Le Creuz’ Art 2

Pour fêter la St Patrick le 17 mars, je me suis rendu à un événement bien particulier: Le Creuz Art 2 ! Metal teinté d’électronique, punk aux influences celtiques et DJ se sont côtoyés le temps d’une soirée qui fut dense! Le Creuz Art 2 c’est la suite du Creuz Art 1… Non, ce n’est pas un film mais un petit festival de musique organisé sur une soirée par l’association guérétoise Matriochka. Après une première édition invitant des groupes amateurs locaux, Matriochka a décidé de voir plus grand, plus gros, plus fort. Et quoi de mieux pour la St Patrick que Les Ramoneurs de Menhirs en tête d’affiche? Le groupe mené par Loran, ancien membre du groupe « Bérurier Noir » a mis le feu à La Chapelle de la Providence, après un groupe de métal limougeaud qui a bien lancé la soirée!

 

 

C’est donc le groupe “Insane Clockwork » qui ouvre la soirée vers 20H30. La salle se remplit petit à petit, et une musique mystérieuse et hypnotique envahit l’espace. Les musiciens prennent calmement leur place, et là, la musique monte légèrement pour stopper net… c’est ensuite un déluge de son qui s’abat sur la salle ! Les guitares lourdes, épaulées par la basse, la batterie frénétique et un léger son électronique viennent sublimer le tout ! Ça headbang sur la scène et dans la salle ! Vous savez, cette pratique dont les métalleux sont très friands, qui consiste à agiter de façon déchaînée sa tête ainsi que sa longue chevelure ? Oui, on a beaucoup de courbatures à la nuque le lendemain mais bon comment se retenir face à toute cette énergie ? Mais il n’y a pas que la musique de “Insane Clockwork” qui est efficace, non, le chant est tout aussi bon, un scream vraiment bien maîtrisé et dosé, agréable à écouter… lorsque l’on est adepte de métal. En tous cas “Insane Clockwork” a su s’imposer, avec un style pouvant rappeler des groupes comme « Bring Me The Horizon », et a assuré une très bonne première partie de soirée avec une belle prestance scénique!

 

 

Les techniciens changent la scène pendant que le public s’agrandit, s’agrandiiiiit sur fond de « Rage Against the Machine » en guise d’attente. Et puis arrive le moment tant attendu, Les Ramoneurs montent sur scène sous les acclamations du public et dès les premières notes… La foule se laisse emporter et les pogos commencent et ne s’arrêteront qu’une fois le concert terminé ! Enchaînant les morceaux, entrecoupés de petits speechs de Loran, Les Ramoneurs glissent quelques titres des « Bérurier Noir » pour le plus grand plaisir des fans ! Leur énergie positive m’oblige, avec mes camarades caméraman, à abandonner lâchement mon poste le temps d’un slam et de quelques pogos ! Bref, la soirée a continué dans la bonne humeur avec ce sentiment délicieux de symbiose entre la musique, le groupe et son public.

 

 

Les DJ  de l’association Freeswap prennent le relais pour clôturer le festival à 4h du mat’ ! Dark LouXxX et sa hardtek pour la première partie et  Sfax et sa techno minimale ont su continuer à ambiancer les courageux non rassasiés par les deux précédents concerts. Du haut du balcon de la Chapelle, les deux DJ avaient une parfaite vision du public en  transe et ce, jusqu’à la toute fin...

Une deuxième édition réussie pour Matriochka, donc! Une programmation de qualité qui devrait encourager l’association à renouveler l’événement. En cadeau, en plus des superbes photos prises par Stitch GoodKing, voici un petit “reportage”/after movie sur cet événement, réalisé par mes collègues d’AVN87 … Et moi-même!

 

Alex

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *