La prog de Janvier Des Lendemains Qui chantent !

Un nouvel agenda, une résidence d’artistes, des rencontres et des échanges en toute transparence autour du budget, un grand jeu d’aventures pour les plus jeunes et deux soirées de concerts dans le cadre du festival Du Bleu en Hiver… ça bouge à la salle Des Lendemains qui chantent !

Samedi 11 Janvier / 20H / Soirée de lancement / Le cri ! / Gratuit

Le Cri : votre nouvel agenda des concerts ! Où que vous soyez en Corrèze, que vous cherchiez des gros concerts ou des petits, du son en salle ou en plein air, dans les bars ou en festival, amplifiés ou acoustiques, rendez-vous sur agenda.lecridupapier.fr et bientôt sur l’application dédiée. On y trouvera aussi un annuaire des lieux, des groupes, des studios et des festivals. La programmation des concerts est en cours, à suivre…

Du Lundi 13 au Jeudi 16 Janvier / Résidence Weird Omen

S’appuyant sur un line-up atypique composé d’un sax, d’une guitare et d’une batterie, Weird Omen a une patte unique et un son singulier. Le trio le revendique et compte bien le souligner en venant créer à Des Lendemains Qui Chantent une scénographie originale (mise en scène et éclairage) durant ces quatre jours de travail dans la salle.

Jeudi 16 Janvier / 19H / rencontres et échanges : le budget de A à Z

Des Lendemains Qui Chantent vous invite à venir décortiquer le budget de l’association dans une démarche pédagogique et ludique. L’approche par les chiffres sans se laisser dominer par eux permettra à chacun de mieux comprendre comment on aborde les questions essentielles sur la culture et sa place dans le territoire tulliste. Ce sera aussi l’occasion de prendre un verre tout en partageant ses connaissances.

Dimanche 19 Janvier / 14H / Le jeu d’aventures #1 / Jeune public / Gratuit

Les musicien.ne.s sont arrivé.e.s et le concert doit débuter dans moins de deux heures. Mais une partie du matériel a disparu et ce n’est pas le seul problème… Venez en famille aider l’équipe Des Lendemains à trouver les solutions avant que le public n’arrive pour que le concert puisse avoir lieu ! Entre enquête, escape game, et jeu coopératif, venez relever le défi ! 

Vendredi 24 Janvier / 20H30 / Impérial Orphéon + Notilus / 14€

Impérial Orphéon est une formation atypique à l’énergie explosive. Ces quatre musiciens poly-instrumentistes virtuoses et à la complicité sans faille nous embarquent dans un concert qui devient vite une invitation à la danse, au son d’une musique puissante, généreuse et inattendue à travers des folklores de tous bords : aux emprunts brésiliens se mêlent des transes orientales, les valses s’invitent dans des grooves magnétiques, des mélodies lyriques planent sur une pop héroïque… Le Fantôme de l’Opéra rôde gaiement dans la sphère de ces doux allumés, tout comme l’esprit du jazz régulièrement invoqué dans ce kaléidoscope sonore des plus mirifiques.
Non identifié dans un genre, le groupe joue aussi bien dans des salles pluridisciplinaires, des festivals de cirque, de rue, de jazz, des ballades musicales. C’est une réelle force de proposition qui les emmène à croiser tous les publics, de tous les âges.

Attachez vos ceintures, et fermez les yeux. Direction le centre de la Terre, direction les pentaquarks, direction le fin-fond du bout des sommets glacés de Pluton et au-delà. Le voyage est intergalactique, progressif, électronique, rétro-futuriste et énergique. Le vaisseau spacio-temporel vintage fait quelques haltes sur les planètes Jazz, Trap, 70’s, Bass, Dark et Psyché. Soyez prêts à braver les tempêtes solaires ! Notilus porte le nom du sous-marin imaginé par Jules Verne dans 20000 lieux sous les mers (le Nautilus guidé par le Capitaine Nemo), mais il évoque avant tout l’idée de l’exploration des grands espaces, de la solitude du scaphandrier avançant sans peur dans un milieu hostile. Imaginer et décrire les sensations devant ces paysages de terres inexplorées est véritablement un vecteur de composition. La dimension cinématographique est indéniable. Les 5 musiciens de Notilus illustrent la fascination ressentie par l’explorateur lorsqu’il se confronte à l’inconnu, lorsque face à ses yeux se déploient les merveilles du cosmos et que les mots deviennent alors insuffisants… La bande son du voyage fait se mélanger musiques électroniques d’hier et d’aujourd’hui avec la chaleur de ces vieux objets que sont les cuivres et la batterie. Des résidus de musiques traditionnelles de la planète bleue rencontrent des basses puissantes, synthétiseurs et arpeggiators dansent avec les mélodies du cœur humain.

Jeudi 30 Janvier / 20H30 / Pulcinella / 10€

Depuis 15 ans, ce groupe toulousain malaxe funk, jazz, musiques traditionnelles, électro, musette, rock progressif… pour créer une musique polymorphe et sans frontières, autour d’une batterie, d’une contrebasse, d’un accordéon et d’un saxophone. Plus électrique que les précédents, leur nouvel album « Ça » accueille une galerie de sons mutants tout droit sortis d’un orgue Elka et de pédales d’effets étranges… Une musique atypique au service d’une ode au Ça, flux de désirs sans censure tant étudié par le Docteur Freud.

Toutes infos utiles ici !

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *