Arthur H : Le « chien fou » a laissé son empreinte à Brive !

Le théâtre de L’Empreinte à Brive était bondé ce Mercredi soir pour applaudir un des fleurons de la scène française : le beau, le drôle, le tendre, l’émouvant… Arthur H ! Et c’était… Grandiose !

Accompagné de Raphaël Seguinier à la batterie et de Nicolas Repac à la guitare (et aux percussions de toutes sortes), Arthur H, au clavier, nous a régalés pendant un récital de plus de deux heures durant lequel il a interprété les chansons de son dernier album, entrecoupées de titres plus anciens, comme « La lune », « Est-ce que tu aimes » ou « Adieu tristesse »… Une mise en scène feutrée, une ambiance douce et mystique, parsemée de mots d’humour et d’amour, qui a bercé un public conquis et envoûté par la voix inimitable d’Arthur… De beaux moments d’émotion, lorsqu’il a déployé un « autel » illuminé et regorgeant de « trésors » qu’il a mis en musique pour créer un climat hypnotique et fervent, allumant une bougie et des bâtons d’encens dont les volutes envahissaient un écran géant… L’ombre du grand Jacques a plané dans le théâtre de l’Empreinte, sa présence devenue palpable quand Arthur, debout, a entonné « Je ne peux plus te dire je t’aime » en hommage à son père… Proche de son public, Arthur nous a gratifié de traits d’humour évoquant le plancher des vaches corrézien qui n’a rien à envier à celui des suisses, improvisant avec ses compères un délirant morceau tinté de cloches (peut-être un futur morceau ?) ou évoquant une célèbre boîte de nuit briviste où il a dansé le twist pour la première fois de sa vie avec Delphine de Vigan, lors de la dernière foire du livre de Brive où il était invité (son livre devrait paraître au printemps…). Assis ou debout, nous avons assisté à un moment magique et précieux, intime, porté par la présence charismatique d’Arthur et de son timbre de voix inimitable qui nous a mis les poils de la première à la dernière note. Arthur H est un bel être humain, un magicien funambule à l’univers lunaire qui crée des ponts entre la réalité et l’onirique, un artiste au talent incommensurable en parfaite alchimie avec ses musiciens : le talent était au rendez-vous ce soir dans le beau théâtre de l’Empreinte de Brive, laissant à toutes celles et ceux qui étaient présents, le souvenir d’un moment hors du temps… Merci Arthur…

Photos et compte-rendu Bruno Robert et Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *