Arts et essais ! N°11

Sans la musique, la vie serait une erreur ! C’est pourquoi je vous propose dans cette nouvelle série de chroniques plusieurs « beaux livres » consacrés à des monstres sacrés comme Les Beatles, Bruce Springsteen et Queen, ainsi qu’une biographie passionnante des Pink Floyd par Nick Mason himself ! Je vous ai également sélectionné un « livre-jeu » des 250 erreurs délicatement dissimulées dans des tableaux de Jérôme Bosch (n’oubliez pas vos binocles !), un ouvrage de Gros qui nous décomplexe sur l’agacement légitime que l’on peut ressentir vis-à-vis des enfants des autres et pour finir, un album de photos hilarantes sur le foot pratiqué dans les districts départementaux où l’on ne prend vraiment rien au sérieux (et c’est très bien !). Bonnes découvertes à tous et à toutes !

 

 

 

C’est Elvis Presley qui a donné la vocation de la musique à Springsteen alors qu’il était encore tout môme… Après avoir vu le « King » à la télé, le petit Bruce avait décidé que lui aussi serait une rock star ! Et oui ! Celui qu’on surnomme « le Boss » (Ne l’appelez pas ainsi, il déteste ce surnom !) est devenu lui-même une légende, mais lui a su mener sa carrière sans tomber dans les excès de son idole et sans avoir confié à quiconque le soin de décider pour lui…C’est un sacré personnage, Springsteen ! Blues, rock, folk, gospel … Il a abordé tous ces registres avec sa « patte » et son énergie légendaire et sa, ses musiques ont fait le tour du monde… Qui ne connait pas au moins un de ses morceaux sur la planète ? Mais on ne peut pas évoquer Springsteen sans parler de l’homme engagé et militant qui a fait et fait encore figure de héros de la classe ouvrière…Il a soutenu aux États-Unis les candidatures de John Kerry et plus tard d’Obama (je n’ose imaginer ce qu’il doit ressentir après la victoire de Trump…), et on ne compte plus les concerts caritatifs qu’il a donnés ! Un homme à l’amitié sincère, également : celle qu’il entretient avec son bassiste Van Zandt ou celle qu’il portait à son sax, Clarence Clemons, décédé en 2011… Ce superbe ouvrage à la riche iconographie (photos, affiches, billets de concerts…) retrace la carrière de cet artiste attachant, solide comme un roc dans son intégrité et droit dans ses bottes, dans une biographie détaillée, émaillée d’anecdotes. Chaque album est scrupuleusement décrypté, depuis le premier en 1973 (Déjà !). Pour toutes ces raisons, voici un livre qui devrait ravir ses nombreux fans (dont je fais partie, vous l’aurez compris !) En le compulsant, on a la bande son dans la tête et les souvenirs remontent à la surface comme des bulles de champagne… Ah… « Darkness on the edge of town », ma Madeleine à moi …Un ouvrage incontournable, vraiment …

Bruce Springsteen, le boss du rock de Gillian G. Gaar, Le Chêne, 2016 / 29,90€

 

 

 

 

Vingt cinq dessinateurs (Lu-K, Vox, Anne-Sophie Servantie, Ludivine Stock, Amandine Puntous, Romuald Gleyse, Julien Lamanda, Efix, Lapuss’, Pierre Braillon, Bloop, BenLebègue, Anthony Audibert, Victor Giménez, Akita, Laurent Houssin, Richard Di Martino, Piero Ruggeri, Filippo Néri, Martin Trystram, Clément Baloup, Edwina Cosme, Patrick Lacan, Joël Alessandra, Odile Santi) ont collaboré à la réalisation de ce magnifique album qui rend un hommage appuyé et exhaustif aux « quatre garçons dans le vent ». Leur histoire se décline au fil des pages, entre BD, photos, textes de chansons, discographie, filmographie et biographie… Et il y a matière !!! De leur premier engagement en 1960 à leur séparation moins de dix ans plus tard, le moins que l’on puisse dire, c’est que leur vie a été bien remplie et riche d’évènements ! Les auteurs de cet ouvrage ont tout décortiqué pour nous : les influences des Beatles (Presley, encore lui !), les décès brutaux qui ont affecté le groupe avant, hélas, ceux des principaux intéressés (Stuart Sutcliffe alors qu’il avait déjà quitté le groupe, Brian Epstein qui fut leur manager)… Les frasques de Lennon (devant the Queen herself où il a tenu des propos qui ont bien énervé le « sage » Paul, ou la fameuse phrase « Nous sommes plus célèbres que Jésus-Christ qui a fait un énorme scandale), le voyage en Inde et le tournant musical qui s’ensuivit sous absorption de substances illicites, la rencontre de John avec Yoko qui a mis un point final à une sacrée aventure … Les Beatles sont intemporels, leur musique n’a pas pris une ride tant ils étaient furieusement visionnaires et novateurs… Cerise sur le gâteau, des QR codes parsèment ce livre et vous pourrez tout en le lisant, écouter la bande-son à l’aide de votre Smartphone… On ne s’en lasse pas ! Un ouvrage à offrir ou s’offrir sans hésitation, il est MA-GNI-FI-QUE !!!!!!

The Beatles en BD de Michels Mabel et Gaet’s, Petit à Petit, 2016 / 24,90€

 

 

 

 

Le fabuleux groupe Queen et son charismatique et incroyable chanteur Freddy Mercury sont à l’honneur dans ce livre que les fans vont s’arracher ! De leur première prestation sur scène en 1971 jusqu’à leur apogée, ce superbe ouvrage retrace la carrière incroyable des Queen à travers la présentation de leurs albums, liste leurs  interminables tournées (quelle énergie !), et dresse le portrait de chacun des membres de ce groupe mythique. Très complet, il en propose une biographie exhaustive, enrichie de nombreuses photos et flyers, citations et témoignages, … Saviez-vous que Freddy Mercury (de son vrai nom Farrokh Bulsara) était plutôt timide et réservé ? Difficile à imaginer tant le personnage était fantasque, exubérant et totalement désinhibé sur scène ! Après leur dernier concert en 1986, Freddy a continué à chanter, il l’a d’ailleurs fait jusqu’à son dernier souffle, en 1991… Son album en duo avec Montserrat Caballé a confirmé, si besoin était, l’ampleur de son talent. Quant au reste du groupe, ils ont continué l’aventure pendant quelques années accompagnés par le chanteur Paul Rodgers…Difficile de passer derrière une telle puissance et une telle personnalité sans se retrouver dans l’ombre…. Mercury avait une voix exceptionnelle, une de plus belles du rock, il était un mélodiste d’exception, et son tempérament provocateur à l’esprit très rock’n’roll reste à mon sens inégalé… Un bel hommage et un trésor pour tous les nostalgiques de « King » Freddy … Superbe !

Queen par Phil Sutcliffe, Le Chêne, 2016 / 29,90€

 

 

 

 

Nick Mason livre ses souvenirs de l’aventure « Pink Floyd » sur ses quarante années d’existence dans cette biographie sincère et passionnante. Il est en quelque sorte le «gardien de la mémoire » de ce groupe Ô combien mythique, les autres membres étant plutôt réticents à s’épancher !  La famille des Pink Floyd, comme toutes les familles a connu des conflits internes, des divergences de points de vue qui, paradoxalement ont servi leur musique ! Mason  est persuadé que les différents entre Waters et Gilmour ont dynamisé le groupe, créant une émulation qui les a fait se surpasser. C’est un point de vue !!! On ne peut bien sûr évoquer les Floyd sans parler de Syd Barrett qui a écrit la plupart de leurs chansons à leurs débuts… Quand Mason évoque son départ, il parle de soulagement, mais aussi de la culpabilité ressentie par tous les membres du groupe … Mason raconte…Les premiers concerts, premiers albums, premières tournées, qu’il émaille d’anecdotes…Le coup de tonnerre que fut pour eux le succès de « Dark side of the moon » qui a marqué un franc tournant dans leur carrière… Il évoque sa rencontre en école d’architecture avec Wright et Waters, leurs engagements politiques, le bonheur d’être sur scène, la magie des éclairages qui ont une énorme importance dans les concerts de ce groupe fabuleux … Le dernier date de 2005 et il y a peu de chance qu’ils se réunissent à nouveau… Leur dernier album « « The endless river » date de 2014… Gilmour et Waters font désormais cavaliers seuls (et avec grand talent !)… Au fil des souvenirs de Mason, on croise avec émotion les  Beatles, les Who, les Stones, Hendrix, Dylan, Joplin, et bien d’autres… Beaucoup de nostalgie à la lecture de ce très beau témoignage  qui décrit une époque qui fut prodigieuse pour la musique et nous a laissé tant de grands noms qui peu à peu disparaissent … Les Pink Floyd, leur « son » inimitable fait partie de la légende. Ils ont, quant à moi, bercé ma jeunesse, je les ai fait découvrir à mes enfants, et ils séduisent maintenant pas moins de trois générations… Si vous êtes fortunés, un coffret vient de sortir »The early years »… Pas moins de 27 CD, DVD, Blu-ray et vinyles… On se calme ! Il coûte près de 500 euros … Sinon, faites comme moi : lisez Mason en écoutant vos CD et vieux vinyles !!!  C’est très bien aussi !!!

Pink Floyd par Nick Mason, Le Chêne, 2016 / 17€

 

 

 

 

Sur le principe du jeu des sept erreurs, la collection « L’art cache-cache » propose de débusquer des erreurs judicieusement cachées dans des tableaux de maîtres. D’un côté, l’original, de l’autre, la même œuvre « trafiquée » subtilement où l’on ne vous indique que le nombre d’erreurs produites… Au début, ça paraît facile (certainement pour ne pas vous décourager !) et on en trouve rapidement quelques-unes… Mais après, l’exercice devient plus compliqué et vous devrez faire appel à votre sens aiguisé de l’observation pour les dénicher ! Dans l’ouvrage que je vous présente aujourd’hui, ce sont vingt tableaux de Jérôme Bosch qu’il vous faudra scruter sous tous les angles, et dieu sait que son œuvre foisonne de détails !!!! En introduction, vous trouverez une biographie de l’artiste et la présentation de son genre pictural, puis, pour chaque œuvre, une notice qui vous éclairera pour l’interpréter en profondeur. Coup double avec cet ouvrage qui est aussi ludique (et peut tout à fait se prêter à des challenges en famille ou entre amis) que culturel, en vous incitant à vraiment regarder les œuvres qui s’offrent à votre regard ! Si vous êtes myope ou peu patient (voire les deux) les solutions sont exposées en fin de volume. Et si Jérôme Bosch n’est pas votre tasse de thé, deux autres titres vous sont proposés dans la même collection : natures mortes et Fantin Latour. A vos loupes !!!

L’art cache-cache : Jérôme Bosch, Le Chêne, 2016 / 12,90€

 

 

 

 

Les enfants sont formidables ! Surtout les miens qui sont parfaits ! Ils ne vous énervent pas vous, les enfants des autres ? Mal élevés, malpolis, incultes ? En fait, ce ne sont pas vraiment les enfants qui nous insupportent, mais l’éducation que leurs parents leur inculquent… Gros, dessinateur pour Marianne, Causette et Charlie Hebdo, s’est défoulé à fond sur le sujet et nous permet, à sa lecture, d’en faire de même !  C’est méchant, de mauvaise foi, bien vu, pas politiquement correct et carrément jouissif !!! Gros a dédié son album à Tignous. Ce dernier ne l’aurait pas renié… Excellent !!!

L’enfer, c’est les enfants des autres de Gros, Le Chêne, 2016 / 14,90€

 

 

 

 

Celui qui n’a jamais assisté à un match de foot dans un petit club de campagne ne va pas en croire ses yeux … Pour les autres, les photos de ce petit album, c’est du vécu !!! Le club de foot du village, c’est les retrouvailles entre potes qui se connaissent la plupart du temps depuis les bancs de l’école, et c’est l’occasion de se retrouver et de faire la fête avant, pendant et après le match !!! Ça picole, fume, flemme, bref, ça n’est pas très à cheval sur les règles de la FIFA !!! Et c’est justement ça qui est bon ! Ces mecs là (et ces nanas) s’amusent et c’est le principal, d’autant plus que ceux qui les observent se paient de bonnes tranches de rigolade ! A offrir aux amoureux du ballon rond qui prennent ce sport pour ce qu’il est : un jeu !!!

Les photos qu’on peut voir qu’au niveau district, Petit à Petit, 2015 / 10 €

 

 

Christine Le Garrec

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *