Pause Guitare… Suite et fin !

Comme toutes les meilleures choses ont une fin, Pause Guitare se termine ce soir, après quatre jours de concerts exceptionnels… Pour le final, seront conviés sur scène Arcadian, Amir, James Blunt et Texas. Que ce soit avec la jeune génération ou avec des artistes ayant déjà une belle carrière derrière (et devant !) eux, il y en aura encore ce soir pour tous les goûts !

 

 

 

Après Claudio Capéo, voici Arcadian,  un groupe qui doit lui aussi sa montée fulgurante et populaire après avoir essuyé les épreuves de The Voice. Un succès qui ne leur est pas monté à la tête (tout comme Capéo) ! Ces tous jeunes gens que nous avons entendus en conférence de presse (arghhhh… Problème technique : l’enregistrement n’a pas fonctionné…) savourent ce succès tout neuf qui les a propulsés des couloirs du métro aux plus grandes scènes des festivals de l’hexagone et le vivent comme un cadeau après des années de galères. Ils nous ont offert un show à leur image, pêchu et enthousiaste, pour le plus grand bonheur de leur nombreux fans !

Christine Le Garrec

 

Conférence de presse Arcadian

 

 

« Arcadian » / Arcadian / Fontana / Avril 2017 / 18€

 

 

 

 

 

 

Amor, amor, Amir ! Et croyez moi, il en donne plus que de raison et ce n’est certainement pas, le public venu en nombre qui s’en est plaint ! Le Franco-Israélien n’a pas simplement soufflé sur les braises laissées par Arcadian, il a su enflammer les cœurs et insuffler ses « Addictions » de fort belle manière. Un concentré d’énergie, de complicité et de partage qui s’est propagé à vitesse grand V !

Bruno Robert

 

 

« Addictions » / Amir / Warner / Octobre 2017 / 13€

 

 

 

 

 

N’ayant jamais eu l’occasion de voir James Blunt sur scène, je ne connaissais sa musique que sur disque, depuis le fameux « You’re beautiful » (qu’il a bien sûr repris !). Une production de ballades Pop, légères et agréables, que j’avais plaisir à écouter tout en les classant dans le registre « chansons pour midinettes »…  Et bien, Blunt m’a carrément bluffée par son show de ce soir ! Sur scène, ce gentleman déploie une énergie bien loin de l’image que j’avais de lui ! Certes romantique (ce qui n’est pas pour me déplaire), il serait vraiment injuste de le résumer à cette image un peu superficielle. Après l’avoir écouté depuis ses débuts, j’ai vraiment eu l’impression de le découvrir sous un autre jour plutôt flatteur !!! Un bel et beau concert qui m’a donné envie d’écouter d’une oreille neuve ses anciens albums et de découvrir le nouveau (où il est très très bien entouré !) Une belle surprise ! Il a du peps à revendre, notre James !

Christine Le Garrec

 

 

« Afterlove » / James Blunt / WEA / Octobre 2017 / 14€

 

 

 

 

 

 

Plus de trente ans de carrière et toujours pas une ride ! Texas et la belle Sharleen Spitéri  étaient attendus de pied ferme sur les terres Albigeoises, car les concerts du groupe écossais en France se comptent sur les doigts d’une main ! C’est par l’un de leur plus grand tube « I don’t want a lover », qu’ils ont entamé leur show, provoquant d’entrée de jeu… l’hystérie générale ! Wouahou,  j’en ai encore des frissons tout comme Sharleen qui paraissait ne pas revenir d’un tel accueil ! Une heure et demie d’un concert hors normes où l’on a pu entendre et chanter tous en chœur les classiques et incontournables morceaux  du groupe ainsi que les nouvelles compos issues de leur dernier album « Jump on Board ». Superbe bouquet final pour clôturer cette édition de Pause Guitare qui restera longtemps gravée dans les mémoires !

Bruno Robert

 

 

« Jump on Board » / Texas / Pias Recordings / Avril 2017 / 7€

 

 

 

 

Conférence de presse de fin de festival

 

Monsieur Navarro étant légèrement souffrant, c’est Marine qui s’y est collée pour répondre aux questions des journalistes lors de cette conférence de clôture du festival cru 2018. Les chiffres ont parlé et ils sont excellents, comme nous nous en doutions, avec un pic de fréquentation le Jeudi soir avec Santana. Marine a évoqué les problèmes pour accéder au site ce jour là, problèmes dûs en grande partie  aux intempéries de la veille, qui ont obligé l’organisation à fermer provisoirement certains parkings. Dès le Vendredi, tout est rentré dans l’ordre et les festivaliers ont pu se rendre sur Pratgraussals dans les meilleures conditions ! Point noir : l’annulation de la soirée du off du Mercredi où la fête a été gâchée à cause du mauvais temps (grosse pluie aussi Jeudi en début de soirée)… Les concerts au grand théâtre ont tous rencontré de leur côté un beau succès ! Les retours sur le festival ? Excellents, autant du point de vue des festivaliers que des artistes présents : le nouvel aménagement, la superbe et imposante scène n’ont rencontré que des compliments. L’organisation du festival pense déjà à la prochaine édition (dont la programmation devrait être révélée plus tôt que cette année) : l’aménagement des parkings est à l’étude pour réunir off et Pratgraussals sur le même site et un système de navettes plus conséquent devrait être mis en place avec l’aide de la ville d’Albi, ce qui réduirait sensiblement le nombre de voitures… Et pourquoi pas un festival sans voiture ? Rêve ou possibilité ? Ils y travaillent, en tout cas !!!

Et voilà, Pause Guitare, c’est terminé ! On s’en est pris plein les yeux et plein les oreilles pendant quatre jours, grâce à une programmation qui a tenu toutes ses promesses ! Avec un sens de l’éclectisme parfaitement dosé, ce festival, qui prend chaque année davantage de poids (à juste titre !), a comblé une fois encore bien des publics qui ont tous trouvé leur compte de plaisir. Pour notre part, on a encore des étoiles plein les yeux, comme des gosses, d’avoir vu sur scène Santana et Deep Purple, mais aussi Lavilliers, Catherine Ringer, Imany, Parov Stelar ou encore NTM…  Pause Guitare, c’est clair, on reviendra !

Un grand merci à tous ceux qui ont fait de ce festival un succès, organisateurs, bénévoles, et techniciens. Grâce à leur professionnalisme, leur accueil et leur gentillesse, nous avons passé quatre jours de rêve en leur compagnie ! Un big big up à Kora, Marine, Mia et à tous ceux dont je ne me rappelle plus le prénom !!!

 

Photos : Christine Le Garrec et Bruno Robert / Vidéo : Bruno Robert / Compte-rendus : Christine Le Garrec et Bruno Robert

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *