Ambiance Peace and Love ce 3 novembre au festival Ô les Choeurs !

Si vous cherchiez un endroit convivial où passer votre week-end, c’est à la salle de l’Auzelou à Tulle qu’il fallait être : chanson française, reggae, heavy métal psychédélique et punk, trois soirées « tout feu, tout flamme » étaient au menu de cette 21 ème édition du « Festival Ô les Chœurs » ! Malgré l’absence très regrettable (et regrettée …) des Zoufris Maracas, le festival a tenu toutes ses promesses ! Un grand merci à l’association « Elizabeth My Dear » pour sa super programmation et mille excuses à Gauvin Sers et Govrache de n’avoir pu assister à leurs prestations, jeudi soir…  Allez, voici un aperçu de la soirée de vendredi, sous le signe roots reggae, électro dub… Et Peace and Love !

 

 

 

Si vous ne connaissiez pas Ryon (prononcez « Raionne », vous aurez l’air moins bête !), c’était l’occasion de voir un tout jeune et talentueux groupe sachant partager avec sincérité un reggae poétique et engagé dans la langue de Molière. Depuis 2015,  Cam (chant), Djé (basse), Manu (batterie), Bouyax (claviers) et Niquo (guitare) sillonnent la France et les plus grands festivals. Ce n’est donc pas par hasard qu’on les a retrouvés sur la scène de l’Auzelou qu’ils ont enflammé de leurs bonnes vibrations, en tout début de soirée. En l’espace d’une heure, portés par des textes positifs, sensibles et remplis d’espoir, sur des compos aux sonorités variées et superbement orchestrées, ils nous ont transmis un beau moment de partage et de big énergies positives !

 

 

Ryon, Réver, CD : 12€, Vinyle : 18€

 

 

 

 

Tombé dans le reggae music dés son plus jeune âge (il a sorti son premier album à 13 ans, c’est tout dire !), Yaniss Odua est devenu au fil de sa carrière un pilier incontournable de la scène reggae !  A l’affiche du « Festival Ô les Chœurs », il  ne pouvait que remplir la salle ! C’est avec Artikal Band au grand complet qu’il est venu porter les couleurs « rouge, jaune, vert » et sa musique « rasta » sur les terres corréziennes. Dés les premières notes, on a tout de suite compris que ce concert serait grandiose ! Yaniss nous a servi sur un plateau un show rythmé et endiablé, l’équilibre parfait entre le gros son, la bonne attitude et des lyrics conscients. Ecologie, éducation, conscience politique sont ses thèmes de prédilection, qu’il a distillé à son public sur une cadence et un pulse d’enfer ! Des musiciens de talent, une présence vocale unique, une ambiance de folie, des good vibes qui résonneront encore longtemps dans la cité de l’accordéon !

 

 

Yaniss Odua, Nouvelle Donne, mai 2017, CD : 12,99€

 

 

 

Pour clôturer cette soirée, Panda Dub et son électro dub a fini de mettre le feu aux poudres ! Un bon gros son et lumière (pas cool pour les photographes!) a embarqué le public dans la danse. Derrière ses consoles et avec une énergie époustouflante, le beatmaker lyonnais nous a fait découvrir ses créations aux styles très personnels. La grande classe !

 

 

Panda Dub, Shapes and Shadows, mars 2017, en vente sur Bandcamp

 

Photos :  Christine Le Garrec et Bruno Robert, compte-rendus et vidéos : Bruno Robert

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *