La prog de Novembre au théâtre de l’Empreinte !

Un mois de Novembre sous le signe de la musique, du théâtre, de la danse et des arts du cirque, pour tous les âges, au théâtre de l’Empreinte ! Venez nombreux !

Mardi 5 Novembre / 18H30 / Apéro conversation / Se décentrer ou pour qui les espèces nuisibles sont-elles nuisibles ? avec Olivia Rosenthal / 1H30 / Entrée libre et gratuite / Théâtre de Brive

En préambule à la Foire du livre de Brive et à l’occasion de la sortie de son nouveau roman – Éloge des bâtards paru en septembre aux éditions Verticales –, L’Empreinte reçoit la romancière Olivia Rosenthal pour cette seconde tribune.

Olivia Rosenthal explore depuis plusieurs années une écriture à la frontière de la fiction et du document où les animaux sont des figures récurrentes, comme autant de miroirs tendus à l’humanité, au sauvage et aux frontières qui les séparent, interrogeant ainsi les liens que nous entretenons avec les animaux. Quelles relations entretenons-nous avec eux, qu’ils soient sauvages ou qu’ils occupent à nos côtés nos villes – rats, pigeons, corbeaux, insectes ? Pourquoi avons-nous toujours l’impression que ce sont les animaux qui ne sont pas à leur place ? Comment alors se décentrer et inventer de nouvelles représentations ? Avec le compositeur Eryck Abecassis, elle présente un extrait du spectacle Macadam Animal.

Jeudi 7 Novembre / 20H30 / Théâtre / Lettres non écrites / David GeselsonCompagnie Lieux Dits / 1H / Tarifs de 5 à 14€ / Centre socio culturel municipal Jacques Cartier (Brive)

Partout où il passe, le metteur en scène propose le même protocole aux spectateurs : les écouter pendant 35 minutes évoquer ces mots restés coincés trop longtemps, ces missives fantômes. Puis leur proposer une version écrite. Cela fait quatre ans que le metteur en scène de Doreen sillonne la France avec ces Lettres non écrites, éclairant ainsi d’un autre jour l’infinie complexité de ce qui lie les humains entre eux. Après Lorient, Toulouse, Arles ou Paris, il pose son écritoire en Corrèze. Au plateau, l’agglomérat de lettres agit tel un précipité. Lettres à un premier amour rencontré à 48 ans, à Nelson Mandela croisé dans un avion, à un père mort et encore trop encombrant : des fragments qui disent autant la beauté des relations affectives que la violence du monde.

Mardi 12 Novembre / 20H30 / Théâtre / Stallone / Emmanuèle Bernheim, Fabien Gorgeart, Clotilde Hesme / 1H15 / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Tulle

Avec la complicité du comédien et musicien Pascal Sangla qui incarne avec fulgurance les figures importantes de la vie de Lise, la comédienne Clotilde Hesme prend en charge ce récit avec l’énergie désespérée d’une chanteuse rock, en prise avec la vivacité et la puissance des mot d’Emmanuèle Bernheim. Fabien Gorgeart, le metteur en scène – cinéaste également –, joue des allers-retours entre le film et la nouvelle, entre Lise et Rocky, entre Clotilde et Emmanuèle. Cette mise en abyme de figures féminines se structure par rounds successifs où la comédienne tient le texte à bras le corps pendant que Pascal Sangla déroule une création sonore en direct. Un uppercut théâtral tout en tension et en sueur, drôle et incisif.

Jeudi 14 Novembre / 20H30 / Musique, théâtre / Fricassée de maris / Chloé BégouLa Colonie Bakakaï avec l’ensemble Op. Cit. / 1H15 / A partir de 10 ans / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Tulle

À portée de voix et de notes nous sont offerts les beaux mythes érotiques de populations amérindiennes récoltés par l’anthropologue brésilienne Betty Mindlin dans son livre « Fricassée de maris ». Pour mettre en bouche ces récits inouïs, où la sexualité féminine s’affranchit des bienséances, Chloé Bégou, metteuse en scène et comédienne de la Colonie Bakakai, et les compositeurs Raphaèle Biston et Antoine Arnera, sont allés chercher l’appui du trio de jazz d’Op.Cit, ici rejoint par une harpiste et une clarinettiste. Au chant, Chloé Bégou se fait tour à tour récitante, danseuse, charmeuse libertaire. Les musiciens arpentent avec elle ces rivages audacieux des légendes orales, sous la forêt et dans les recoins des corps épanouis.

Samedi 16 Novembre / 20H30 / Musique / Concert piano Alexander Malofeev / 1H20 / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Brive

Il est russe, blond comme les blés, et n’a pas vingt ans. Malgré ses allures juvéniles, Alexander Malofeev fait désormais partie des grands noms du piano. Cette virtuosité slave, il la met au service d’un répertoire ample et d’une interprétation déliée mais intense. Dans ce programme aux accents venus de l’est, il passe d’un compositeur à l’autre avec aisance et maturité. Tour à tour construit mais puissant, coloriste, lyrique ou percussif selon qu’il s’empare de Beethoven, Balakirev, Tchaïvosvky ou Prokoviev, d’une largeur sonore impressionnante dans Rachmaninov, il pare chaque partition de sa couleur propre et de sa poésie toute personnelle.

Mardi 19 Novembre / 10H / Théâtre, marionnettes / Du vent dans la tête / Bouffou Théâtre / A partir de 4 ans / 40 minutes / Salle des confluences d’Argentat

Celui des bonnets d’âne et des encriers, du tableau noir et des pupitres d’écoliers transformés là en castelet. Nous y croisons S. petit garçon qu’on dirait cancre, à la tête pleine de trous, et Nath, une fillette dont les pensées sont encombrées de bouchons. Oui, de bouchons, bizarre, non ? Bienvenue en territoire de l’absurde, au bord d’une fable qui s’engage sur le long chemin des savoirs et les grands pouvoirs de l’imagination. Cela pourrait paraître nostalgique, mais Ce Vent dans la tête possède assez de poésie et de tendresse pour en faire un petit bijou universel qui tendrait du côté de Prévert et Kosma.

Mardi 19 Novembre / 20H30 / Danse / The Falling Stardust / Compagnie Amala Dianor / 1H / A partir de 10 ans / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Brive

Amala Dianor envoie dans l’espace neuf interprètes venus de planètes différentes : danseurs classiques et performeurs urbains. Cela prendra, pour la première fois, la forme d’un ballet pour une constellation de corps – tous jeunes, au plus fort de leurs possibilités – et de techniques. Mais ce qui intéresse finalement le chorégraphe hip-hop formé à la danse contemporaine, c’est de déjouer leur virtuosité. La gommer en quelque sorte, pour mieux la faire ressurgir, en creux. Tout de noir vêtus, ces jeunes femmes et hommes passent d’un registre à l’autre avec aisance et fluidité, métissent les genres, assimilent les influences. Au-dessus de leur tête pend la sculpture imaginée par le plasticien Clément Debras, qui s’allume par intermittence. Un vaisseau spatial ? Une comète prête à tomber ? Un repère en tout cas pour situer ces jeunes étoiles dans cette constellation chorégraphique d’une puissance rare.

Vendredi 22 Novembre / 20H30 / Musique jeune public / A partir de 6 ans / Miniatures et moulinettes / Le Maxiphone / 50 minutes / Tarifs de 5 à 14€ / Théâtre de Brive

À base de bois, de métal, de plastique, de terre cuite. Elles peuplent la scène et composent des mouvements sonores, naviguant des musiques improvisées aux transes traditionnelles. Puisque ça bouge partout, tout le temps, le danseur Eric Fessenmeyer est venu accorder son corps aux boucles sonores. Sans oublier les deux musiciens, Fred Pouget, avec clarinette et cornemuse, et Fabrice Favriou à la batterie, à l’harmonium et à la guitare. Tous trois pas du tout miniatures, mais sacrément décidés à nous faire tourner en rond et en musique !

Samedi 23 Novembre / 17H et 21H / Musique / Les 100 non accordéonistes / Claire BergeraultHors Laps / 50 minutes / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Tulle

Très présent dans l’imaginaire français, il symbolise à lui seul tout un pan de notre histoire et de notre culture. Sans renier cet héritage, Claire Bergerault explore ici tout le potentiel de cet objet à sons que l’on peut détourner, embrasser, étirer… Sur scène sont donc réunis des habitants qui ont tout appris en une poignée d’heures ! Une seule chose lui importe : qu’ils viennent sans a priori ni automatismes, mais avec l’envie et la curiosité de s’engager dans un projet performatif inédit. Accompagnée de quatre accordéonistes professionnels et du musicien électro C_C, Claire Bergerault compose une pièce unique et passionnante où novices et musiciens chevronnés évoluent sur un pied d’égalité. Une épopée collective, musicale et plastique.
 

Mardi 26 Novembre à 20H30 et Mercredi 27 Novembre à 19H / Théâtre / Hamlet / Thibault PerrenoudKobal’t / 2H15 / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Brive

Après leur Misanthrope de Molière et leur Mouette de Tchekov, le jeune collectif lyonnais emmené par Thibault Perrenoud s’attaque à un autre monument du théâtre, Hamlet. Comme à leur habitude, le texte de Shakespeare a été passé à la moulinette du traducteur et dramaturge Clément Camar-Mercier, histoire d’y insuffler vitalité, élan et jeunesse, à la mesure des cinq jeunes comédiens au plateau. D’Hamlet, ce prince du Danemark à jamais passé à la postérité pour son questionnement existentiel – être, ne pas être… – Thibault Perrenoud souhaite rejeter les siècles de commentaires et de fantasmes pour revenir au théâtre, rien qu’au théâtre. Avec, fidèle à sa singulière approche, un spectateur harangué, pris à partie et inclus dans la scénographie. « Nous n’apporterons rien de nouveau à Hamlet », reconnaît-il en toute humilité. Rien, si ce n’est faire honneur à « ces rôles gigantesques, à ces scènes effarantes ». Et c’est déjà beaucoup.

Samedi 30 Novembre / 20H30 / Arts de la piste / Futuro Antico / Martin Palisse & Cosmic Neman / A partir de 8 ans / 1H / Tarifs de 5 à 21€ / Théâtre de Tulle

Dans une architecture futuriste qui n’est pas sans évoquer un vaisseau spatial, Martin Palisse jongle en gardant dans un coin de sa tête 2001 l’Odyssée de l’espace, le film chef-d’œuvre de Stanley Kubrick. Son nouveau spectacle Futuro Antico étire l’espace-temps, cherche à tracer un rituel du futur entre jonglage et transe futuriste. Sur ces dalles lumineuses, le circassien joue avec le temps comme avec les balles qui s’envolent, superpose les couches d’images, de citations et de lumières. Martin Palisse, à la tête du Sirque, le Pôle national cirque de Nexon, vient ici en voisin et en artiste d’expérience, au sommet de son art si épuré du jonglage. Adepte de musiques électroniques, il convie autour de lui le musicien Cosmic Neman, mais aussi le metteur en scène Halory Goerger et l’éclairagiste Alice Dussart, pour propulser le spectateur bien au-delà des seuils attendus du spectaculaire. Dans une transe hypnotique, quelque part au milieu de l’infini.

Abonnements, billeterie, renseignements sur les navettes Brive/Tulle, Tulle/Brive, ici ! Téléphone : 05 55 22 15 22

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *