Juke Box N°74

Jazz envoûtant avec la talentueuse Ellinoa ou atmosphérique et chaleureux avec Oddjob… Du folk entre liesse et nostalgie avec The Yokel ou acoustique et intimiste avec Solaris Great Confusion… Du reggae dancehall électro aux accents sud américains avec Taiwan MC accompagné de nombreux et prestigieux invités… Du bon gros rock avec The Hyenes et Tocacake qui, en plus de nous distiller du très bon son, n’ont pas leur langue dans la poche pour dénoncer les dérives de notre société… Ce juke box va vous en faire entendre de toutes les couleurs ! Pour terminer, une annonce pour soutenir la généreuse opération de l’association « Les rockeurs ont du coeur » dont le but est de récolter des jouets pour les offrir à Noël aux enfants défavorisés… Allez, bonne écoute à toutes et à tous et soutenez nos artistes… Ils en ont cruellement besoin !!!

Auteure, compositrice, musicienne, arrangeuse, cheffe d’orchestre, chanteuse… la fée de la clé de sol s’est indubitablement penchée sur le berceau d’Ellinoa. Tous talents conjugués, elle nous offre aujourd’hui cet album intimiste où, dans une ambiance aquatique et hypnotique, elle pose sa voix aérienne et envoûtante pour nous narrer avec une douceur extrême le destin tragique de la belle Ophélie. Une voix ensorcelante qui accompagne en vocalises subtiles et en chuchotis sensuels un jazz atypique et miraculeusement minimaliste, où contrebasse, violon alto et guitare électrique épousent à merveille son univers onirique où l’on se love avec délices, comme au creux d’un rêve éveillé. Lumineuse et entêtante, cette romantique et mélancolique ballade d’Ophélie s’écoute dans un profond recueillement, comme on contemple une oeuvre d’art… Alors, fermez les yeux et laissez-vous bercer par la voix cristalline de cette belle et talentueuse sirène qui nous embarque au fil de l’onde, bien loin des bruits du monde… Gros coup de coeur !!!

The ballad of Ophelia / Ellinoa / Music Box Publishing / 23 Octobre 2020 / 12€

Oddjob, dont je vous ai présenté il y a peu de temps l’album « Jazzoo » destiné au jeune public (chronique ici !), vient de sortir un nouvel opus qui comblera cette fois les grands ! Et pour être comblés, ils vont l’être, si un jazz aux lignes mélodiques harmonieuses et aux ambiances cuivrées savamment orchestrées est leur tasse de thé favorite… Car ces virtuoses scandinaves nous offrent avec cet album classieux un irréprochable jazz atmosphérique et chaleureux qui, bien qu’il nous vienne d’un pays de froidure, nous réchauffe considérablement les oreilles ! Par ses sonorités tour à tour envoûtantes ou vivifiantes, « Kong » nous déroule en huit titres, dans un étourdissant mélange des genres, la « bande-son » d’un film imaginaire dont nous sommes les metteurs en scène : au gré des huit titres qui le composent, les images et les paysages défilent dans un étourdissant voyage sonore qui nous emporte, par son incroyable force évocatrice, aux quatre coins de la planète… Un salutaire moment d’évasion !

Kong / Oddjob / Out Note / Septembre 2020 / 16€

Entre ombre et lumière, dans un dosage parfait où la mélancolie s’efface en explosions de joie de vivre, The Yokel nous offrent avec « Y » un folk solaire et jouissif ponctué de ballades où la noirceur des états d’âme se teinte toujours d’une belle note d’espoir. Un album diaboliquement endiablé et doux qui joue avec les genres (bluegrass, country, folk… Et même gospel !) sous des rythmiques impeccables éclaboussées d’éclats de trompette et de banjo, nappées de violon et de chœurs aussi sublimes que mélodieux sous les voix parfaitement accordées de Lucile et de Thibaut. Mélodies agréables, refrains éclatants et joyeux, alchimie des chœurs, titres survoltés furieusement dansants, ballades nostalgiques… Ces faux « rustres » lorrains distillent un son aussi délicat que festif qui va vous mettre indéniablement la banane ! Cet album, c’est du bonheur en barre !

Y / The Yokel / Diese14 / 2 Octobre 2020 / 15€

J’ai découvert Solaris Great Confusion lors de la vision du très beau documentaire « Fragments folk » (chroniqué ici !) où, au milieu d’autres nombreux artistes, ils nous apportaient leur vision d’une musique folk déclinable à l’infini… Ils nous entraînent aujourd’hui avec « Untried Ways » sur les chemins non explorés d’une folk solaire et contemplative, délicieusement enrobée de sonorités country planantes. Dès la première écoute, un sentiment de bien-être et d’apaisement vous envahit… Bercés par la voix envoûtante et sensuelle de Stephan Nieser, enrubannée de choeurs aériens de toute beauté sous des arrangements limpides qui apportent à l’ensemble une atmosphère psychédélique et irréelle, on se laisse porter par une vague hypnotique d’une extrême douceur… Entre ballades délicates ou davantage rythmées que l’on se plaît à fredonner, les neuf pistes lumineuses et mélancoliques de cet album (dont une reprise de Robert Wyatt) vous mettent l’âme et le coeur en paix, avec une élégante tranquillité… La plénitude à l’état pur !

Untried Ways / Solaris Great Confusion / Mediapop Records / 23 Octobre 2020 / 12€

Ras le pompon de cette ambiance pourrie qui nous plombe autant le moral qu’elle nous terre comme des rats ? Alors, arrêtez tout, branchez votre platine au volume le plus fort (du moins à un niveau sonore qui ne vous fera pas dénoncer aux flics par vos voisins… Très à la mode en ce moment !), décapsulez vous une bonne bière ou préparez-vous un bon spliff et laissez-vous guider par les bonnes vibrations aussi envoûtantes que festives que nous délivre ce dernier opus de Taiwan MC ! Comme à son habitude, le roi du dancehall et du reggae electro dub s’est fort bien entouré pour nous concocter cette pure pépite de bonne humeur : Landa Freak, Miscellaneous (Chill Bump), Jamalski, Davojah, Paloma Pradal, Dapatch, Mr Williamz et Anouk Aïata ont apporté à son précieux édifice des pierres taillées sur mesure ! 14 titres (dont deux morceaux du remarqué et remarquable « Cool & Deadly », chroniqué ici !) pour danser, s’enivrer et tout oublier sur des airs dynamiques et dansants (ou carrément planants !) qui puisent leurs racines dans le reggae mais aussi du côté de l’Amérique du Sud (où Taiwan MC est une star… Ils ont tout compris les sud américains !!!). Un dernier petit mot sur la chouette pochette réalisée par le colombien Kong et sur le superbe clip réalisé par l’uruguayen Gridboy… L’emballage et la promo de cet album sont décidément aussi précieux et inventifs que son contenu ! Allez, je vous laisse… Taiwan MC et sa musique magique et ensoleillée m’appelle !!! What else ?

Special Request / Taiwan MC / Chinese Man Records / 16 Octobre 2020 / 14€

« La hyène, c’est un animal dont on parle jamais alors que c’est un animal qui peut être très important. Parce que moi je trouve qu’être ami avec une hyène souvent c’est plus important qu’être ami avec des vrais amis. Elle vous protège. Et si y avait du danger… Et ben moi, je suis ami avec une hyène ! ». Fans de « Bernie », vous reconnaîtrez sans mal cette citation culte pondue par le génial Dupontel… Qui est à l’origine de cette formation rock ! Réunis en 2006 pour réaliser la BO de son film « Enfermés dehors« , Vincent Bosler, Jean-Paul Roy, Denis Barthe et Olivier Mathios ne se sont plus quittés depuis. Après un premier album éponyme en 2009 (suivi d’une tournée monstre : « Le Bordel Tour »), un second en 2012 (« Peace and Loud« ) et une collaboration avec Thierry Murat sur sa bande dessinée « Au vent mauvais » qu’ils ont mise en musique pour de nombreux BD concerts, les voilà de retour (en compagnie du petit « nouveau » Luc Robène) avec cet album au rock brut de fonderie et aux textes sombres et désabusés qui reflètent au plus près l’air du temps ! En douze titres, ils nous déclinent sur fond de riffs énervés et de rythmiques implacables, un état du monde peu réjouissant, entre repli sur soi, manipulations politiques et désastre écologique. ça va en effet plutôt comme un Lundi sur notre belle planète où « ceux qui rêvaient de verdure à perte de vue n’y pensent même plus », et où « nos vies ici-bas se décident là-haut par ceux qui ont fait de la peur un fond de commerce »… Noir, c’est noir (« Plus dark que Vador » !) et l’espoir de lendemains qui chantent a laissé place à un affligeant sentiment de gueule de bois… Mais pendant le naufrage du Titanic, il y avait de la musique, et celle des Hyenes vous donne envie de renverser la vapeur… La colère plutôt que la résignation !!! Du bon rock survitaminé qui déménage, des textes « concernés » qui font bouger les lignes… Rien de mieux pour réveiller les consciences ! Merci les mecs… Et merci à Albert de vous avoir réunis pour notre plus grand plaisir !

Verdure / The Hyenes / Upton Park / 16 Octobre 2020 / 13€

Dans un bouillonnant mélange de punk rock et de Metal en fusion, les Tocacake laissent éclater leur rage à coup de décibels avec cet album furieusement libérateur… Et ça réveille grave !!! Ces mauvais garçons (comme on les aime !) manient leurs instruments et leurs voix comme des armes pour nous asséner leur saine colère face à la déliquescence de notre société, en textes acérés et affûtés comme des rasoirs. Enfermés dans nos certitudes, notre individualisme, nos peurs et désormais, une fois de plus entre quatre murs, jamais le slogan « marche ou crève et ferme ta gueule », n’a paru plus adapté à la situation actuelle… Et Tocacake le crie et le hurle à la face du monde, sous des riffs enragés et une rythmique percutante en diable, pour nous inciter à enfin ouvrir nos cages et à briser nos chaînes. Punk’s not dead ! La bête, toujours bien vivante, est même en super forme… La preuve en dix titres avec cet album digne de la grande époque des Ramones & Co !

Enfermés / Tocacake / M&O Music / 16 Octobre 2020 / 13€

Une belle initiative de l’association nantaise « Les rockeurs ont du coeur » à soutenir plus que jamais dans la morosité ambiante : en offrant des jouets aux enfants défavorisés, vous recevrez un 45T collector mitonné par leurs soins… Et oui, nos rockeurs ont du coeur et s’ils sont privés de scène cette année, ce n’est pas cette saleté de virus qui les empêchera de faire briller les yeux des enfants !

Depuis plus de 30 ans, l’association LES ROCKEURS ONT DU CŒUR organise, mi-décembre, une grande soirée de concerts placée sous le signe du partage et de la générosité, dans l’objectif de collecter des jouets pour les redistribuer aux enfants des bénéficiaires des Restos du Coeur. A l’origine de ce généreux projet, les membres du groupe Elmer Food Beat, dont le chanteur Manou fait toujours partie de l’organisation. Chaque année, ce sont près de 1 800 jouets que l’association collecte lors de cette soirée exceptionnelle où des artistes se succèdent sur les deux scènes de Stereolux, grâce à la mobilisation de nombreux techniciens du spectacle et à d’autres bonnes âmes, tous bénévoles. Pour assister aux concerts, pas de billetterie : il suffit de se présenter à l’entrée de la salle avec un jouet neuf (d’une valeur de 10€ minimum) pour y assister. Malheureusement, le contexte particulier de pandémie aura eu raison de l’édition 2020 dans sa forme habituelle. A cause des conditions sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19, la grande fête ne pourra pas avoir lieu… Pour autant, il n’était pas possible que le Père Noël ne passe pas cette année ! Toute l’équipe s’est donc mise en quatre afin d’atteindre l’objectif principal : collecter un maximum de jouets pour que tous les enfants aient un cadeau au pied du sapin le jour de Noël ! Alors, à défaut de concerts, une grande collecte de jouets sera organisée à travers la ville. En échange de leurs dons, les Nantais recevront gratuitement un 45T inédit « Les Rockeurs ont à Coeur », produit spécialement par les Rockeurs nantais. Ce titre, composé par Laurent Lachater (guitariste des Elmer Food Beat), est interprété par les musiciens Vincent Nogue, Pascal Ambroset, Warren Mutton (KO KO MO), Gaume et Philippe Ménardles, avec la participation de Kelu au chant et de nombreux choristes (Liz Cherhal, Philippe Richalley, James Wood (TeeGarden), Éloïse (Miss Machine), Laurent Charliot, Stéphane Gagnon, Erwan Arnaudeau, FredBastar (Cachemire), Nicolas Bretaudeau, Damny (La Phaze), Gweltaz Adeux, Alban Gaudion, Daniel Roy (Today My Pleasure), Romain Lallement (Lenparrot), Sophie-Rose Morinière, Yann Savel, Freddo (Six-8),Vincent Dupas (Hawaïïan Pistoleros), Morguy (Dïe Morg), Albert Choisnet (Cambouis), « Fetus » Nicolas et « Andy » Andréas, Guinou (Kervegan’s), Pascal Bailly (Squealer), Michel (Chernobilly Boogie), Arnaud Gourvez (UK on the Rocks), Coline Rio (Inüit), Eva Paquereau (Les Toasteurs), Louis et Suzanne (Des Roses), Valérie et Pats (Valérie & The Rivers Kids), Rachid Bara (Le Cri du Cru), David Darricarrère (Das Kino), K20 (KO KO MO), Toma et Freddo (Toxxic TV), Stéphane et Richard (El Royce), Martin et Fabrice (Parpaing Papier), Manu de Nars (Epsylon), Sandrine Arnaud (The Sassy Swingers), Corine (Luna Mice), Philippe Crochet (Phil Barouf / Bouskidou), Hervé Guichard (Leo Seeger), Jean-Michel Daniau (Ticket / Leo Seeger)… Que du beau monde, aussi bien sur le plan artistique qu’humain ! Quant au visuel de la pochette, il est signé par Gwendoline Blosse.

Alors, où déposer vos jouets ?  les Rockeurs ont imaginé un dispositif de points de collecte à différents endroits de l’agglomération nantaise :

 1) Stereolux4 Boulevard Leon Bureau, Nantes du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2020, de 11h à 15h

2) Stand Marché de Talensac, Nantes du mardi 15 au samedi 19 décembre 2020, de 9h à 13h

3) Château des Ducs de Bretagne, Nantes du lundi 14 au vendredi 19 décembre 2020, de 10h à 17h30 et le samedi 20 décembre 2020, de 10h à 13h

4) AK Shelter, 352 Boulevard Marcel Paul, Saint Herblain, du lundi 14 au dimanche 20 décembre 2020, de 10h à 23h

5) Camion des Rockeursplace de l’écluse (Cours des 50 otages), Nantes (dates et horaires à confirmer)

De nombreux magasins de jouets proposent le Clic & Collect en attendant leur réouverture… Alors, pensez aux Rockeurs quand vous ferez vos courses de Noël. Vous ferez des heureux…

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *