• zinzinule,, je te suis • 11 •

Une main qui façonne, l’autre qui tourne les pages : entre fibres et mots, je vous propose ces jours-ci une balade dans l’architecture contemporaine, un pistage du désir et l’histoire des textiles. De quoi tisser de nouveaux horizons.

Sustainable design 8 :

vers une nouvelle éthique pour l’architecture et la ville

Cet ouvrage présente certains travaux des cinq lauréats des Global Awards for Sustainable Architecture 2019, récompense qui salue des projets architecturaux et urbains éthiques et durables. Dans la lignée de l’école du Bauhaus qui concevait les espaces pour tous via des procédés expérimentaux et pluridisciplinaires, cette distinction définit l’architecture en tant “qu’agent d’autonomisation, d’auto-développement et porteur de droits civiques”. 

Du Mexique en Allemagne en passant par la Jordanie, on y découvre une architecture contemporaine internationale offrant une nouvelle qualité d’espace public : accessible, ancrée dans son territoire, dont la mise en œuvre et les matériaux sont pensés en adéquation avec le projet social qu’elle sous-tend.

Bilingue et très bien illustré par des photos et documents techniques (plans, coupes…), ce livre contient également des interviews avec les architectes, offrant ainsi différents points de vue et réflexions contextualisés autour de l’architecture responsable.

Sustainable Design 8, vers une nouvelle éthique pour l’architecture et la ville, par Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, éditions alternatives, 2020/ 25€

Ce qu’il faut de désir

@Actes Sud

Ce mince feuillet est une balade dans la poésie du désir : on y suit Sophie Nauleau, en visite dans les textes qui ont parsemé sa vie et qui réactivent les images de sa mémoire. Anecdotes personnelles et citations se donnent le mot : Pernette du Guillet, Baudelaire et Brassens, parmi tant d’autres poètes, relaient l’ardeur d’amour et de liberté, la pulsation mystique et les découvertes comprises sous ce seul mot : désir.

Il est question de chair, de tourments et d’excitation : ce qui fait couler l’encre, peuple une vie et résiste à la mort. L’occasion de rencontrer Alejandra Pizarnik et tant d’autres âmes, illustres et moins connues, comme au détour d’un chemin de pensée, d’une conversation animée ou d’un paysage sensuel…

Ce qu’il faut de désir, par Sophie Nauleau, Actes Sud, 2021/ 12€

savoir & faire : les Textiles

@Actes Sud

A la suite du bois, de la terre et du métal, l’Académie des savoir-faire de la fondation Hermès célèbre le textile dans ses multiples dimensions : historiques, techniques, économiques, culturelles, symboliques… Réalisé sous la direction d’Hugues Jacquet, sociologue et historien spécialisé sur les savoir-faire, cet ouvrage encyclopédique tisse une fresque de notre humanité et de son lien à la matière. 

Une première partie aborde les arts des textiles : l’histoire technique et esthétique des fibres, l’influence de la matière, de sa disponibilité (dynamique, géopolitique, économique) et de ses procédés de mise en œuvre sur l’habillement et le style vestimentaire… Elle offre aussi des panoramas historiques de la broderie, dentelle, tapisserie et passementerie.

Le deuxième volet traite de la teinture et de l’impression. Dans sa continuité, les textiles techniques font l’objet du troisième chapitre : les innovations et usages contemporains présentés y bousculent nos imaginaires. Enfin, les problématiques telles que le recyclage et le design écologique sont traitées.

Les textes sont d’une grande clarté et généreusement illustrés. Venant d’horizons très différents, artistes et autres chercheurs contribuent via de nombreuses interviews : des interventions subjectives bienvenues qui ajoutent à la qualité de l’ouvrage. Très agréable et infiniment instructif.

Savoir & faire : les textiles, collectif, sous la direction de Hugues Jacquet, Actes sud, 2020/ 49€

@Actes Sud

Nush

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *