17H30 / Chango Spasiuk et Raul Barboza / Cathédrale / 15€

Raúl Barboza et Chango Spasiuk ont en commun d’avoir enrichi le chamamé, musique traditionnelle du nord-est argentin, de leur apport personnel et d’avoir contribué à sa valorisation en Argentine, mais aussi sur le plan international. Raùl et Chango font entendre le dialogue de leurs accordéons et partagent le chamamé d’aujourd’hui, chacun accompagné de son acolyte de toujours : Nardo Gonzalez à la guitare et Marcos Villalba aux percussions. Comme pour mieux témoigner de la beauté de cet héritage ancré dans l’histoire des migrations passées et de la nécessité de le transmettre. Et affirmer haut et fort que le métissage et la diversité sont une véritable richesse…

Dimanche 30 Juin / 19H / Projet Schinéar / Scène Gambetta

Le Projet Schinéar, c’est une musique du monde contemporaine et rugueuse où se mêlent Balkans, Moyen-Orient et Asie, musiques traditionnelles et énergie rock, portée par Li’ang Zhao, virtuose du erhu, violon traditionnel chinois, Maxime Vidal, guitariste/percussionniste à la voix infra-basse, et Denis Spriet, accordéoniste compositeur.

Dimanche 30 Juin / 21H / Rita Macedo et le parti collectif / Scène Gambetta

Une aventure de transe-mission de savoirs entre Rita Macedo – femme libre, voix et accordéon de l’autre côté de l’Atlantique, et les musiciens du Parti Collectif. Des rythmes et chants brésiliens, mais pas que… Les corps s’invitent à la danse, car cette expérience musicale pousse au crime de l’agitation des masses de chair chaude.

Quoi d’autre ? Tout plein de choses ! Apéros perchés, sélection de jeux avec la ludothèque de Tulle, démonstrations d’entretien, de réparation et d’accordage d’accordéon avec l’ITEMM (et fabrication en direct d’un accordéon diatonique !), bourse aux instruments (disques, partitions…) le Dimanche de 9H à 18H (quai Edmond Perrier), visites au pôle accordéons, expo « Une vie à la Manu » au cloître, visite du musée des armes, expo photo « Les nuits de Nacre en images » (par l’ASPTT à la galerie trechoise), rencontres du mécénat et des savoir-faire (cinéma Véo), expo « Maugein par Katherine Pradeau » (collection luxe de sacs minaudières et boîtes made in France à la galerie du Point G)…

INFOS PRATIQUES

Billeterie et points de vente : Les billets des concerts payants sont en vente à l’accueil public (12, place Gambetta) durant le festival et sur les lieux des spectacles une heure avant les concerts et jusqu’à l’annonce du début, dans la limite des places disponibles. D’autres points de vente sont ouverts en amont du festival : la Cité de l’Accordéon, Des Lendemains Qui Chantent et l’Office de Tourisme de Tulle (+1€ de majoration). Achat en ligne via SoTicket : www.billetterie.accordeon.org

Restauration : Pendant tout le festival, des food trucks (restauration rapide) sont installés place Berteaud et quai Baluze. Les restaurateurs et cafetiers de Tulle se feront également un plaisir de vous recevoir dans leurs établissements.

Stationnement : Les parkings Gabriel Péri, du Pas Roulant et Saint-Pierre sont gratuits le temps du festival et ouverts tardivement les vendredi et samedi. Les camping-cars et camions sont les bienvenus sur leurs aires dédiées : six places d’accueil aux normes à côté du 16 avenue du Lieutenant-Colonel Faro à 6 euros/nuit, et stationnement sur le parking de la salle municipale de l’Auzelou. Des navettes relient régulièrement ces deux parkings au centre-ville. Un parking PMR (Personne à Mobilité Réduite) est à votre disposition devant La Mie Câline, 2 quai de la République. Le festival s’associe à l’association tulliste «À bicyclette» afin de proposer un gardiennage de votre vélo le temps du festival. À cela s’ajoute la possibilité d’un contrôle technique et de petites réparations (freins, vitesses). Laurent se fera un plaisir de vous accueillir vous et votre bolide Place Gambetta, près de la fontaine : Les vendredi 28 et samedi 29 juin à partir de 17h30 jusqu’à la fin des concerts pour le gardiennage. Contrôle technique jusqu’à 22h.

Navettes gratuites : Des navettes gratuites sont mises en place pour le confort des festivaliers. Garez votre voiture et oubliez-là pendant quatre jours !

Contact téléphonique : 09 52 33 81 54

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *