Arts et essais ! N°6

ça vous tente de visiter Paris au temps de la Belle époque et de le voir d’un autre oeil, version en relief ?  A moins que vous ne préfériez l’arpenter en compagnie de l’ami Prévert, avec une petite pause au café de Flore ? Les époques changent, les paysages aussi… C’est ce que propose de vous démontrer « le mouvement des lieux »… Pour continuer , je vous invite en Inde avec un fabuleux reportage photographique, à moins que l’univers réel ou fantasmé des nains, géants et autres hercules vous tentent ? Pour finir, un ouvrage très complet pour ceux qui aimeraient bien larguer leur patron pour se lancer en free-lance ! Evadez-vous !

 

 

paris-en-relief

 

La stéréoscopie est une technique qui permet de dédoubler une photographie pour produire, à travers un appareil optique, une impression de relief. Mise au point par un écossais à la fin du 19ème siècle, c’est à Paris qu’elle a trouvé ses premiers financements ! Le magnifique coffret que je vous propose aujourd’hui  comporte 35 cartes reproduites à partir de plaques de verre originales et une paire de lunettes en acier fabriquée sur un modèle d’époque : chaussez les lunettes et c’est parti pour un voyage dans le temps, aussi instructif qu’émouvant ! Un livre accompagne également ce coffret et le complète admirablement avec ses photos commentées de la Belle époque : divisé en cinq chapitres (la rue, la Seine, la pierre, les frondaisons et la nuit), il nous dévoile les petits bistrots et leurs terrasses, les vendeurs des rues … Mais aussi les balbutiements du monde moderne avec l’arrivée des premières automobiles et la construction du métro. Il vous embarque faire un petit tour du côté des célèbres cabarets ou des champs de courses où paradent les belles élégantes gantées et chapeautées… Vous compatirez avec les pauvres parisiens circulant en barque durant les terribles inondations de 1910, et admirerez les célèbres monuments que le monde entier nous envie… Un monde disparu, mais toujours présent, tout a changé mais tout est immuable … Paris sera toujours Paris.

Paris la belle époque en relief (1880 – 1910) de Bruno Fuligni, Les Arènes, 2016 / 29,90€

 

 

paris-prevert

 

Prévert est intimement lié à Paris : il y est né et y a vécu toute sa vie, dans différents arrondissements, et surtout, il l’aimait …. Paris était son village, ou plutôt ses villages, qu’il a marqué de son pas débonnaire, jeune et fringant ou plus âgé en compagnie de son chien Ergé. Nombreux sont les photographes qui l’ont immortalisé, tels Doisneau et Izis, qui étaient aussi ses amis… C’est à une ballade artistique, nostalgique et admirative que Danièle Gasiglia-Laster nous convie. Celle du Paris bohème, du café de Flore à Montparnasse, des surréalistes de Breton, du groupe « Octobre » engagé auprès des ouvriers. On y croise Desnos, Queneau, Giacometti, Picasso. On se replonge avec délices dans « Les enfants du paradis »…Prévert était un sacré personnage… Antimilitariste, anticlérical, cet artiste engagé avait un talent fou dans bien des domaines, dans l’écriture comme dans les arts graphiques (Ah ! les collages de Prévert, quel bonheur !!!) Furieusement visionnaire, ce talent n’a pas pris une ride au cours des dernières décennies, bien au contraire …A l’occasion de l’anniversaire des quarante ans de la mort de Prévert (17 avril 1977, déjà …) beaucoup d’ouvrages vont sortir ou être réédités  pour le célébrer. Et si un poète mérite bien tous ces honneurs, c’est bien lui ! Poète, scénariste, artiste dans l’âme, cet homme avait tous les talents, y compris la simplicité et l’humilité, qualités essentielles et pourtant peu répandues dans le milieu artistique ! Danièle Gasiglia-Laster ouvre donc le bal avec ce formidable ouvrage qui retrace le parcours de l’homme à la clope au bec, de son enfance à sa mort. Première biographe de Jacques Prévert, inutile de vous dire qu’elle connait le moindre détail sur la vie de l’auteur de « Paroles »…Avec l’aide de « Fatras succession Prévert », elle nous offre, en plus de sa connaissance très complète sur cet homme malicieux et attachant, une fantastique collection de photographies et de documents inédits pour la plupart d’entre eux. Si vous aimez Prévert, vous allez adorer cet ouvrage en forme d’hommage tendre et appuyé pour un des derniers poètes du siècle dernier…. Précieux !

Paris Prévert de Danièle Gasiglia-Laster, Gallimard, 2016 / 39,00€

 

pl015j10

 

 

 

mouvement-des-lieux

 

Les paysages, comme les visages, changent avec le temps. De manière quasi imperceptible à l’œil humain qui s’habitue et ne voit les changements que lorsqu’ils sont flagrants ou brutaux : on ne voit pas un enfant grandir ou une fleur pousser ! Il en est de même pour les paysages … François Letourneux, passionné par le sujet, nous fait partager ses impressions et ses curiosités dans cet ouvrage intelligent et complexe. Les campagnes ont subi de grandes évolutions (reste à déterminer si elles vont dans le bon sens…) les landes et les prairies ont laissé place à des forêts de résineux (bien plus rentables), les zones commerciales (hideuses !) se sont étendues et les lotissements ont fleuri un peu partout dans des matériaux qui abîment bien trop souvent l’environnement… Sans parler du remembrement… En ville, c’est le béton et les voitures qui ont modifié son apparence : immeubles « high tech » aux façades vitrées qui s’élancent de plus en plus haut vers le ciel, parkings omniprésents, quartiers que l’on ne reconnaît plus après seulement quelques années d’absence. Tout va très vite ! Les routes ombragées des vacances, plantées de platanes, ont perdu de leur romantisme au profit de la sécurité, tout comme les murs d’enceinte des villas qui montent de plus en plus haut, elles aussi, dans un souci de protection… Toujours la sacro sainte sécurité qui nous rend méfiants les uns envers les autres ! Seuls les lieux « classés » ont échappé à cette exubérance, mais pas toujours dans l’authenticité … Ce livre composé de magnifiques photos signées par de grands photographes, comme Raymond Depardon, contient également de vieilles photos ou cartes postales mettant en évidence ce « mouvement des lieux » et des manières de vivre qui ont glissé année par année vers un individualisme sauvage dont on souffre tous aujourd’hui. Nostalgie d’une autre époque qui n’était pourtant pas meilleure qu’aujourd’hui, pour d’autres raisons ? Peut-être … En compulsant ce document, on a l’impression de voir en accéléré le temps qui passe. Pour le meilleur ou pour le pire … Troublant.

Le mouvement des lieux : petites histoires de paysages de François Letourneux, Buchet Chastel, 2016 / 29€

 

 

inde-dans-un-miroir

 

C’est depuis leur premier voyage en Inde, en 1965, que Sabrina et Roland Michaud ont tissé un lien indéfectible avec ce pays qu’ils aiment autant qu’il les fascine. Et cette passion est palpable quand on admire le travail de ces deux photographes d’exception… Leurs regards captent la beauté d’instantanés de vie avec une tendresse et une acuité incroyables. Le miroir est pour eux « un objet de reflection autant qu’un sujet de réflexion » et l’utilisation qu’ils en font donne des résultats aussi intéressants qu’originaux. Sur la base de gravures anciennes, ils photographient comme s’ils étaient peintres, reproduisant à leur manière la miniature d’origine. Ainsi, présent et passé se côtoient, nous donnant à voir l’intemporalité de ce pays empreint de sagesse et de spiritualité. Métiers d’hier et d’aujourd’hui, rites religieux, fêtes et traditions, lieux sacrés, visages d’hommes et de femmes, les Michaud, à travers leur objectif nous embarquent pour un voyage magique dans la beauté et les mystères de l’Inde. Ce magnifique et précieux ouvrage est à placer bien en vue, à portée de main, et à compulser à chaque fois qu’un besoin de sérénité vous assaille… Superbe …

L’Inde dans un miroir de Roland et Sabrina Michaud, Editions Hozhoni, 2016 / 39,00€

 

 

nains-hercules-et-geants

 

Claude Ribouillault en connaît un rayon sur le sujet et ne laisse rien au hasard ! En huit chapitres, il nous dresse la liste de ces « humanités prises par la taille » en creusant le sujet sur tous ses aspects. Des contes populaires, mythologie, personnages historiques et références littéraires en passant par l’art brut ou les nains de jardin, il enrichit son texte d’une iconographie impressionnante issue de sa propre collection. Nains et géants rêvés issus de l’imaginaire collectif, caricatures et détournements (Tall tales et Exaggeration postcards, « menteries » du 20ème siècle reprises avec bonheur par Plonk et Replonk), peuples de nains et pays de géants (pygmées bien réels, sujets à préjugés), crétins et géants des montagnes( les fameux crétins des Alpes dont le crétinisme était dû au manque de sel !), nains et colosses de foires, exhibitions d’un goût moralement douteux (voir « Elephant man » de Lynch ou « Freaks de Tod Browning …), Ribouillault nous expose dans cet ouvrage exhaustif la diversité de nos humanités. Si certains le sont plus que d’autres, ne perdons jamais de vue que nous sommes tous différents… On est tous, le grand, le petit ou le moche de quelqu’un !

Nains, hercules et géants de Claude Ribouillault, Éditions du Rouergue, 2016 / 29,90€

 

 

devenir-free-lance

 

Virginie Manchado a travaillé en free-lance et connait donc bien toutes les ficelles et les inconvénients de l’auto-entreprise ! Quand elle a démarré son activité, elle aurait bien aimée être guidée et épaulée pour éviter certaines erreurs et avancer plus sereine… D’où la généreuse idée d’écrire ce livre pour accompagner de A à Z les candidats au travail indépendant, ou ceux qui viennent juste de se lancer dans l’aventure ! Si vous en êtes encore à l’état de la réflexion, cet ouvrage vous aidera à y voir plus clair et ainsi, vous saurez exactement où vous mettez les pieds ! Car, dans la première partie de son ouvrage, Virginie vous explique clairement les différents statuts, tout ce qu’il faut savoir au niveau fiscal et administratif, les droits auxquels vous pouvez prétendre, mais aussi les qualités essentielles pour réussir et tous les inconvénients de cette façon de travailler. A vous de peser le pour et le contre ! Dans la seconde partie, on entre dans le vif du sujet sur les manières de procéder pour démarcher des clients, comment effectuer des contrats, les facturer et gérer les délais de paiement. Suivent des conseils sur l’organisation du travail, le choix de l’endroit où on va bosser et comment protéger sa vie privée si on choisit de travailler à la maison. Puis, viennent les bilans, le développement et les améliorations à apporter, les éventuelles difficultés à régler et comment reprendre une activité si les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances… Pour finir cet ouvrage d’une belle exhaustivité, Virginie termine avec les tops 10 : les raisons qui vous feront adorer le free-lance, les accessoires indispensables, les règles d’or et même les applis et sites qui lui sont dédiés ! Un ouvrage indispensable pour y voir plus clair et prendre les bonnes décisions ! On dit quoi ? Merci Virginie !

Devenir free-lance pour les nuls de Virginie Manchado, First Éditions, 2016 / 11,95€

 

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *