Le coin des p’tits loups ! N°58

« Cherche et trouve », jeu, album à colorier (très classieux !), cahier d’activités, livres audio, albums pour tous les âges, romans, documentaires… Un coin des p’tits loups sous le signe de vacances… Un peu frisquettes ! Bonnes lectures à toutes et à tous, devant un bon chocolat chaud, sous la couette !!! 

 

 

Le coin des tout p’tits loups !

 

Mais où sont donc cachés les amis de petit cochon ? Bien planqués dans le paysage, il vous faudra repérer six cochons, six moutons, quatre chèvres, dix lapins, deux cerfs, une biche et un faon ! Mais gaffe, le loup rôde… Et il est champion pour se rendre invisible, l’animal ! A tel point, qu’il vous faudra retourner le livre pour l’apercevoir… Ouvrez l’œil et le bon ! Ce grand album cartonné va séduire vos tout petits avec ses illustrations colorées qui fourmillent de détails ! Ce magnifique livre jeu leur permettra non seulement d’exercer leur sens de l’observation, mais aussi d’apprendre à compter ! Ludique et pédagogique !!!

Cache-cache surprise ! de Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau, L’école des Loisirs, 2018 / 11,80€ (Format 22×32)

 

 

 

 

C’est l’heure du bain pour petit éléphant et sa maman le cherche partout, ce diablotin qui ne pense qu’à jouer ! A partir des éléments de son environnement, celui-ci devient tour à tour singe, grenouille, oiseau, lion, serpent, … Et redevient un petit éléphanteau bien sage au moment du coucher, quand sa maman lui raconte une histoire ! Avec ses éléphants crochetés en laine rose et son univers pastel agrémenté d’éléments de décors tout en photographies, ce petit album dépeint en quelques mots la force de l’amour maternel et la complicité d’une maman avec son petit… Tout en explorant avec tendresse l’espièglerie et l’imaginaire du monde de l’enfance… Adorable !!!

Le petit éléphant rose d’Isabelle Gil, L’école des Loisirs, 2018 / 8,70€ (Format 21×16)

 

 

 

 

« Une petite cantate du bout des doigts »… Avec ces petits flip-book qui laissent la part belle à votre imagination, vous pourrez fredonner à vos bébés le petit air qui vous trotte dans la tête tout en faisant vivre les animations simples et abstraites d’Otto T, déclinées en deux couleurs et deux formes géométriques ! Cette histoire sans paroles et toute en musique, s’animera ainsi au rythme de votre mélodie, sous les yeux ébahis de vos tout p’tits loups (et des plus grands !). Dans la même collection, et sur le même principe, vous pouvez également vous procurer « Toccata » et « Allegro »… En avant la musique !

Concerto sur le pouce : Adagio d’Otto T., FLBLB, 2018 /5,50 € (Format 12×6)

 

 

 

Le coin des 3 / 5 ans

 

Déposez un pion « loup » face à vous tout au bout du chemin que vous aurez tracé avec douze « tuiles ». Placez le pion « loup »  face à vous sur la première tuile du chemin… Et c’est parti ! Chaque joueur, chacun son tour, pioche une carte « Voilà le loup » (face cachée) et doit faire exécuter par son pion l’action indiquée sur la carte : avancer (de 1 à 4 cases)  ou reculer d’autant de cases. Le but ? Être le dernier à se faire attraper par « son » loup ! Si vous êtes chanceux, vous tomberez peut-être sur des cartes « bonus » qui bloqueront ou ralentiront votre bête féroce : « secoue le loup », « retourne le loup », « paf le loup », « choisis ton loup » et « tombe » le loup où celui-ci tombera dans le trou dessiné sur le verso de la carte tuile où il est posé ! Chaque partie, qui peut se jouer de deux à quatre joueurs, dure une dizaine de minutes. Décidément, une fois encore, et pour un prix tout à fait raisonnable, L’école des Loisirs nous offre un jeu malin et plein d’humour ! Hurlements et éclats de rire en perspective ! A partir de 3 ans.

Au secours voilà le loup ! d’après l’univers de Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau, L’école des Loisirs, 2018 / 11,90€ (Format 12×16)

 

 

 

 

Une page blanche qui ne le reste pas longtemps… Jusqu’à l’arrivée de petits personnages qui se demandent ce qu’ils font là… Bon sang, mais c’est bien sûr ! Ils sont dans un livre ! Un livre ? Alors, il va y avoir une histoire… Il suffit d’attendre ! Mais c’est bien long… Petit lapin s’impatiente, il voudrait jouer !!! Pendant que ses camarades patientent en parlant de la pluie et du beau temps, il s’occupe à créer un univers qui ne va pas tarder à susciter l’intérêt de ses copains… Voilà enfin l’histoire… Mais trop tard ! Ils ont tous bien mieux à faire maintenant ! Et si l’histoire, c’était d’en créer une ? Dans cet album qui célèbre l’imagination et la création d’une manière bien originale, Marianna Coppo part d’une page immaculée, y ajoutant peu à peu de petits éléments qui se rajoutent à d’autres pour finir dans un foisonnement de dessins colorés ! C’est joyeux, drôle… Et diablement malin ! A partir de 3 ans.

Une histoire très en retard de Marianna Coppo, Seuil Jeunesse, 2018 / 13,90€ (Format 28×24)

 

 

Toni est trop content ! Ce midi, papa a préparé son repas préféré : des bâtonnets de poisson !!! Le hic, c’est qu’ils sont accompagnés de petits pois…. Et Toni déteste les petits pois !!! Il dévore son poisson sans toucher aux petites boules vertes détestées, tandis que Lina, sa petite sœur, dévore tout le contenu de son assiette… Pour le dessert, c’est glace au chocolat ! Mais papa refuse de la lui donner tant qu’il n’aura pas mangé ses petits pois…. Pour obtenir sa glace, Toni devra ruser… Et il ne manque pas de ressources ! Ce petit album, trop rigolo avec ses illustrations particulièrement craquantes, va sûrement donner des idées à vos petits, si comme Toni, ils ne sont pas fans des légumes verts ! Attention, mauvais exemple à ne pas suivre, les enfants ! Et puis, c’est bon, les légumes ! A partir de 3 ans.

Les pois de Toni de Maria Jönsson, L’école des Loisirs, 2018 / 11,20€ (Format 19×23)

 

 

Ce sont les plus hauts animaux de la création et leurs bébés mesurent deux mètres dès la naissance… Elles ont un immense cou, ce qui est très pratique pour manger les feuilles sur les plus hautes branches des arbres mais un peu délicat pour s’abreuver ! Elles dorment peu et toujours les yeux ouverts…Elles vivent en groupes et sont très rapides à la course… Et elles sont aussi douces que jolies ! Vous avez deviné ? Et oui, ce sont les girafes ! Illustré à la manière d’un album, avec un dessin expressif aux couleurs chaudes, cet album documentaire détaille toutes les caractéristiques de la vie d’une girafe en mots simples et évocateurs (anatomie, alimentation, mode de vie, comportement, reproduction…). Un petit album documentaire parfait pour les p’tits loups ! Vous pouvez aussi vous procurer dans la même collection « Une vie de manchot ». A partir de 3 ans.

Une vie de girafe d’Alicia Quillardet, Ricochet, 2018 / 12€ (Format 19×26)

 

 

 

 

Cet ouvrage va permettre à vos petits de découvrir les quatre saisons de façon ludique, sous la forme d’un superbe cahier d’activités ! Du printemps à l’hiver, à l’aide de superbes planches joliment dessinées à « l’ancienne », ils pourront faire connaissance avec la faune et la flore de nos campagnes et mettre ensuite en pratique tout ce qu’ils auront appris grâce aux quatre-vingt cartes à l’effigie de plantes ou d’animaux fournies en fin de volume, qu’ils pourront utiliser pour faire un travail de reconnaissance sur le terrain, au cours de leurs balades ! Pour chaque saison, d’autres activités s’offrent à leur curiosité : des recettes de cuisine (spaghettis au fenouil sauvage, cake d’été aux fanes de radis, crème de marrons et sirop d’épicéa), des idées créatives à réaliser (land art, bricoler un abri à abeilles solitaires, jardinage…) et tout plein d’idées pour observer la nature complètent ce beau cahier réalisé en partenariat avec le mouvement Colibris ! Bien connaître la nature, c’est l’aimer et avoir envie de la protéger… Et il n’est jamais trop tôt pour en prendre conscience ! A partir de 4 ans.

Mon cahier des 4 saisons : découvre la nature autour de toi ! de François Lasserre et Isabelle Simler, Nathan, 2018 / 11,90€ (Format 28×21)

 

 

 

 

C’est la saison de la chasse. Un homme armé d’un fusil traque un magnifique cerf à travers bois, mais celui-ci est malin et arrive à se camoufler dans le paysage… Un oiseau aura moins de chance : après l’avoir tué, le chasseur ne cherche même pas à récupérer sa proie, qui reste au sol sans qu’il ne s’en préoccupe… Une mort gratuite et inutile !!!! Obsédé par le cerf, l’homme est aux aguets… Jusqu’à ce qu’il tombe nez à nez avec une biche dont il croise le regard apeuré…. Aura-t-il le cœur de la tuer ? Composé de flaps à soulever pour découvrir la cachette du cerf, ce très beau livre déroule une histoire forte, sans paroles, magnifiquement illustrée en papier déchiré dans des teintes automnales. « La traque » propose  une réflexion grave et nécessaire sur le sujet de la chasse, uniquement suggérée par le pouvoir évocateur de ses images… Une splendeur ! A partir de 4 ans.

La traque par Sara, Thierry Magnier, 2018 / 19€ (Format 23×30)

 

 

 

 

Petit Soleil porte bien son nom, car ce petit cochon heureux qui se satisfait des petits bonheurs du quotidien, illumine la vie de ses amis Petite Souris et Mademoiselle Lapin ! Il a le chic pour consoler et faire voir le bon côté des choses, Petit Soleil, et il a fait sien l’adage qui affirme à raison qu’il en faut peu pour être heureux ! Quoi de mieux en effet que d’échanger, rêver, partager, s’entraider ? A travers une cinquantaine de petits textes, cet album joliment illustré de dessins tendres et colorés propose une jolie philosophie de la vie à ces petits lecteurs ! Un album très zen à lire et relire pour positiver et à écouter sans modération car vous trouverez gratuitement sur le site des éditions de La Montagne secrète, le fichier audio du livre lu par Pascale Bussières. Une petite note de musique vous avertira à chaque fois qu’il vous faudra tourner la page ! Craquantissime ! A partir de 5 ans.

Nous sommes faits l’un pour l’autre de Jiu Er, lecture de Pascale Bussières, La Montagne Secrète, 2018 / 14,50€ (Format 18×15)

 

 

 

 

Ce matin, Miyuki retrouve son grand-père dans le jardin où celui-ci fait des exercices qui ressemblent à une danse lente et harmonieuse… Bien trop calme pour la petite fille qui a très envie de courir, jouer et sauter ! Son grand-père lui explique qu’il fait sa méditation quotidienne… C’est quoi méditer ? Elle ne demande qu’à apprendre, Miyuki ! Grand-père l’emmène alors dans une longue promenade contemplative dans la nature… Cet album grand format est d’une beauté pure, autant par la poésie et la sagesse qui émanent de son texte que par la splendeur des illustrations de Seng Soun Ratanavanh que l’on retrouve avec un réel bonheur après « Attends Miyuki » et « Au lit Miyuki » que je vous avais présenté dans un précédent « coin des  p’tits loups ». Je ne saurais que trop vous conseiller de vous plonger dans cet univers apaisant et enchanteur ! A partir de 5 ans.

Merci, Miyuki ! de Roxane Marie Galliez et Seng Soun Ratanavanh, La Martinière Jeunesse, 2018 / 13,90€ (Format 25×34)

 

 

 

 

Anna est encore une toute petite fille lorsque sa maman l’emmène voir un ballet… Émerveillée par tant de beauté, elle n’a dès cet instant plus aucun doute… Sa vocation est née, elle sera danseuse ! Seulement, sa maman est loin d’être riche… Et Anna est encore si jeune ! Il lui faudra patienter de longues années avant d’intégrer l’école de danse où elle sera refusée une première fois, puis finalement acceptée, à l’âge de dix ans… La petite fille travailla sans compter pour compenser sa constitution fragile et elle devint, grâce à son style inimitable, une des plus grandes ballerines du début du XXème siècle… Magnifiquement illustré, ce superbe album, sous la forme d’une biographie à hauteur d’enfant, retrace l’histoire romanesque d’Anna Pavlova, surnommée « le cygne », pour son rôle très remarqué dans « La mort du cygne », créé pour elle par Michel Fokine. Les mots et les images de Laurel Snyder et Julie Morstad lui rendent le plus bel hommage qui soit à travers ce portrait qui met en lumière la ténacité et la générosité de cette grande dame :  Anna n’oubliera jamais ses origines modestes : elle fera rayonner son art à travers le monde dans les plus grands théâtres mais aussi devant des publics déshérités, démocratisant avec grâce et simplicité un univers jusque là réservé aux plus nantis… A partir de 5 ans.

La danse du cygne : la vie et la danse d’Anna Pavlova de Laurel Snyder et Julie Morstad, L’étagère du bas, 2018 / 16€ (Format 23×31)

 

 

 

 

Elle est libre comme l’air cette jeune femme qui va par les chemins ! Dans chaque village traversé, elle sort de son sac son carnet de contes et sa flûte, et elle envoûte de sa voix claire et belle les villageois qui, heureux, lui offrent quelques pièces et parfois même le gîte et le couvert… Un jour, ses pas l’emmenèrent dans un pays bien étrange : dès le premier village, pas âme qui vive pour écouter la jolie conteuse à la flûte enchantée… Les gens, au contraire, semblèrent la fuir, l’air apeuré… Par une petite fille un peu plus téméraire qui osa l’aborder, notre conteuse apprit que dans ce pays, tout rassemblement était interdit… Arrivera t-elle à semer ses graines de liberté, en chapelets de notes et de mots, dans l’esprit de ce peuple opprimé ? Quel bel album… Tant au niveau du thème qu’il aborde que dans la somptuosité de ses illustrations, c’est un véritable enchantement ! Accompagné d’un CD où l’histoire est racontée sur une musique douce et apaisante, cette « histoire en musique » nous embarque dans un voyage pour rêver mais aussi pour apprendre à ne pas se résigner devant l’injustice… Vous pouvez vous procurer dans la même collection, « Indigo ». A partir de 5 ans.

Graines de liberté de Pascale Maupou Boutry et Régis Delpeuch, Utopique, 2018 / 24€ (Format 32×22)

 

 

 

Le coin des plus grands

 

Plus de deux mètres de long, presque autant en hauteur, deux tonnes… Une belle bête ce gros nounours ! Œuvre du sculpteur animalier du même nom, Pompon réside au musée d’Orsay depuis fort fort longtemps… A tel point qu’il aimerait bien changer un peu d’air et d’horizon ! A la recherche du lieu idéal, il se balade dans les tableaux du musée… Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a un don inné pour le camouflage ! Il vous faudra un œil de lynx pour le repérer dans les détails des toiles d’artistes tels que Bonnard, Soutine, Monet, Van Gogh… Et bien d’autres encore ! Avec ce superbe ouvrage aux illustrations pleine page, les enfants pourront doubler le plaisir d’un « cherche et trouve » (parfois hyper balèze !) avec celui de la découverte de vingt-quatre chefs d’œuvre exposés au musée d’Orsay : une belle initiation à l’art sous forme de jeu ! Vous pouvez retrouver Pompon dans deux autres ouvrages parus précédement : « Mais où est donc Pompon ? » et «  Mais où est donc Pompon au fil de l’eau » chez le même éditeur. Magnifique ! A partir de 6 ans.

Pompon cherche sa maison de Nicolas Piroux, Hazan, 2018 / 14,90€ (Format 26×27)

 

 

 

 

Peintre de l’invisible, Pablo dévoile un monde féérique qui devient réel sous son pinceau manié avec le plus grand des talents. Ce qui épate au plus haut point son ami Floyd qui voit se révéler sous ses yeux l’insoupçonnable… Et lui évite de se cogner sur les arbres et les rochers ou de tomber dans des trous mis judicieusement en couleurs par Pablo ! Mais qui est Floyd… On ne le voit pas… Patience ! Pablo vous dévoilera son ami en toute fin de livre ! Hommage appuyé à Picasso, ce bel ouvrage offre aux enfants une belle initiation sur l’art et le miracle de la création, avec humour et un sérieux sens de l’esthétique grâce aux fabuleuses illustrations de Michel Galvin ! « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux »… A partir de 6 ans.

Pablo et Floyd sur le bord de l’invisible de Michel Galvin, Le Rouergue Jeunesse, 2018 / 16,90€ (Format 21×28)

 

 

 

 

C’est le moment de reprendre le chemin des écoliers et pour chaque enfant, cette première journée de rentrée comporte sa part d’inconnu… Et la séparation d’avec son univers familier ! Un baiser à Maman… Ne pas pleurer ! Faire connaissance avec les autres enfants, repérer les rêveurs, les sages et les dissipés, les charmeurs et les casse-pieds… Découvrir la maîtresse qui donnera le « la » tout au long de l’année… Sera-t-elle gentille ou sévère ? Retrouver les odeurs et les ambiances de l’année précédente, les règles de vie auxquelles il faudra se conformer… Et guetter la sonnerie qui sera le signal de la sortie où l’on retrouvera Maman, impatiente d’écouter le récit de cette première journée… Mais c’est bien trop long à raconter ! Ce bel album au texte d’une rare poésie, illustré de dessins aux couleurs d’automne délicieusement « rétro », retrace à merveille les craintes et les petits bonheurs des petits écoliers de tous les temps : il s’en dégage un charme fou d’où émanent des odeurs d’encre et de crayons fraîchement taillés, de craie crissant sur le tableau noir, de bousculades et d’éclats de rire, de camaraderie et de souvenirs enfouis… Une pépite qui vous embarque avec une belle nostalgie et bien du talent en pays d’enfance… A partir de 6 ans.

C’est bien trop long à raconter d’Isabelle Damotte et Monica Barengo, Motus, 2018 / 13€ (Format 21×27)

 

 

 

 

Sur sa tournée, un vendeur de dictionnaires frôle la crise cardiaque quand il se retrouve face à face avec un homme démesurément grand… Bon gros géant débonnaire ou ogre sanguinaire ? Dans le doute, il prend ses jambes à son cou, laissant échapper le cri « un ogreeeeeeeeeee ! » en même temps que le dictionnaire qu’il tenait en main ! Le géant, intrigué, chercha la définition du mot « ogre » que le trouillard lui avait balancé avant de fuir, vert de peur… Voyons voir… C’est qu’il est petit le dico pour ses gros doigts ! Ah, voilà ! Ogre : « géant légendaire qui se nourrit de petits enfants ». Manger des gosses ? Quelle drôle d’idée ! Et pourquoi pas, après tout ! Il se dirige vers la forêt en quête d’un loupiot tendre et juteux, et tombe sur une petite fille…. Un peu coriace ! Délicieux ! Cet album est délicieux !!! Grand format, illustrations de toute beauté, humour, tout est réuni pour un moment de lecture que petits et grands vont adorer ! Ouvrez bien l’œil… Dans les détails des illustrations, vous trouverez tout plein de clins d’œil vers les héros de vos contes préférés ! Gros coup de cœur !!! A partir de 6 ans.

Le géant, la fillette et le dictionnaire de Jean Leroy et Stéphane Poulin, L’école des Loisirs, 2018 / 15€ (Format 24×34)

 

 

 

 

La sortie d’un film de Michel Ocelot, réalisateur des superbes « Kirikou », « Princes et princesses » et « Azur et Asmar », est toujours un évènement que petits et grands attendent avec impatience… Et « Dilili à Paris », sorti début Octobre, ne fait pas exception à la règle ! Et si vous prolongiez le plaisir du cinéma avec celui d’une lecture, à la fois romanesque et documentaire ? Les éditions Casterman Jeunesse vous proposent un album, un documentaire et un roman pour savourer encore et encore cette histoire extraordinaire sur bien des points ! Le pitch ? Dilili, une petite kanake, vit à Paris dans un jardin public près de la tour Eiffel où un village kanak a été reconstitué… Elle est orpheline et n’a qu’un seul ami, Orel, un jeune homme débrouillard, qui effectue des livraisons dans tout Paris avec son triporteur… Depuis quelque temps, des petites filles disparaissent, enlevées par de mystérieux « mâles-Maîtres »… A l’aide d’Orel et des amis de celui-ci, Dilili va enquêter afin de retrouver les petites prisonnières… Colonisation, racisme, patriarcat, féminisme, amitié… Et l’art sous toutes ses formes, sont évoqués avec force à travers cette histoire qui retrace à merveille la vie de la « Belle époque », si riche de talents ! Grâce au documentaire, vous y apprendrez tout plein de choses sur le Paris de ces merveilleuses années folles qui ont tout révolutionné sur leur passage ! Beauté des illustrations, incrustées dans des photographies, histoire romanesque… Vous ferez avec Dilili un superbe voyage à travers le temps !!! A partir de 6 ans.

Dilili à Paris  de Michel Ocelot (l’album), Casterman Jeunesse, 2018 / 14,90€ (Format 30×25) et 7,90€ le petit format (21X25)

Dilili à Paris  de Michel Ocelot (le roman), Casterman Jeunesse, 2018 / 9,90€ (Format 13×18)

Paris au temps de Dilili de Michel Ocelot et Sandrine Mirza (le documentaire, Casterman Jeunesse, 2018 / 14,90€ (Format 29×24)

 

 

 

 

« Pacifique » nous embarque au bout du monde, en Polynésie, en compagnie de Tini, un petit garçon curieux qui découvre le monde qui l’entoure… Un monde coloré aux senteurs épicées tout au bord d’un océan mystérieux et puissant qui peut se révéler parfois imprévisible, tout comme la vie, qui va apporter à Tini le plus joli des cadeaux : bientôt, un petit frère partagera ses jeux et l’amour de ses parents… Si les illustrations de Maïlys Paradis sont particulièrement… paradisiaques, vous allez également être scotchés par la conception de cet album-jeu d’une farouche originalité ! Pas de dialogues, aucun texte… Mais des petits signets en forme de marques pages que vous trouverez dans un joli petit rangement en début de volume… Sur chacun d’eux, un bout du texte de l’histoire et un petit symbole qu’il vous faudra repérer dans les illustrations du livre pour associer texte et image ! En réunissant toutes les cartes dans le bon ordre, côté verso, vous verrez apparaître l’ultime illustration et la dernière phrase de ce livre surprenant qui vous fera rêver par la poésie de ses mots et la beauté de ses images… Encore un gros coup de cœur ! A partir de 7 ans.

Pacifique de Nicolas Mestre et Maïlys Paradis, Winioux, 2018 / 18€ (Format 24×30)

 

 

 

 

Pourquoi le renard passe t-il pour être un animal rusé ? Pourquoi le lynx n’a-t-il pas une si bonne vue qu’on le dit ? Pourquoi le gorille mange t-il ses excréments (beurk !) ? Et le paresseux, pourquoi déteste t-il faire caca ? Pourquoi le vautour n’a-t-il pas de plumes sur la tête ? Et le cobra, pourquoi danse t-il devant le charmeur de serpents ? Voici quelques-unes des questions que vous trouverez parmi les 150 que propose ce bel album documentaire illustré de dessins rigolos et de photos, qui recense, par type d’animaux (mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens, poissons et invertébrés) les questions les plus courantes (et les plus farfelues !) que l’on peut se poser à leur sujet. Instructif ! A partir de 7 ans.

Mes 150 pourquoi : les animaux d’Emmanuel Trédez et Stéphane Nicolet, Flammarion Jeunesse, 2018 / 10€ (Format 20×25)

 

 

 

Il y a album à colorier… Et Album à colorier ! Avec son grand format et sa page de couverture toute en dorures, celui que Charlotte Gastaud nous propose vous donne illico envie de sortir feutres et crayons de couleurs !!! Sur le thème des saisons, sept pages (dont deux doubles) sont à votre disposition pour exercer vos talents de coloriste sur les illustrations poétiques de Charlotte, peuplées de petits animaux cachés dans la luxuriance de la végétation et de princesses romantiques ! Alors, choisissez soigneusement vos couleurs et faites pousser de jolies fleurs colorées au printemps, voltiger les oiseaux l’été, tourbillonner les feuilles en automne et les flocons de neige en hiver, pour embellir le monde enchanteur de Charlotte qui n’attend que votre talent pour prendre des couleurs ! A partir de 7 ans.

Les saisons à colorier de Charlotte Gastaut, Flammarion Jeunesse, 2018 / 12€ (Format 26×37)

 

 

 

« Au temps où les hommes parlaient le même langage », chaque homme voyait apparaître en rêve l’animal totem qui lui ressemblait et le protégerait tout au long de sa vie, dans une telle osmose, qu’il était difficile de définir lequel choisissait l’autre … Un être mystérieux, caché aux yeux de tous, assiste à une cérémonie rituelle au fin fond de la forêt : fasciné, il se demande quel animal pourrait devenir son double et décide de partir à sa recherche… Un long chemin ponctué de rencontres l’attend avant la révélation finale… Ce conte initiatique, inspiré du chamanisme amérindien, est une pure splendeur avec ses illustrations stylisées et son texte d’une rare poésie. On suit, ébloui, le cheminement de cette quête jusqu’au dénouement inattendu … Un véritable enchantement … A partir de 8 ans.

Animal totem d’Agnès Domergue et Clémence Pollet, HongFei, 2018 / 17,90€ (Format 24×32)

 

 

 

 

Et bien, elles vont être chouettes, tiens, les vacances de Toussaint !!! Leurs parents n’ayant pas de meilleure idée que de partir en amoureux pendant une semaine, Antoine apprend qu’il va se retrouver coincé tout ce temps chez Mamie Huguette… Bonjour, les parties de scrabble avec les amis centenaires de sa grand-mère, « questions pour un champion » et l’extinction des feux à 21 heures !!!! Quant à Baptiste, son grand-frère en pleine adolescence, son sort n’est guère plus enviable… Il va quant à lui atterrir dans la ferme de l’oncle Eugène, sans réseau ni console de jeu ! Mais on ne discute pas la décision des parents, hein ?! Comme prévu, Antoine s’ennuie à mourir chez sa Mamie… Jusqu’au jour où il est réveillé en pleine nuit par des bruits bizarres émanant du grenier… Terrorisé, il grimpe doucement les escaliers… Met son œil au trou de la serrure… Et horreur !!! Entourée de bocaux contenant araignées, langues de vipères et autres choses particulièrement répugnantes, il voit sa grand-mère, habillée en sorcière, touiller dans une marmite un liquide rouge et visqueux… Du  sang ? Sa grand-mère Huguette serait une… sorcière ???? Ce petit roman à l’humour irrésistible et à l’écriture très moderne tombe pile poil pour Halloween ! A partir de 8 ans.

Au secours, ma grand-mère est une sorcière ! de Céline Le Gallo, Oskar, 2018 / 7,95€ (Format 20×13)

 

 

Un dimanche matin de très bonne heure, alors qu’il préparait une tarte aux abricots avec des pépites de chocolat, Pascal Teulade reçut une bien étrange visite… Tous les animaux des fables de Jean de La Fontaine s’invitèrent chez lui ! Dépités qu’on ne parle plus beaucoup d’eux, les fables étant tombées quelque peu en désuétude (ce qui est fort regrettable !), ils venaient quérir sa plume à la recherche de nouveaux rôles… Éberlué de discuter avec le lièvre et la tortue, le corbeau et le renard, le loup et l’agneau et consorts, il vit de surcroît débarquer la souris verte, le chat de la mère Michel et le crococo des bords du Nil ! Allez, Pascal, tu n’as pas le choix ! Ils sont tous si désespérés ! Il te faut aiguiser ton imagination et redorer le blason de ces pauvres bêtes, en leur concoctant des histoires d’aujourd’hui afin qu’ils redeviennent populaires aux yeux des enfants ! Avec un humour désopilant, Pascal Teulade revisite et dépoussière les fables d’antan en leur donnant un sacré coup de peps ! Ce très beau livre, superbement illustré, comme toujours, par Adrienne Barman, va sans nul doute donner envie à vos gamins de redécouvrir le bestiaire de La Fontaine ! A partir de 8 ans.

Il était une fable de Pascal Teulade et Adrienne Barman, La Joie de Lire, 2018 /22,90 € (Format 18×25)

 

 

 

 

De retour de l’école, à peine entrée dans l’appartement, Mila tombe nez à nez avec un géant à la peau d’ébène qui semble aussi terrorisé qu’elle… Sa maman intervient et la rassure : ce grand garçon de seize ans qui se prénomme Daoud, va vivre quelque temps chez elles, le temps de régulariser sa situation, car il n’a pas de papiers… D’où vient-il ? Et quelles souffrances se cachent derrière son regard triste ? Par pudeur, Mila n’ose le questionner, d’autant plus que sa maman lui a expliqué le parcours du combattant du jeune garçon pour arriver jusqu’à chez elles… Les deux jeunes gens vont s’apprivoiser, nouer peu à peu une relation d’amitié faite de respect et de compréhension mutuelle, et se battre main dans la main pour faire front ensemble contre l’injustice… L’association « Encrages », créée par des bénévoles et des artistes venant du milieu du livre, organise des actions en faveur des migrants et des mineurs isolés étrangers (journées solidaires, reportages dessinés, ateliers, collectes…). Thomas Scotto, qui en est un membre actif, nous offre avec ce roman clairement engagé contre le délit de solidarité, le magnifique témoignage d’une humanité éclairée, magnifié par les dessins et aquarelles poignants de vérité de Madeleine Pereira. Accueillir sous son toit ou aider, chacun selon ses moyens, ces mille et une miettes éparpillées de par le monde qui n’attendent que nos mains tendues pour exister, devraient devenir pour nous tous des actes spontanés. Un hymne fort sur l’entraide entre êtres humains, mis en mots et en images par deux beaux spécimens éveillés de notre humanité, si défaillante… A partir de 9 ans.

Mille et une miettes de Thomas Scotto et Madeleine Peirera, Pourquoi Pas, 2018 / 9,50€ (Format 15×19)

 

 

 

 

Balzac, Mary Shelley, Alan Turing, Nelson Mandela, Alexandra David Neel, Einstein, Édith Piaf, Louise Michel, Frida Kahlo, Noureev, Marie Curie, Gagarine, Chaplin… Et tant d’autres, hommes ou femmes, ont marqué de leur empreinte leur époque dans des domaines aussi variés que les sciences ou les arts… Mais quelles ont été leurs enfances ? Celles-ci expliquent bien souvent les rôles qu’ils ont tenus devenus adultes ! Marie Desplechin et Claude Ponti ont retracé en mots et en dessins les enfances de soixante-deux personnalités plus ou moins connues du grand public, inventant au passage celles de l’enfant des grottes, du fils de Guillaume Tell, d’Eve ou de Bouddah jusqu’à celle du tout premier enfant du monde, dans ce grand album classieux d’où l’humour n’est bien évidemment pas absent ! On sourit souvent et on compatit encore plus à l’évocation de ces destins qui n’ont pas démarré sous les meilleurs auspices… Et pourtant, ces derniers ont transformé leurs enfances difficiles en de lumineux chemins de vie qui sont des exemples pour nous toutes et tous ! En mettant en lumière ces dizaines d’enfances, Marie Desplechin et Claude Ponti nous offrent matière à réfléchir sur ce que les nôtres ont eu comme influence sur nos propres vies… Un album drôle et touchant, précieux et rare… A chiper à vos gamins ! J’adore !!! A partir de 9 ans.

Enfances de Marie Desplechin et Claude Ponti, L’école des Loisirs, 2018 / 16,80€ (Format 21×26)

 

Christine Le Garrec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *