Pause Guitare… Chapitre 2 !

C’était vachement bien hier, non ? Quelle affiche ! Et bien ce soir, ça recommence, et en beauté ! Caravane, Catherine Ringer, Deep Puple et Parov Stelar… What else ?  Que du bonheur !!!! Un petit tour dans la belle cité albigeoise et à nous Pause Guitare !

 

 

 

Bon, décidément, on est maudits avec le « Off » car bien sûr, vu qu’on a dormi comme des bûches, on a encore raté les concerts de fin de matinée et de début d’après-midi… Quant à ceux du soir, programmés en même temps que ceux de la grande scène de Pratgraussals, nous n’avons bien sûr pas pu aller les écouter…. Nous avons juste flané dans le village où une multitude d’activités attendaient petits et grands… Dommage ! Mais Pause Guitare propose une telle multitude de concerts qu’il faudrait une équipe double pour couvrir l’ensemble du festival ! Mille excuses aux artistes que nous avons zappés faute de temps, nous aurions eu plaisir à aller découvrir ces multiples talents… Comme nous avons un peu de temps avant d’embarquer pour la navette qui nous mènera vers les alléchants concerts de ce soir, une petite visite d’Albi s’impose ! Nous n’avons fait qu’apercevoir ses beautés de notre voiture hier, et je meurs d’envie de voir tout ça de plus près ! Wouahhh , que c’est beau ! La cité épiscopale (gigantesque et impressionnante ! ) et la cathédrale entièrement peinte de fresques réalisées au pastel, les vieilles ruelles… On s’en est pris plein les yeux ! Mon regret ? Être juste passée devant le musée Toulouse-Lautrec… Arghhhh ! Pas le temps d’aller le visiter… Albi, je reviendrai !!!

 

 

 

Un petit tour à Al’Beach pour se désaltérer et nous découvrons qu’un écran de télé y a été installé… On avait oublié que ce soir, les français jouaient le quart de finale de la coupe du monde de football (à priori, on était bien les seuls !) et toute une foule de passionnés, installés tranquillement sur des transats, suivent avec ferveur les exploits des Bleus ! Nous avons compris qu’ils avaient gagné lorsque, en attendant la navette, une explosion de cris, de pétards et de klaxons a retenti suivie d’une nuée de fumigènes et de drapeaux tricolores flottant au vent ! Ambiance de fête à Albi, comme certainement partout en France !!!

 

 

 

Comme l’annonce le titre de leur dernier album, les Caravane ont mis le feu avec un bon gros son rock pour démarrer cette deuxième soirée ! Quelle énergie !!! Guitares électrisantes, chanteur déchaîné qui a fini dans le public, porté par la foule, visage peint et tatouages multiples, esprit rock à donf ! La meilleure mise en bouche qui soit pour démarrer la soirée et se mettre dans l’ambiance !

 

« Fuego » / Caravane / Ste 4 Music / Septembre 2016/ 10€

 

 

 

 

 

 

L’oeil tendre et rieur, tenue décontractée et chignon haut perché, la belle Catherine, avant même de commencer son show, a déclenché illico l’admiration et la ferveur de son public… Un charisme pareil, ça ne s’invente pas !!! Sans surprise, elle nous a bien sûr époustouflés par son talent et sa générosité et le temps nous a paru bien court… On pourrait l’écouter et la regarder pendant des heures sans se lasser ! Corps de danseuse, mimiques et grimaces, la diva du rock nous a offert un moment de grâce et d’humour servie par des musicos d’exception avec qui elle partage une belle complicité, nous étourdissant de titres de son dernier album entrecoupés de « standards » des Rita Mitsouko (Marcia Baila, Le petit train, Andy…) qui nous ont replongé dans le meilleur de la scène rock des années 80 avec une nostalgie doublée d’un bel enthousiasme ! On a chanté, on a été émus, on a dansé, c’était fort, c’était beau… Quelle nana… Et toujours aussi belle et émouvante ! Fred Chichin, à qui elle a rendu un vibrant hommage, n’était pas bien loin…

 

« Chroniques et fantaisies » / Catherine Ringer / Because / Novembre 2017 / 16€

 

 

 

 

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils étaient attendus, les Deep Purple et beaucoup ce soir là étaient amassés devant la scène rien que pour eux ! Alors, que sont nos idoles devenues ? Et bien, le poids des ans ne semblent avoir aucune prise sur eux au niveau de leur énergie, tout du moins ! Quelle patate ! La voix de Ian Gillan est toujours aussi claire, Roger Glover, le pirate, n’a rien perdu de sa dextérité et s’éclate toujours autant sur scène (sourire aux lèvres durant tout le concert !), Steve Morse a carrément la classe internationale et le batteur, Ian Anderson Paice, le vieux de la vielle des Deep Purple n’a pas ses baguettes dans sa poche !  Le clou de leur concert ? « Smoke on the water » que nous avons tous repris en choeur et je peux vous dire que c’était impressionnant d’entendre 15 000 personnes entonner d’une seule voix ce titre mythique ! Les Papys ont fait de la résistance ce Vendredi soir et n’ont inspiré qu’admiration et respect ! Grandiose !!!

 

« InFinite » / Deep Purple / Verycords / Avril 2017 / 16€

 

 

 

 

 

 

Attention les yeux ! Le show des Parov Stelar nous a embarqués dans une folie pure où la grâce de la chanteuse (une vraie poupée !) et le trio de cuivres (hallucinant !) nous ont mis la tête à l’envers au son d’un électro swing débridé ! Mama Mia !!!! On ne pouvait rester que scotchés et néanmoins en transes devant pareil spectacle ! Malgré l’heure tardive, le public s’est trémoussé jusqu’à la dernière note ! D’la bombe, bébé !!!

 

« The burning spider » / Parov Stelar / Etage noir / Avril 2017 / 21€

 

 

 

 

Cette soirée d’anthologie se termine à regret… Nous rechargeons nos batteries et demain, retour à Pratgraussals pour les concerts de Cats on Trees, Imany, Claudio Capéo, et Suprême NTM ! A demain !

 

Photos : Christine Le Garrec et Bruno Robert / Vidéos : Bruno Robert / Compte-rendus : Christine Le Garrec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. FABIENNE BOUCHET dit :

    Supers compte-rendus bien vivants, bien écrits… qui retracent exactement ce que nous avons ressenti pendant ces soirs de concerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *