Les 3 Accords dans le Juke Box du Rascal !

Les 3 ACCORDS dans le Juke Box ? C’est possible ! Glisse ta pièce dans la fente… Tape 3A… Et la magie opère ! Focus sur l’un des combos préféré des québécois

Pourquoi chroniquer un album québécois sorti fin 2018 ?

Pourquoi les 3 ACCORDS sont-ils quatre comme les cinq doigts de la main ?

Pourquoi ce groupe essentiel à ma bonne humeur et à ma santé mentale est-il si méconnu chez nous ?

Pourquoi ? Hein ? Pourquoi ?

Depuis 2003 et le monstrueux « Gros Mammouth Album Turbo », Simon Proulx, auteur, compositeur, guitariste, chanteur à voix juvénile (Wikipédia !) et sa gang de joyeux drilles en sont à leur sixième album !

Au rythme d’une livraison tous les trois ans, les 3 ACCORDS disposent d’une incroyable réserve de chansons pour animer les shows !

Les tubes des premiers jours : Hawaïenne, Saskatchewan, Loin d’ici…

Les préoccupations automobiles : Turbo Sympathique, Grand champion…

Les incongrues : Tout nu sur la plage, Elle s’appelait Serge, J’aime ta grand-mère, Je me touche dans le parc, Retour à l’institut…

Les émouvantes : Dans mon corps, Le Bureau du médecin, Ton avion, Les Dauphins et les Licornes…

Autant de refrains que le public se plaît à chanter à tue-tête et avec gourmandise.

Des punchlines intrigantes, des mélodies qui ne décollent plus du cerveau.

Après un temps d’exposition variable, l’addiction est totale !

Et l’amour que le public porte au groupe est réciproque, à voir cet improbable rappel à Lille depuis les loges du SPLENDID, après un show décapant de la tournée « BEAUCOUP DE PLAISIR ».

Avec cet album, le quatuor avait déjà embrasé en Europe le Théâtre Antique de Vienne et le Paléo Festival en Suisse l’été dernier. En novembre ils étaient venus présenter le nouveau-né à la Cigale pour des parisiens enthousiastes, puis une mini tournée en février avec notamment les shows de Lille et de Caen, jusqu’où votre serviteur les a assidûment accompagnés.

Mars devait enclencher sur une tournée conjointe avec le groupe phare de la scène québécoise : les Cowboys Fringants…

On sait ce qu’il en advint…

Il nous reste un album à écouter, en attendant des jours meilleurs.

Loin de toutes considérations politiques, régionalistes (malgré l’accent !), sociales ou traditionnelles, qui font le sel de tant de formations québécoises, les 3 ACCORDS continuent de creuser leur sillon pop/rock à la poésie contemporaine souvent déroutante…

Et ça démarre fort avec la liste des courses !

Celle qui va nous permettre de préparer ‘le party’ avec « BEAUCOUP DE PLAISIR » le premier de onze titres sans temps mort !

On est pas au basket ici !

Et l’on attrape le démon de la danse avec « Corinne » et les riffs toujours aussi efficaces d’Alexandre Parr le guitariste aux doigts d’argent.

Un titre phare à nous éblouir et fermer les yeux…

Mais «Ouvre Tes Yeux, Simon !» chante le band comme un gospel de Prisunic, couvert par la grosse basse funky de Pierre-Luc Boisvert !

Sinon tu risques la triple « Commotion sur le Ponton »… Tragi-comique !

On va se ressaisir avec la belle et tonique « Rebecca » qui continue la litanie des prénoms, chère au groupe…

« …Rebecca qu’est-ce que tu fais dimanche ?… »

Et finalement « Tout le Monde Capote ! » Allez savoir pourquoi ?

Un départ en tambour, sans trompette avec Charles Dubreuil à la baguette,  pour le texte terriblement prémonitoire de « Bactérie n°1 »

Tout ça sur une musique, qui, sans avoir l’air d’y toucher est la plus cool du lot…

On retrouve le dada de Simon pour l’« Automobile » . Je ne m’y ferais jamais…

Mais va falloir lui rapporter son automobile !

Et les albinos ? C’est vrai ça manquait…

« …Albino 3/4, blond jusqu’aux genoux… ». Bon j’avoue que des fois faut vraiment pas chercher à comprendre…

Alors on reprend les  « Activités de Groupe » pour se faire plein de copains et de copines et chanter des la la… la la, jusqu’au petit matin et se retrouver avec des « Cernes Noires » sous les yeux.

La fête a duré toute la nuit et même ce titre sur l’insomnie n’incite pas vraiment à la somnolence.

La boucle est bouclée, on a fait les courses, on a fait la fête, on a la mine défaite…

En tous cas du costaud dans cette pop/rock infectée de funk et de disco qui n’a qu’un but avoué, nous faire danser et chanter, encore et toujours !

Et s’il leur prend l’envie de jouer sur scène cet album de bout en bout, il va falloir prévoir de l’oxygène…

Au moins pour moi !

Beaucoup de plaisir / Les 3 Accords / La Tribu / 2018 / 27€

LE RASCAL (Crédit photo d’appel : David Reychler)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *