Arts et essais ! N°9

Idées cadeaux !!!  Pour vos esthètes préférés, je vous ai sélectionné : un magnifique ouvrage sur le talentueux et incroyable visionnaire que fut Léonard de Vinci, un ouvrage très complet sur l’art à travers les siècles et deux autres consacrés à l’art Brut et aux impressionnistes… Pour les amoureux de la belle photographie, je vous suggère un ouvrage du grand Brassaï et de ses clichés de graffitis et pour les sentimentaux et adeptes des belles lettres, une superbe anthologie des plus beaux poèmes d’amour écrits par des femmes …   Allez, je continue à vous dénicher d’autres pépites ! A bientôt !

 

 

tout-sur-lart

 

Les musées sont de plus en plus fréquentés, et c’est plutôt une bonne nouvelle ! Mais cette fréquentation est-elle de qualité ou superficielle ?  Notre regard est-il encore capable de se concentrer sur l’observation prolongée d’une œuvre, aujourd’hui tellement sollicité par une avalanche d’images, souvent agressives ? « Aller » au musée, c’est bien ! Mais quel intérêt si on le visite au pas de charge, de « faire » le Louvre, comme certains disent « faire » l’Espagne, l’Italie ou la Mongolie intérieure ?! Car tout est là… dans ce temps précieux où l’on s’attarde sur une œuvre, scrutant le moindre détail pour s’imprégner de la beauté que nous offre l’artiste à travers le temps et l’espace. En attendant de vous précipiter au musée, ce guide vous propose un large panorama de l’évolution de l’art à travers le temps et dans le monde entier, exposant la chronologie des mouvements artistiques dans leur contexte historique, artistique, social et culturel. Seize historiens d’art, critiques, et experts se sont penchés sur 1500 œuvres qu’ils ont analysées, dans tous les domaines (peinture, sculpture, objets d’art…) 160 sont passées au crible, dans une étude approfondie de l’œuvre présentée, avec une biographie de leur créateur. De la préhistoire à nos jours, en six chapitres, se déroule l’histoire de l’art qui n’en finit plus d’évoluer, la technique lui apportant chaque jour de nouvelles perspectives : la photographie tout d’abord, puis, plus proches de nous, l’art conceptuel, numérique, urbain, l’art vidéo et autres land art… Un ouvrage fort utile qui explique clairement et de façon ludique l’histoire de l’art sous toutes ses formes !  A étudier avant d’aller au musée, tranquillement, pour savourer pleinement la beauté qui se déploie sous vos yeux !

Tout sur l’art : panorama des mouvements et des chefs-d’œuvre (ouvrage collectif), Flammarion, 2016 / 29,90€

 

 

tout-sur-limpressionisme

 

L’impressionnisme a bouleversé l’art occidental grâce à de jeunes artistes novateurs qui, malgré le mépris de leurs contemporains (du moins à leurs débuts où ils ont presque tous mangé de la vache enragée …) ont su tenir bon pour faire épanouir leur modernité jusqu’à la faire apprécier du grand public. Libres et farouchement indépendants, chacun à leur manière, ils ont porté un autre regard sur la représentation du monde à travers leurs paysages, leurs couleurs, leurs thématiques et même sur l’intimité, invitant les portraits de famille sans le moindre académisme. Une révolution ! Cet ouvrage très complet dresse le panorama de ce mouvement, chronologiquement, en resituant les œuvres dans le contexte de l’époque. Trente chefs d’œuvres emblématiques de Caillebotte, Renoir, Bazille, Manet, Daubigny, Monet, Morisot, Cassatt  y sont finement analysés dans une rubrique « arrêt sur image ». Témoignages, citations, biographies des artistes, photos d’époque, rien ne semble manquer dans cette « bible » du mouvement impressionniste ! Véronique Bouruet-Aubertot a réalisé un travail de titan pour nous restituer de manière ludique (et captivante) toute son érudition, la transformant en agréable balade dans un monde lumineux de beauté…  Précieux !

Tout sur l’impressionnisme de Véronique Bouruet-Aubertot, Flammarion, 2016 /29,90€

 

 

lart-brut

 

Trouver une définition exacte de l’art Brut me paraît un exercice bien périlleux tant cet art inclassable, d’une liberté et d’une spontanéité absolue, se décline avec inventivité dans une incroyable diversité de supports, matières et mouvements… Le mieux est donc de citer Jean Dubuffet qui en fut « l’inventeur », ou plutôt le « dénicheur » et qui le définissait en ces termes: « Un art produit par des personnes étrangères aux milieux artistiques qui s’en occupent délibérément ».  On ne peut mieux retranscrire l’esprit de l’art Brut ! En sept chapitres dûment documentés et illustrés (500 œuvres issues de la collection de Dubuffet et de collections internationales sont représentées) Lucienne Peiry retrace l’histoire de cet art, pas à pas et avec minutie, de son avènement jusqu’aux influences exercées sur les artistes contemporains (c’est vraiment frappant quand on regarde les œuvres de Niki de Saint-Phalle ou Tinguely …). Dans cette nouvelle édition (La première datant de 1997), elle évoque le développement qu’a connu l’art Brut ces vingt dernières années et nous présente de nouveaux créateurs venus d’Europe, d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique du sud. En fin d’ouvrage, vous trouverez les notices biographiques de tous les artistes présentés et cités. On ne pouvait rêver meilleur auteur pour présenter l’art Brut: madame Peiry a dirigé pendant des années la fabuleuse collection de Dubuffet à Lausanne, elle a écrit de nombreuses publications sur le sujet et continue de donner des conférences dans toute l’Europe. C’est dire que vous aurez une vision vraiment exhaustive du sujet en refermant ce livre aussi complet qu’instructif. Magistral !

L’art Brut de Lucienne Peiry, Flammarion, 2016 / 30€

 

 

leonard-de-vinci

 

Que n’a pas inventé Léonard de Vinci ? Ce précurseur de génie a touché à peu près à tout avec une curiosité insatiable ! Dans tous les domaines qu’il a explorés, il a fait preuve d’incroyables intuitions qui ont révolutionné aussi bien l’art que la science… Sculpture, architecture et urbanisme, peinture, anatomie, astronomie, musique, Léonard a modifié la vision du monde sur tous ces sujets ! Ce magnifique ouvrage richement illustré de plus de 300 illustrations et de facs similés montre l’ampleur du génie visionnaire de cet inventeur incroyable d’intelligence, aux talents artistiques multiples, dont certaines œuvres gardent encore leur part de mystère… Même si on croyait tout savoir sur Léonard, on se surprend à apprendre une multitude de choses sur ses inventions et sur sa personnalité hors du commun. Un document exceptionnel qui comblera de bonheur les amoureux de la Renaissance et de son personnage le plus emblématique. Superbe !!!! Et si vos pas vous mènent vers Amboise, allez faire un petit tour au château du Clos Lucé où des expositions permanentes vous attendent ainsi qu’un magnifique parc (ouvert toute l’année, tous les jours), pour une immersion totale dans l’univers de Léonardo …

Léonard de Vinci le génie visionnaire de Gérard Denizeau, Larousse, 2016 / 29,95€

 

 

graffiti

 

Les premières photos de graffitis de Brassaï datent de 1930 et le premier texte qu’il a écrit à ce sujet est né quatre ans plus tard … Cet ouvrage vous propose de retrouver ces magnifiques clichés et les textes qui les accompagnent, ainsi que les pages des carnets où Brassaï consignait les adresses des graffitis qu’il glanait au cours de ses flâneries dans les quartiers populaires de Paris. Il pouvait ainsi  suivre les transformations de ces œuvres mouvantes et éphémères sur plusieurs années…Ce travail de longue haleine et de patience d’un passionné qui a su transmettre à travers ses textes  sa fine analyse et son enthousiasme est … Passionnant !  De la préhistoire à Pompéi jusqu’à nos jours, Brassaï nous raconte l’histoire du mur, support de rêves, de révoltes, de revendications sexuelles ou politiques… De la main de l’homme aux outrages du temps, les strates du passé se dévoilent dans ses moisissures, ses éraflures ou ses lézardes…. Brassaï cite Léonard de Vinci qui, dans son «  traité de la peinture » recommandait l’étude des vieux murs « imbriqués de taches ne manquant pas de perfection dans leurs mouvements. Celui qui voudra regarder attentivement ces taches y verra des têtes humaines, une bataille, divers animaux, et bien d’autres choses encore ». Les graffitis tiennent de l’art brut, primitif, leur langage spontané est viscéralement lié à l’enfance, en regardant les photos de Brassaï, on n’en doute pas un instant … Je ne peux résister à vous citer cette phrase de Brassaï qui apparaît en quatrième de couverture de ce superbe ouvrage et qui le résume à la perfection : « Le mur appartient aux « demeurés », aux « inadaptés », aux « révoltés », aux « simples », à tous ceux qui ont le cœur gros. Il est le tableau noir de l’école buissonnière ». Que dire de plus ? Merci monsieur Brassaï…

Graffiti par Brassaï, Flammarion, 2016 / 49€

 

 

quand-les-femmes-parlent-damour

 

Dans sa (longue) préface, Françoise Chandernagor nous explique les raisons qui l’ont motivée pour écrire cette anthologie de la poésie féminine commandée par son éditeur, avec la contrainte de ne citer que les poèmes traitant de la passion amoureuse. Réticente tout d’abord, puis intriguée, cette passionnée de poésie a fait des recherches approfondies dans de nombreuses anthologies et lui est apparu le terrible constat de la portion congrue laissée aux poétesses dans ces ouvrages, pourtant de référence… Pour quelles raisons ? Les contraintes de la maternité, peu conciliables avec l’écriture ? Certes, mais ce n’est pas l’unique raison puisque les femmes écrivent des romans ou des pièces de théâtre, dans un nombre, s’il est loin de la parité, tout de même assez conséquent… Misogynie alors? Force est de constater qu’elle paraît la raison la plus plausible, mais pourquoi touche t-elle de front la poésie ? Chandernagor nous enchante de ses réflexions tout au long de ce préambule aussi passionnant qu’instructif, abordant la musicalité de la poésie, le questionnement sur la poésie « féminine », en réhabilitant ces femmes pour la plupart tombées dans l’oubli… Avec beaucoup d’humour, elle conclut par des conseils à celles qui souhaitent accéder à la postérité (c’est pas gagné les filles …)! Elle laisse ensuite la parole à trente huit poétesses, de Sapho, (580 avant J.C), à Vénus Khoury-Ghata (née en 1937. Pour le 20ème siècle, toutes les auteures sélectionnées sont nées avant la seconde guerre mondiale), avec une sélection de leurs poèmes suivis d’une courte biographie pour chacune d’entre elles. Romantiques, sensuelles ou sulfureuses, ces femmes ont décliné le sentiment amoureux au fil des siècles avec un talent incomparable. C’est par une femme que justice leur est rendue dans cette anthologie…

Quand les femmes parlent d’amour : une anthologie de la poésie féminine par Françoise Chandernagor, Le Cherche Midi, 2016 / 19€

 

Christine Le Garrec

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *