Chroniqueurs

Christine Le Garrec11229755_890834194331153_4651574187937020690_n : Chroniques romans, docs, essais, BD, DIY, jeunesse… Bref, livres !

Si la fonction crée l’organe, notre chroniqueuse devrait se présenter avec des yeux énormes et des mains palmées. Elle se devrait également de sentir l’encre fraîche, le papier et la poussière des siècles. Pourtant ses yeux noirs paraissent normaux, jolis même, éveillés en permanence par des lueurs profondes, tendres ou assassines selon la nature de la conversation, mais qui vous seront totalement inutiles pour deviner son âge. Gare à vous s’ils devenaient rieurs, ce qui leur arrive plus souvent qu’à leur tour, ce pourrait bien être le signe que notre chroniqueuse se paye votre tête. Le fond de la bibliothèque de sa mémoire est impressionnant : elle connaît tous les livres que vous avez aimés, ainsi que leur maison d’édition. Leur n° ISBN ne vous sera pas systématiquement communiqué, car de tête, dit-elle, il lui arrive de se tromper. Les livres que vous n’avez pas aimés, elle les connaît aussi, ainsi que le nom de ceux qui les ont édités, mais elle ne voit pas l’intérêt d’en parler. Dans sa chronique, elle prend le parti de ne présenter que ce qui, à son avis, vaut vraiment le coup d’être lu. Ce qui l’a ennuyée (c’est souvent), ce qui l’a gonflée (c’est fréquent) ce qui l’a indignée (hélas encore trop fréquent) ne fera l’objet, de sa part, d’aucune publicité. Mais ce qu’elle apprécie, ce qui la fait joliment rêver, rire ou froncer d’attentifs sourcils quand elle ne lâche pas quelque larme en reniflant, elle juge nécessaire et impératif de le partager avec les lecteurs de « A vos marques … Tapage ! »  qui, par définition, ne lisent pas n’importe quoi. Donc ce n’est pas elle qui évoquera l’Annuaire Professionnel de la Chaussure ou les œuvres complètes de Christine Angot, mais elle pourra vous faire découvrir ou redécouvrir moult auteurs plus ou moins connus ou reconnus.

Signé : votre dévoué Alcyde  alias Bruno Poissonnier

 

P1180162

 

Bruno Robert : Musiques, concerts…

Aucune musique ne le rebute (Dans la mesure du raisonnable). A tel point qu’il l’a,  les pratique, avec bonne humeur et dextérité ! Ses voisins vous le diront, le son de sa trompette n’est pas toujours de leur goût,  du moins en fonction de l’heure plus ou moins indue où il souffle dedans. Mais il ne s’arrête pas aux instruments à vent et ne rechigne pas, bien au contraire, à taper sur tous types de percussions (ses premières amours). Bref, il tape sur ses percus et ça lui va bien ! Pour « A vos Marques …Tapage ! » l’ami Bruno,  » Bombala  » pour les intimes , sera à l’écoute de tout ce qui peut être agréable à vos oreilles délicates, en suivant l’actualité, bien sûr, mais aussi, dans sa grande bonté, en vous faisant partager ses passions multiples pour des musiques et des musiciens de talent (reconnus ou pas … ). Pour vous public, il sillonnera les salles de spectacles, débusquant de son oreille avertie les pépites  qu’il ne manquera pas de croiser, car Bombala a du flair ! et l’œil, car il nous fera profiter de ces moments privilégiés en collectant une moisson de photos que vous pourrez également découvrir dans sa rubrique avec ses compte-rendus. Bruno have a drum… Et il vous  fera part de ses enthousiasmes… Foi de Bombala !

 

 

Alexandre Vergne : cinéma, concerts…

“Tu regarde trop la télé !” “Tu es toujours dans ton monde !” Et oui ce cher Alex aurait dû écouter ce qu’on lui disait petit, maintenant le résultat n’est pas bien glorieux. Un subtil mélange de geek, drogué à la musique (du métal au psyché, le jeune est éclectique), adepte d’humour noir, addict de comics et complètement accro au cinéma. Les années passées à rêver et à imaginer des histoires ne l’ont pas vraiment aidé à développer un semblant d’équilibre mental. Développant plusieurs personnalités, il se cache derrière des pseudos bizarres, pour évoluer sur le net. Et il semblerait qu’il s’est échoué ici, recueilli par la rédactrice en chef de ce bien beau site “A vos marques… Tapage !” En guise de reconnaissance, il proposera à ses fidèles lecteurs de se sacrifier (la vie est dure pour tout le monde, ma pauv’ dame), en usant ses fonds de culottes dans les salles obscures (sans pop corn, on n’est pas aux USA et puis Alex est mince et tient à le rester !) pour leur soumettre ses (brillants) compte-rendus sous forme de chroniques sur les films à l’affiche. Pas tous. Alex est un jeune homme qui a du goût. Ne comptez pas sur lui pour vous présenter “camping 12” ou “le retour du retour du retour des Tuche”. Comme il a plusieurs cordes à son arc, ce n’est pas impossible que vous le croisiez ici où là sur d’autres rubriques… Qui sait… Quelques chroniques “musique”, entre un pogo, un dessin bizarre, une nuit blanche sur sa console ou d’acharnées séances de cinéma, ne sont pas à écarter… C’est beau la fougue de la jeunesse ! Ah et rien de tel qu’un magnifique monta… hum… une jolie photo authentique et totalement réelle d’Alex pour vous dévoiler ses personnalités !

 

 

Maxime Lagerige : vidéos, concerts…

Alex a très vite attrapé la grosse tête avec le succès fulgurant de ses chroniques. Appelé à droite et à gauche, il n’a plus le temps de mettre les mains dans le cambouis, entendez par là, captation vidéo, photos et montage. Pour ça, il est allé explorer le monde réel et il a trouvé son Graal, sa perle rare, son double, j’ai nommé Maxime. Véritable homme de l’ombre, cet homme sait également capter la lumière, l’espace d’un instant (il est très rapide). Muni de son appareil photo, de différents objectifs, de son trépied, de batteries de rechange et de multiples carte SD, ce véritable Rambo de la photo et de la vidéo arrive toujours à attraper la bonne image tel le dresseur attrapant un Pokémon rare, ou le paparazzi shootant la petite culotte de Vanessa Paradis un jour de grand vent ! (je vous l’ai déjà dit : il est très rapide). Maxime possède un autre super pouvoir : celui du monteur. Il peut rester éveillé des nuits entières tant qu’il n’a pas terminé le travail qui lui a été confié. Véritable grognard de l’armée de l’image et du son, Maxime est d’une fidélité sans faille pour Alex et n’hésite pas une fraction de seconde pour voler à sa rescousse en cas de besoin. Tels Starsky et Hutch, vous les verrez rarement l’un sans l’autre. Si ces deux lascars partagent la même passion pour la technique et le boulot bien fait, ils ne se font pas prier par deux fois pour partager de bons repas arrosés de bonne bière. Vous les verrez armés jusqu’aux dents de leurs appareils (pas dentaires, les appareils, suivez bon sang !) arpenter salles et festivals pour traquer toute la musique qu’on aime (et qui ne vient pas forcément du blues). Vous les reconnaîtrez facilement : toujours par deux ils vont, comme dirait maître Yoda !

 

        Françoise  Hachani : théâtre, poésie, concerts…

Swaz, après avoir élevé des enfants et des chats, s’essaye désormais à cultiver des roses et des mots. Fruits de maraudes ou de marivaudages, invitations aux voyages immobiles, ils sont au cœur de son travail et de ses loisirs. Lus, écrits, clamés, murmurés, chantés, elle les collecte et qu’importe leur forme, s’ils apportent l’ivresse. »