L’affiche du Hellfest 2020

On l’avait survolée à sa sortie lors d’un Juke-box, cette fois on va y plonger un peu plus en profondeur, je parle bien sûr de la programmation du Hellfest.

Deux années que À vos Marques… Tapage ! s’aventure sur les terres de Clisson, toujours arides en cette saison. Le célèbre festival de metal souffle cette année sa quinzième bougie, et il le fait une fois de plus avec une sacrée affiche.

Si pour moi cette édition semble laisser davantage de temps propice à la découverte, pour flâner et profiter de l’ambiance (impossible de s’ennuyer) il y a tout de même une belle tripotée de groupes intéressants.

Premier jour : Frog Leap et juste ça… ça fait très plaisir !

Frog Leap c’est la formation du multi instrumentaliste et chanteur norvégien Leo Moracchioli. Démontrant son talent et son univers déjanté, l’artiste s’est construit une solide notoriété sur YouTube avec ses reprises metal de tous les titres qui lui passent par la tête. Sail, Zombie, Thriller, I Kissed a Girl, Toxic ou même le générique de Bob l’Éponge ou Scatman, il reprend tout !

Après une date complète et réussie au Petit Bain à Paris (chronique ici), Leo revient casser des nuques dans l’Hexagone le 11 avril au Ninkasi Gerland à Lyon et le 12 avril au Trianon à Paris. Alors même si c’est plus agréable de le voir dans des petites salles, le voir au Hellfest, c’est un vrai plaisir et il risque d’y avoir une sacrée ambiance ! On a hâte !

Ce premier jour on retrouve également deux noms de l’édition 2018 dont j’avais parlé dans ma chronique, à savoir Powerflo et Body Count. Mais là pas de Mainstage pour les deux groupes mélangeant rap et metal, mais une prestation à la Warzone ! Un cadre idyllique et avec plus de proximité pour ces deux icônes du genre. Alors là prévoyez les genouillères, les protège-coudes et les protège-dents parce que ça ne va pas faire dans la dentelle !

Un premier jour où l’on retrouvera également Deftones, Mayhem, The Inspector Cluzo ou encore The Offspring.

Le deuxième jour ça se gâte ! Pour ma part mon attention est toute tournée vers la programmation de la Temple et de la Valley.

La première accueillera entre autre Wardruna. Les fans de la série Viking devraient connaître puisque la série comporte pas mal de leur morceaux. Puisant leur inspiration dans le folklore nordique, Wardruna devrait nous offrir un beau voyage dans la culture viking.

Côté folklorique on aura aussi The Hu, un groupe de metal Mongol qui livre une musique puissante aux allures de chants guerriers puisant son inspiration dans la musique traditionnelle de leur pays ainsi que dans les sonorités heavy metal. Rien que pour ça, ce 2ème jour s’annonce alléchant.

Pour la Valley on aura droit à Envy, qui y avait déjà joué l’année dernière et dont je n’avais aperçu que le final qui était d’une belle puissance. Les japonais sont donc de retour et ça va être l’occasion de se rattraper. Les amateurs de post-rock devraient y trouver leur compte.

J’en ai parlé il y a peu, puisqu’ils jouaient à Paris en décembre, Mono sera présent au Hellfest, et cerise sur le gâteau, ils seront accompagné de Jo Quail. Pour ceux qui les ont donc loupés à Paris, cette fois pas d’excuses pour venir planer sur leur post rock transcendant.

Ce deuxième jour accueillera également de gros noms comme Deep Purple et Airbourne mais aussi des groupes comme Alestorm et Sepultura.

Et là… le troisième jour… boom.

La Mainstage 1 sera foulé par System of a Down, KoRn ou encore Jinjer.

System of a Down !!! Le célèbre groupe mené par Serj Takian et Daron Malakian viendra jouer pour la première fois au Hellfest. Un événement incontournable qui devrait ravir et réunir pas mal de festivaliers autour de titres cultes aux allures d’hymnes fédérateurs comme Chop Suey, BYOB ou Toxicity. Très excité de pouvoir enfin découvrir ce groupe culte en live !

La bande de Jonathan Davis fait son retour avec un nouvel album. Déjà bien habitué du festival ils fouleront à nouveau la Mainstage pour défendre The Nothing pour le plus grand plaisir des fans. Un nouveau concert de KoRn au Hellfest, certains diront que c’est répétitif, mais personnellement je ne vais pas bouder mon plaisir et je risque de ne pas être le seul.

Aaaaah et Jinjer ! Bien que ce soit un groupe à voir en petite salle, comme ce fut mon cas à Toulouse, Jinjer sur la scène principale du Hellfest, ça risque d’être mémorable. En tout cas, hâte de les revoir et de profiter pleinement de la voix incroyable de Tatiana qui devrait apporter un côté théâtral à tout ça !

Côté Temple il y a encore une belle programmation avec notamment Pénitence Onirique que j’avais pu découvrir au Metal Culture(s) de Guéret. On retrouve également Borknagar, Regarde les Hommes Tomber, Alcest

La Valley aussi propose une nouvelle fois une belle brochette d’artistes avec en tête d’affiche Killing Joke !
Il y aura également Perturbator, qui apportera une petite touche de synthwave, sûrement en clôture de festival.
Mais aussi Hangman’s Chair et Lysistrata qui valent clairement le détour.

Bref une bonne édition en perspective pour les 15 ans du Hellfest qui, on l’espère, sera une nouvelle fois très appréciable par son ambiance et une bonne météo comme ce fut le cas depuis plusieurs éditions consécutives.

Petit point intéressant, trois “Very Special Guest” sont annoncés. Deux pour le premier jour, dont un sur la Mainstage, et un seul pour le second jour, également sur la Mainstage.
Le suspense est à son comble et on est très très curieux de découvrir de quels groupes il s’agit.

Sur ce, je vais de ce pas réaliser divers sacrifices pour que mon vœu totalement fou de voir Rage Against the Machine s’ajouter à la programmation se réalise !

Puis au passage, voici l’after movie de l’édition 2019 pour les retardataires ou ceux qui souhaitent le revoir.

Alexandre Vergne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *