Le Cahors Blues Festival fête ses 40 ans… Une prog 2022 à la hauteur de l’évènement !

Le Cahors Blues Festival, connu et reconnu à travers toute l’Europe (et doyen des festivals de blues !), a vu défiler quelques légendes du blues et non des moindres, tels que Ray Charles, James Brown, BB King, Buddy Guy ou Johnny Winter… Et cette année, pour célébrer en beauté ses 40 ans, il nous offre une programmation tout simplement incontournable qui va combler tous les fondus de blues ! Au menu, des têtes d’affiches (Popa Chubby, Kaz Hawkins, Fred Chapellier, Grant Haua, Neal Black… Pour n’en citer que quelques-uns !), mais aussi des talents à découvrir, que ce soit sur la grande scène ou sur celle de « Johnny Winter » qui propose quant à elle des concerts gratuits ! Vous pourrez également flâner dans les rues de Cahors où la musique sera partout présente (y compris aux terrasses des bars !), visiter l’expo photo, « L’essence du blues », aller au cinoche visionner « The soul kids », un document unique sur la Stax Music Foundation de Memphis… Et fêter le 14 Juillet avec une parade de Harley Davidson ! Si vous ne devez « faire » qu’un festival cette année, allez faire un tour à Cahors, capitale du blues !  

Mardi 12 Juillet / Scène Johnny Winter / 15 H : demi-finale du challenge Mississipi Blues Trail / Mercredi 13 Juillet / Grande scène / 18H : finale du challenge « Mississipi Blues Trail« 

Le Cahors Blues Festival organise depuis plusieurs années son légendaire Challenge International dénommé Mississippi Blues Trail Challenge. Ce challenge consiste en une demi-finale des 8 groupes sélectionnés par le Cahors Blues Festival qui se déroule en public, devant un jury composé d’organisateurs, de programmateurs de festivals ou de producteurs de concerts de blues en salle, en France et dans d’autres pays européens. Le lendemain, sur la grande scène la finale rassemble les 4 groupes sélectionnés et permettra à certains de signer des contrats pour se produire l’année suivante sur les scènes des festivals ou des salles des membres du jury. Une magnifique promotion est ainsi offerte aux formations de blues majoritairement françaises, par ce challenge unique en France et en Europe, destiné à des formations musicales professionnelles de blues !

Mercredi 13 Juillet / Grande scène / 21H : Thorbjørn Risager & The Black Tornado

Depuis ses débuts dans les clubs blues de Copenhague, le diamant brut Thorbjørn Risager s’est sans cesse raffiné, ne s’accordant ni pause ni regard en arrière. Salué par la critique pour son talent d’écriture, sa voix ainsi que son jeu de guitare, le leader du Black Tornado a toujours su garder le cap, le regard tourné vers l’avenir. 20 ans de scène partagée avec des légendes telles que Buddy Guy, plus de 20 pays conquis, de nombreuses nominations et récompenses aux European Blues Awards, aux British Blues Awards ainsi qu’aux Victoires de la musique Danoises. L’artiste publie, années après années, des albums aux compositions toujours plus travaillées, mettant en valeur sa voix, qui, dans les années 50/60 lui aurait valu d’entrer dans la légende du blues. 20 ans de carrière, une prouesse dont peu d’artistes peuvent se targuer !

Mercredi 13 Juillet / Grande scène / 23H : Christone Kingfish Ingram

Christone « Kingfish » Ingram représente ce qu’on peut appeler « le futur du blues ». « C’est l’un des jeunes guitaristes les plus excitants depuis des années, « avec un son qui englobe BB King, Jimi Hendrix et Prince ». – ce que dit de lui la célébrissime revue musicale Rolling Stone… Et Buddy Guy n’est pas en reste en déclarant « Kingfish est la prochaine explosion du blues » !!! No comments !!!

Mercredi 13 Juillet / Scène Johnny Winter / 14H45 : Jerry T & The Black Alligators

Jerry T. & The Black Alligators, groupe de Blues & Rock N’ Roll électrique, basé sur l’expression, l’improvisation, l’écoute et les compositions personnelles, s’est formé à l’été 2014. Fort de l’expérience de chacun de ses membres, le groupe sait virevolter entre la puissance tribale des riffs percutant du Blues Rock et le sentiment des morceaux plus en douceur. N’ayant pas peur de changer les ambiances, tantôt acoustique à l’ancienne proche des racines du pur blues du Mississippi, tantôt à l’anglaise et l’irlandaise, avec des inspirations façons Clapton ou Gary Moore. Et tantôt brut et proche des feelings RnB et Rock N’ Roll qui ont fait la renommée de ce style si vaste qu’est le blues.

Mercredi 13 Juillet / Scène Johnny Winter / 16H15 : Freddy Miller & The Blue Steelers

Pendant 10 ans Freddy Miller a été la voix du groupe Shake Your Hips avec lequel il a représenté la France à l’International Blues Challenge de Memphis aux USA et a également représenté la France à l’European Blues Challenge à Riga en Lettonie ! Les Blue Steelers c’est Jérôme Perraut à la guitare (ex Cotton Bellys, lui aussi représentant français à l’IBC à Memphis !), Chris Bertin à la batterie, Pat Guarino à la basse et Patrice Cuvelier aux claviers. Avec des années d’expérience scénique, programmés dans de nombreux festivals et nuits du Blues, Freddy Miller & The Blue Steelers, c’est une grosse présence scénique pour délivrer une musique teintée de Blues, de Soul et de Rock !!!

Jeudi 14 Juillet / Grande scène / 21H : Barrence Whitfield & The Savages

Barrence Whitfield, c’est une grande voix de la soul music, mais qu’il met au service d’un mixe complètement déjanté de rythm’n blues et de Rock N’ Roll… La folie furieuse en live !

Jeudi 14 Juillet / Grande scène / 23H : Popa Chubby

Popa Chubby a 30 ans. Sans doute quelques années de moins que son avatar pour l’état civil, Ted Horowitz. Mais on est là pour célébrer les 30 ans de carrière de Popa Chubby, pas pour compter les cheveux blancs sur la tête de Ted. D’ailleurs, il n’en a pas. L’âge venant, Popa Chubby a peut-être moins la rage et les crocs, il accède à une forme de sagesse qui lui permet de s’exprimer autrement, avec plus de douceur. Popa Chubby a sorti tant d’albums et rempli tant de salles : il n’a plus rien à prouver, juste ses fans à rassasier, le plaisir de jouer à partager. 

Jeudi 14 Juillet / Scène Johnny Winter / A partir de 16H30 : carte blanche à la Toulouse Blues Society

Une carte blanche qui nous invitera à la découverte de prometteurs jeunes artistes : Aurore Haudebault, Claire Aberlenc, Justine Blue et Plaisance !

Vendredi 15 Juillet / Grande scène / 21H : Same Player Shoot Again

C’est en 2018 que ce jeune groupe formé par la crème des musiciens parisiens se décide à enregistrer un hommage rendu au roi des guitaristes de blues Freddie King, « Our King Freddie ». Fondé par Romain Roussouliere (guitare) et Max Darmon (basse), le groupe s’étoffe avec Vincent Vella (chant), Florian Robin (claviers), Amine Ouazzani (batterie), Jérôme Cornelis (sax alto) et Loïc Gayot (sax ténor). Cette bande de copains a grandi dans cette musique. On peut même affirmer que le blues est endémique chez certains d’entre eux. La sélection des titres est collégiale, plutôt heureuse et chaque tribute met en lumière avec une grande virtuosité des titres parfois rares, voire méconnus du public.

Vendredi 15 Juillet / Grande scène / 23H : Kirk Fletcher (feat Roosevelt Collier, Bette Smith et Guy King)

Kirk Fletcher a la réputation d’être un artiste authentique et incontournable. Son jeu aux accents soul ne manque jamais de susciter des frissons, et son approche unique de la musique Rhythm & Blues est à la fois rafraîchissante, moderne et sincère. Considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de blues au monde, il suscite le respect et les éloges de la critique, de ses pairs et des fans du monde entier. Il a été nommé quatre fois aux Blues Music Awards et aux British Blues Awards 2015. Kirk a joué avec une variété d’artistes populaires, dont Joe Bonamassa et Éros Ramazzotti et était le guitariste principal des Fabulous Thunderbirds. Kirk est devenu l’un des guitaristes de blues les plus demandés. Il n’est donc pas étonnant qu’il ait persuadé les grands artistes Bette Smith, Guy King et Roosevelt Collier de le rejoindre sur scène à Cahors. Un concert unique à ne pas manquer !

Vendredi 15 Juillet / Scène Johnny Winter / 17H : La Bedoune

Ces deux là jouent ensemble depuis très longtemps et se sont produits un peu partout en France et même à Memphis Tennessee. D’abord en trio, puis en quartet, c’est finalement en duo que leur musique est unique. Durant leur parcours Ils ont eu de nombreuses occasions d’échanger, de jammer avec des musiciens de blues Américains. Vainqueurs du Blues Challenge français en 2019, ils partent disputer l’international blues Challenge à Memphis où ils sortent demi finalistes. En 2022, ils renouvellent l’expérience et sont de retour sur Beale street à Memphis. Ils misent sur la touche Frenchy et accèdent à la finale dans le prestigieux théâtre de l’Orphéum chargé d’histoire et de légendes du blues… La somme de ces expériences les enrichit et les conforte dans leur légitimité. Cécile chante ses histoires qui sont comme autant de petits squelettes dans son sillage et sa musique est un mélange de tout ce qu’elle a entendu, appris et chanté depuis sa plus tendre enfance. Elle joue de la basse, et Greg de la guitare, ils jouent de la grosse caisse et de la caisse claire avec leurs pieds. Dans un pot, ils mettent des petits morceaux d’âme, de vie, de joie et de colère aussi, offrant à leur public une mixture très spéciale : leur « Frenchy blues ».

Vendredi 15 Juillet / Scène Johnny Winter / 18H30 : The Money Makers

Mêlant un son et une esthétique Rhythm’n’blues et Rock’n’roll 50’s à une écriture définitivement contemporaine, les Money Makers s’inscrivent parfaitement dans la mouvance actuelle du revival de ce style musical. Influencés par des pionniers comme Little Richard ou Fats Domino mais aussi par les 50 ans de musique qui nous séparent d’eux, leurs compositions dansantes et leurs interprétations sauvages nous en donnent une vision juste et moderne.

Samedi 16 Juillet / Grande scène / 19H30 : Kyla Brox

Tendre ou rageuse, romantique ou sexy, Kyla joue facilement de tous les registres offerts aux chanteuses du genre. Sa voix très pure et d’une puissance peu commune, est considérée comme l’une des plus belles du Royaume Uni et son jeu de flûte traversière apporte un plus original à son talent vocal et à sa magnifique présence scénique reconnus par l’European Blues Challenge qu’elle a remporté ! Sa voix ample et sensuelle constitue l’atout maître d’un répertoire agrégeant complaintes aux effluves gospel, slow blues, de shuffles, de grooves funky et même d’une incursion en territoire rockabilly. On brûle de la découvrir en live !

Samedi 16 Juillet / Grande scène / 21H15 : Whitney Shay (feat Laura Chavez)

« Stand Up ! » Ce n’est pas seulement le titre d’un album, c’est un ordre, forçant toute personne qui entend le timbre R’n’B de Whitney Shay sur la piste de danse ! Un bâton de dynamite aux cheveux de flamme dans une robe étincelante, ce phénomène de San Diego a fait ce disque pour danser, boire et rêver, avec des chansons pour sonoriser les hauts et les bas de la vie. Ces airs  vous emmènent dans la tête de Shay, avec des thèmes qui vont du personnel au sociopolitique. «Étant une femme forte et indépendante, élevée par ma mère et ma grand-mère célibataires, plusieurs des chansons de cet album traitent des thèmes de l’égalité et de l’autonomisation des femmes», dit-elle. Qu’elle soit rauque ou douloureuse, chaque note de « Stand Up ! » est réelle. 

Samedi 16 Juillet / Grande scène / 23H : Kaz Hawkins

Quand on découvre la voix de Kaz Hawkins, on se retrouve immédiatement embarqué sur les rives du Mississippi, dans les rues de Clarksdale ou de Memphis, en compagnie de ces grandes chanteuses de blues, de soul, de folk, de funk, de rhythm’n’blues… qui ont débuté dans la ferveur des choeurs de gospel. Pourtant, Kaz Hawkins a vu le jour en Irlande du Nord et elle a fait ses classes dans les bars de Belfast où l’emmenait son père. Dans le chaos d’un pays déchiré par la ségrégation et la guerre civile. Kaz Hawkins a choisi de poser ses bagages en France : « Je suis tombée amoureuse de votre culture. Ici, je ne porte pas d’étiquette. Je suis libre d’entamer un nouveau chapitre ». Une déclaration d’amour réciproque quand on sait le chaleureux accueil que lui a réservé le public des festivals français. Kaz Hawkins est une artiste authentique, sans fard ni sophistication, dont le timbre exceptionnel, les mots et la musique touchent au plus près du coeur…

Samedi 16 Juillet / Scène Johnny Winter / 16 H : Mike Green Band / 17H45 : Nirek Mokar & his Boogie Messengers

Nirek Mokar est un jeune Parisien de 19 ans qui a grandi dans le 17ème arrondissement. C’est en ayant la chance de pouvoir écouter et de voir jouer tous les grands spécialistes du Boogie-woogie au « Paris Boogie Speakeasy » où travaillait son père quand il était tout petit, qu’il a eu le coup de foudre pour le piano Boogie-woogie. Il y a seulement 10 ans et en suivant les conseils de ses aînés, il commence en autodidacte à apprendre sur le piano du  » Paris Boogie Speakeasy  » car il n’avait pas de piano chez lui ! Passionné par cette musique et aussi par le Blues, le Swing et le Rock’n’roll, Nirek fait preuve d’une maturité étonnante et d’un swing exceptionnel qui en fait le petit chouchou des amateurs de Boogie de tout Paris… Mais pas que !

Dimanche 17 Juillet / Grande scène / 19H15 : One Rusty Band

One Rusty Band est un duo explosif composé de Greg (one man band) qui couvre le chant, la batterie, l’harmonica et la guitare et de Léa aux claquettes (tap dance) acrobatiques et washboard. La musique de One Rusty Band surfe entre le blues des 50s et le rock’ n’ roll 70s. Un joyeux mélange de Jimi Hendrix et Seasick Steve. Les instruments atypiques tels que guitare cigare box et micro téléphone pour le chant, créent ce son dirty blues rock si particulier. Sur scène le duo devient très visuel, grâce aux claquettes acrobatiques enflammées et à la batterie explosive jouée au pied. One Rusty Band en met plein la vue et les oreilles !

Dimanche 17 Juillet / Grande scène / 20H30 : Leon Beal & The Luca Giordano Band

Originaire de Jasper en Floride, Leon Beal est né dans la musique Gospel et a grandi dans les traditions musicales Blues et Soul qui ont captivé tant de personnes à travers le monde. Au gré de sa carrière, il a eu l’honneur entre autres reconnaissances, de partager l’affiche avec Les Temptations ou de se produire pour les présidents Clinton et Obama. À une époque où tant d’interprètes bien connus nous ont quittés, Leon reste une force puissante offrant de la Soul et du Rhythm & Blues classiques avec une authenticité et une puissance rarement vues sur les scènes de festivals d’aujourd’hui. Sans aucun doute, les ombres bienveillantes d’Otis Redding, de Sam Cooke ou de Rufus Thomas veillent sur ce chanteur ! En 2019, accompagné par l’excellent guitariste Italien Luca Giordano et son groupe de 6 musiciens, il a été une des révélations du festival « Porretta Soul » à tel point que les organisateurs de ce légendaire événement ont décidé de programmer à nouveau Léon en 2020 et avec le même line up. Profitant de l’occasion, « Cahors Blues » est à cette heure, le seul festival Français à avoir à l’affiche  Leon Beal & The Luca Giordano Band !

Dimanche 17 Juillet / Grande scène / 22H : Fred Chapellier & Friends (Grant Haua, Neal Black, Ahmed Mouici et la section des cuivres des Vieilles Canailles)

Fort de plus de 25 ans de carrière et guitariste attitré de Jacques Dutronc, le bluesman Fred Chapellier a lancé son douzième album, « Straight to the Point » (sorti le 25 février dernier), la  quintessence même de son art musical. En parallèle, il a mené une carrière solo riche et inspirée où le blues et tous les grands artistes des années 70, d’Hendrix à Led Zep, en passant par Roy Buchanan et Peter Green l’ont influencé. Malgré ces influences qui ont pour la plupart un bon demi-siècle, le blues-rock de Fred Chapellier est résolument actuel. Sa maîtrise de la chose roots est juste magnifique, qu’il s’agisse du blues le plus classique ou d’une soul que ne renieraient pas nombre de musiciens américains. Le tout porté par cette voix chaude et addictive unique en son genre. Pour les 40 ans du Cahors Blues Festival il est accompagné du guitariste mythique du Blues Rock Texan Neal Black et de l’une des plus grandes voix de la musique française Ahmed Mouici. Ce sera assurément un concert exceptionnel !

Dimanche 17 Juillet / Scène Johnny Winter / 16H : Grant Haua (feat Delaney)

Grant Haua, le phénomène Maori, vient juste de terminer une mini tournée de présentation en Allemagne et en France, se produisant notamment dans le cadre du prestigieux festival Crossroads de la mythique émission de télévision Rock Palast ou en 1ère partie de Fred Chapellier ou de Neal Black & The Healers. Cette tournée promotionnelle a été reportée durant près de deux années pour cause de Covid et devait se dérouler à l’origine pour appuyer la sortie de son album « Awa Blues » paru en février 2021. Un disque qui figurera dans le Top 25 des albums de l’année du magazine Rolling Stone et qui sera la deuxième vente en 2021 de son label Dixiefrog derrière l’incomparable Popa Chubby !

Dimanche 17 Juillet / Scène Johnny Winter / 17H15 : Neal Black & The Healers (with special guest : Janet Martin)

Neal Black qui a passé les 30 dernières années à électriser le public du monde entier avec sa fusion de Blues, Rock et Roots Music. En tant que guitariste, les crédits de Neal Black incluent des performances sur scène ou en studio avec des légendes du blues et du rock (Chuck Berry, Popa Chubby, Lucky Peterson, Elliott Murphy, Papa John Creach… Et bien d’autres encore !). En tant que compositeur, ses compositions et ses collaborations ont été enregistrées, entre autres, par Taj Mahal, Manu Lanvin, Fred Chapellier ou Nico Wayne Toussaint, pour n’en citer que quelques-uns… Neal Black a enregistré 11 albums pour DIXIEFROG Records au cours des 25 dernières années… Soit plus que tout autre artiste du label européen !

Les petits plus !!!!

Exposition photo « L’Essence du blues : Paroles et Visages du Mississippi  », signée par Béatrice Chauvin qui publie des reportages pour des magazines de blues et qui, au-delà de son œil, possède une connaissance approfondie de cette musique qu’elle affectionne. Exposition à retrouver dans le hall du cinéma LE GRAND PALAIS à Cahors du 17 Juin au 10 Juillet puis sur le site du Festival.

Film « The Soul Kids » : en 2016, le festival avait accueilli en exclusivité les élèves de la Stax music foundation, qui s’étaient produit sur la scène du festival devant un public ébahi. Retrouvez le film au cinéma LE GRAND PALAIS à partir du 17 Juin. Le réalisateur Hugo Sobelman sera présent pour la durée du festival.

Et Le 14 Juillet, le festival accueille une parade Harley Davidson pour la soirée rock avec Barrence Whitfield et Popa Chubby !

Pour tous renseignements utiles, c’est ici ! Et pour réserver vos places, il suffit de cliquer !

Christine Le Garrec