Arts et essais ! N°42

Art contemporain sous toutes ses formes, y compris avec les somptueux jardins présentés par Chantal Colleu-Dumond, art urbain en France et en Europe, art brut, oeuvres de Léonard de Vinci décryptées « par le détail », photographies « étranges » d’Andy Summers, une bible du cinéma en 1001 films et 501 réalisateurs, de l’humour avec Charlie Hebdo, un superbe ouvrage sur le jeu vidéo « Splatoon » et un dictionnaire amoureux du Nord sous la délicieuse plume de Jean-Louis Fournier… Un « Arts et essais » éclectique pour combler toutes les sensibilités ! Bonnes lectures à toutes et à tous… Et émerveillez-vous !!!

Lorsqu’on parle d’art contemporain, deux camps s’affrontent inévitablement entre admirateurs inconditionnels d’une part, et sceptiques agacés de l’autre… Mais qu’est-ce que l’art contemporain ? Il existe tant de courants et d’artistes que l’on peut aisément mettre la création contemporaine au pluriel ! Vous en aurez un large aperçu avec cet ouvrage richement illustré qui retrace le panorama de l’art contemporain de ces deux dernières décennies, nous dévoilant chronologiquement, de 1999 à 2018, les évènements artistiques marquants de cette période dans leur contexte culturel (littérature, cinéma, revues et essais sur l’art…). Oeuvres, expositions et installations sont ainsi décryptées (en français et en anglais) dans un bilan exhaustif où l’on découvre le dynamisme et l’inventivité de centaines d’artistes de toutes générations en même temps que les lieux de diffusion de la création contemporaine, devenus au fil des ans une pratique artistique à part entière, très loin des musées poussiéreux. Réalisé par Michel Gauthier (conservateur du musée national d’art moderne du centre Pompidou) et Marjolaine Lévy (historienne de l’art et commissaire d’exposition), ce formidable ouvrage, édité à l’occasion du vingtième anniversaire de la fondation Ricard, dont on peut saluer l’engagement auprès des artistes (vous trouverez en annexes, dans un cahier central, la chronologie des évènements, les noms des lauréats des prix et un index détaillé), nous offre une vision large et détaillée de la création contemporaine, sous toutes ses formes, de manière originale et ludique. Étourdissant d’images et de références, dans une mise en page très visuelle, cet ouvrage essentiel est incontournable pour se documenter sur ce vaste sujet !

20 ans d’art en France : une histoire sinon rien, 1999 – 2018, Flammarion, 2018 / 49€

Chantal Colleu-Dumond dirige le domaine de Chaumont sur Loire, un lieu magique renommé pour son festival international des jardins et par ses incroyables expositions d’art contemporain qui s’intègrent majestueusement dans le paysage et la végétation. En spécialiste incontestable du sujet, elle nous dévoile une page de sa formidable érudition mais nous distille également son inépuisable passion pour les jardins sous toutes leurs formes, à travers ce guide abondamment illustré de superbes photographies qui nous embarque dans un passionnant tour du monde végétal et artistique. Jardins chinois, japonais, italiens, anglais ou à la française, styles romantique, onirique, écologiste, naturaliste ou philosophique… Chantal Colleu-Dumond explore les multiples déclinaisons des jardins du 21ème siècle, qu’ils soient publics ou privés, jardins d’artistes ou de collectionneurs que l’architecture et le design rendent uniques. Friches apprivoisées, jardins verticaux, toits végétaux, miroirs d’eau, jardins de brumes ou même sans végétation, elle nous dévoile les jardins dans leur absolue beauté, leur originalité et leur sensualité faite de couleurs et de parfums, de saveurs et de sons, orchestrés par le vent ou les précieuses installations de créateurs à l’imagination infinie… Chantal Colleu-Dumond nous présente d’ailleurs en détail une vingtaine de ces talentueux paysagistes avant de conclure sur une invitation à la découverte d’une vingtaine de jardins remarquables, en France et dans le vaste monde. Un ouvrage précieux qui nous immerge avec une passion communicative dans l’art des jardins contemporains !

Jardin contemporain : le guide par Chantal Colleu-Dumond, Flammarion, 2019 / 19,90€

Les éditions Alternatives qui nous offrent régulièrement de fabuleux ouvrages sur le Street Art, continuent leur introspection sur l’art urbain avec ce magnifique ouvrage sur l’art urbain en Europe et ce petit guide sur le Street Art made in France.

Pour le premier, Nath Oxygène et Brigitte Silhol ont sillonné 23 pays européens appareil photo en bandoulière (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays Baltes, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Serbie, Suède, Suisse et Ukraine) pour nous livrer un superbe reportage sur l’art urbain européen. Un « carnet de voyages » qui nous donne à voir l’étendue des talents de ces artistes à travers leurs œuvres, inattendues et étonnantes, qui apportent couleurs et vie aux murs des nombreuses villes traversées par nos deux globe-trotters ! Abondamment illustré de superbes photographies, cet ouvrage nous propose, pays après pays et ville après ville, de découvrir une courte biographie des artistes présentés assortie de quelques-unes de leurs œuvres, ainsi que la liste des festivals qui sont organisés dans chaque pays, avec un zoom sur l’un d’entre eux. Si vous êtes passionné de street art et que vos pas vous mènent dans un de ces pays, cet ouvrage vous sera fort utile pour ne rien louper des merveilles qui y sont exposées !

Le second ouvrage nous propose en 200 photos le panorama du street art français à travers les oeuvres d’artistes disséminées dans une dizaine de villes françaises (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Rennes, Rouen, Sète, Strasbourg, Toulouse). Pour chaque ville, après un court exposé de l’histoire de l’art urbain de la ville concernée, vous trouverez une carte de celle-ci et une multitude de rubriques pratiques qui vous aideront grandement à repérer les œuvres de nos talentueux street artistes (« suivez le guide » (itinéraires pour repérer les œuvres), « Artiste à la une » (présentation d’un artiste), « A ne pas manquer » (évènements), « Le flux du flow » (présentation d’institutions et d’associations locales), « Bon à savoir » (carnet d’adresses : restaurants, bars, galeries d’art, librairies…), « Pour aller plus loin » (les visites à faire à proximité) ! En fin d’ouvrage, vous trouverez également une rubrique plus succinte (« Pour aller plus loin en France ») si vous souhaitez découvrir des oeuvres dans d’autres villes françaises. Cet ouvrage pratique que vous pourrez aisément glisser dans votre sac sera votre précieux guide lors de vos pérégrinations dans l’hexagone !

Europe : street art et graffiti par Nath’ Oxygène et Brigitte Silhol, Alternatives, 2018 / 35€

Guide du street art en France (collectif), Alternatives, 2019 /13,50€

Grâce à Jean Dubuffet qui lui a donné son nom, l’art brut, longtemps méprisé, est devenu un art à part entière. Son inventivité, qui s’exprime bien au-delà des codes culturels, bouleverse les valeurs en place dans le domaine esthétique et, en changeant la définition même de l’art, nous engage à l’envisager sous d’autres formes. Mais qu’est-ce que l’art brut exactement ? Et comment le définir ? Peut-on le comparer à l’art primitif ou à l’art naïf ? C’est à ces questions de néophytes que Céline Delavaux répond avec clarté dans cet ouvrage très complet, nous dévoilant toutes les facettes de cet art par la présentation d’un bon nombre d’artistes et de leurs œuvres. Chapitre après chapitre, elle nous invite à choisir notre méthode pour appréhender l’art brut (douce en allant voir les œuvres, choc en lisant Jean Dubuffet !), trace les grandes lignes de cet art hors des sentiers battus qui fait valser les étiquettes, redessine ses contours sans frontières pour nous éclairer sur la diversité et la singularité des œuvres et de leurs créateurs, listant les sujets d’inspiration (portraits, bestiaires, inventaires, thématiques sur des sujets tels que le cirque et les jouets, la guerre et les armes, l’érotisme et le sexe, chefs-d’œuvre revisités…) et les matériaux utilisés par ces artistes hors du commun. Un ouvrage parfait, richement illustré, pour décrypter et apprécier à sa juste valeur cette forme d’art libre d’une incroyable richesse !

Art Brut par Céline Delavaux, Flammarion, 2019 / 19,90€

Cette année, nous célèbrerons les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci sous la forme de plusieurs expositions qui lui seront consacrées (en Mai au château d’Amboise, en Juin au domaine de Chantilly et au musée du Louvre en Octobre prochain). Mais vous trouverez également bon nombre d’ouvrages à la gloire de ce génie d’avant-garde qui a combiné de manière magistrale les arts et les sciences ! Celui que je vous présente aujourd’hui, réalisé par Stefano Zuffi (historien de l’art italien et spécialiste de la Renaissance et de l’art Baroque), s’attache à observer les œuvres du maître florentin de manière originale : après nous avoir présenté succinctement 24 de ses tableaux et une trentaine de ses dessins (reproduction intégrale avec un court descriptif de l’œuvre, sa date présumée de création, sa localisation actuelle, ses dimensions et la technique utilisée), Stefano Zuffi nous propose de contempler sous l’angle d’une thématique précise (animaux, enfants, gestes, nature, regards, sourire, technologie et anatomie) les détails de ces œuvres qu’il agrémente de commentaires sur la personnalité et la vie de son illustre auteur. Une bibliographie sélective complète ce superbe ouvrage qui nous permet de nous immerger totalement dans le génie créatif de léonard de Vinci à travers ses œuvres les plus emblématiques, faisant apparaître au grand jour son immense capacité d’observation du monde et sa soif insatiable de connaissances. Un passionnant ouvrage de vulgarisation, somptueusement illustré !

Léonard de Vinci par le détail par Stefano Zuffi, Hazan, 2019 / 39,95€

Andy Summers est décidément un artiste aux multiples facettes… En parallèle de sa belle carrière de guitariste et de compositeur au sein du mythique groupe « Police », Il a développé une passion et un talent évident pour la photographie, deux passions étroitement mêlées comme on peut le constater à travers ce magnifique catalogue de l’exposition qui lui a été consacrée au Pavillon Populaire de Montpellier. Sous la forme d’un journal intime où ses photographies apparaissent comme une « contrepartie mentale et visuelle de sa musique », Andy Summers nous offre une œuvre photographique spontanée, dont l’esthétique teintée d’une pointe de surréalisme révèle visages, regards et sourires volés, paysages, ambiances citadines, moments intimes et tranches de vie fugaces en ombres et en lumière, parfois évanescentes. Ces « reportages » pris sur le vif entre 1979 et 2018, pour beaucoup lors des tournées internationales de Police, révèlent avec force les faces cachées de l’humain et des choses dont Andy Summers capte l’essence de son certain regard… Et d’un regard certain : la « certaine étrangeté «  de son œuvre aussi intime qu’universelle nous interpelle et aimante nos regards par sa beauté singulière… Une sacrée belle découverte !

Andy Summers : une certaine étrangeté (photographies : 1979 / 2018) par Gilles Mora, Hazan, 2019 / 24,95€

Passionnés de cinéma, vous allez vous régaler avec la réédition de ce superbe coffret dédié au septième art : en deux (énormes !) volumes, vous aurez tous les éléments en mains pour tout savoir sur pas moins de 501 réalisateurs et sur 1001 films « à voir absolument avant de mourir » ! Dans le premier, vous trouverez pour chaque réalisateur sa filmographie et sa biographie ainsi que des photographies d’extraits de films ou d’affiches. Dans le second, dans la chronologie de leur date de sortie, vous trouverez pour chaque film son titre original et ses autres titres usuels, son pays d’origine, sa durée, ses principaux collaborateurs (producteurs, réalisateurs, scénaristes, directeurs de la photographie, compositeurs de la bande originale, actrices et acteurs principaux) et s’il est en couleurs ou en noir et blanc (voire muet pour les plus anciens !). Cette précieuse bible se révèlera vite indispensable à tous les cinéphiles et permettra aux néophytes de découvrir les plus grands chefs-d’œuvre du cinéma et ses plus illustres réalisateurs ! A vos lecteurs DVD !

Coffret  501 réalisateurs / 1001 films à voir avant de mourir sous la direction de Steven Jay Schneider, Omnibus, 2018 / 62,90€

Splatoon a été édité par Nintendo sur Wii U en 2015, la suite ayant vu le jour en 2017 sur Nintendo Switch. Ce jeu où l’on se transforme en calamar pour affronter l’armée octarienne a fait couler beaucoup d’encre… Alors attendez-vous, si vous êtes un de ses aficionados, à bondir de joie et d’enthousiasme à la vue de ce superbe Art book, aussi complet qu’esthétique ! Le premier chapitre, « Art work », vous présente une collection exhaustive de dessins et d’illustrations en 2D et en 3D. Vous découvrirez ensuite tout ce qui concerne les créatures vivantes qui composent l’univers de Splatoon (habitudes des différentes formes de vie des garçons et filles, sœurs Calamazones, amiral Macalamar, Charbitre, Cartouche, Anne & Mone, G. Latineux, Omar, Kipic… Et des documents sur la recherche en biologie octarienne), les armes et accessoires, les différents mondes et un dossier « mystérieux » avec un recueil de documents, les graffitis et designs, les logos des marques et les interfaces joueur. En bonus, de superbes  story-boards, des photos, des vidéos promotionnelles, des croquis, des bandes dessinées ainsi que les nouveautés et les développements prévisionnels complètent cet ouvrage à la superbe iconographie ! Grâce à lui, Splatoon ne recèlera plus aucune zone d’ombre et vous deviendrez un spécialiste dûment averti… Alors, à vos manettes !

The art of Splatoon, Soleil, 2018 / 34,99€

Sur des textes de Guillaume Erner, voici la revue de presse tant attendue des dessinateurs de Charlie hebdo sur « l’héroïque » année 2018 ! Avec cette compilation des dessins aiguisés de Juin, Riss, Coco, Foolz, Schvartz ou Félix, tous les évènements de l’année écoulée sont passés au crible et sans ménagement sous le vitriol des crayons minés de nos chers trublions ! En dix chapitres (« Macron, notre héros », « Héros et antihéros anonymes », « Héros migrateurs », « Héros du PAF et  d’ailleurs », « Zéro héros », « Les héros refroidis », « Héros de père en fils », « Héros en tout genre » et « Les patrons, héros anticapitalistes »), cette rédaction impitoyable taille des costards sur mesure aux « grands » de ce monde, se lâchant tout particulièrement sur le jupitérien et méprisant Macron (un chapitre entier lui est consacré, j’espère qu’il appréciera…) et sur les incontournables et désagréables dirigeants internationaux (Donald Trump, Kim Jong-Un, Bachar El-Assad, Matteo Salvini ou Recep Tayyip Erdogan) qui en prennent également pour leur grade… Sans oublier les sempiternels syndicats, militaires, policiers et gardiens de prison, bien servis comme à leur habitude ! Vous retrouverez aussi dans ce récapitulatif en dessins les crises que nous avons traversées l’an dernier et que sans nul doute nous retrouverons l’an prochain … Crise migratoire, SNCF, Air France, scandales des maisons de retraite, parcours sup controversé, zadistes récalcitrants, mouvement catalan, méfiance à l’égard des médias, « affaires » de grands patrons ou de politiques, mouvement #Mee Too, terrorisme… Ne cherchez pas, rien n’est oublié ! Les disparus de 2018 ont également droit à leur « nécrologie » comme Johnny Halliday, Jean Rochefort, Mireille Darc, Hugh Hefner, France Gall, Paul Bocuse, Stephen Hawking ou Pierre Bellemare… Certains se seraient sans doute bien marrés à la vue de ces dessins quelque peu irrévérencieux (mais pas tous, je le crains…) ! Si vous partagez cet humour noir où l’on peut rire de tout et surtout du pire, précipitez-vous pour vous offrir ce superbe livre qui compile le meilleur de la presse satirique !

2018, année héroïque (textes de Guillaume Erner), Les Échappés, 2018 / 24€

Jean-Louis fournier, né à Calais, a fait ses études à Arras où son père était médecin. Ce natif du Nord a toujours gardé une belle tendresse doublée de fierté pour sa terre natale, comme le démontre ce dictionnaire amoureux où il décline sa carte du tendre en pays d’enfance avec la dose d’humour qui a fait sa renommée. Géographie, Histoire, architecture, sports, culture, fêtes locales, gastronomie, industrie, personnages célèbres… Pour chaque entrée de ce dico, il nous fait un petit résumé de son cru annoté d’impressions personnelles, nous permettant de nous immiscer au cœur du pays ch’ti à la rencontre de ces gens du Nord « qui ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors » ! Loin des clichés, il nous présente sa terre, une terre d’ouvriers où bon nombre d’artistes ont vu le jour, une terre fraternelle où les gens ont conservé le sens de la fête, une terre  méconnue, souvent raillée par bêtise ou méconnaissance, dont les trésors s’exposent à ceux qui veulent bien les voir… Avec ce dictionnaire qui porte décidément bien son nom, Jean-Louis Fournier, avec amour et conviction, suscite chez son lecteur une furieuse envie de découvrir les merveilles de sa région !

Dictionnaire amoureux du Nord de Jean-Louis Fournier, Plon, 2018 / 24€

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *