Zénitude et turbulences !!!

Chinese Man est de retour pour la plus grande joie de ses aficionados, et, franchement, ça valait le coup le coup de patienter, piaffer et trépigner : « Shinkantaza » est tout simplement une splendeur !!! Les Tha Trickaz, eux aussi, se sont fait désirer et leur dernier album est lui aussi à la hauteur de ce que leurs fans attendaient avec impatience ! Deux albums dont la promotion est assurée par Éphélide ! Soyez zens et déchaînés !!!

 

 

 

Depuis novembre dernier et la sortie du prometteur clip “Liar” (feat Kendra Morris et Dillon Cooper), les fans des chinois piaffent d’impatience à l’idée de les retrouver sur ce dernier opus, annoncé comme un retour aux sources. D’autant plus que les plus accrocs d’entre eux suivent de près l’affaire sur facebook, où, retranchés dans leur repaire ardéchois, les Chinese Man ménagent le suspense sur la gestation et l’imminente naissance de leur bébé ! Ça y est, enfin  !!!! Plus que quelques jours pour vous précipiter dans les bacs, où « Shikantaza » sera disponible, dès le 3 février prochain ! Vous allez me détester … car cela fait déjà  plusieurs jours que cette pépite tourne en boucle sur ma platine… Et je peux d’ores et déjà vous annoncer que vous allez vous prendre une claque magistrale à son écoute ! Exceptionnel est encore loin de la vérité pour qualifier ce bijou ! Préparez-vous à un véritable voyage aux confins du Tibet et de l’Asie (Bombay a été un des lieux de son élaboration), videz-vous la tête, respirez et savourez ces effluves hypnotiques qui vous mènent tout droit au nirvana (Shikantaza signifie en japonais « être assis sans rien faire », attitude à adopter lors de la méditation Zen)… Cette invitation au Carpe Diem est entrecoupée de morceaux aux beats hip-hop, samples et scratchs enragés, à l’image de la violence du monde … Cette noirceur énergique alterne avec harmonie avec les plages qui incitent à se laisser aller à une douce contemplation : chants mantras, percus tribales, sitar, piano, violons lyriques mènent la danse dans ce puzzle sonore d’une cohérence absolue. Des feats de rêve accompagnent High Ku, Sly et Zé Matéo sur les six titres qui ne sont pas uniquement des compos instrumentales : AFRO et Taiwan MC sur « The New Crown », Mariama sur « Stone Cold »,  R.A the Rugged Man sur « Modern Slave », Vinnie Dewayne, Myke Bogan et Tre Redeau sur « What you need » et Youthstar, Taiwan MC et Illaman sur « Blah ! ». Que des « Good vibes » !!! Bon, vous l’aurez compris, je crois … « Shikantaza » va tenir une place de choix dans mon Panthéon personnel et musical ! Et je parie sans grand risque que la sortie de cet album va produire une belle onde de choc ! Époustouflant !!!!!!

Shikantaza de Chinese Man, Chinese Man Records, 2017 / CD : 13,50€ / Vinyl : 20€

 

 

 

 

 

 

Six ans se sont écoulés depuis le dernier album de Tha Trickaz « Cloud Aventure »… Pas de farniente pour autant pour le duo masqué! Pho et iRaise ont parcouru les scènes du monde entier ces dernières années, à un rythme effréné (plus de 250 dates …Quelle vitalité !)  Entre deux concerts, ils ont également créé leur propre label, Otodayo, dont la philosophie est la gratuité totale. Malin, quand on sait que leur public, plutôt jeune, télécharge plus qu’il n’achète « l’objet » CD, et une belle preuve de générosité et de partage, qui permet aux plus fauchés d’accéder à leur musique, en toute légalité ! Une démarche suffisamment rare pour être remarquée dans cette période de polémiques hargneuses et mercantiles sur le téléchargement… Des mecs bien, donc, en plus d’être des bêtes de scène !!! C’est tout ? Hé non ! Les Tha Trickaz sont passés aussi à la production et ont trouvé le temps de bosser sur des remixes avec des pointures comme (excusez du peu) Chinese Man ou Wax Tailor! Ça leur arrive de ne rien faire ???? ? Mais parlons un peu de ce dernier CD « Cloud City » (mis en téléchargement gratuit sur le site de Otodayo depuis décembre) où l’on retrouve ce qui fait leur marque de fabrique: un son electro hip-hop bass music quasi symphonique aux consonances asiatiques. Une ambiance omniprésente dans l’univers de ces fans de « Naruto », « One Piece » et « Dragon Ball », qui se verraient bien dans la peau de compositeurs de génériques de mangas ou de musiques de films. Il est clair qu’ils en ont autant la carrure que le talent ! L’univers onirique, festif et puissant de ce dernier opus donne toujours autant envie de faire la fête et redonnerait la pêche à un dépressif au bord du gouffre ! Pour info, les Tha Trickaz ont démarré une tournée mondiale fin 2016 qui passera par l’Asie et les USA mais aussi dans toute l’Europe. Ce dernier « live » promet de déchirer sa race avec une scénographie de folie (imaginez 30m2 d’écrans LED diffusant des images contrôlées en direct par les machines des lascars…). Vous voilà prévenus ! Allez, Tam Biêt !!!

Cloud City de Tha Trickaz, Otodayo Records,  téléchargement gratuit /sortie en CD/Vinyle le 6 mars 2017

 

 

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *