Papiers à bulles ! N°5

Olivier Tallec vous souhaite une bonne continuation après vous avoir souhaité une bonne journée, El don Guillermo avec humour et intelligence décline trois tranches de vie avec maestria et, pour finir l’historien Benjamin Stora et le dessinateur Sébastien Vassant vous dressent un panorama exhaustif d’une guerre qui a désormais un nom …  Que de la qualité ! Bonnes lectures !

 

 

bonne-continuation

 

J’apprécie Olivier Tallec pour son travail dans l’édition jeunesse et son immense talent dans ce domaine (Ah ! Louis 1er roi des moutons, pour ne citer que lui !). Je ne connaissais pas, par contre, sa production pour les adultes … Comment ai-je pu passer à côté de pareil plaisir ? Car la lecture de cette « Bonne continuation » est un  bonheur absolu !!! Avec un humour noir mordant et un cynisme de bon aloi, Tallec croque avec un plaisir évident des situations ordinaires qu’il rend réjouissantes par ses dessins aussi fouillés que beaux (couleurs splendides et solide sens du détail !) accompagnés d’un petit texte hilarant qui m’a fait éclater de rire à chaque page ! De la préhistoire en passant par la savane ou le Pôle Nord, les saynètes d’Olivier Tallec (qui mettent en scène hommes ou animaux) ont un pouvoir d’évocation irrésistible ! Je vais derechef  me précipiter sur ses précédents albums (dont« Bonne journée » sorti il y a deux ans et qui a échappé à ma vigilance) et je vous conseille vivement d’en faire autant pour découvrir cet auteur décapant ! L’essayer, c’est l’adopter, j’adooore !!!!

Bonne continuation d’Olivier Tallec, Rue de Sèvres, 2016 / 14€

 

p1220175

 

 

la-fille-sans-culotte

 

Chassé-croisé dans ce recueil de nouvelles dessinées où les histoires se croisent, s’entrecroisent dans un ballet joliment orchestré, qui, s’il comporte six histoires, n’en raconte en fait que trois en les intercalant les unes les autres. Avec une imagination débordante et un humour décalé des plus jouissifs, El don Guillermo aborde trois tranches de vie en « dégonflant » par des situations absurdes et répétitives la trame « sérieuse » de chacune de ces existences (un petit grain de folie déjanté se balade par ci-par-là !). Il étire le temps, le superpose et fait évoluer ses personnages dans des flash-back où le passé donne les clés du présent. Subtilement et intelligemment, Guillermo aborde la sexualité tout au long de la vie, de ses balbutiements à sa diversité et complexité, avec un dessin à l’image de son texte et de son propos, sans vulgarité ni grivoiserie. Drôle, piquant, émouvant et diablement bien ficelé ! Total respect, señor Guillermo !

La fille sans culotte de El don Guillermo, Misma, 2016 / 18€

 

misma_noel2014

 

 

histoire-guerre-dalgerie

 

« Évènements », « opérations de maintien de l’ordre » c’est par ces termes que l’on a qualifiée cette guerre « sans nom » que fut la guerre d’Algérie… L’historien Benjamin Stora a levé bien des voiles sur ce conflit meurtrier en publiant des livres devenus des références sur le sujet. Mais c’est la première fois que ce sujet grave et encore brûlant est traité sous forme de bande dessinée… Et c’est une excellente initiative ! Par le dessin, on assimile à son rythme les informations, on s’y attarde avec l’envie d’approfondir et d’ainsi mieux comprendre pourquoi et comment ce conflit a perduré dans une violence extrême sept longues années… Chronologiquement, en cinq chapitres, Stora retrace les faits, les enjeux qui ont conduit la France et l’Algérie à se déchirer sans occulter les souffrances engendrées par tous les acteurs de ce conflit, donnant la parole aux différents protagonistes avec le recul et l’humanité nécessaires pour rester dans l’objectivité. Cette manière de procéder rend le récit vivant en restituant les ambiances et les sentiments de chacun sans manichéisme. Quant aux dessins de Sébastien Vassant, ils contribuent à renforcer cette humanité, en parsemant le propos d’affiches d’époque, d’extraits de journaux, de lettres de soldats, dans des tons sépia, ocres et bruns, couleurs lavées qui restituent à la perfection le climat de cette époque. Un ouvrage nécessaire à faire découvrir aux plus jeunes également (professeurs d’histoire, vous avez là un très bel outil !) pour mieux comprendre les tenants et aboutissants d’un conflit dont les échos résonnent encore aujourd’hui… Une vraie belle réussite.

Histoire dessinée de la guerre d’Algérie de Benjamin Stora et Sébastien Vassant, Seuil, 2016 / 24€

 

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *