Do it yourself ! N°15

Végétarisme, zéro déchet et « fait maison » dans cette nouvelle édition de « Do it Yourself ! » : Sarah Bienaimé nous apporte toutes ses recettes pour vivre autrement, en conscience avec notre environnement…  Allain Bougrain Dubourg donne la parole aux animaux pour enfoncer un peu plus le clou dans les esprits sur l’abomination de leur sort, y compris pour ceux que l’on ne mange pas… Vous apprendrez également à faire votre pain, coudre vos vêtements, fabriquer vos meubles en carton, des nichoirs et mangeoires pour les oiseaux (qu’il est urgent de protéger ! ) et trouverez tout plein d’activités « nature » à réaliser avec vos enfants… Un peu de jardinage ? Je vous convie à la lecture de deux ouvrages sur les cultures associées et sur les plantes médicinales … Pour finir, un livre unique fait de témoignages et de recettes de cuisine, collectés auprès de parents d’enfants autistes : une partie des droits d’auteurs de cet ouvrage sera reversée  à des associations, bien sûr en lien avec cette maladie… Bonnes lectures à toutes et à tous !

 

 

 

Après avoir visionné l’excellent documentaire « We feed the world », Sarah, enceinte de son premier enfant, prend conscience de l’impact écologique de nos pratiques alimentaires et sur l’urgence de les modifier. Elle décide alors de devenir végétarienne, pour être en accord avec ses idées : avec l’aide d’une amie déjà convertie depuis longtemps, elle réduit peu à peu sa consommation de viande jusqu’à l’arrêter totalement, comme pour un sevrage tabagique, et comme tel, l’entreprise est difficile… Mais pas impossible  ! Elle apprend à cuisiner autrement et tombe progressivement en amour pour cette cuisine végétale, imaginative et savoureuse, dont elle fait désormais son métier ! « Nourrir sans nuire » mais avec plaisir ! Cette conscience du vivant modifie également son comportement hors de sa cuisine : économies d’eau et d’énergie électrique, réduction des déchets, priorité au « fait maison » (y compris pour les produits ménagers) sont désormais ses pratiques quotidiennes. C’est son expérience qu’elle nous fait partager dans cet excellent ouvrage pour nous aider à prendre en douceur une voie responsable, écologique et pas prise de tête, recettes et conseils à l’appui, sur un ton humoristique et joyeux, loin d’être moralisateur ! Sarah vous propose également en fin de volume une trentaine de ses recettes toutes plus appétissantes les unes que les autres ! Richement illustré de photos et de dessins, cet ouvrage, très agréable, regorge de conseils, de liens utiles et de témoignages. Convaincant !

Cuisine pas bête pour ma planète de Sarah Bienaimé, Terre Vivante, 2018 / 15€

 

 

 

Allain Bougrain Dubourg s’est mis dans la peau d’animaux sauvages ou d’élevage pour nous décrire en quelques mots la détresse qui est la leur… Parlons tout de suite de ceux qui finissent (en énorme quantité) dans nos assiettes et voyons un peu leurs conditions de vie et d’abattage. Les porcs, pour commencer : on les castre, leur coupe la queue et leur meule les dents, sans anesthésie. Ils sont pour une grande majorité élevés dans des bâtiments fermés, les uns sur les autres jusqu’à l’abattoir… Quant aux porcelets les plus chétifs, on les balance contre un mur : cette « opération » a même un nom : la « cloison-thérapie »… Continuons avec les lapins, élevés dans un univers concentrationnaire : quinze à vingt spécimens dans des clapiers, ce qui équivaut à un espace personnel correspondant à une feuille A4. Les poules subissent le même traitement, mais en plus, on leur coupe le bec au laser… Les poussins ? Pour les mâles, c’est direct la broyeuse, vivants, bien sûr ! Je vous fait grâce du gavage des oies et des canards qui est lui aussi particulièrement odieux… Les animaux sauvages ne sont guère mieux traités, quand ils ne disparaissent pas de la surface de la planète à cause de l’activité humaine… La liste est longue… Animaux marins victimes du plastique qui envahit mers et océans, animaux en captivité dans des cirques, delphinariums et autres parcs d’attractions uniquement pour notre bon plaisir, taureaux sacrifiés dans des jeux barbares d’un autre temps, requins tués pour leurs ailerons et rejetés encore vivants en mer, rats, singes, chiens, lapins de laboratoire torturés dans des tests d’expérimentation totalement inutiles, notamment en cosmétologie… Mesdames, sachez que votre rouge à lèvres a peut-être été testé sur les muqueuses vaginales d’un petit lapin… Ne parlons pas de la chasse soi-disant régulatrice qui perturbe l’équilibre naturel en génocidant les soi-disant « nuisibles »… Ni des pesticides, fongicides et autres insecticides qui bousillent les micro-organismes pourtant essentiels pour la survie de la planète… Bref, à nous tous d’être responsables et de surveiller de près notre consommation en refusant cette abomination. Si vous ne pouvez devenir végétarien, achetez équitable et non à ces tortionnaires de l’industrie alimentaire… Privilégiez l’agriculture raisonnée et limitez vos déchets qui font un dégât considérable sur l’ensemble de la planète : Celle-ci « deviendra trop petite si l’homme ne partage pas éthiquement avec le reste du vivant »… A méditer…

Lettre des animaux à ceux qui les prennent pour des bêtes par Allain Bougrain Dubourg, Les Échappés, 2018 / 13,90€

 

 

 

Faire son pain à la maison, sentir sa bonne odeur lorsqu’on le sort du four, le déguster encore chaud et sentir sa croûte croustiller… Hum… Un rêve ? Avec un peu de patience et d’huile de coude, non ! Avec ou sans robot (c’est tout de même plus facile avec !) cet ouvrage vous explique, en images et pas à pas, tous les éléments à savoir avant de vous lancer dans la boulange : matériel nécessaire, ingrédients (les différents types de farine), mode d’emploi pour faire son levain (aux qualités digestives et nutritives incomparables !) , les différentes étapes du pétrissage au démoulage, et même le vocabulaire du boulanger pour frimer devant vos amis ! Ce sont ensuite quarante recettes (baguette traditionnelle, pain de campagne, foccacia… et même brioche et pain de mie) qui vous sont proposées avec des idées originales pour personnaliser VOTRE pain (graines, fruits, olives, curry…) Les photos de cet ouvrage donnent carrément faim et l’envie de mettre la main à la pâte ! Elles ont été prises dans une petite boulangerie dans les Landes, chez Marion et Corentin, qui ont accueilli Julie Soucail. Elle a ainsi bénéficié des conseils et du savoir-faire de ces passionnés pour les partager avec nous !  Alors, pour qui les belles miches et les baguettes croustillantes ? !

Faire son pain à la maison : 40 recettes au levain naturel par Julie Soucail,  (photographies Anne Bergeron), Tana, 2018 /16,95€

 

 

 

Le livre de cuisine que je vous présente aujourd’hui est né de la rencontre entre un conférencier autiste (Josef Schovanec) et d’un gastronome (Claude Carat, président de l’association des amis de la fête de la gastronomie). Tous deux ont pris l’initiative de lancer un appel à contributions sur les réseaux sociaux en direction des parents d’autistes et des associations dédiées à cette pathologie, pour recueillir témoignages et recettes de cuisine. Il faut savoir que les personnes atteintes de ces troubles rencontrent beaucoup de difficultés pour se nourrir de manière équilibrée : leur hypersensibilité de l’odorat et du goût, la gêne occasionnée par certaines textures et couleurs des aliments, occasionnent un véritable casse-tête pour leurs familles qui doivent trouver astuces et solutions pour inciter leurs enfants à ne pas bouder leur assiette… D’où l’idée de réunir cette communauté de « partage culinaire », les bonnes idées des uns pouvant être mis en application par d’autres ! Les recettes collectées ont ensuite été réalisées par le chef Christophe Bligny et photographiées par Jean-Michel Coulier comme pour n’importe quel ouvrage culinaire. Présentées de manière tout à fait classique et agrémentées de témoignages  racontant la genèse de leur création, ces recettes gourmandes et savoureuses témoignent de l’imagination et de l’humour (et de l’amour…) déployés par les parents de ces enfants « différents ». Un ouvrage aussi atypique qu’utile où vous trouverez des recettes salées, des desserts et des boissons aux noms évocateurs (« croq’foufous », « tartines qu’on veut », « riz rire », spaghettis bleus, plats « post-it », tarte aux pommes de « pirates de la frégate »,  recette « philosophique et mathématique »…) expliquées pas à pas et accompagnées de petits dessins explicites. Un livre de partage joyeux et profondément humain, qui, en plus de donner tout plein d’idées aux parents et proches d’enfants autistes, balaie allègrement les idées reçues sur le sujet. Une partie des droits d’auteurs sera reversée à des associations… Partagez au maximum cette belle initiative doublée d’une bonne action !

Je cuisine un jour bleu : gourmets autistes, recettes et témoignages par Josef Schovanec et Claude Carat, Terre Vivante, 2018 /21€

 

 

 

Françoise est « tombée » dans le carton dès sa plus tendre enfance : toute petite, elle fabriquait déjà avec ce matériau de récupération ses maisons de poupées ! Plus tard, elle a réalisé des décors à base de carton puis s’est lancée dans la réalisation de son premier meuble, inspiré par l’association « compagnie Bleuzen ». Un an plus tard, elle présentait sur un marché artisanal ses multiples créations (fauteuils, guéridons, commodes…) et a depuis déposé sa propre marque : « CréaZoé« . Ses créations sont désormais présentes sur la plupart des manifestations écologiques liées au développement durable et au zéro déchet. Alors, pourquoi faire du mobilier en carton et surtout, ces meubles sont-ils solides ? Tout d’abord, ce matériau est gratuit et on peut le trouver très facilement ! Et contrairement aux idées reçues, les meubles en carton sont costauds, légers et faciles à entretenir ! De plus, on peut les personnaliser en les décorant (peinture classique… mais aussi au fromage blanc ou à l’argile ! (recettes dans l’ouvrage ), vernis, collages… ) et associer à leur réalisation d’autres matériaux de récupération (cagettes, bouchons de liège, ficelle… ) Dans cet ouvrage, Françoise nous propose de réaliser six de ses créations : un range CD/DVD, un chevet, deux modèles de fauteuils, un chiffonnier et une table basse, et pour commencer tout doux, trois modèles de décoration moins complexes à réaliser : cadre, vase et décorations de tiroirs. Pour chacune de ces réalisations, bien sûr, vous trouverez des explications claires et détaillées sous forme de schémas et une évaluation du temps pour les réaliser. Le matériel nécessaire ? Pour la plupart, on a déjà tout sous la main : règle, équerre, mètre ruban, ciseaux, cutter, éponge… Il vous faudra peut-être investir dans une scie sauteuse, un pistolet à colle et un rouleau de kraft gommé… vite amortis ! Pour une déco chic et pas chère, et éthiquement responsable de l’environnement… le carton c’est pas bidon et ça en jette !

Je fabrique mes meubles en carton de Françoise Manceau-Guilhermond, Terre Vivante, 2011 /14€

 

 

 

 

 

Vous savez à peine enfiler une aiguille, vos ourlets fichent le camp au premier lavage et l’idée d’utiliser une machine à coudre vous paraît de l’ordre de la science-fiction… Néanmoins, vous adoreriez fabriquer vos vêtements vous-mêmes en choisissant vos tissus pour créer des vêtements originaux, loin des sentiers rebattus de la sempiternelle mode, pas forcément adaptée à vos goûts ! Mission impossible ? Ne baissez pas les bras et commencez par le commencement, avec des modèles ultra simples à découper et à assembler… sans (terrifiant !) patron à étaler sur la table (toujours trop petite !) du salon ! Les trente modèles proposés par Coralie Bijasson (de la taille 34 au 48) remplissent toutes ces conditions optimales pour vous permettre, pas à pas, grâce à ses explications claires et précises et à ses schémas détaillés, de les réaliser sans stress et en douceur ! Coralie vous liste tout d’abord le matériel nécessaire et vous décrit les différentes étapes de préparation. Ensuite ? Yapuka !  A vous petits hauts et robes (j’adore le kimono et le top off shoulders !), les bas (Ah ! la jupe patineuse et le pantalon Thaï !) et les accessoires (sacs, pochettes, étuis, ceintures…) ! Elle vous donne même des modèles à réaliser pour vos p’tits loups ! Pour vos tissus, pensez à aller fouiner du côté des friperies : à moindre coup, vous trouverez de superbes coupons « vintage » ! Allez, sans complexes, lancez-vous dans la couture ultra simple et sans patron ! Et n’hésitez pas à consulter sur le site de Coralie, ses astuces et tutos !

Ne pas déranger je couds ! par Coralie Bijasson, Dessain et Tolra, 2018 /14,95€

 

Vous avez déjà bien dégrossi votre savoir-faire grâce à l’ouvrage précédent ? Montez d’un cran dans la difficulté et affrontez maintenant le mystérieux et effrayant patron ! Cette collection « C’est moi le patron » se présente sous la forme d’une pochette où vous trouverez pour chaque modèle un livret d’explications (en pas à pas) accompagné de son patron, avec indication de son niveau de difficulté. Trois autres modèles (de robes) sont disponibles, en plus du modèle de veste à basque que je vous présente aujourd’hui. Pour les plus expérimentées !

C’est moi le patron par Coralie Bijasson, Dessain et Tolra, 2016 /9,95€

 

 

 

Saison par saison, Marie-Lyne Mangilli-Doucé nous propose une cinquantaine d’activités à faire en famille ou avec des groupes d’enfants, avec des matières premières de récupération ou d’usage courant, ou récoltées dans la nature ou au jardin. Recettes de cuisine et activités manuelles pour inviter nos enfants à développer leur potentiel créatif sont ainsi déclinées au fil des pages, en autant d’occasions de prendre du temps et de partager des moments ensemble en faisant corps avec le rythme des saisons. Faciles à réaliser et peu onéreuses, ces activités à réaliser en pleine nature ou à l’intérieur de la maison, offrent l’avantage de sensibiliser les enfants à l’environnement : les balades en forêt ou à la campagne seront l’occasion de découvrir arbres et plantes et de glaner les différents « ingrédients » de leurs futures créations ! Largement inspiré de la méthode Montessori ou encore de François Couplan (ethnobotaniste spécialiste des plantes sauvages comestibles), cet ouvrage propose des activités simples et un peu trop oubliées que les enfants vont adorer : mobiles avec des branches et des baies, petits paniers en vannerie, lampes à huile « nature », couronnes de bouleau, bougeoirs de glace, mangeoires en coques d’oranges et de pommes, flèches polynésiennes, kazoo en bois de sureau ou bijoux « nature »… Faire sa pâte à modeler « maison », du papier recyclé  ou tailler des moufles feutrées dans de vieilles chaussettes ! Côté cuisine, les recettes sont bien sûr originales, qu’elles soient gourmandes ou à vocation thérapeutique : pâte à tartiner, pancakes d’acacia, barres de céréales, limonade de tilleul ou gelée de pissenlit côtoient tisanes anti-rhumes, sprays anti-moustiques ou baume « anti-froid » ! Une véritable corne d’abondance pour occuper vos enfants, saison après saison, dans des activités saines et ludiques, en famille !

50 activités nature avec les enfants de Marie-Lyne Mangilli-Doucé, Terre Vivante, 2015 /14€

 

 

 

 

 

Peut-on imaginer un monde sans le chant des oiseaux ? Et pourtant…  De nombreuses espèces sont aujourd’hui menacées d’extinction (Pour certaines, il est hélas, déjà trop tard…) On en connaît pourtant les causes : produits chimiques déversés dans les champs ou utilisés par des jardiniers peu scrupuleux de l’environnement (les oiseaux sont pourtant leurs alliés : une nichée de mésanges gobent 40 000 larves et insectes !), disparition des haies, raréfaction des prairies naturelles… Et les chats ! Prédateurs des oiseaux, ceux-ci ont proliféré dans les dernières decennies (12 millions de chats domestiques en France !) Alors que faire, à notre niveau, pour protéger ces petites boules de plumes ? Aménager nos terrasses, balcons ou jardins pour les aider à s’abriter et se nourrir ! Comment ? Benoît Huc nous explique à travers cet ouvrage comment procéder de manière intelligente et naturelle, en nous prodiguant tout plein de conseils avisés ! Il nous indique les plantes (indigènes ou sauvages) à privilégier, comment aménager des « petits coins » pour les attirer, et quand, comment et avec quoi les nourrir… Il nous présente ensuite cinq modèles de nichoirs à réaliser (plans fournis) et nous invite enfin à reconnaître, pour mieux les accueillir, une soixantaine d’espèces (présentation et photographies). Cette approche pratique de la protection des oiseaux devrait vous donner un tas d’idées d’aménagements pour mieux les accueillir… Et profiter de leur joyeuse présence !

Accueillir les oiseaux au jardin par Benoît Huc, Ulmer, 2018 /14,95€

 

 

 

Claude Bureaux, chef jardinier au Jardin des Plantes et défenseur de la biodiversité horticole, vous distille à travers cet ouvrage les bons tuyaux pour un jardinage « raisonné » qui associe rotation des cultures et cultures associées. Avant toute chose, il vous en énumère le principe, observé dans la nature : les végétaux s’aident mutuellement à germer, à se développer et à fructifier, peuvent se combattre et se repousser, et de nombreuses espèces ont appris à se défendre naturellement contre les maladies et les parasites… Il suffit d’identifier les besoins et les qualités des plantes et de les associer au jardin : CQFD… ça marche ! Au fil de cet ouvrage, vous découvrirez l’utilité des fleurs au potager, les interactions « anti-ravageurs » et le principe et l’intérêt de la rotation des cultures. Vous apprendrez à réaliser des remèdes végétaux (purins, décoctions…) et des engrais verts à base de plantes cultivées pour améliorer le sol. Ensuite, pour chaque espèce de légumes, de fruits et d’arbres fruitiers, vous découvrirez les bonnes associations, la rotation des cultures appropriée, les plantes qui leur sont défavorables et les remèdes végétaux pour les soigner. Un guide clair et complet, dûment argumenté, pour récolter à profusion des fruits et légumes sains et goûtus !

Plantes compagnes par Claude Bureaux, Ulmer, 2018 /7,90€

 

 

 

Avec la collaboration active d’éminents spécialistes du jardin botanique de Kew, cet ouvrage présente 277 plantes médicinales des plus importantes au monde, sélectionnées pour leur usage historique et pour le fait qu’elles font l’objet de recherches permettant de nouvelles découvertes médicinales. Référencées par ordre alphabétique (nom commun et latin, présentation scientifique, parties de la plante utilisées, usage traditionnel et médical, découvertes médicinales), elles sont représentées pour chacune d’entre elles sous la forme de superbes planches botaniques. 24 d’entre elle sont accompagnées de recettes simples à préparer à base de plantes séchées (des explications sont données pour décrire les modalités de séchage ainsi que des conseils de conservation). A chaque maux, son remède ! Maux de gorge ? Pastilles de guimauve, bonbons à la réglisse ou sirop de violette ! Une cure de vitamines ? Du sirop de Cynorrhodon ! Un rhume ou une mauvaise grippe ? Glycérine à l’achillée ou vinaigre de sureau ! Les beaux jours approchent… Le baume au plantain sera efficace contre les piqûres d’insectes et l’huile de Millepertuis contre les coups de soleil ! Entrecoupé de conseils et de petits textes vulgarisateurs (cultiver des plantes médicinales, histoire des traités d’herboristerie, les herbes qui soignent, les médicaments dérivés des plantes…), ce guide pratique met en lumière l’importance de la conservation des espèces et remet au goût du jour, à la portée de tous, une alternative à l’allopathie, pour soigner vos petits bobos ! Un beau bouquin !

Plantes médicinales essentielles des pharmacopées occidentale, chinoise et indienne par Monique Simmonds, Mélanie-Jayne Howes et Jason Irving, Ulmer, 2018 /19,90€

 

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *