Interview de Jim Murple Memorial, Café de l’espace le 28 aout 2016

Malgré leur concert qui s’est éternisé dans l’allégresse générale,on a retrouvé les Jim Murple, nazes mais heureux dans leur loge pour une interview à leur image : conviviale !

 

A.V.M.T : Salut les Jim Murple, on peut dire que vous savez faire bouger et danser votre public, c’est chouette de voir ça ! c’est la première fois que vous faites escale en Creuse ?

J.M.M : On est déjà venus dans le coin mais à Flayat, c’est notre grande première !

A.V.M.T : Nanou a été votre chanteuse pendant des années, c’est Célia, sa fille qui la remplace aujourd’hui, avec grand talent d’ailleurs !

J.M.M : Célia nous a rejoint et a remplacé sa mère, il y a deux ans et demi. Elle a quasiment le même timbre de voix et la belle énergie que Nanou ! C’est ce qui donne du cachet, ce son qui est propre au groupe, on ne pouvait pas rêver mieux !

A.V.M.T : On peut savoir pourquoi Nanou a quitté le bateau ?

J.M.M : Après dix sept années au sein du Jim Murple, elle voulait voir et faire autre chose. Elle a entamée une carrière solo  dans la chanson française.

A.V.M.T : Vous avez un studio d’enregistrement à Paris, vous enregistrez d’autres groupes que le vôtre ?

J.M.M : C’est un studio associatif. On a enregistré entre autres « King Pépé ». Son album a d’ailleurs assez bien marché ! On fait aussi des maquettes pour certains artistes, enfin on y croise du monde dans notre studio !

A.V.M.T : Qui s’occupe de la partie compo ?

J.M.M : On part sur des idées de Romain ou des lyrics de Célia, et le reste de la troupe se greffe dessus.

A.V.M.T : Romain, tu es le touche à tout du groupe, batterie,contrebasse,chant…

J.M.M : Guitariste aussi ! Mais je me suis mis à la batterie après le décès de notre contrebassiste Fabrice Lombardo en 2002. On a également perdu notre guitariste chanteur Cédric Zaczek alias Little Ced en 2014… C’était deux grands artistes qui ont collaboré à faire, ce qu’est devenu le Jim Murple Mémorial. Ce fut de vrais sales moments …

A.V.M.T : Une question qui doit souvent vous être posée, qui était Jim Murple ?

J.M.M : Un musicien inconnu à qui l’on rend hommage ainsi qu’à  tous ces troubadours qui ont inspiré le rythm’ and blues,  la black music des années 50.

A.V.M.T : Des projets de CD ?

J.M.M : On prépare un nouvel album qui devrait sortir très prochainement.

A.V.M.T : Vous avez un producteur ou c’est de l’autoproduction ?

J.M.M : Au début, on a travaillé avec une prod mais ça ne leur a pas rapporté assez d’argent… Alors nous avons décidé d’autoproduire nos projets pour continuer à exister et faire partager notre passion aux personnes qui nous suivent et nous soutiennent depuis le début. Çà fait vingt ans maintenant, sans jamais passer à la télé, sans jamais rentrer dans le mécanisme du bizness.

A.V.M.T : C’est plutôt gratifiant !

J.M.M : Oui ! Mais il faut quand même faire rentrer un peu d’argent ! Et a l’’ère du tout numérique, ce n’est pas simple de jouer avec sept musiciens sur scène, ça devient presque un luxe ! Il faudrait que les gens prennent conscience que l’homme est beaucoup plus important que ces machines…  Il faut absolument qu’ont arrive à casser tout ça !

A.V.M.T : Continuez à casser de la machine les Jim Murple, vous le faites très,très bien !

J.M.M : Merci.

 

JIM MURPLE MEMORIAL

P1180419 copie

 

Christine Le Garrec et Bruno Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *