Le coin des p’tits loups ! N°84

Albums, livres d’éveil, livres animés, livres CD, livres géants, livres d’activités, livres-jeux malins… Mais aussi romans, BD, revues à découvrir et exposition à visiter en famille ! Ce coin des p’tits loups vous offre tout plein de pistes pour occuper ces vacances d’hiver ! Alors, bonnes lectures à toutes et à tous… Et amusez-vous bien !!!

Le coin des tout p’tits loups !

Ce serait trop bien d’avoir un petit lapin à la maison… Même si ce petit coquin est le roi pour faire des bêtises ! Attention aux petits pipis et aux minuscules crottes déposées un peu partout, aux trous creusés dans le jardin… Et aux plantes vertes, soigneusement entretenues par Maman, que ce petit vorace risque de dévorer à belles dents ! Mais quel plaisir de câliner sa douce fourrure… Et de le voir trottiner chaque jour auprès de ses maîtres ! Vos p’tits loups vont adorer manipuler cet adorable petit album (aux illustrations craquantissimes !) qui dévoile une surprise à chaque page, bien cachée sous un flap ! Vous pouvez également vous procurer du même auteur et chez le même éditeur bien d’autres albums encore (ici !)… Dont les superbes « Hérisson » (chroniqué ici !) et « Sushi et Maki «  (chroniqué !). Des petites merveilles de douceur et de tendresse !

Mon lapin Mio par Olivia Cosneau, Sarbacane, 2021 / 12,50€ (Format 16×16)

Chats, chiens, cochons d’Inde, souris et tortues sont bien fatigués… Ils ont tous bien besoin de faire un gros dodo après une longue journée passée à jouer ! Pour les aider à trouver le sommeil, vos tout p’tits loups n’auront qu’à actionner les petites tirettes prévues à cet effet pour que leurs petits yeux se ferment instantanément… Tout comme les leurs après avoir écouté cette tendre petite histoire et joué avec ce petit album malin qui facilitera en douceur le délicat moment du coucher ! Dans la même collection, vous pouvez également vous procurer « Les amis de la forêt » où vos petits magiciens pourront cette fois endormir hérissons, écureuils, hiboux, oursons et chauve-souris !

Au dodo (les amis de la maison) par Charlotte Roederer, Nathan, 2021 / 8,40€ (Format 17×17)

Le langage des signes est décidément le meilleur moyen pour communiquer avec bébé avant qu’il ne prononce ses premiers mots ! Un langage que l’astucieuse collection « Fais moi signe » vous propose de découvrir pas à pas au cours de petites histoires toutes simples, et fort joliment illustrées, où quelques mots clés (signalés en couleur) sont accompagnés de la gestuelle adéquate dessinée. Et pour plus de précision, vous trouverez dans les rabats de l’album un « mémo des signes » où chacun des gestes est minutieusement détaillé ! Dans l’histoire que je vous présente aujourd’hui, la petite Mia va retrouver son ami Pio au parc. L’occasion pour vous d’apprendre à signer les mots « parc », « jouer », « train », « toboggan », « oiseau », « goûter », « maison », « Maman » et « au revoir »… Que vous pourrez mettre en pratique avec vos p’tits loups ! Vous pouvez également vous procurer dans la même collection « Pio va à la crèche« , en attendant la sortie prochaine de « Pio et son doudou » et de « Mia dit toujours non« … Et n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur le site de La Marmotière qui vous propose tout plein de vidéos pour apprendre à signer d’autres mots (ici !) !

Mia va au parc par Delphine Méau et Charlotte Roederer, La Marmotière, 2020 / 12€ (Format 19×15)

Tel un Gremlin, qui ne doit pas absorber de nourriture après minuit, le choubidouwha se transforme quant à lui en monstre vert dès qu’il avale un gâteau… Il reste gentil, hein, mais la couleur verte ne lui va pas du tout au teint ! Tiens, justement… Voici ce gourmand qui a réussi à chiper un cookie… Zut ! Il vient de le dévorer… Et bien entendu, le voilà vert comme un fruit pas mûr ! Vite, il faut lui apporter de l’aide ! Allez, les enfants dites très très fort la formule magique suivante : CHOUBIDOU BATA CABOU !!! Mais attention, ne vous trompez pas… Sinon le Choubidouwah passera par toutes les couleurs et vous devrez répéter la formule jusqu’à ce qu’il reprenne sa véritable apparence ! Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de ne pas lire Choubidouwah à vos p’tits loups avant de les mettre au lit… Car la lecture de cet album à l’humour désopilant risque de les exciter et de les transformer eux aussi en petits monstres ! Cris joyeux et bazar en vue… Mais bonne humeur et rires garantis !!!

Choubidouwha par Lucie Phan, L’école des Loisirs, 2021 / 10€ (Format 18×18)

Toujours le nez dans les étoiles, Ourson rêve d’aller sur la lune… Mais avant d’entreprendre un si grand voyage, il doit suivre un sérieux entraînement à l’école des cosmonautes ! Une fois sa formation terminée avec succès, le voilà enfin prêt à réaliser son rêve fabuleux… 1, 2 , 3, et le voilà parti à bord de sa fusée interplanétaire ! Après quelques avaries bien vite réparées, notre Ourson fort ému foule enfin le sol lunaire… Quel silence ! Mais… Ouaf ! Quelle surprise, un petit chien ! Ourson ne sera donc pas seul pour son voyage de retour sur Terre ! Cet adorable petit album doit toute son originalité à ses illustrations réalisées avec des jouets et des objets du quotidien savamment orchestrés avant d’être photographiés. Quant au petit ourson (le célèbre bonbon chocolaté à la guimauve !)… Il est bien évidemment… A croquer !

Le voyage sur la lune par Isabelle Gil, L’école des Loisirs, 2020 / 10€ (Format 15×21)

C’est aujourd’hui l’anniversaire des trois bébés cochons et ceux-ci demandent à leur Maman d’inviter bébé loup à venir souffler avec eux les bougies de leurs gâteaux… Bébé loup ? Mais quelle drôle d’idée ! N’est-ce pas un peu dangereux ? Si ! Mais surtout pour Bébé loup… A qui ces trois garnements en feront voir de toutes les couleurs ! Le pauvre loupiot ne sera pas prêt d’oublier les mauvais tours que lui joueront ces trois inconscients ! Car gare à vous les cochons… Bébé loup deviendra grand et ses petites quenottes deviendront un jour de redoutables crocs ! Ce petit album facétieux est aussi drôle que tendre… Comme la chair fraîche des petits cochons qu’il met en scène !

Les trois bébés cochons par Angélique Leone et Nicolas Hubesch, L’école des Loisirs, 2020 / 10,50€ (Format 19×20)

Le coin des 3/5 ans !

Ce superbe album CD invite vos p’tits loups à un doux voyage dépaysant au pays des Inuits et des légendes du grand Nord… Un album feutré où le son électro minimaliste du duo féminin Nelson, porté par leurs voix harmonieuses et leur chant slamé, charme autant les oreilles que les somptueux paysages enneigés en aquarelle d’Adolfo Serra éblouissent le regard… Un album tout en finesse et en poésie qui nous offre sept petits contes de neige, de glace et de vent que la musicalité des mots enchante… Des légendes venues du froid où l’on découvre que les larmes de la lune ont donné naissance aux perce-neige, que le sapin, le pin et le genévrier conservent leurs épines tout au long de l’hiver grâce à leur générosité et leur bienveillance, et que ce sont les nuages frileux qui sèment des flocons sur la Terre… Le célèbre conte russe « La moufle » y est revisité avec humour et poésie, et on découvre les cinquante mots que les Inuits utilisent pour désigner la neige… On y entend le crissement des pas sur la neige, le crépitement du feu où l’on se réchauffe, et on sent les larmes gelées des étoiles rosir nos joues… Un véritable enchantement ! Un spectacle a été créé autour de ce magnifique album : il n’y a plus qu’à espérer que les salles ouvrent vite à nouveau leurs portes pour le découvrir… A partir de 3 ans.

Premières neiges par Nelson et Adolfo Serra (livre CD), Le Label dans la Forêt, 2021 / 19,90€ (Format 23×24)

Le loup sort du bois (la nuit ou le matin ?)… Il a des bottes et une épée car c’est un loup chevalier (il a aussi un cheval et une armure). Il avance vers le château de l’ogre qui bien sûr le chasse méchamment. Alors le loup lance des catapultes sur le château (n’importe quoi ! Il lance des boules de feu !). Fâché, l’ogre envoie son terrifiant dragon (mais non, ses terrifiants dinosaures !). OK ! Ceux-ci se mettent à pleurer tant et tant que le monde est recouvert par les eaux… Le loup chevalier devient alors capitaine, hisse la grand-voile et rentre chez lui pour manger des coquillettes (non ! du chocolat !). Cette histoire de loup, où les avis sont partagés entre deux petits conteurs, est irrésistible de drôlerie et déborde d’une imagination toute enfantine ! Au fur et à mesure du scénario, les éléments changent selon le bon vouloir des deux petits garçons qui défendent chacun leur version. A vous de décider laquelle vous préférez… Ou d’inventer la vôtre !!! A partir de 3 ans.

Un loup sort dans la nuit par Clémentine Mélois et Rudy Spiessert, L’école des Loisirs, 2020 / 13€ (Format 18×23)

Le monde t’appartient… Mais tu appartiens aussi au monde ! Et cette appartenance est encore plus belle lorsqu’on goûte aux joies de la liberté… Être libre de croire en ce que l’on veut ou de ne croire en rien, libre d’aimer et libre d’être aimé, libre de refuser cet amour… Libre de jouer, libre de faire des expériences parfois douloureuses mais nécessaires pour avancer et grandir… Libre d’être heureux ou d’être malheureux, libre de se dépasser, dans la joie ou dans la douleur, pour ressortir encore plus fort… Mais la liberté n’est pas sans limites, et s’arrête là où commence celle des autres… Avec ses couleurs pétantes, ses illustrations minimalistes et son texte qui va à l’essentiel avec une belle simplicité, cet album est tout simplement parfait pour aborder le thème de la liberté à hauteur de p’tit loup ! A partir de 3 ans.

Le monde t’appartient par Riccardo Bozzi et Olimpia Zagnoli, Grasset Jeunesse, 2014 / 13,50€ (Format 18×24)

Au fil des pages de cet élégant petit album pop-up, vos p’tits loups verront se déployer une tribu de macaques de Tonkean et découvriront ainsi le mode de vie de ces petits singes dont l’organisation solidaire, modèle du vivre ensemble, devrait nous inspirer, nous autres humains ! Hélas, cette espèce, qui vit en Amazonie dans des endroits particulièrement difficiles d’accès, est menacée par la déforestation, comme beaucoup d’autres… Si ce petit album est indéniablement ludique, il propose également un intérêt pédagogique : un petit dossier documentaire en fin de volume permettra à vos enfants de se sensibiliser à la cause de la protection de la faune sauvage, en un texte court que vous pourrez commenter et développer en famille ! A partir de 3 ans.

La tribu par Julie Escoriza, Gallimard Jeunesse, 2020 / 16,90€ (Format 15×16)

Aujourd’hui est un jour important pour les animaux de la forêt : celui qui trouvera la fève, bien cachée au creux de la galette, sera désigné comme le nouveau roi ! Chaque petit animal s’active donc pour confectionner ladite galette et l’ancien roi, comme c’est la coutume, cache la fève au coeur de la pâte… C’est désormais le moment tant attendu de la déguster ! Si certains mastiquent leur part avec sagesse et espoir, d’autres tentent de ruser… Comme ce roublard d’ours qui, sous le prétexte qu’il est le plus grand et le plus fort, réclame une deuxième part (bien tenté, mais refusé à l’unanimité !) ou la malicieuse belette qui affirme avoir trouvé la précieuse fève… Mais l’avoir avalée ! (bien joué, mais ça ne marche pas non plus !). Ah ! Serait-ce le faon le nouveau roi de la forêt ? Celui-ci, tout fier, dépose ce qu’il croit être la fève dans son assiette… Mais ce n’est qu’une petite dent de lait ! Le loup qui a déjà dévoré sa part sans trouver le précieux sésame qui le couronnerait, tente de chiper celle du corbeau (qui, après sa mésaventure avec le renard ne se laisse pas abuser si facilement !), avant de tenter de piquer celles des marcassins (heureusement papa sanglier veille !)… Aaaargh ! Encore raté ! Alors, qui sera l’heureux élu cette année ? Suspense… Ce croustillant album où le texte empreint d’humour de Shéhérazade est merveilleusement servi par la tendresse des illustrations de Marianne Barcilon, nous offre en bonus la recette de la galette des rois. Vous pourrez ainsi, comme les petits animaux de cette chouette histoire, la confectionner en famille… Et désigner votre roi ! A partir de 3 ans.

La galette et le roi par Shéhérazade et Marianne Barcilon, L’école des Loisirs, 2020 / 13,50€ (Format 21×26)

Ce superbe album pop-up propose sept réalisations en papier coloré toutes plus inventives et belles les unes que les autres… Mais que représentent t-elles ? Absolument tout ce que vous voudrez voir en elles, en laissant vagabonder votre imagination ! Pour chacune d’entre elles, des suggestions farfelues et rigolotes vous sont proposées, certaines bien cachées que vous découvrirez en faisant tourner les roues prévues à cet effet… Mais aucune erreur n’est possible et tout est permis avec cet album design et élégant qui offre, aux petits mais aussi aux plus grands, une belle part de rêve ! Trop classe ! A partir de 4 ans.

Imaginons ! par David A. Carter, Gallimard Jeunesse, 2020 / 22,50€ (Format 21×21)

Il faisait bon vivre dans notre belle et vaste maison où toutes les espèces vivaient en harmonie… Jusqu’au jour où les caprices des uns et des autres vinrent chambouler ce petit paradis. Tout commença le jour où quelqu’un décréta que les pommes devaient être rondes et calibrées, sans le moindre ver… Et le produit chimique déversé sur les fruits fit disparaître les abeilles… Un autre décida que ses belles fleurs méritaient plus de lumière. Alors, il coupa les arbres, faisant disparaître l’Orang-outan qui y vivait et l’oiseau qui se nourrissait de ses fruits… Puis, on fit brûler les branches de l’arbre et la température monta si haut que l’ours, le manchot et le phoque disparurent à leur tour… La maison commençant à être bien vide, on fit venir un chien. Mais celui-ci ne fit pas bon ménage avec d’autres animaux, comme le koala et le wallaby, qui eux aussi disparurent… La maison était désormais peuplée de gens qui, en se gavant de chips et de soda en canettes, généraient des tonnes de déchets dont ils ne savaient que faire… Pollution, déforestation, réchauffement climatique… Il fallait réagir avant que toute vie ne disparaisse ! Mais comment rendre notre maison à nouveau habitable et accueillante pour tous ? Cette histoire au message clairement écologique, est suivie d’une partie documentaire où sont évoqués avec concision et clarté les thèmes de la biodiversité et de l’urgence à protéger notre planète. Un lien vers le site « ça commence par moi » permettra même aux plus curieux de vos petits colibris de s’informer encore davantage sur le sujet ! A mi-chemin entre album et documentaire, cet ouvrage, édité par la belle maison d’édition indépendante et éco-responsable « La Cabane Bleue », est aussi instructif qu’esthétique grâce à ses illustrations fondantes et oniriques de toute beauté. Gros coup de coeur !!! A partir de 5 ans.

Il y avait une maison par Philippe Nessmann et Camille Nicolazzi, La Cabane Bleue, 2019 / 17€ (Format 21×28)

Et voici la réédition de deux grands classiques de la littérature jeunesse, dans un format géantissime qui apporte une fabuleuse dimension aux inimitables illustrations de ces deux grands maîtres que sont Claude Ponti et Tomi Ungerer !!!

Blaise et ses compères poussins n’ont que dix jours pour préparer une grande fête en l’honneur de leur amie Anne Hiversère… Et il leur faudra bien ce laps de temps pour lui construire le plus « incroyabilicieux » des châteaux gourmands ! Voyez un peu l’ampleur de leur tâche : envoyer des messages à tous les amis d’Anne (avec l’aide des « boîtalettres »), puis collecter les « œufs à château », l’eau pure des « grobinets » et le bon lait de « La Grande Vache Immense »… Ramasser ensuite le chocolat dans la mine de chocolat, le sucre des cimes pour décorer le château, et celui des mers pour faire les meringues, avant d’aller enfin cueillir les fruits… Quel travail ! Il leur faudra ensuite « éclapatouiller » la farine avant de faire la « tabouille » (mixer, battre et « spatchouler » tous les ingrédients), construire les fours et surveiller la cuisson ! Après un repos bien mérité le septième jour, le huitième sera consacré aux finitions et aux décorations, et le neuvième à admirer leur chef-d’œuvre… Avant d’accueillir les invités le jour J ! Si avec tout ça, Anne n’est pas contente… Mais elle le sera, bien sûr !!! Un vrai plaisir de retrouver l’humour de la langue singulière et savoureuse de Claude Ponti ! Quant à ses illustrations, tout en minutieux et malicieux détails, quel bonheur de les redécouvrir dans un format si… Confortable ! Une merveille !!! A partir de 5 ans.

Blaise et le château d’Anne Hiversère par Claude Ponti, L’école des Loisirs, 2020 / 24,50€ (Format 33×47)

Ces trois vilains brigands, armés l’un d’un tromblon, l’autre d’une hache et le troisième d’un soufflet à poivre, étaient la terreur des voyageurs qui traversaient leur contrée… Après avoir pulvérisé les naseaux des chevaux qui tiraient leur diligence, les brigands démolissaient ses roues et menaçaient du tromblon les voyageurs terrifiés qui leur donnaient leur fortune sans moufter… Bien heureux de rester en vie ! Inutile de vous dire que la cachette dans laquelle ces trois lascars remisaient leur butin était une véritable caverne d’Ali Baba ! Mais un soir, alors que, comme à leur habitude, ils attaquaient une diligence, ils ne trouvèrent pas la moindre pièce d’or… Mais Tiffany, une malheureuse petite orpheline qui se rendait la mort dans l’âme chez la marâtre où elle devrait désormais vivre… Et celle-ci fut bien heureuse d’être kidnappée par ces brigands pas si méchants qui lui évitaient de subir un bien triste sort ! Une fois arrivés à leur repaire, Tiffany découvrit l’immense richesse de ses bienfaiteurs… Et si, plutôt que d’accumuler tout cet argent dont ils ne savaient que faire, les brigands s’en servaient pour rendre heureux les enfants malheureux ? Tout comme pour le précédent album, le très grand format sied décidément à merveille à ce superbe et savoureux conte du regretté Tomi Ungerer ! Un ouvrage indispensable à offrir à vos p’tits brigands au coeur tendre !!! A partir de 5 ans.

Les trois brigands par Tomi Ungerer, L’école des Loisirs, 2020 / 24,50€ (Format 33×47)

Quel froid de canard ! Un temps à ne pas mettre un chat dehors… Et encore moins un singe ! C’est pourtant le cas de ce pauvre petit sapajou, nommé Fricandeau, qui, aussi frigorifié qu’affamé, cherche désespérément un endroit pour s’abriter… Il se croit sorti d’affaire lorsqu’il aperçoit au loin le château de la duchesse de Frangipane… Il frappe à sa porte pour lui demander l’hospitalité, mais celle-ci, aidée de son terrible conseiller Sabayon, refuse de le laisser entrer ! Dépité, Fricandeau erre encore et encore dans la nuit glaciale lorsqu’il rencontre un épouvantail contre lequel il se blottit pour se réchauffer… Mais celui-ci est un peu spécial… Il parle ! Tournebroche, puisque tel est son nom, lui explique alors son triste sort : paysan ruiné, il n’a d’autre choix que de jouer l’épouvantail pour gagner son pain… Fricandeau lui narre sa mésaventure au château et son rêve d’y revenir en seigneur… Pourquoi pas comme écuyer, chambellan ou ministre ? Tournebroche décide de l’aider en lui dispensant de précieux conseils, piochés dans la sagesse des fables… En variations malicieuses autour des fables de La Fontaine (dont on célèbre cette année le 400ème anniversaire de la naissance), Pierre Senges nous offre avec « Le singe et l’épouvantail », un conte précieux aux multiples rebondissements (et à la chute inattendue !), servi par les délicates et délicieuses illustrations d’Albertine. Quant au CD qui accompagne ce très beau livre… C’est une splendeur !!! L’histoire, lue avec chaleur et conviction par le baryton Arnaud Marzorati, est ponctuée de fables chantées (issues du « Recueil de fables choisies, dans le goût de Monsieur de La Fontaine ») par les enfants de la maîtrise de la cathédrale de Metz, accompagnés par l’orchestre baroque des Lunaisiens… Un exceptionnel moment de grâce ! Vous trouverez également à la toute fin du livre les « véritables » fables de La Fontaine qui ont inspiré ces fables chantées… Un bel hommage qui apporte un éclairage aussi lumineux que passionnant sur le fabuliste furieusement moderne que fut Monsieur de La Fontaine ! A partir de 5 ans.

Le singe et l’épouvantail (d’après les fables de La Fontaine) par Pierre Senges et Albertine (livre CD lu par Arnaud Marzorati), La Joie de Lire, 2021 / 24,90€ (Format 17×20)

Piouh passe une excellente journée dans la forêt en compagnie de ses meilleurs amis, Guernoule la grenouille péteuse et Coxi la coccinelle. Mais lorsque la nuit tombe, ce n’est pas la même limonade ! Le moindre bruit les fait sursauter… Et si c’était un terrible Crocky croqueur de vies ? Selon la légende, cette créature de bois et de roche se transformerait en monstre surpuissant après avoir dégusté un ragoût d’oiseau rond tout jaune (comme Piouh !) à la sauce de grenouille péteuse (Guernoule !!!) accompagné d’une friture d’ailes de coccinelle (Coxi !!!)… Brrr… Il y a de quoi faire des cauchemars, non ?! Et pas de bol, voilà justement un Crocky !!! Mais contre toute attente, celui-ci semble inoffensif… Et a même beaucoup de points communs avec Piouh (104 pour être exact) ! En fait, Crocky a tous les atouts pour devenir un meilleur ami… Moralité ? Ne jamais se fier aux apparences, ni aux rumeurs souvent trompeuses !!! Après le tendre et trop rigolo « Piouh » (chroniqué ici !) qui nous avait fait fondre de plaisir, Estelle Billon-Spagnol nous invite à nouveau, avec un humour désopilant et une belle originalité, dans son univers où l’on se laisse glisser avec délices ! A partir de 5 ans.

Crocky, féroce visiteur du grand bois par Estelle Billon-Spagnol, Grasset Jeunesse, 2021 / 16€ (Format 22×17)

C’est la révolte chez les animaux… Une révolte silencieuse. Les oiseaux ont décidé de ne plus chanter, les chats de ne plus miauler, les chiens de ne plus aboyer, les insectes de ne plus bourdonner… Les poules, trop serrées dans leurs cages, ne gloussent plus, et les vaches refusent de donner leur lait… Jusqu’aux gorilles qui, dans les zoos, tournent ostensiblement le dos au public…. Un monde de silence, une atmosphère anxiogène amplifiée par la révolte des enfants qui, à leur tour, refusent de jouer ou d’aller à l’école… Une révolte muette pour protester de la mauvaise marche d’un Monde étouffé par la pollution générée par la folie des hommes. Le silence fait parfois plus de bruit que les cris… En peu de mots mais en illustrations flashy d’une intense puissance évocatrice, Eduarda Lima évoque les problèmes écologiques préoccupants de nos temps incertains, avec une belle originalité doublée d’un immense talent. Un album parfait pour aborder les problèmes environnementaux avec les enfants… A partir de 5 ans.

La révolte par Eduarda Lima, La Joie de Lire, 2021 / 14,50€ (Format 22×28)

Madeleine est très fière de sa Mamie… Tricoteuse depuis sa plus tendre enfance, celle-ci est une véritable artiste ! Il suffit de contempler ses écharpes aux superbes motifs pour en être convaincu… Des merveilles ! Aussi, lorsque sa Mamie lui offre son premier ouvrage, une écharpe multicolore tricotée avec des bouts de laine qui ont chacun leur histoire, Madeleine est folle de joie ! Mais zut, elle est en retard à l’école ! Elle part si précipitamment qu’elle ne s’aperçoit pas qu’un fil de l’écharpe est resté coincé dans la porte… Et arrivée à l’école, elle découvre que sa belle écharpe est toute détricotée ! Paniquée, elle repart à toute vitesse dans l’autre sens pour s’excuser auprès de sa Mamie et lui demander si elle voudrait bien la retricoter, cette belle écharpe ! Et si Madeleine apprenait plutôt à tricoter ? Très peu de dialogues dans cette histoire tendre et moelleuse comme un plaid en mohair… Mais des illustrations explicites en diable qui épousent à merveille le ressenti des personnages ! Si dans la première partie, le rythme se fait lent au fil des souvenirs émus de cette grand-mère attachante et tant aimée, tout s’accélère dans la seconde partie au cours de la cavalcade effrénée de la petite fille affolée par sa bêtise ! Les dessins se déroulent alors comme le fil de l’écharpe dans une « bande dessinée » où chaque détail malicieux est minutieusement pensé (un accordéoniste aveugle qui faisait la manche au premier passage de la fillette, consulte yeux grands ouverts son Smartphone lors de son deuxième passage (quel roublard !), l’homme et la femme qui lisaient chacun à l’extrémité d’un banc, sont désormais tendrement enlacés…). Un album irrésistiblement drôle et émouvant ! A partir de 5 ans.

Le tricot par Jacques Goldstyn, La Pastèque, 2021 / 15€ (Format 22×15)

Aujourd’hui, la classe de Mona est invitée chez un vieil apiculteur pour étudier le fonctionnement d’une ruche. Alors que tous les enfants écoutent attentivement le « papiculteur » leur expliquer son art, Mona entend tout près de son oreille une toute petite voix qui lui délivre un message désespéré : « Le miel, bientôt tu n’en verras plus la couleur ! Tu n’en goûteras plus la saveur. Les hommes nous tuent à petit feu. » C’est Méline, la reine des abeilles, qui non seulement lui parle, mais qui en plus, lui demande son aide ! Mona rétrécit, rétrécit, rétrécit jusqu’à devenir aussi minuscule qu’une abeille, et grimpe sur le dos de Méline qui s’envole vers la ruche. Arrivée à destination, la petite fille découvre l’activité bourdonnante qui y règne et le rôle bien précis de chacune des ouvrières qui s’y activent frénétiquement… Mais comment peut-elle les aider ? Méline lui explique alors que les abeilles sont en train de mettre en place une manifestation et qu’elles ont besoin de son aide pour écrire les slogans sur leurs banderoles… Avec ce petit roman très plaisamment illustré, vos p’tits loups apprendront le fonctionnement d’une ruche tout en prenant conscience de l’urgence de protéger les abeilles, de plus en plus menacées par l’activité humaine et son cortège de produits toxiques… Un roman ludique pour une noble cause ! A partir de 5 ans.

Mona aux doigts de miel par Marie Zimmer et Madeleine Pereira, Pourquoi Pas, 2021 / 12€ (Format 15×24)

Grâce à ces « petits carnets d’amour », vos p’tits loups pourront témoigner toute leur affection à leur papa, leur Papy et leur Mamie… Tout en s’amusant ! Commencez tout d’abord par réunir le matériel dont vous aurez besoin (colle, ciseaux, scotch, feutres ou crayons de couleurs) et laissez vous guider ensuite par votre imagination (et votre amour !) pour compléter chaque petite rubrique ! Vous pourrez y coller des photos, dessiner, colorier, inscrire les petits surnoms que vous leur donnez, ce que vous aimez chez eux (ou ce qui vous énerve !), vos activités préférées en leur compagnie, les souvenirs de vos plus beaux moments passés ensemble… A la toute fin de ces adorables carnets malicieusement illustrés par Clémentine du Pontavice, vous trouverez également une planche avec des éléments à découper et à insérer dans votre petit carnet (« les mots quand je suis énervé(e) », « bons à offrir »…). Dans la même collection, vous pouvez également vous procurer « Frères et soeurs » et « Maman et moi« … Ainsi, aucun membre de la famille ne sera oublié !!! A partir de 5 ans.

Papa et moi / Mamie, Papi et moi par Clémentine du Pontavice, La Marmotière, 2019 / 10,60€ le livre (Format 16×21)

Le coin des plus grands !

Une petite fille de dix ans s’apprête à donner son premier concert de piano dans une grande salle, devant un public blanc. Sa peau à elle est noire, tout comme celle de ses parents, placés au premier rang… Fébrile, la petite fille s’assoit au piano. C’est alors qu’un couple de blancs s’approche de ses parents et les somme, sans un mot, de leur céder leur place… Les larmes coulent sur les joues de la petite fille lorsque ses parents, honteux, quittent la salle. Des larmes de tristesse et d’humiliation qui détermineront celle qui deviendra l’immense Nina Simone à tout mettre en oeuvre, tout au long de sa vie, afin que pareil comportement ne se reproduise plus… On est submergé par toute une palette d’émotions à la lecture de ce petit roman : grâce à la qualité de son texte, mais aussi à la beauté particulièrement sensible de ses illustrations, il est impossible de ne pas se mettre dans la peau de cette enfant face à autant de bêtise, de mépris et d’injustice ! Cet épisode de la vie de cette belle artiste est particulièrement représentatif de ce qu’a pu subir le peuple noir au temps de la ségrégation. Vous trouverez d’ailleurs en fin de volume un dossier pédagogique, succint mais explicite, sur le sujet… A partir de 8 ans.

Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation par Isabelle Wlodarczyk et Hajnalka Cserhati, Oskar, 2016 / 14,95€ (Format 23×18)

« Être une poule mouillée », « avoir du pain sur la planche », « filer à l’anglaise », « être fier comme un pou », « verser des larmes de crocodile »… Qui ne s’est pas un jour posé la question de l’origine de ces savoureuses expressions venues du fond des âges ? Vous aimeriez bien le savoir ? Alors, ouvrez ce chouette petit livre et vous découvrirez la signification de 28 d’entre elles… Avant de vous amuser à deviner leur origine par le biais de quiz ! Trois propositions sont à chaque fois soumises à votre perspicacité… A vous de trouver la bonne réponse (donnée en bas de page avec d’autres expressions sur le même thème) ! Un livre aussi instructif qu’amusant qui va ravir les petits… Et grands curieux ! A partir de 8 ans.

Les expressions françaises par Pascale Perrier et Michel Boucher, Oskar, 2020 / 14,95€ (Format 23×16)

Monsieur de La Fontaine est décidément à l’honneur dans ce « Coin des p’tits loups »… Mais son immense talent valait bien deux chroniques ! (voir plus haut « Le singe et l’épouvantail » qui lui rend également hommage !). Dans ce livre, treize de ses fables sont présentées (texte intégral et mots « compliqués » expliqués en bas de page) avec pour chacune d’entre elles un petit dossier où après que la morale soit décryptée en mots simples et usuels, les enfants sont invités à réfléchir sur son sens, à ce que cette morale leur inspire, et à la mettre en parallèle avec un évènement de leur quotidien. Malin, non ?! Une petite conclusion pour faire la synthèse et on passe au jeu (trouver ou compléter les mots manquants d’une fable, d’un proverbe ou d’une expression), avant de découvrir une courte biographie de La Fontaine ! Ce livre, issu de la collection « Philo : des mots pour réfléchir », peut être lu et discuté en famille… Mais son contenu pédagogique se prêtera également à merveille pour organiser des ateliers en milieu scolaire ! A partir de 8 ans.

Les fables de La Fontaine pour réfléchir par Lætitia Pelisse et Mauro Mazzari, Oskar, 2020 / 14,95€ (Format 23×16)

1930, une petite ville de l’Indiana, dans le sud de l’Amérique ségrégationniste. James, un adolescent noir, traîne en compagnie de ses amis Tommy et Abe. Pauvres et désœuvrés, les jeunes garçons décident de faire un mauvais coup pour se faire un peu d’argent… Un couple, installé dans une voiture luxueuse, attire justement leur attention… James, peu sûr de lui, les braque avec l’arme donnée par Abe, mais lorsqu’il reconnaît l’homme à qui il cire chaque matin les chaussures, il prend peur et s’enfuit… Mais ils ne sont pas les seuls dans la rue, cette nuit-là : Sam, un adolescent blanc et membre tout frais du Klu Klux Klan, rôde lui aussi dans les parages avec ses amis et voit toute la scène… Un coup de feu retentit et l’homme de la voiture est tué.. lorsque la police arrive sur les lieux, sa compagne, traumatisée et confuse, affirme que les voyous l’ont violée… James, Tommy et Abe sont arrêtés pour meurtre mais tous trois affirment qu’ils n’ont pas tué cet homme… Qui est donc le vrai coupable ? Pour les blancs, l’affaire est entendue : ce sont les trois jeunes noirs… Une foule immense, hurlant sa haine et son désir de vengeance, se dirige alors vers la prison avec l’intention de faire elle-même justice… Cette terrible histoire, qui a inspiré la chanson « Strange fruit » immortalisée par Billie Holiday, est malheureusement tirée de faits réels… Et ces fruits amers, symbolisant les corps martyrisés de ces jeunes gens pendus ensuite à un arbre, nous laissent à nous aussi un goût d’amertume… Pour en savoir plus sur le sujet, un dossier proposé en fin de volume détaille en quatre chapitres la réalité de la ségrégation et comment elle a été combattue (« De l’esclavage à la ségrégation », « Le Klu Klux Klan », « Les lynchages », « Le mouvement des droits civiques »). Un beau roman, traité avec justesse, qui dévoile avec sensibilité le terrible sort des noirs américains durant cette sombre période. A partir de 10 ans.

L’arbre aux fruits amers par Isabelle Wlodarczyk, Oskar, 2017 / 11,95€ (Format 14×19)

Un peu de BD… A lire ou à réaliser !

Son père devant partir en déplacement pour son travail, Jacob n’a pas d’autre choix que de passer toute une semaine en compagnie de son oncle, l’excentrique et débonnaire Ange, et de Mimi, sa peste de cousine, qui résident dans le quartier populaire de Maskatchka. Jacob est de mauvais poil car ce séjour intempestif ne lui plaît guère… Et Mimi, fidèle à elle-même, est toujours aussi désagréable ! ça promet ! Un premier évènement de taille va cependant pimenter la vie de Jacob lorsqu’il découvrira que les chiens errants du quartier… Sont doués de parole !!! Incroyable, des chiens parlants ! Au cours d’une balade au parc avec toute la petite bande de chiens collés à leurs basques, Mimi, toute fière, montre à Jacob la superbe cabane qu’Ange lui a construit tout en haut d’un arbre majestueux… Jaloux, Jacob va commettre l’irréparable… Comment ? Il dessine le parc, gomme l’arbre et la cabane perchée, et dessine à leur place un gigantesque gratte-ciel… Et alors ? C’est là qu’est l’os… Jacob a le don de rendre réel tout ce qu’il dessine ! Et le lendemain, Mimi et les chiens parlants découvrent que des engins de chantier ont envahi le parc et qu’un immense immeuble va y être construit par le promoteur Cash… Dans le même temps, Flocon, la gourmande petite chienne de la bande, disparaît mystérieusement… Mimi, Jacob et les chiens parlants décident alors de tout mettre en oeuvre pour faire capoter le projet de l’ignoble Cash, et pour retrouver Flocon… Inspirée par le film d’animation « Jacob et les chiens qui parlent » d’Edmunds Jansons, cette BD au graphisme coloré et délicieusement rétro, propose aux jeunes lecteurs une chouette et trépidante aventure où l’humour se dispute au fantastique ! Une réussite sur tous les plans !!!

Jacob, Mimi et les chiens parlants par Elina Braslina et Sanita Muižniece, La Pastèque, 2021 / 16€ (Format 21×28)

Grâce aux leçons d’Ivan Brunetti qui manie aussi bien le crayon que l’humour, nul doute que bien des vocations vont naître à la lecture de ce petit livre malin et instructif où il nous dévoile tous les trucs et astuces pour apprendre à réaliser une bande dessinée !!! Au fil de ses pages, vous apprendrez donc à dessiner en pas à pas des formes, puis des visages où vous ferez éclore des émotions, des personnages à qui vous donnerez mouvement et caractère, et différents plans, bulles et lettrages qui n’auront ensuite plus aucun secret pour vous ! Un dossier, avec tout plein de conseils en direction des parents, des enseignants et des bibliothécaires, est disponible en fin de volume pour les aider à rendre vivante la lecture de la bande dessinée avec les jeunes enfants. Pas moins de 17 intervenants venus du monde de la bande dessinée (dont Élise Gravel, Neil Gaiman, Art Spiegelman…) ont participé à cet ouvrage passionnant qui va ouvrir bien des horizons aux dessinateurs débutants de tous âges ! Un grand merci Monsieur Brunetti… Grâce à vos précieux conseils, mes piètres dessins de moutons ne ressembleront plus à des canards ! Un ouvrage indiscutablement incontournable !!!

La BD : facile comme ABC ! par Françoise Mouly et Ivan Brunetti, La Pastèque, 2021 / 15€ (Format 19×26)

A l’intention des parents (et avec tout plein d’activités et de jeux pour leurs p’tits loups) et de tous les passeurs de livres et de culture, le magazine « Grand » 2021, édité par les éditions de L’école des Loisirs, est disponible !!!

Pour la quatrième année consécutive, vous pouvez vous procurer gratuitement le magazine Grand dans les librairies et les bibliothèques. A qui s’adresse t-il ? Aux parents, aux enfants, aux ados et à tous les « Passeurs de livres et de culture » ! Vous trouverez dans ce dernier (et superbe !) numéro, de multiples dossiers : une rencontre avec Robert Badinter (à l’occasion de la sortie de son livre « Idiss », écrit en hommage à sa grand-mère) et avec Flore Vesco (avec les premières pages de son livre « D’or et d’oreillers », présentées dans un petit livret !), un entretien avec Marie Desplechin, puis avec Sylviane Giampino (présidente du conseil de l’enfance et de l’adolescence au HCFEA), un reportage sur le « Chien bleu » de Nadja (qui fête ses 30 ans !), et sur « Le château des étoiles » d’Alex Alice, une interview d’Anaïs Vaugelade (éditrice et autrice qui nous entretient des albums pour les plus grands), un coup de projecteur sur le site « L’école des Loisirs à la maison » (qui propose tout plein d’activités pour les enfants !), des secrets d’illustrateurs, la visite de l’atelier de Christian Voltz, un dossier sur les contes revisités d’Anthony Browne et sur les « premiers romans » d’Agnès Mathieu-Daudé (Ah, Dagfrid !!!), des sélections thématiques de livres et de jeux pour tous âges… Mais aussi tout plein de jeux et d’activités (fiches de recettes de peinture « maison », coloriage, dessin, « Cherche et trouve » et réalisation de masque en compagnie des poussins de Claude Ponti, flip-books avec le « Palomino » de Matthieu Maudet, superbes marque-pages à découper… ) qui, une fois réalisés, pourront être partagés par vos p’tits loups sur les réseaux sociaux (#jesuisgrand) ! Alors, filez vite chez votre libraire pour vous procurer ce superbe magazine… Aux livres, tout le monde !!!

Grand / Magazine de littérature jeunesse 2021 / L’école des Loisirs

« Babille », le tout nouveau magazine pour les bébés, vient tout juste de naître aux éditions Milan ! Et il est parfaitement étudié pour éveiller bébé… Et le faire babiller !!!

Babille est le premier magazine spécialement conçu pour le bébé dès sa naissance. Conseillée par la chercheuse en neurosciences Nawal Abboub, l’équipe éditoriale de Milan presse a créé un univers de jeu, de langage et de complicité, dont le nourrisson a autant besoin pour grandir que de bien manger ou dormir. Le temps d’une lecture intuitive et animée, adulte et enfant sont réunis dans une bulle de tendresse et d’attention, qui favorise le développement du merveilleux potentiel du nouveau-né. Grâce à des contrastes et des répétitions sonores et visuelles, les grandes pages du magazine Babille captent l’attention de bébé et engendrent de subtiles réactions qui viennent valider son plaisir et son intérêt. Parce que les nouveau-nés sont sensibles au beau, à la mélodie des mots et à l’harmonie des images, Babille parle à leur sensibilité ! Les textes sont agréables à dire et écouter, et les illustrations du designer graphique Tristan Mory sont adaptées à leur regard et à leur curiosité… Et cerise sur le gâteau, la très belle qualité de papier procure un vrai plaisir au toucher ! Ce premier numéro fort attractif est également accompagné d’un petit livret où de multiples conseils sont dispensés aux jeunes parents pour utiliser Babille de manière optimale… Un joli cadeau de naissance à offrir, non ?! Attention, il n’est vendu que sur abonnement !

Babille / Milan / abonnement de 6 numéros par an : 49€)

Expo « Du livre jeunesse au livre d’artiste » à la galerie Gallimard !

Depuis le 21 Janvier dernier et jusqu’au 27 Mars prochain, la Galerie Gallimard accueille les artistes du catalogue Les Grandes Personnes (formidable maison d’édition qui a fêté en 2020 ses dix ans d’existence !). Une belle occasion de venir admirer en famille les oeuvres des onze artistes présentés (Claire Dé, Aurélien Débat, François Delebecque, Dominique Ehrhard, Pascale Estellon, Jérémie Fischer, Henri Galeron, Bernadette Gervais, Emma Giuliani, Joëlle Jolivet et Philippe UG) dont la plupart sont les chouchous de notre coin des p’tits loups !

Des illustrateurs talentueux, c’est indéniable… Mais pas uniquement ! Car ils sont aussi photographes, peintres, ingénieurs papier, designers, graphistes, graveurs, et même bricoleurs ! Ils sont tous passionnés par le livre, sa conception, sa mise en forme, le papier, les couleurs, les différentes techniques d’impression, l’objet. Tous ont aussi, souvent, ce désir de faire un petit pas de côté, de montrer quelque chose qui n’a pas encore été vu, de faire du beau, de s’adresser à l’intelligence et à la sensibilité de chacun d’entre nous.

Dans cette exposition, sont également à découvrir des œuvres qui ne sont pas destinées à être reproduites dans un livre… Et une trentaine d’œuvres sont proposées à la vente.

Toutes informations au 01 49 54 42 30
Galerie Gallimard 30-32 rue de L’université 75007 Paris

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *