Juke-Box

N’ayez crainte, nul besoin de pièces pour faire fonctionner la chronique « juke- box » ! Un petit clic vous suffira pour découvrir l’actualité musicale et en prime je ne vous offrirai  pas mon cœur (Quoique…) mais vous ferai part  de mes découvertes nombreuses et variées d’artistes pas forcément sous les feux des médias. Le but affirmé de cette chronique étant de sortir de l’ombre ceux dont on parle moins ! Mais il y a aussi les incontournables …Alors… A vos marques…..TAPAGE !

 

20JeffBeck

 

Pour cette toute première chronique « Juke-box » c’est le dernier opus de Jeff BECK  que j’ai choisi de vous présenter. Au moins ça a le mérite d’annoncer la couleur que prendra cette chronique… Fans de Michel Sardou, fuyez !!!

Le dernier album de Beck « Emotion And Commotion » datait de 2010 et ses aficionados (dont votre serviteur) commençaient sérieusement à s’impatienter. Bon, pour les tenir en haleine, il y a bien eu quelques « live ». Dont le fameux « live in Tokyo », en 2014, super concert au passage ! Mais pas de nouvel album en vue … Frustrant, n’est-il pas ?

Mais revenons à notre mouton (Bien qu’il ne soit pas frisé). Et ben le voilà l’album tant attendu ! Du haut de ses 72 bougies et pour fêter ses 50 ans de carrière, Jeff Beck se devait de nous pondre un album hors du commun. Et il a réussi son coup, le bougre ! Pour cela, il a su s’entourer de deux sulfureuses et non moins talentueuses musiciennes : Carmen Vandenberg (lead guitar) et Rosie Bones (vocals) issues du groupe londonien « Bones » avec lesquelles il coécrit ce superbe « Loudhailer ».

Dès les premières notes de cet album, on sent un courant neuf et frais nous électriser tout le corps !  Rythmique dub step, grosses guitares et voix rock de Rosie, on s’enflamme dès les trois premiers morceaux (j’adore!) Le sieur Jeff serait-il en train de révolutionner le blues-rock tel qu’on le connait ?

Sur « Thugs Club » et « Scared For The Children » c’est du bon vieux blues et une belle balade que Beck nous offre sur un plateau, comme seul un guitariste de sa trempe sait le faire.

Sur le morceau suivant, il repart sur du gros son, distorsion à donf (quel régal!).

Deux autres belles balades plus loin, Rosie Bones nous envoie sa voix chaude et rocailleuse accompagnée du maître qui s’en donne à cœur-joie dans des solos effrénés et effrayants, avec « The Ballad Of The Jersey Wives » (qui porte mal son nom !).

Pour clore ce petit bijou d’album, Beck (and Co) termine en beauté avec un morceau blues-funk. Petit bémol, à mon goût, il lui manque une grosse section cuivre pour atteindre la perfection…

Mais je ne suis pas Jeff Beck. Et tant que ce créateur de génie s’époumonera dans son « loudhailer » pour dénoncer les injustices de ce monde, ben moi je dis : «  mais continue à le crier bien fort ton mécontentement, Jeff ! »

Allez, je vous mets le lien pour découvrir l’album ! Bonne écoute !

http://www.musicme.com/Jeff-Beck/albums/Loud-Hailer-0603497877348.html

Bruno Robert

 

Loud Hailer
Studio album by Jeff Beck
Released 15 July 2016
Genre Blues rock, soul, hard rock
Length 45:04
Label ATCO
Producer Jeff Beck, Filippo Cimatti

 

jeffbeckband2016_638

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *