La prog de Février « Des Lendemains Qui Chantent » !

Concerts de tous styles (gratuits ou payants), cinéma pour les grands, goûter ciné concert pour les plus jeunes, ateliers de découverte et d’initiation aux techniques de sonorisation… Ecouter, danser, chanter, apprendre : il y en aura pour tous les goûts et pour tous les âges en ce mois de Février à la salle Des Lendemains Qui Chantent !

Jeudi 6 Février / 20H30 / Eiffel + Baptiste Ventadour / 12,50€

Sans être jamais parti, Eiffel revient. Au sommet de sa forme. Et fait ce qu’il sait certainement le mieux faire : fédérer les troupes. Le groupe sort en 2019 Stupor machine, son sixième en dix-huit ans d’activité. Marqué par l’envie d’en découdre, le disque est aussi peuplé de visions récurrentes et de personnages étranges proche de Georges Orwell ou Philip K. Dick. Stupor machine est habité et ambitieux, traversé par le plaisir évident de jouer et de tourner ensemble. C’est le disque de quatre musiciens qui, épanouis par leurs projets personnels, ne s’inscrivent jamais dans la routine. Stupor machine n’est pas une invitation à l’engagement, ce n’est pas non plus un discours sur le monde d’aujourd’hui. C’est juste le meilleur disque de rock que ces quatre-là pouvaient faire. Et si c’est peu dire, ce n’est pas rien. *La tournée a été préparée en résidence à Des Lendemains Qui Chantent durant le mois de septembre 2019 avant d’attaquer de front une longue séries de dates dans toute la France. 

Baptiste Ventadour a commencé son projet en solo dans la rue, pendant l’été 2018. Il a tout juste 20 ans et déjà beaucoup de belles étoiles au-dessus de la tête… Baptiste poursuit depuis patiemment son petit bonhomme de chemin. La guitare et le talent en bandoulière, le petit génie de la folk song a tapé dans l’oeil de beaucoup de personnalités comme notamment Jean Fauque (le parolier de Bashung), et a poursuivi sur les rencontres d’Astaffort avec Francis Cabrel. Un petit bonhome à suivre de très près !

Jeudi 13 Février / 19H30 / SBRBS / Gratuit

Il y a quelque chose d’impertinent et de rude qui se dégage lorsque l’on traîne dans les quartiers résidentiels. Une atmosphère singulière que les trois musiciens de SBRBS ont naturellement assimilé. Ils construisent une musique à l’évidence pop mais aussi puissante que leurs références anglaises et américaines. Sans avoir la prétention des beaux quartiers, SBRBS ne prend que ce qui les intéresse dans ce labyrinthe musical actuel.

Samedi 15 Février / 15H30 / Escales / Goûter ciné concert / Jeune public / 5€ (1 adulte gratuit , 8€ pour un second adulte accompagnateur)

DJ, percussionniste et machiniste, Maclarnaque présente quatre courts métrages entre ciel et terre, aux univers colorés, hétéroclites et aux graphismes minutieux. Les images nous racontent la naissance du monde, l’histoire amusante d’une baleine solitaire en mal d’amitiés, la vie sous-marine d’un crustacé légendaire qui capture les bateaux des marins égarés, sans oublier le pétillant et psychédélique Cloudy, qui invite à découvrir une fabrique fantastique au beau milieu des nuages. Equipée sur scène de quelques gadgets électro, de pads et percussions, elle compose, pour habiller ces films, une bande son accrocheuse et moderne. Rythmiques hybrides, mélodies croisées et sonorités remuées, il se dégage au bout du compte un enthousiasme, une joie, une envie de groover sous des horizons plus funk, plus pop et résolument plus solaires !

Jeudi 20 Février / 19H30 / Cinéma VEO de Tulle / M.A.N. + projection du documentaire « Haut les filles » de François Armanet

Marina Anne Nolles (M.A.N) livre une pop sombre : un humour noir délicatement déposé dans un écrin de velours. M.A.N c’est un son, tantôt brutal, tantôt délicat, entre une Pop Voodoo et Trip Hop. On s’abandonne volontiers à cette volupté, pour être brutalement relâché au sol, car niché dans un cocon de douceur, gisent des paroles engagées soulevant l’ironie d’un monde où la beauté côtoie la violence. Ayant récemment partagé la scène avec Clara Luciani, Kimberose ou Angèle, M.A.N est lauréate du dispositif d’accompagnement Vice Versa (Arts Vivants 11), et prévoit la sortie d’un nouvel opus en 2020.

En France, la révolution rock du jour se joue au féminin pluriel. Face aux clichés virils du rap et du rock, les femmes iconoclastes réinventent le corps, le désir, l’apparence, à rebours de tous les codes sur la beauté, le vêtement, la décence, le genre. Pourquoi et comment en est-on arrivé là ? Le rock usé, pour renaître, avait besoin d’une mue, de changer de rythme, de peau, de langue, de sexe. Le nouveau commando des filles a pris le pas, la parole, et joue la nouvelle manche. Au micro, sur scène ou dans la vie, dix chanteuses charismatiques tournent les pages de soixante ans de rock français.

Samedi 22 Février / 20H30 / Melting Drops #4 / 8€

Quasiment un an jour pour jour après l’édition #3, Melting Drops revient à Des Lendemains Qui Chantent pour une nouvelle édition At Home. Des artistes éclectiques (des locaux accompagnés de guests de qualité) composent l’affiche de cette longue soirée. La scénographie sera aussi revisitée pour vivre une expérience sonore et visuelle qui sort des sentiers battus. Cette édition sera musicalement axée sur la house et la techouse groovy pour l’entame et sur de la techno et de l’acid en conclusion. Avec entre autres Crâne de poule, Midilink et Kzr Totem.

Du Lundi 24 au Jeudi 27 Février / A fond les manettes ! / Découverte et initiation aux techniques de sonorisation / Dossier d’inscription ici !

À fond les manettes, c’est une semaine de découverte et d’initiation aux techniques de sonorisation. Une session À fond les manettes peut accueillir huit jeunes âgés de 15 à 19 ans. Ils ou elles apprennent le fonctionnement d’une salle de concerts, s’occupent de l’accueil et de la sonorisation d’un groupe, enregistrent puis mixent les morceaux, s’essaient à l’animation d’une émission de radio, entouré(e)s de technicien(ne)s professionnel(le)s du spectacle et accompagné(e)s par des animateurs et animatrices qualifié(e)s.

Jeudi 27 Février / 19H30 / Masstø / Gratuit

Masstø catalogue, archive et cueille la vie courante pour faire naître des scènes de vies où se croisent mauvaises rencontres, leçons d’amitiés et confessions amoureuses. Le trio soul puise également dans le blues-rock à l’américaine, qui appporte sa teinte aux titres francs et en clair-obscur, touchés par l’étoile de l’espoir.

Toutes infos utiles ici !

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *