Festival Du Bleu en Hiver… En été !

De reports en incertitudes, le festival « Du bleu en hiver » se présente finalement à nous en ce tout début d’été… Et franchement, cela valait le coup d’être patient, vu la richesse de la programmation !!! Entre Tulle, Brive et Boulazac, le jazz, dans tous ses états et sous toutes ses formes, va résonner en Corrèze pour le plus grand plaisir de ses aficionados… Et de tous les curieux qui, sans nul doute, rejoindront leurs rangs ! De plus, beaucoup de spectacles sont gratuits (pensez à réserver vos places !) ou à prix tout doux… Régalez-vous !

Mardi 29 Juin / 20H30 / Jazz / Baptiste Trotignon invite Vincent Peirani et Vincent Ségal / Plaine de Lamoura (ou Agora PNC en cas de pluie) à Boulazac / Durée : 1H / Tarifs de 6 à 20€

Le pianiste et compositeur Baptiste Trotignon aime reconfigurer sans cesse ses formations. Et le trio inédit qu’il réunit-là pèse très lourd ! Vincent Peirani a révolutionné l’accordéon avec sa façon de le tremper dans le jazz ou le rock. Quant à Vincent Segal, il est le violoncelliste que tout le monde s’arrache, de la danse contemporaine au trip hop, du classique à Bumcello. A l’heure qu’il est, rien n’a filtré du résultat. Mais on a peu de doute sur le caractère hautement jouissif de cette rencontre !

Mercredi 30 Juin / 10H au marché de Tulle, 12H30 au musée du cloître de Tulle / Samedi 3 Juillet / 10H au marché de Brive, 13H30 aux jardins d’enfant, place du Civoire à Brive / Jazz / La Grosse Rapatoune / Durée : 1H / Gratuit sur réservation

Alain Bruel, musicien poly-instrumentiste, improvisateur, accordéoniste, compositeur, arrangeur infuse ses compositions et improvisations des couleurs chatoyantes de la musique traditionnelle. Autour de lui, un sax baryton ou encore un batteur-percussionniste, ensemble, ils entraînent le public vers une multitude d’horizons : du punk au rondo, de la bourrée au reggae en passant par la valse. La Grosse Rapatoune invente un cocktail revigorant : de la musique trad festive et joyeuse portée par l’énergie et la générosité de ses musiciens.

Mercredi 30 Juin / 18H30 / Jazz / Tatanka Trio / Théâtre de Tulle / Durée : 1H / Gratuit sur réservation

Trio de sioux pour envolées sauvages, qui déterre un jazz errant. La trompettiste Emmanuelle Legros emmène ses deux compères dans une contrée musicale aux espaces non défrichés. Sur de longues lignes mélodiques et claires, Guillaume Lavergne cavale au piano pendant que la batterie de Corentin Quemener s’affole dans de grandes courses indomptables. Les petites boites à musique et autres instruments-jouets de ce dernier apportent un vent de fraicheur à cette musique de « Tatanka », qui signifie bison en langue Sioux.

Mercredi 30 Juin / 20H30 / Jazz / No Tongues / Les voies de l’Oyapock / Théâtre de Tulle / Durée : 1H / Tarifs de 6 à 20€

« Sans langue » peut-être, mais certainement pas sans voix ! Le quartet nantais – Alan Regardin, Ronan Courty, Ronan et Matthieu Prual – s’appuie sur les chants du disque Voix du monde pour imaginer une odyssée jazz planétaire. Litanies ancestrales, chants funéraires et langues multicolores servent de base à leurs envolées expérimentales. Sous les masques, ils façonnent une aventure collective à base de trompettes, d’objets, de deux contrebasses et d’une clarinette. Les sons s’emmêlent dans un voyage intemporel, entre free jazz et transe acoustique, ouvrant leurs propres voies du monde.

Jeudi 1er Juillet / 12H30 / Jazz / Étienne Manchon Trio / Musée du cloître à Tulle / Durée 1H / Gratuit sur réservation

La jeunesse du trio d’Etienne Manchon avance solide, élastique, sans œillères. Le pianiste toulousain de 24 ans s’entoure du solide contrebassiste Clément Daldosso – entendu dans le Foot Collectif ou aux côtés d’André Ceccarelli – et du percutant batteur Théo Moutou – qui a joué avec Riccardo Del Fra ou Giovanni Mirabassi – pour un jazz extra large. Influencé par Pink Floyd ou la scène new yorkaise, Étienne Manchon n’hésite pas à piocher dans Ravel ou le rock progressif. Leur premier album Elastic Borders traduit parfaitement cette capacité aux grands écarts.

Jeudi 1er Juillet / 20H30 / Jazz / Magic Spirit Quartet / Plaine de Lamoura (Agora PNC en cas de pluie), Boulazac / Durée : 1H / Tarifs de 10 à 20€

Rencontre magique entre jazz fusion nordique et transe gnawa. Faut-il présenter le grand Majid Bekkas, maitre de musique marocain du Sahara ? Au guembri, à l’oud ou à la guitare électrique, il s’adapte depuis longtemps à tous les compagnons, de Sclavis à Joachim Kühn ou Archie Shepp. Dans ce Magic Spirit Quartet, ses trois acolytes viennent du Nord : Goran Kajfeš (trompette) Jespers Nordesntröm (clavier), Stefan Pasborg (percussions). Loin de se contenter de suivre la transe imposée par le maalem, ils la relancent et lui répondent dans un chamboulement heureux, aux confins du mystique.

Jeudi 1er Juillet / 20H30 / Jazz / Salle des Lendemains Qui Chantent ! Une soirée, deux groupes ! / Tarif unique : 10€

Omar Sosa / Stracho Temelkovski – Live in Seynod / Durée : 1H30

Quand le piano chatoyant d’Omar Sosa, musicien cubain hors pair, s’allie aux élans fougueux du multi-instrumentiste macédonien Stracho Temelkovski, cela donne une rencontre détonante entre jazz et répertoire traditionnel balkanique, entre balades contemporaines et embardées urbaines. Assez expérimentés pour s’accorder toutes les libertés, ils mêlent leurs approches hybrides dans un répertoire du tout-monde aux couleurs inouïes. Et parfois même se laissent aller à quelques pas de danse…

Go to the Dogs – Extented / Durée : 1H30

Au commencement, il y a un trio de musiciens complices : Arnaud Edel à la guitare, Samuel Foucault à la basse, Jean-Jean-Emmanuel Doucet à la batterie. Dans ce format « Extended », Go to the Dogs gagne en chaleur avec les souffles d’Aristide d’Agostino (trompette) et Thibaud Thiolon (saxo et clarinette). Tout en énergie canalisée mais généreuse, le quintet sert un jazz éclectique placé sous l’égide de Marc Ribot, Ornette Coleman  ou John Zorn. Passant allègrement de la mélancolie d’une balade, sur des guitares qui « bluesent » et des trompettes qui pleurent, aux accents caliente d’une samba.

Vendredi 2 Juillet / 18H / Jazz – création / Igo – Kristof Hiriart – Cie Lagunarte / Théâtre de Brive / Durée : 1H / Tarif unique : 6€

Une échelle construite morceau par morceau, des objets de bois, de peau, de pierre. Et un corps-orchestre pour y donner vie et sons. Kristof Hiriart, de l’inventive compagnie basque Lagunarte, se présente seul à la scène. IGO prend le temps de faire résonner sa voix, dans une jolie métaphore de la construction personnelle et du chemin de la vie. Car IGO signifie « gravir » en basque – ou « j’y vais » en anglais. Ce savant mélange d’expérimentation et de grande maitrise d’une musique faite spectacle, deux spectacles (UP ! et IGO) issus d’un même chemin. Une merveille musicale pour toute la famille.

Samedi 3 Juillet / 17H / Jazz / Eve Risser – Après un rêve – Solo / Théâtre de Brive / Durée : 50 minutes / Gratuit sur réservation

L’inventivité d’Eve Risser est sans limite. Après ses éblouissantes réussites collectives du White and Red Orchestra puis de Kokoba Basigui avec la chanteuse malienne Naïny Diabaté, la magicienne du piano revient au format solo. Elle crée pour le public une véritable expérience, une intimité partagée au plus près, sur le plateau, elle sort de son piano droit des sonorités insoupçonnées et s’adonne à une musique de l’instant, attentive aux mécaniques de son instrument. Un moment rare, entre John Cage et György Ligeti… Un solo pour piano préparé d’une poésie subtilement lyrique.

Samedi 3 Juillet / 20H30 / Jazz / Nefertiti Quartet / Centre socio culturel Raoul Dautry à Brive / Durée : 1H / Tarifs de 6 à 10€

La reine de ce fougueux quartet, dont le nom fait référence à une composition de Wayne Shorter, c’est Delphine Deau, pianiste et compositrice, pivot de ce groupe d’anciens du Conservatoire de Paris, aussi soudés que complémentaires. Chacun apporte sa liberté de sons : Camille Maussion et son saxophone lyrique et organique, Pierre Demange, batteur familier des univers cinématographiques, et le brésilien Pedrio Vio Ferreira, contrebassiste tout terrain. Avec déjà deux albums à son arc, le Néfertiti Quartet poursuit son exploration du mouvement permanent. Jubilatoire !

Lundi 5 Juillet / 20H30 / Jazz / Papanosh & Minvielle – Parade Prévert / Théâtre de Tulle / Durée : 1H30 / Tarifs de 5 à 21€

Inventaire poétique façon gasconne et libertaire. Le quintet de jazz rouennais Papanosh s’associe au vocalchimiste André Minvielle pour refaire le tour de la poésie de Jacques Prévert. Minvielle manie à merveille la langue surréaliste ou mélancolique. Les envolées chantantes du troubadour s’acoquinent avec l’énergie vibrante du quintet, et l’on passe avec délice de l’afrobeat aux fantômes de Mingus. A leur façon libre et ultra-collective, ils font scintiller les mots, valser les vers, dans un tour de chant dada et syncopé.

Mardi 6 Juillet / 18H30 / Jazz / La Litanie des Cimes / Théâtre de Brive / Durée : 1H / Gratuit sur réservation

Que ce trio tout neuf porte bien son nom ! Bruno Duvret au violoncelle, Clément Janinet au violon et Élodie Pasquier aux clarinettes côtoient les cimes dans un grattement de cordes raides, de souffles limpides, de temps suspendu dans les frottements. Attentifs aux motifs, ils enchaînent boucles répétitives ou envolées harmoniques. L’improvisation y est libre, pleine d’une intériorité riche. Le jeune trio, dont le premier album est sorti en septembre, livre un jazz atmosphérique, où chaque morceau résonne à l’aune d’une nouvelle sensation-paysage.

Mardi 6 Juillet / 20H30 / Jazz / ONJ – Dancing in your head(s) / Théâtre de Brive / Durée : 1H15 / Tarifs de 6 à 20€

Passé sous la nouvelle direction de Frédéric Maurin, l’ONJ se lance sur l’orbite Ornette Coleman. Excursions vives de ce jazz libre et insouciant, dont les mélodies vibrantes, lyriques, célèbrent l’instant présent. Dans une version électrique, l’orchestre s’organise autour de soufflants puissants, d’une rythmique acérée et des arrangements de Fred Pallem. Dancing in Your Head(s) balaie les plus grands moments de Coleman. Et cette traversée panoramique ébouriffante appelle au groove, à la fête et la transe. On tombe sous le charme de cette exubérance sonore à la puissance mélodique inégalée.

Jeudi 8 Juillet / 20H30 / Sarah Murcia Quartet – Eyeballing / Séchoir à tabac de Saint-Amand de Coly / Durée : 1H15 / Tarifs de 6 à 10€

Voix narrative, batterie synthétique, boites à rythme décalés, tuba rond et grave. Eyeballing, dernier né de la galaxie Sarah Murcia, roule avec délice aux confins des genres, sans se préoccuper des hiérarchies. La contrebassiste, pianiste – ici aussi chanteuse, -invite le grand tubiste François Thuillier, à rejoindre ses compagnons de longue date, Olivier Py au saxo et Benoit Delbecq aux machines et piano acoustique. Son Eyeballing remue jazz et pop, punk et musique improvisée, pour une expérience unique, à la fois minimale, chaleureuse et mutine.

Dimanche 11 Juillet / 17H30 et 20H / Orchestre de chambre Nouvelle Aquitaine / Théâtre de Brive / Durée : 1H / Tarifs de 5 à 21€

L’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine propose, depuis sa création en 1981, un format spécifique de 45 à 50 musiciens adapté aux répertoires les plus variés et les plus aventureux, de Mozart et Haydn à la création contemporaine. Placé sous la direction artistique du chef et pianiste Jean-François Heisser, l’orchestre façonne son style à travers une programmation audacieuse. Sa qualité musicale unanimement reconnue lui permet d’inviter régulièrement les grands solistes qui font l’actualité. « Artiste complet », l’expression prend tout son sens avec Jean-François Heisser, pianiste, chef d’orchestre, pédagogue à la vaste culture et à la curiosité sans cesse en éveil. Son activité est aujourd’hui partagée entre une carrière de soliste, de directeur musical de l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine (depuis 2001), de chef invité, et aussi de directeur artistique pour différentes structures et programmations de premier plan.

Pour tout savoir, allez jeter un oeil sur le site de L’Empreinte où vous trouverez formules et tarifs (ici !), adresses, mail et numéros de téléphone pour vos réservations (!)

Christine Le Garrec