Arts et essais ! N°43

Van Gogh, Léonard de Vinci, Michel-ange, les orientalistes et les maîtres de l’estampe japonaise précèdent Bernard Réquichot, Sol LeWitt et les artistes cubains contemporains dans ce tout dernier « Arts et essais » où je vous propose également deux ouvrages sur l’art au féminin et sur le mouvement surréaliste. Je vous invite ensuite à découvrir la vie et l’oeuvre du talentueux affichiste Michel Bouvet, dans un ouvrage aussi foisonnant que passionnant, et le superbe livre objet « Ma rue par Achbé » nous dévoile sa poésie urbaine empreinte d’humour et de tendresse. L’histoire du funk en 100 albums rédigé par un de ses meilleurs ambassadeurs et un petit tour en Italie en compagnie du marquis de Sade complètent cette rubrique dédiée aux arts !!! Emerveillez-vous !

Et voilà les deux dernières nouveautés de la collection « L’art en questions » de chez Hazan, que je vous ai déjà présentée à maintes reprises : cette fois, ce sont deux ouvrages consacrés à Vincent Van Gogh et à Léonard de Vinci que je vous propose de découvrir ! Tous deux, abondamment illustrés de reproductions des œuvres de ces fabuleux artistes, vous permettront de vous immerger dans leur vie et leur œuvre, sur le principe de quinze questions pertinentes autour de leur personnalité, de leur rapport à l’art, de leurs influences, de leurs amitiés et de leurs inimitiés, des choix qui les ont guidés et des sujets qui les ont inspirés… Et dieu sait que chez ces deux artistes, ils ont été aussi nombreux que variés ! Dans ces deux ouvrages aussi complets qu’esthétiques (pour un prix très abordable !), vous trouverez également en avant-propos les grandes lignes de leur biographie, et en fin de volume une chronologie et une bibliographie sélective. Côté expos, Van Gogh est à l’honneur cette année à « L’atelier des lumières » (Paris) jusqu’au 31 Décembre et aux « Carrières de lumière » (Baux-de-Provence) jusqu’au 5 Janvier de l’année prochaine. Quant à Léonard de Vinci, trois expos sont prévues pour célébrer les 500 ans de sa mort au château d’Amboise (en cours), au domaine de Chantilly (à partir du 1er Juin) et au musée du Louvre en Octobre prochain !

Van Gogh en 15 questions par Stéphane Guégan / Léonard de Vinci en 15 questions par Vincent Delieuvin, Hazan, 2019 / 15,95€ le livre

Un sacré personnage, ce Michel-Ange… Artiste « Troppo grande » au génie artistique démesuré, il était néanmoins doté d’un caractère particulièrement difficile qui suscitait la terreur dans son entourage : surnommé le « Terribilita », il était odieux avec ses assistants et ses légendaires colères terrorisaient ses détracteurs qui ne se frottaient pas deux fois à son courroux ! D’un tempérament sombre et dépressif, ce travailleur acharné à l’ambition dévorante, était un solitaire qui n’aimait guère partager sa gloire : il méprisait les études académiques et a toujours refusé de former des élèves… C’est ce que vous allez découvrir, au milieu de mille anecdotes, dans cet essai foisonnant que Guillaume Cassegrain a réalisé en puisant ses sources dans les notes, poèmes et correspondances de Michel-Ange ainsi que dans les témoignages de ses proches et des théoriciens de l’art de son époque. Un véritable travail de fourmi pour nous offrir le portrait « sur le vif », profond et vrai, de cet artiste incontournable du Cinquecento, où il nous dévoile autant sa personnalité que l’ampleur de son art, dûment et sérieusement documentés ! Cet ouvrage érudit tout en étant d’une lecture très abordable, propose une immersion totale et vivante dans la vie et dans l’œuvre phénoménale de Michel-Ange et les clés pour mieux la comprendre… Passionnant !

Michel-Ange : origines d’une renommée par Guillaume Cassegrain, Hazan, 2019 / 30€

Synonyme d’aventure et d’espoir de nouveauté, l’Orient, ses couleurs et sa lumière, en nourrissant l’imagination des peintres, leur a permis d’inventer de nouvelles manières de peindre : l’abstraction est née de l’orient, sans l’ombre d’un doute… Ce catalogue de l’exposition éponyme qui a lieu au musée Marmottan Monet jusqu’au 21 Juillet, vous propose la fabuleuse histoire de l’orientalisme, tous courants artistiques confondus, par la présentation des figures historiques qui l’ont mis au monde et par l’analyse de leurs œuvres. Réalisé par Emmanuelle Amiot-Saulnier, commissaire de l’exposition, ce bel ouvrage vous propose une mine d’informations sur une bonne cinquantaine d’œuvres d’une quarantaine d’artistes plus ou moins connus, d’Ingres à Kandinsky : chapitre après chapitre (« L’Orient, paradis des peintres », « La muse d’Orient, du fantasme à la pureté géométrique », « Une idée du soleil »), on suit l’évolution de la représentation de l’Orient dans la peinture européenne du 19ème siècle, dans un magnifique cheminement pictural documenté de manière magistrale. De la figure humaine aux paysages et scènes de genre, ce superbe ouvrage vous embarque au cœur de cette fabuleuse quête d’un orient paradisiaque entre fantasme et réalité, du rêve à la lumière. Une superbe réalisation !!!

L’orient des peintres : du rêve à la lumière par Emmanuelle Amiot-Saulnier et Christine Peltre, Hazan, 2019 / 29€

Cet album luxueux, qui se déplie en accordéon, vous dévoile la représentation magnifiée de la nature sous le pinceau élégant et raffiné des grands maîtres de l’estampe japonaise : oiseaux perchés sur des branches fleuries, fleurs épanouies ou en boutons, sauvages ou apprivoisées, au fil des saisons, dans leur milieu naturel ou au creux de jardins que l’on devine foisonnant de couleurs et de senteurs… Rêvée et fantasmée par des artistes prestigieux comme Hokusai ou Hiroshige, la nature retranscrite à travers les délicates estampes proposées à travers cet ouvrage expriment avec une poésie doublée d’esthétisme les émotions de ces fabuleux artistes, dans une explosion de couleurs délicieusement fanées ou éclatantes. Une splendeur de raffinement et de délicatesse ! Le petit livret qui accompagne ce superbe ouvrage, réalisé par Amélie Balcou, vous apportera une multitude de renseignements sur la biographie d’Hokusai, sur sa formation et sur son œuvre, annotés de précisions sur les artistes que son art a inspiré, comme le talentueux Hiroshige, ainsi que le descriptif des estampes présentées dans ce livre, signées par ces deux grands maîtres et par une dizaine de leurs disciples. Cet ouvrage vous apportera les bases essentielles de l’art de l’estampe japonaise qui dégage un délicieux parfum de spiritualité et de sérénité… En vous éblouissant par la beauté qui en émane. Somptueux !

Les fleurs par les grands maîtres de l’estampe japonaise par Amélie Balcou, Hazan, 2019 / 22,95€

Artiste rare et méconnu, Bernard Réquichot a créé une œuvre expérimentale entre art informel et poésie concrète, nouveau réalisme et pop Art. Il est également un des protagonistes du renouveau du collage. Son art singulier qui échappe à tout classement est encore aujourd’hui trop souvent incompris, en partie par le fait qu’il a très peu été exposé. Une vingtaine de ses œuvres majeures font néanmoins partie des collections du centre Pompidou… Grâce à la fine analyse de Jean-François Chevrier, ce très beau catalogue de l’exposition en cours jusqu’au 8 Juin prochain à la galerie Alain Margaron (Paris), richement illustré de ses œuvres, nous offre une étude détaillée du travail et des différentes techniques utilisées par cet artiste introverti qui s’est suicidé en 1961 à l’âge de 32 ans. Complété par de nombreux éléments biographiques ainsi que par une pléiade de documents d’archives ( lettres manuscrites, photographies, vues d’expositions…), cet ouvrage exhaustif fait enfin entrer Réquichot dans la lumière… Il méritait amplement cet hommage.

Bernard Réquichot : zones sensibles par Jean-François Chevrier, Flammarion, 2019 / 65€

Composée de cubes, de pyramides, de lignes et autres formes géométriques, l’œuvre de Sol LeWitt oscille entre simplicité et complexité dans un concept qui convoque architecture et musicalité : ce précurseur de l’art conceptuel américain a créé une œuvre basée sur de nouvelles manières de penser, de produire et de partager l’art, qui ont nourri les pratiques artistiques de ces dernières décennies. Du dessin sur papier encadré aux fresques murales, LeWitt témoigne un attachement profond à l’histoire de l’art et tout particulièrement à Giotto, fresquiste de la Renaissance italienne, et à Piero Della Francesca, maître de la perspective géométrique. Cet ouvrage, très richement illustré de ses œuvres, vous propose de vous immerger dans la vie et l’œuvre de cette personnalité centrale du monde de l’art mis à l’honneur récemment dans une exposition à l’hôtel Caumont d’Avignon, qui abrite la collection Lambert et bon nombre d’œuvres de LeWitt en dépôt permanent. Dans ce catalogue d’exposition de très belle facture, vous trouverez un entretien du galeriste et généreux donateur Yvon Lambert, qui a légué à l’hôtel de Caumont plus de cinq cent cinquante oeuvres de ses collections privées. Vous trouverez (ici !) la liste des ouvrages de la collection Lambert, chez Actes Sud !

Sol LeWitt (sous la direction d’Yvon Lambert), Actes Sud, 2019 / 19,50€

Cuba, terre de métissage et de brassage, produit énormément d’artistes, toutes disciplines confondues. Avec l’arrivée au pouvoir de Castro, ce potentiel culturel, réservé jusque là à une élite, s’est amplement démocratisé : grâce à sa politique exemplaire sur l’éducation et la culture, il a permis au peuple dans son ensemble d’y accéder, par le biais de campagnes massives d’alphabétisation et par la gratuité de l’école et aux entrées des musées, concerts, spectacles… Qu’en est-il de l’art à Cuba aujourd’hui ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet ouvrage magnifiquement illustré des photographies de Camilo Guevara (et oui, le fils du Che !) qui a d’ailleurs accordé un entretien à l’auteur pour nous dévoiler sa passion de la photographie. Après une petite histoire de l’art cubain au 20ème siècle, Gilbert Brownstone (historien de l’art et instigateur de la fondation du même nom qui promeut la justice sociale à travers le développement culturel) nous propose ensuite une introduction à la culture cubaine en nous dévoilant le large panorama de ses institutions : une belle et instructive entrée en matière avant de découvrir, sous forme d’entretiens (et bien sûr en photographies !) le travail d’une trentaine d’artistes des plus influents de Cuba, la plupart reconnus sur la scène artistique internationale ! Au fil des pages, vous découvrirez la richesse et la diversité des œuvres de ces artistes, dans tous les domaines de la création (peinture, sculpture, performances, installations…), agrémentées des superbes photos de leurs ateliers et de leurs œuvres, en autant de reflets du dynamisme de l’art cubain. Magnifique !!!  

L’art à Cuba par Gilbert Brownstone (photographies de Camilo Guevara), Flammarion, 2019 / 39,90€

La collection « L’art en poche », éditée chez Flammarion, s’enrichit de deux nouveaux titres ! Avec une intacte vocation de vulgarisation, elle vous propose aujourd’hui de découvrir un panorama du parcours artistique des « faiseuses d’art » du 16ème siècle à nos jours au centre de l’ouvrage « artistes femmes », et les figures historiques du mouvement surréaliste dans le second. Pour rappel, vous pouvez également vous procurer dans cette belle collection les titres « Apprendre à lire les images » et « Dates clés de l’histoire de l’art ». « Art moderne et contemporain » et « Pop art » sont quant à eux chroniqués ici !)

« Artistes femmes » vous propose donc de découvrir l’art au féminin, sous toutes ses formes, à travers le portrait d’une cinquantaine d’artistes. En cinq chapitres (« Celles qui ont montré la voie », «Les pionnières de l’avant-garde », « Celles qui triomphent malgré tout », « Les pourfendeuses de stéréotypes » et « Celles qui agissent aujourd’hui »), Flavia Frigeri vous propose une biographie de ces femmes, trop souvent dans l’ombre des hommes, qui ont dû batailler pour trouver une place dans le monde artistique, parfois de manière anonyme ou par le subterfuge de pseudonymes masculins. Alors qu’elles sont largement représentées par les hommes, les femmes ont encore bien du mal à faire entendre leur voix qui ne démérite pourtant en rien de celle de ces messieurs ! Vous trouverez également en fin de volume une bibliographie, si vous souhaitez davantage « creuser » le sujet, dans cet ouvrage « féministe », qui remet les pendules à l’heure, preuves à l’appui, grâce à de nombreuses reproductions des oeuvres de ces femmes remarquables !

Le mouvement surréaliste, fondé par Breton après la première guerre mondiale, a révolutionné les modes de penser l’art en s’affranchissant de la logique et de la raison : il a influencé toutes les formes artistiques dans le monde entier jusqu’à aujourd’hui. A travers cet ouvrage aussi exhaustif qu’abordable, Amy Dempsey explore de fond en comble ce mouvement tout autant littéraire qu’artistique, intellectuel que poétique, en nous présentant son histoire, ses formes et ses codes, et bien sûr les artistes qui lui ont donné ses lettres de noblesse. Un véritable « mode d’emploi » qui permet une visualisation globale du mouvement surréaliste, autant par la qualité de son analyse que par sa richesse iconographique. Un must !

Artistes femmes par Flavia Frigeri / Surréalisme par Amy Dempsey, Flammarion, 2019 / 12€ le livre

«Affichiste voyageur», à juste titre internationalement reconnu et multi primé, Michel Bouvet cumule tous les talents : graphiste, photographe et peintre, il trouve encore le moyen d’exercer son art dans l’enseignement et comme commissaire d’exposition ! Cet artiste de génie qui joue habilement avec l’image en la rendant « parlante » et universelle dès le premier regard, affiche son humour et sa fibre poétique sur ses multiples créations qui dégagent un irrépressible pouvoir de séduction, par leur incroyable originalité et leur esthétique. Avec ce superbe ouvrage à l’iconographie foisonnante, entre monographie d’artiste et biographie « conviviale » sous la forme d’une discussion entre amis (ce que sont Michel Bouvet et Daniel Lefort dans la vie), vous allez pouvoir constater l’étendue du talent de cet artiste hors normes et vous nourrir d’une infinité de pistes de réflexions sur son œuvre et sur toutes les étapes de son processus créatif, en une délicieuse échappée belle qui vous immerge dans son univers graphique à la manière d’un carnet de voyages ! Au fil des pages de cet énorme pavé (et il fallait bien ce format pour faire le tour de la question !), on s’immisce dans l’intimité de ce créateur à travers ses propos et ceux de ses proches, en contemplant avec un indicible plaisir les multiples reproductions de ses affiches, qu’elles soient culturelles ou institutionnelles (affiches pour la maison des arts et de la culture de Créteil, l’opéra de Massy, le théâtre « Les Gémeaux » de Sceaux, les prestigieuses rencontres photographiques d’Arles pour lesquelles il a également réalisé les catalogues…). Passionnant de bout en bout, « Les aventures de Michel Bouvet » se lisent comme un roman, jalonné de l’immense beauté que dégage son travail…. Wouaoh !!! Pour info, le travail de Michel Bouvet sera exposé en Octobre prochain (jusqu’au tout début 2020) à la médiathèque de Saint-Herblain… A vos agendas !

Affichiste ! Les aventures de Michel Bouvet par Daniel Lefort, Alternatives, 2019 / 25€

«Ma rue par Achbé »… HB : les initiales de son mari, brutalement décédé d’une crise cardiaque sur le trottoir, juste devant chez eux… Un trottoir devenu pour Claudie l’exutoire de ses peurs et de ses chagrins, mais aussi un livre qu’elle ouvre sur la beauté de la vie, si éphémère, et sur les inévitables colères qui traversent nos existences… Les mots de Claudie nous parlent d’amour (« Que ta vie soit faite de Oh ! et d’ébats »), nous font sourire lorsqu’elle évoque ses ados (« Un ado est un adulte en travaux, c’est pourquoi sa chambre est toujours en chantier ») ou les commerçants de son quartier (« Ce qu’il y a de plus croustillant chez mon boulanger, c’est sa mie »… Entendez sa femme !), nous émeuvent aux larmes (« Nous vois-tu de là-haut ? »), nous donnent envie de nous révolter lorsqu’elle aborde le sort des migrants (« Un mi-grant n’est pas la moitié d’un homme »), des SDF (« Pour toi c’est une rue. Pour certains c’est un linceul ») ou la cause des femmes (« Sale ère d’inégalité pour les femmes »)… Ce sacré bout de femme, armée de sa seule craie, nous interpelle par ses messages tendres et drôles, énervés et touchants, parfois en prise avec l’actualité et toujours en lien étroit avec la multitude de sentiments qui nous bouleversent et nous touchent toutes et tous, de manière universelle. Si Claudie dessine ses formules pertinentes au ras du sol, celles-ci sont bien loin de rester au ras des pâquerettes et ne demeureront jamais lettres mortes : ses poèmes et ses pensées légères ou (et) profondes, diluées sous la pluie, subsisteront à jamais, immortalisées sur papier photo en autant de pieds de nez rieurs et impertinents à nos coups du sort et nos petits bonheurs. Ce précieux petit-livre qui se déploie en accordéon, nous dévoile l’esprit frondeur et malicieux et la formidable énergie positive de cette « craieuse » en série, sériale rêveuse d’harmonie et de lendemains qui chantent sur « voix publique »… Une belle leçon de vie et de résistance à la bêtise et à la morosité !

Ma rue par Achbé (Claudie Baudry), Alternatives, 2019 / 15€

C’est à une formidable leçon que nous convie Belkacem Meziane, musicien, enseignant et chroniqueur pour « Soul Bag » et «New Morning Radio », dans cet ouvrage instructif et passionnant où il nous dévoile de manière magistrale l’histoire du Funk sur 50 ans, en 100 artistes et 100 albums ! De son acte de naissance avec l’album « Cold Sweat » de James Brown, le funk se décline sous toutes ses formes, tour à tour brut et radical, poétique et fraternel, cosmique et psychédélique, spirituel, sexuel ou religieux, selon la perception et la « patte » des multiples artistes qui ont porté ou portent encore ses multiples couleurs. Pour chaque album, Belkacem Meziane nous offre une courte histoire de sa création et de ses créateurs, nous proposant d’autres écoutes et de multiples conseils. Kool and the Gang, Earth Wind and Fire, Bobby Womack, Michaël Jackson, Marvin Gaye, Prince, Diana Ross, Miles Davis, Tower of Power, Herbie Hancock, Barry White, George Benson, Stewie Wonder, Aretha Franklin, Quincy Jones, pour ne citer que les plus connus, côtoient une multitude d’artistes dans cette « bible » du funk, incontournable pour tous ses amoureux !!!

On the one ! L’histoire du funk en 100 albums de Belkacem Meziane, Le Mot et le Reste, 2019 / 20€

Enfant colérique, militaire raté, célibataire convaincu marié de force par sa famille, libertin brutal traqué par la police, condamné par la justice et longuement emprisonné, Sade était un rebelle souffrant de la pesanteur morale des normes sociales. Durant l’été 1775, sous le coup de graves affaires de mœurs, il est contraint de s’exiler en Italie sous le pseudonyme du comte de Mazan… Loin d’être une punition, ce « Voyage d’Italie » se révèlera source d’inspiration, d’expériences et d’éblouissements artistiques doublés d’une étude sur les mœurs transalpines qu’il retranscrira dans une quarantaine de cahiers, jamais mis en forme de son vivant, mais qui lui serviront à l’écriture de ses futurs livres dont « L’histoire de Juliette ». Cette édition établie et commentée par l’universitaire spécialiste du siècle des Lumières Michel Delon, nous propose de découvrir dans sa première partie les reproductions de ces manuscrits, notes de travail, projets de titres et d’épigraphes, accompagnés des dessins réalisés par Jean-Baptiste Tierce qui l’accompagna dans son périple. Ce sont ensuite les extraits retranscrits de ces cahiers qui nous embarquent de Florence à Naples en passant par Rome, dans une fabuleuse visite guidée dans l’art et les us et coutumes de l’Italie de l’époque, sous la plume du sulfureux marquis. Un ouvrage rare et précieux, somptueusement documenté !

Voyage d’Italie de Donatien Alphonse François, Marquis de Sade, Flammarion, 2019 / 22€

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *