Le coin des p’tits loups ! N°53

Albums, livres-jeux et cahiers d’activités pour s’amuser, rêver et rigoler, pour les plus petits loups ! Un peu de philo avec l’inénarrableTomi Ungerer, une BD qui, n’en doutez pas, va vous faire sortir le kleenex de votre poche, et des romans qui abordent des sujets « sérieux » pour les plus grands ! Voilà le programme de ce coin des p’tits loups riche en émotions de toutes sortes ! Dans le coin parentalité, je vous propose deux guides pour attendre et accueillir bébé au naturel et un très bel ouvrage pour communiquer avec lui dans le langage des signes. Pour terminer, un petit coup de projecteur sur « Pastel » qui fête cette année ses trente ans avec tout plein de surprises pour ses lecteurs assidus ! Bonnes lectures à toutes et à tous !

 

 

Le coin des tout p’tits loups !

 

Les albums d’Annette Tamarkin sont de véritables petits bonheurs : joyeux, pétillants et colorés à souhait, ils regorgent de trucs et d’astuces pour captiver les tout p’tits loups ! Le dernier né, « Micmac des animaux », ne déroge pas à la règle ! Grâce à lui, bébé découvrira de façon ludique les mots magiques, cachés entre les pattes des animaux, en soulevant le petit volet qui les cache. Certaines pages étant découpées en deux morceaux, votre petit pourra également s’amuser à transformer les animaux dans de multiples combinaisons : la grenouille pourra se voir affublée d’une tête de canard et l’éléphant d’un corps de cochon, selon son envie ! Un livre-jeu pimpant et rigolo que les petits vont adorer… Succès garanti ! Du même auteur et dans la même collection, vous pouvez vous procurer « Micmac à la campagne », tout aussi beau ! A partir de 6 mois.

Micmac chez les animaux d’Annette Tamarkin, Les Grandes Personnes, 2018 / 11,50€ (Format 21×29)

 

 

 

Maman veille sur son petit panda tout au long de la journée : elle le promène pour lui faire découvrir le monde, lui donne à manger quand il a faim, le lave quand il est sale, joue avec lui et lui fait plein de câlins… Comme toutes les mamans du monde ! Cet album cartonné, tendre et doux comme l’amour maternel qu’il décrit en simples mots évocateurs, est en plus particulièrement soigné au niveau de ses illustrations : petit panda est tout doux au toucher et les décors comportent de nombreuses zones brillantes et réfléchissantes ainsi que quelques reliefs à découvrir du bout des doigts ! Un album qui attire autant le regard que les câlins ! Superbe ! A partir de 6 mois.

Regarde, c’est maman ! d’Emiri Hayashi, Nathan, 2018 / 13,95€ (Format 26×26)

 

 

 

 

 

Un rond, un rectangle, un triangle, une ligne… Si on rajoute un ovale et un point, et qu’on assemble le tout, ça donne quoi ? Un oiseau ! Et celui-ci est un peu particulier… Il sème tout au long de son chemin des petits cadeaux qui ne sentent pas la rose ! Des cacas… carrément carrés ! Cet album cartonné joyeusement illustré offre à vos petits bouts une première leçon de géométrie qui ne manque pas d’humour ! A partir de 18 mois.

Cacarrément de Géraldine Collet et Sébastien Chebret, Frimousse, 2018 / 12€ (Format 22×22)

 

 

 

Momo, avec sa bonne truffe noire et ses yeux craquants d’intelligence et de gentillesse, est un chien aussi beau que farceur ! Il adore jouer à cache-cache et il est plutôt doué pour trouver les bonnes cachettes, l’animal ! Il se planque, parfois dans des endroits très inattendus, au milieu des jolies photographies de ce petit album cartonné : sauras-tu le repérer ? En plus de Momo le malin, trois objets sont représentés sur chaque page gauche de ce « cherche et trouve » aussi malicieux que rigolo !  Ouvre l’oeil et le bon pour les trouver tous les quatre dans la grande photographie sur la page juste à côté ! Cet album  en forme d’imagier, est parfait pour inciter les petits à aiguiser leur sens de l’observation ! A partir de 18 mois.

Mais où est Momo ? d’Andrew Knapp, Les Grandes Personnes, 2018 / 10€ (Format 20×20)

 

 

Dans ce joli coffret « Bonne nuit », vous trouverez un gros dé en mousse (recouvert de tissu) où sur chaque face apparaît un petit animal, ainsi que six petits livres, joliment illustré avec les animaux représentés sur le dé (renard, lapin, ours, pingouin, hibou et poule). Dans chacun d’entre eux, une petite histoire toute courte explique en mots tout simples leur rituel de coucher.  Bébé n’a juste qu’à  lancer le dé (où tintinnabule une petite clochette !) et c’est celui-ci qui décidera de l’histoire à lire avant d’aller au dodo, selon la face où il atterrira ! Attendez-vous tout de même à lire plusieurs histoires, car le lancer de dé risque de beaucoup amuser bébé ! Ce coffret ludique et éducatif propose de faire du moment du coucher (toujours un peu délicat) un joyeux moment de complicité ! Vous pouvez également vous procurer dans la même collection, sur le thème des moyens de locomotion, « Vroum » ! Un très beau cadeau à offrir… Les yeux fermés ! A partir de 18 mois.

C’est le dé qui décide d’Helmi Verbakel, Flammarion Jeunesse, 2018 / 12€ (Format 12×11)

 

 

 

Quelle chochottes ces Crocotte et Cocotte ! Elles sont bien patraques, ce matin mais elles ne veulent pas voir le docteur… Elles ont trop les chocottes ! Heureusement, le docteur Lolotte se propose de les soigner avec ses méthodes rigolotes ! Son thermomètre ? Il  lance un éclair laser ! Son sthétoscope ? Tel un serpent, il se fait charmer au son de sa flûte ! Ses médicaments ? A base de gâteaux, de glace et de chocolat, miam ! Ils sont trop bons ! Quant à la redoutable piqûre… Elle en fait de jolis ballons ! Mais au fait, qui la soigne en cas de besoin, cette demoiselle Lolotte ? Je vous parie qu’elle non plus ne fait pas la maline quand elle est malade… Un formidable petit album qui dédramatise la trouille du médecin… Avec un bel humour tonique ! A partir de 2 ans.

Docteur Lolotte de Clothilde Delacroix, L’école des Loisirs, 2018 / 11€ (Format 21×21)

 

 

 

 

Le coin des 3/5 ans

 

Le tonton de Laëla lui a offert pour son anniversaire un bien étrange cadeau… Un lion ! La petite fille est ravie, mais le lion, nettement moins ! Sa niche est trop petite, ne parlons même pas du ridicule panier qu’elle a mis à sa disposition au salon : il n’arrive pas à y caser ses grosses fesses ! En plus, elle l’a mis au régime, lui fait prendre des bains et s’amuse à lui faire des coupes de poils qui le rendent carrément ridicules (alors que sa crinière est si belle !) Trop, c’est trop et le lion rugit de mécontentement : il veut retourner dans sa savane adorée ! C’est sûr qu’il y sera bien plus heureux ! Et Laëla, pas trop triste de voir partir son ami ? Pas vraiment… Elle a un plan B ! Il faut bien réfléchir avant d’adopter un animal et ceux-ci ne doivent jamais être offerts comme de vulgaires jouets, quels qu’ils soient ! C’est la morale que délivre cet album irrésistiblement rigolo, aux illustrations particulièrement expressives… Et à la chute des plus inattendue ! J’adore ! A partir de 3 ans.

Un lion à la maison d’Emmanuelle Eeckhout, L’école des Loisirs, 2018 / 12€ (Format 20×26)

 

 

 

 

Deux yeux, un nez, une bouche, un front et un menton… Nous sommes tous fait pareils et pourtant, nous sommes tous différents : même les jumeaux ne sont pas en tous points identiques ! Ce superbe album, aux illustrations en collages, décline, comme en un jeu des différences, tout ce qui fait qu’aucun être humain ne ressemble trait pour trait à un autre : que ce soit par la couleur de leur peau ou de leurs yeux, la forme de leur visage ou de leur nez, tous sont uniques ! Avec beaucoup de poésie et un charmant petit côté surréaliste qui ne manque pas d’humour, cet album offre aux enfants une belle leçon de tolérance et d’humanité. Un miroir pour s’admirer ou faire des grimaces met la touche finale à cet album original qui peut également donner tout plein d’idées pour faire des ateliers de collages créatifs avec vos petits ! A partir de 4 ans.

Drôles de têtes d’Élisabeth Coudol et Olivier Daumas, Frimousse, 2018 / 19€ (Format 32×25)

 

 

 

 

Il était une fois un prince d’Angleterre, beau comme le jour. Hélas, celui-ci avait un grand, grand problème… Ses pieds étaient démesurément longs ! Il comblait cette anomalie par une grande, très grande coquetterie, en collectionnant par milliers les paires de godasses de toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les matières… A tel point que tout l’étage de son château fut envahi par ses grolles ! Quand arriva le moment pour lui de prendre épouse, il souhaita que l’élue de son cœur soit affublée, tout comme lui, d’immenses panards… Après tout, qui se ressemble, s’assemble, non ? Le prince envoya donc son conseiller parcourir le royaume afin de lui dénicher sa perle rare. Hélas, celui-ci revint bredouille de sa mission : aucune des jeunes filles qui se présentèrent à lui n’eurent le pied d’une longueur raisonnable, et en plus, celles-ci éclataient de rire quand il leur énonçait les exigences du prince ! Dépité, le prince se mit sur le pied de guerre et partit lui-même à la recherche de la Berthe aux grands pieds de ses rêves… Sur son chemin, un homme venu de France, se présenta à lui… Si le prince cherchait sa princesse, lui avait une fille à caser ! Mais hélas, celle-ci avait un tout petit, petit problème… Pas facile de trouver chaussure à son pied, mais il ne faut jamais désespérer car la vie, taquine, fait parfois de sacrés pieds de nez ! Cet album écrit par Dorothée Piatek (et magnifiquement illustré par Elodie Coudray !) est truffé d’irrésistibles jeux de mots… à prendre au pied de la lettre ! A partir de 4 ans.

Le prince aux grands pieds de Dorothée Piatek et Elodie Coudray, Petit à Petit, 2018 / 12,90€ (Format 22×28)

 

 

 

 

 

Quel goinfre ce loup ! Il a un tel appétit qu’il a fini par croquer tous les animaux de la région ! Une seule pauvre petite poule a réussi jusque là à sauver ses plumes… Pas pour longtemps ! Car le loup qui a de plus en plus les crocs, l’a bien sûr repérée ! Et bingo ! Voilà notre poulette dans les griffes du prédateur… En la tâtant, le loup la trouve un peu trop maigrichonne… Et s’il la faisait grossir comme une grosse dinde avant de la dévorer ? Voilà la solution pour se caler l’estomac pour un bon moment ! Mais le loup a beau faire, rien de ce qu’il lui propose n’est au goût de l’emplumée… Le pain dur ? C’est pas bon ! Le blé ? Beurk ! Des vers de terre ? Quelle horreur ! A ce train là, le loup n’est pas près de se caler un croc creux ! Il finit par lui demander ce qu’elle aimerait manger… La petite maline lui répond qu’elle adoooore les cailloux brûlants et lui propose de lui donner sa recette en échange de sa liberté ! Pour le convaincre, elle lui rétorque qu’en plus, des cailloux, il y en a partout, il n’y a qu’à se baisser ! Affamé et néanmoins nigaud, le loup va accepter ce marché… de dupes ! Une histoire où la poule est aussi rusée que le renard et le loup bien naïf, ça change, non ? Délicieusement drôle, ce petit album va ravir les enfants : aucune raison d’avoir peur de ce gros bêta… L’agneau est bien vengé, na ! A partir de 4 ans.

C’est pas bon de Rascal et Peter Elliott, L’école des Loisirs, 2018 / 11,50€ (Format 18×25)

 

 

Il va vous falloir faire preuve d’observation, les enfants, pour repérer les célèbres poussins de Claude Ponti, bien planqués dans les décors luxuriants de leur célèbre papa, dans les deux « cherche et trouve » de ce superbe cahier ! Mais vous n’êtes pas au bout de vos peines… Car ce cahier regorge de tout plein d’autres activités, toutes plus gigantorigolotes les unes que les autres ! Avec les cinquante autocollants fournis, vous pourrez changer les têtes des poussins et les transformer en diablotins (ou en toute autre chose !), des jeux de coloriage (colorier les poussins identiques de la même couleur, coloriage magique pour mettre à jour le dessin caché…), des jeux de sept erreurs délirants, des petits cours de dessin pour apprendre à les dessiner, des jeux de labyrinthe, des poussins magiques (à décorer avec des feuilles, des plumes, du papier ou ce que l’on veut !), des exercices pour jouer à karaté poussin ou fesses poussins, un jeu martoto muscoco pour faire les fous … Les activités foisonnent et les poussins, dans tous leurs états, vont vous en faire voir de toutes les couleurs, avec ce cahier trop rigolmarrant ! A partir de 4 ans.

Mes activités superigolmarrantes par Claude Ponti, L’école des Loisirs, 2018 / 6,90€ (Format 20×28)

 

 

 

 

Charles ne sait décidément pas ce qu’il veut faire de sa peau aujourd’hui ! Chaque activité qui lui passe par la tête est chassée par la suivante : pas moyen d’aller jusqu’au bout de ses envies ! Tout d’abord tenté par une bonne sieste au soleil, il a soudainement envie de faire du canoë… Pas très longtemps ! L’appel d’une bonne glace lui coupe toute velléité de navigation… A peine arrivé chez le glacier, c’est l’idée de construire  une cabane qui le démange… qu’il abandonne aussi sec pour aller à la patinoire, puis au cinéma, à la piscine… Stop ! Dis donc, Charles, il faudrait quand même avoir un peu de la suite dans les idées !!! Cet album au graphisme très original, avec ses couleurs pétantes et son texte délicieusement drôle, retrace hyper bien l’univers des enfants qui passent d’une activité à l’autre sans jamais se fixer, avides de tout… Jusqu’au rien ! Et ne rien faire, c’est pas mal non plus !!! C’est même hyper bon ! A partir de 4 ans.

Hyper bien de Fred Fivaz, Le Rouergue Jeunesse, 2018 / 14€ (Format 18×24)

 

 

 

 

 

Jean en a ras l’élastique de son pyjama de se faire poursuivre chaque nuit par un loup qui cherche irrémédiablement à le dévorer ! Même si ce n’est qu’un cauchemar, c’est pénible à la fin ! Il se confie à son papa qui essaie de trouver des astuces rigolotes pour rassurer son petit garçon… D’abord, est-il sûr que c’est vraiment un loup ? Puisque celui-ci le poursuit, s’est-il retourné pour vérifier ? Bon, d’accord, c’est un loup ! Mais il veut peut-être juste lui parler… ou faire la course avec lui ? Si c’est le cas, il n’est pas prêt de gagner car Jean, à ce jeu-là est trop, trop fort ! Pas convaincu, Jean demande à sa maman de l’aider à son tour à se dépêtrer de ce terrible cauchemar… Et si ce méchant loup n’était qu’un tout petit loup poursuivi par un petit garçon ? Quand il aura compris qu’il ne risque rien de lui, peut-être pourraient-ils devenir amis ? Grand format, jolies illustrations, humour… Ce bel album réunit tous les atouts pour devenir « l’attrape-mauvais rêves » de vos enfants ! A partir de 5 ans.

A quoi tu joues le loup ? de Jo Hoestlandt et Laurent Richard, Flammarion Jeunesse, 2018 / 13,50€ (Format 24×30)

 

 

 

 

A véloville, pas l’ombre d’une voiture, que des vélos ! Et aujourd’hui, c’est le jour de la grande parade : tandem, vélo cargo, vélo glacier, biblio vélo, vélo bottillons, vélo amphibie, vélo camping-car, vélos fabriqués « maison » sont invités à défiler dans les rues. Enfin… Si les invitations avaient été envoyées ! Quel oubli ! Il va falloir trouver les participants pour enfin les convier à l’événement ! Comment les repérer parmi tous ces vélos ? Quartier après quartier et page après page, à vous de retrouver Nora l’éléphante, la famille lapins, l’ours polaire, madame chouette et tous les autres, dans ce « cherche et trouve » foisonnant d’illustrations rigolotes à la gloire de la petite reine ! Un livre-jeu parfait pour développer le sens de l’observation tout en s’amusant ! A partir de 5 ans.

Tous à vélo ! par Alison Farrell, Casterman Jeunesse, 2018 / 14,95€ (Format 31×23)

 

 

 

Composé de neuf tableaux (le cerf majestueux, la ronde des papillons, le roi de l’étang, des oiseaux dans les branches, à tire-d’aile, la sagesse du vieux hibou, la forêt de fleurs, maître renard et un bouquet de coléoptères) inspirés des folklores russe et ouzbek, ce très beau livre d’activités va permettre à vos enfants de développer leurs qualités artistiques ! Comment ? En suivant les consignes et en grattant avec le stylet fourni la pellicule noire qui recouvre les illustrations, les enfants feront apparaître, dans une explosion de couleurs, les beautés et les trésors de la forêt (et de ses habitants) et pourront créer leurs propres motifs selon leur inspiration. Nul doute qu’ils seront fiers de vous faire contempler leurs œuvres d’art ! Ce livre est une splendeur ! Si vos p’tits loups prennent goût à cette activité aussi ludique que créative, vous pouvez aussi vous procurer dans la même collection « les secrets de l’océan » ! Gros coup de cœur ! A partir de 5 ans.

Les trésors de la forêt de Dinara Mirtalipova, Casterman Jeunesse, 2018 / 12,95€ (Format 23×23)

 

 

 

 

 

 

« Toi, toi mon toit, toi, toi, mon tout mon roi » chantait Elli Medeiros dans les années 80… Cette chanson colle à merveille avec cet album tendre et poétique où deux jeunes amoureux construisent dans leur tête un avenir qu’ils veulent radieux et qui le sera tant qu’ils seront tous les deux… En explorant le champ des possibles, ils évoquent les différentes manières de vivre qu’ils regardent autour d’eux : maisons fragiles à tous les vents, maisons blindées et fermées à double tour dans la peur et la méfiance de l’autre, maisons radieuses ouvertes aux amis, aux inconnus de passage et aux étrangers d’où qu’ils viennent, maisons jardins, maisons « arche de Noé » peuplées de poils et de plumes, maisons havres de paix… Comment sera le chez-nous de ces deux-là ? « sans verrou, sans clôture, leurs rêves au gré du vent esquissent une toiture d’étoiles et de diamants »… Des illustrations en aquarelle à la poésie et la musique des mots, cet album est décidemment un enchantement… Encore un gros coup de cœur ! A partir de 5 ans.

Mon toi de Stéphane Girel, HongFei, 2018 / 14,90€ (Format 23×22)

 

 

 

 

Le coin des plus grands !

 

Ce n’est pas une enquête, ce ne sont pas deux enquêtes, mais bien trois enquêtes du célèbre « Marlowe » félin que ce beau livre relié vous propose de découvrir ! Dans « John Chatterton détective », notre matou a pour mission de retrouver une petite fille, toute de rouge vêtue, qui aurait disparu en allant rendre visite à sa grand-mère… Tiens, tiens… ça ne vous rappelle rien ? Dans le second, « Le grand sommeil », vous ne croiserez pas Humphrey Bogart et Lauren Bacall, non ! Mais une jeune fille, qui, après qu’on lui eût jeté un terrible sort, dort d’un sommeil si profond que seul le baiser de son amoureux pourra la ramener à la vie… Cette histoire me dit quelque chose… Pas vous ? Dans le troisième, « Lilas », une belle-mère acariâtre et jalouse de la beauté de sa belle-fille veut tenter par tous les moyens de la tuer, pour être la plus belle… Non, alors là, plus de doute ! Et comme dirait un autre célèbre enquêteur, bon sang, mais c’est bien sûr !!! Vous avez deviné ou vous donnez votre langue au chat ? Yvan Pommaux s’est sans nul doute inspiré des films noirs des années d’après-guerre pour illustrer les aventures de Chatterton : ses dessins (en couleurs !) reflètent à merveille l’ambiance de l’époque ! Mais il a également un talent certain pour détourner de manière irrésistible les contes traditionnels en les mettant avec peps au goût du jour ! Excellent de drôlerie et de finesse ! A partir de 6 ans.

John Chatterton : ses célèbres enquêtes par Yvan Pommaux, L’école des Loisirs, 2018 / 17,80€ (Format 20×27)

 

 

 

 

Les parents de Nour tiennent la dernière station service avant le désert. Ce matin, alors qu’elle se rend comme tous les jours à pied à l’école, Nour est entourée d’une nuée d’oiseaux… Il faut dire qu’elle leur donne des miettes de son goûter et les petits gourmands ne semblent jamais rassasiés ! Soudain, au passage d’un gros camion qui soulève de gros nuages de poussière, un petit oiseau s’assomme contre un poteau… Vite, Nour se précipite pour le protéger car des petits fennecs s’approchent déjà de lui pour le dévorer ! Elle l’enroule dans son foulard et l’emmène avec elle à l’école… Va-t-elle le sauver ? Cette petite histoire toute simple a beaucoup de charme, en grande partie grâce à ses illustrations qui sont de pures merveilles ! A partir de 6 ans.

Un si petit cœur de Michel Gay, L’école des Loisirs, 2018 / 12,20€ (Format 27×21)

 

 

 

 

 

Tonio avait deux passions : sa femme, Frida, et son minuscule petit jardin, niché au pied des HLM, qu’il entretenait avec amour. Tous les enfants de la cité adoraient le couple, venu du lointain Portugal ! Frida, avec les légumes de Tonio, leur préparait de succulents petits plats de leur pays, et Tonio, chaque été, les invitait à partager avec lui sa passion du jardinage. Comme Tonio et Frida n’eurent pas la chance d’avoir des enfants, tous ces gamins autour d’eux leur faisait chaud au cœur… Hélas, un beau jour, ce bel équilibre harmonieux s’effondra quand le petit jardin de Tonio qui faisait sa fierté, fut racheté par un promoteur… A la place du petit jardin luxuriant, un supermarché a poussé depuis, et Tonio s’en est éteint de chagrin, laissant bien seule sa belle Frida… Empreint de tendresse et de nostalgie, « Le jardin de Tonio », magnifiquement illustré de couleurs chatoyantes et de dessins d’un réalisme touchant, pointe du doigt cette satanée société de consommation qui détruit tout sur son passage, y compris la beauté des relations humaines, si difficiles à cultiver… Un livre très émouvant… A partir de 6 ans.

Le jardin de Tonio de Dorothée Piatek et Elodie Coudray, Petit à Petit, 2018 / 14,90€ (Format 22×36)

 

 

 

 

 

En forme de tranches de vie, cette bande dessinée « muette », sans aucun texte, est bouleversante de la première à la dernière planche… La vie s’y déroule avec ses moments de pur bonheur et ses chagrins inconsolables avec un sens évocateur qui vous met directement les larmes aux yeux… Tout commence bien sûr par l’enfance. Une petite fille reçoit en cadeau de Noël un joli petit chien avec qui elle partagera une complicité sans faille jusqu’à ce que l’âge venant, elle doive se résoudre à lui dire adieu…  La petite fille grandit, devient une femme, tombe amoureuse et de cet amour naîtra une petite fille qui, elle aussi devenue adulte, prendra son envol loin de ses parents… La vie s’écoule, les enfants grandissent, les parents vieillissent et eux aussi disparaissent dans le cycle immuable de la vie, comme une roue qui tourne… On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime, tant qu’ils sont près de nous… Et on voudrait tellement qu’ils soient avec nous pour toujours… Énorme coup de cœur pour cet album qui dégage, uniquement par la force réaliste de ses dessins, une émotion incomparable  ! A partir de 7 ans.

Pour toujours de Christian Demilly et Vincent Mahé, Actes Sud Junior, 2018 / 15,80€ (Format 20×27)

 

 

 

De sa lande irlandaise battue par les vents où il réside, Tomi Ungerer a accepté la proposition de « Philosophie magazine » de répondre au courrier des jeunes lecteurs qui se posent des questions existentielles, pas si saugrenues que ça, d’ailleurs ! Les réponses du délicieux Tomi Ungerer, à hauteur d’enfant (celui qu’il n’a jamais cessé d’être ?) et dans un langage mature mais néanmoins compréhensible, sont inspirées de ses propres expériences qu’il émaille bien sûr de son humour « réaliste dans l’absurde ». Réaliste, car « la vie est une épreuve à surmonter dans un monde injuste et violent, alors, autant en avertir les enfants » ! Donc, pas de mièvrerie dans ce recueil (illustré des dessins… de Tomi Ungerer, bien sûr !) où « l’on ne raisonne pas pour être raisonnable » ! Sur des thèmes universels aussi vieux que le monde, les questions des enfants sont parfois aussi irrésistibles que les réponses de Tomi Ungerer ! Je ne résiste pas à vous citer un échange particulièrement craquant ! Louis, 3 ans : «Mes poux, une fois qu’ils sont morts, est-ce qu’ils vont au cimetière ? Les poux n’ont pas de cimetière parce que : A) Il est impossible de creuser une tombe dans le cuir chevelu. B) Les poux sont des individualistes qui ne savent pas s’organiser. C) Ce sont des mécréants qui ne croient pas en la vie éternelle, alors que beaucoup d’entre eux sont la réincarnation de cancres, de paresseux et de parasites asociaux. » Allez, un autre ! Arthur, 7 ans : « Maman dit que la philosophie a réponse à tout. Alors sait-elle où est le porte-monnaie que j’ai perdu et que je cherche désespérément ? Qu’on l’ait perdu ou simplement égaré, sa perte est une leçon. Il faudra être plus attentif pour que cela ne se répète pas. Quand j’étais jeune et que je voyageais à pied, en auto-stop ou à vélo, je conservais mon portefeuille sous ma chemise, au bout d’un cordon. Perdu, ce porte-bonheur fera peut-être le bonheur de son nouveau propriétaire. Égaré, il se repose peut-être tranquillement sous un coussin du sofa. Dans tous les cas, le portefeuille est remplaçable. Ce serait bien pire de perdre sa mère au cimetière ou sa raison dans un asile de fous. ». Délectable, non ? La philosophie selon Monsieur Ungerer ne manque ni de sel, ni d’intelligence… Celle du cœur, bien sûr ! A partir de 7 ans.

Ni oui ni non : réponses à 100 questions philosophiques d’enfants par Tomi Ungerer, L’école des Loisirs, 2018 / 16€ (Format 21×15)

 

 

 

Deux romans de la collection « Droits de l’enfant » des éditions Oskar

 

Loïc s’endort en classe et ne fait jamais ses devoirs… Son prof de maths, monsieur Ducor, pensant que Loïc est paresseux, l’a bien visé dans son collimateur ! Seule, Flavie, son unique amie, s’inquiète pour lui… Pourquoi est-il toujours fatigué ? Et pourquoi cet air inquiet ? Elle le presse de questions et Loïc finit par tout lui avouer : depuis la mort accidentelle de son père, sa mère a plongé dans l’alcoolisme et la dépression. Elle ne se préoccupe guère de sa scolarité et ne prépare même plus depuis longtemps les repas… Tout a encore empiré, quand elle a rencontré Roger qui est devenu son beau-père : celui-ci qui magouille dans la vente de vêtements de contrebande oblige Loïc à travailler pour lui chaque nuit et chaque week-end pour faire prospérer, à peu de frais, son petit commerce… Loïc n’en n’a jamais parlé à personne, par peur d’être séparé de sa mère et d’être placé dans un foyer d’accueil… Ce roman aborde avec autant de pudeur que de réalisme l’exploitation des enfants par le travail dans leur cadre familial. Une situation, hélas, encore trop courante, aujourd’hui, dans nos pays dits civilisés… Un roman salutaire pour aider les enfants à prendre la parole : le silence est la pire des solutions pour se sortir de pareilles situations… A partir de 9 ans.

Je ne suis pas ton esclave de Roland Godel, Oskar, 2018 / 7,95€  (Format 18×11)

 

Wondone s’est refugié en France avec son oncle et sa tante pour fuir la misère de son pays. Sans papiers, il vit dans la terreur d’être expulsé… Dans un long réquisitoire, Wondone écrit au « président du monde » toutes les injustices ressenties, lui reprochant de laisser les gens mourir de faim dans une totale indifférence, d’alimenter les guerres par la vente d’armes, de fermer les yeux sur l’esclavage des enfants… La liste est longue et la colère se dispute à la tristesse et l’incompréhension dans cette lettre qui étale sous nos yeux un état du monde aussi réaliste qu’inquiétant… En forme de bouteille à la mer, ce roman en appelle à l’humanité, à travers la détresse d’un enfant, parmi tant d’autres. Un formidable texte à mettre entre toutes les mains : nous avons toutes et tous le pouvoir de remédier à la noirceur du monde, il suffit d’ouvrir les yeux et de faire preuve d’empathie et de générosité pour effacer les souffrances, bien réelles, tout autour de nous… A partir de 9 ans.

 Lettre au président du monde d’Éric Simard, Oskar, 2018 / 7,95€ (Format 18×11)

 

 

 

Chaque lundi, Clémentine rentre seule à pied du collège, sa maman rentrant plus tard ce soir là de son travail… Ce qui n’est pas pour déplaire à la gamine, ravie de traîner un peu avec ses amies à la sortie de l’école ! Le professeur de français étant une fois de plus absent sans être remplacé, Clémentine et ses copines quittent le collège un peu plus tôt, ce lundi là. Après avoir raccompagné les autres filles, Clémentine prend seule le chemin vers sa maison… Dans une rue déserte, seule une camionnette blanche est garée, moteur allumé… Quand Clémentine arrive à sa hauteur, un homme allongé et pantalon ouvert l’interpelle… La jeune fille se sortira indemne physiquement de cet épisode douloureux, mais pas psychiquement, loin de là… N’osant en parler à personne, y compris à ses parents, Clémentine va vivre pendant de longues semaines dans une peur incontrôlable, jusqu’à ce qu’elle craque enfin et vide son cœur… Sophie Knapp traite le sujet délicat de l’exhibitionnisme et des traumatismes qu’il engendre sur des esprits innocents avec beaucoup de justesse, dans ce roman salutaire qui trouve les mots justes pour expliquer l’impensable. Un roman pour aider à trouver les mots en famille, pour mettre en garde nos enfants des dangers… qui n’arrivent pas qu’aux autres… A partir de 11 ans.

La camionnette blanche de Sophie Knapp, Petit à Petit, 2018 / 7,50€ (Format 12×21)

 

 

Le coin des parents !

 

Attendre un enfant et le mettre au monde sont des actes des plus naturels qui soient. Cet ouvrage vous propose de vous approprier la naissance de votre enfant par une meilleure connaissance de la physiologie et de suivre étape par étape toutes les phases de la grossesse afin que cette période soit la plus sereine possible. De nombreux conseils et témoignages répondront à vos questions et angoisses sur l’évolution de votre bébé (échographies, signes à surveiller…) et sur votre vie quotidienne (alimentation, soins naturels, sexualité…). Un autre chapitre, consacré à la préparation à l’accouchement, vous décline les différents choix qui s’offrent à vous (classique, sophrologie, yoga, préparation aquatique, haptonomie…) afin que ce moment unique soit vécu sans surmédication, si celle-ci ne s’avère pas nécessaire. Les chapitres suivants sont consacrés à l’accueil de votre bébé, à la mise en place de l’allaitement… Et à votre remise en forme après ces neuf mois où votre corps a vécu tant de chamboulements ! Un guide très utile et rassurant qui se complète de quelques pages de notes où vous pourrez consigner vos éventuelles questions à poser à votre sage-femme ou gynécologue !

Le guide de ma grossesse au naturel (dirigé par Willy Belhassen et Catherine Piraud-Rouet ), Nathan, 2018 / 12,95€ 

 

Ça y est, bébé est né ! Vous êtes maintenant livrés à votre rôle de parent, aussi magique… qu’angoissant ! Avec ce guide, pas de panique ! Il va vous prodiguer tous les conseils, dans tous les domaines, pour vous aider à adopter les bons gestes et les bonnes attitudes dès sa naissance, en images et en « pas à pas » : relation mère-enfant, place du papa et des frères et sœurs, alimentation (de l’allaitement au sevrage), bien-être de bébé ( massage, baby yoga, relaxation) et santé (comment régler les problèmes de sommeil, les soucis ORL, les bienfaits de l’ostéopathie, vaccins (qui, avec la nouvelle loi en vigueur, posent pas mal question…), vous trouverez toutes les réponses à vos nombreuses inquiétudes grâce à ce petit livre malin !  Vous y trouverez également des dossiers sur l‘écharpe de portage, les couches lavables, l’habillement « nature », le Feng-shui… Bref, plein d’idées pour que votre vie avec bébé soit la plus douce et naturelle possible ! Un dernier chapitre aborde le douloureux problème de la séparation à la reprise du travail de maman : on vous donne là encore plein d’idées sur les modes de garde alternatives. Un guide très complet sur toutes les possibilités qui s’offrent à vous pour faire en sorte que bébé s’épanouisse en douceur… Naturellement !

Le guide de mon bébé au naturel  par Dominique Leyronnas et Catherine Piraud-Rouet, Nathan, 2018 / 12,95€ 

 

 

Pénélope travaille depuis de nombreuses années en collaboration avec l’INJS (institut national des jeunes sourds). Pour mener à bien ce projet (après la belle aventure qui a vu naître le fabuleux ouvrage « Des mains pour dire je t’aime », déjà publié par les éditions des Grandes Personnes), elle a suivi pendant une année la relation d’une maman sourde avec son enfant entendant, assistant jour après jour aux progrès de l’enfant. C’est l’interprétation graphique de ce langage qu’elle nous offre dans ce bel ouvrage qui s’adresse autant aux sourds qu’aux entendants. Empreint d’humanité et de tendresse, à l’esthétisme aussi soigné qu’original, ce très beau livre se déploie sur chaque page en trois volets où la gestuelle est déclinée par les fabuleux dessins de Pénélope : grâce à ces quelques gestes tout simples, vous développerez une inestimable complicité avec votre bout de chou avant qu’il ne puisse s’exprimer avec des mots ! Vous pouvez dès à présent découvrir une petite vidéo explicative sur ce livre sur le site de l’INJS et vous pourrez admirer ses dessins originaux lors d’expo-rencontres qui auront lieu jusque dans le courant de l’année 2019 ! Les prochaines dates ? Du 5 Juin au 3 Juillet : bibliothèque Saint-Eloi (Paris, 12ème), du 5 au 30 Novembre : INJS de Chambéry, du 3 Décembre 2018 au 15 Janvier 2019 : médiathèque John Lennon à La Courneuve. De la belle, très belle ouvrage !

Parle avec les mains par Pénélope, Les Grandes Personnes, 2018 / 13,50€ (Format 16×20)

 

 

 

 

 

La loooongue liste des six cent titres (en majorité des créations originales) que propose les éditions « Pastel » témoigne de la belle qualité et de la vitalité de sa ligne éditoriale ! On a tous eu en mains bon nombre de ces ouvrages qu’on a lu dans un bonheur partagé avec nos enfants ! Signés par Mario Ramos (Ah… Son loup…), Emile Jadoul, Rascal, Carl Norac, Kitty Crowther et bien d’autres, ils ont fait rêver plusieurs générations… Et oui ! Car cette année, « Pastel » fête ses trente ans ! Pour célébrer cet anniversaire, douze stickers vous sont offerts pour l’achat de deux albums (cliquez ici pour avoir la liste des libraires partenaires), et des petits jeux sont proposés sur le site ! Une exposition numérique gratuite (en direction des libraires, bibliothécaires et enseignants) peut être mise à disposition sur simple demande (elle est trop, trop belle !!!) et des rencontres avec des auteur(e)s, en France et en Belgique, seront programmés tout au long de l’année. N’hésitez pas à naviguer sur le site de L’école des Loisirs pour en savoir plus !!!

 

Christine Le Garrec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *