Le coin des p’tits loups ! N°74

Un coin des p’tits loups où les bébés se taillent aujourd’hui la part du lion ! Livres « poussette », livre « hochet », livres « cache-cache », livre « miroir », livres « puzzle » , livres animés, livre « à trous », livre « promenade »… Je vous propose pour vos tout p’tits loups une ribambelle de livres d’éveil ! Les plus grands ne sont pas oubliés bien sûr, et je vous invite à découvrir une sélection de CD et de livres CD, des albums, des livres jeux et un superbe livre pop-up pour les 3/5 ans, trois superbes jeux et un album digne d’un livre d’art pour les plus grands encore ! Bonne lectures à toutes et à tous, les p’tits loups !

Le coin des tout p’tits loups !

Trop craquants ces deux mini livres que vous pourrez accrocher à la poussette de bébé grâce à leurs jolis liens tout doux ! Chacun d’entre eux propose un imagier, le premier avec les animaux de la ferme, les animaux familiers et ceux de la forêt, le second avec les objets de la maison, de la chambre de bébé en passant par la salle de bains, la cuisine et le salon, sans oublier les jouets ! Joyeusement illustrés de dessins naïfs réalisés en couleurs vives, ces tout petits livres sont conçus pour les toutes petites mains de vos p’tits loups qui pourront les manipuler dès leur plus jeune âge… Et les emmener partout avec eux !

Bébé Loup : Les animaux / les objets de la maison, illustrés par Emiri Hayashi, Nathan, 2020 / 6,95€ le livre (Format 11×11)

Voilà un petit album « hochet » bien original : très pratique à manipuler grâce à la poignée prévue à cet effet, il produit de jolis sons lorsqu’on le secoue, tout en laissant apparaître des motifs dans ses illustrations ! Au fil de ses pages, illustrées dans des tons tendres et pastels, bébé découvrira, perché sur un petit nuage, la pluie, l’arc-en-ciel, la neige, le vent, la lune et les étoiles, à travers de petits textes empreints de douceur et de poésie. Cet album tout choupinet au concept des plus malins va faire briller les yeux de vos bébés !

Sur mon nuage de Lucie Brunellière, Milan, 2020 / 10,90€ (Format 18×18)

Après « cache-cache petit train » et « Cache-cache petit dinosaure » (chroniqués ici !), « cache-cache petit chat » et « cache-cache petit chien » (chroniqués !), je vous propose de découvrir les tout derniers « Cache-cache feutrine » de chez Nathan ! Au cours de chouettes parties de cache-cache, bébé fera cette fois-ci connaissance avec l’environnement de petit panda, de petit ouistiti, de petit poney et de petite coccinelle, et découvrira en même temps qu’eux les animaux de la forêt et des champs, bien cachés sous de jolies feutrines colorées qu’ils n’auront qu’à soulever pour les faire apparaître ! Joyeux, malins et rigolos, ces adorables petits albums faciles à manipuler pour les petits doigts font merveille auprès des tout petits ! Tout plein d’autres titres vous attendent dans cette jolie collection ( (ici) !

Cache-cache petit panda / Petit ouistiti / Petite coccinelle / Petit poney, illustrés par Yu-Hsuan Huang, Nathan, 2020 / 6,90€ le livre (Format 22×22)

D’un côté, un petit animal expressif, de l’autre une consigne et un miroir… Pour admirer ses plus belles grimaces ! Bébé pourra ainsi froncer les sourcils en grognant comme un ours mal léché, mettre ses doigts dans le nez comme un singe mal élevé, montrer les dents comme un lion pas commode, tirer la langue comme une grenouille fripouille, gonfler les joues comme un écureuil gourmand, cligner des yeux comme un hibou, bailler comme une tortue paresseuse…. Et inventer tout plein d’autres grimaces affreuses et rigolotes ! Un très joli album au concept original qui va provoquer des éclats de rire en cascade ! J’adore !

Si tu étais illustré par Thierry Bedouet, Milan, 2020 / 12,90€ (Format 18×20)

Ces petits albums documentaires, réalisés en collaboration avec les soigneurs du zoo de Beauval, proposent aux tout-petits de se familiariser avec le mode de vie d’un animal, à travers de petits textes courts et simples, mais aussi en s’amusant puisque chaque album est doté d’un système de tirettes et de roulettes qui permettent aux enfants d’interagir avec l’image. En poussant, tirant ou faisant rouler ces petits mécanismes, bébé verra ainsi apparaître petit koala et petit gorille cachés sous les illustrations et les fera bouger et s’activer dans leurs activités quotidiennes ! Des albums astucieux pour jouer et apprendre avant de faire comme les petits animaux… Un gros dodo !

Bonne nuit bébé koala / Bonne nuit bébé gorille, illustrés par Nathalie Choux, Nathan, 2020 / 8,40€ le livre (Format 17×17)

Ces deux mini albums, composés de six grandes pièces de puzzle, sont décidément plein de ressources ! Avec « La musique », bébé se familiarisera avec les instruments qu’il apprendra à reconnaître grâce aux jolies illustrations (trompette, tambour, bandonéon, xylophone, guitare, flûte traversière) et, en soulevant les six pièces de puzzle, il découvrira que celles-ci cachent d’autres instruments ! Il pourra ensuite assembler les pièces pour réunir l’orchestre en une frise joliment colorée ! Idem pour « La famille », où après en avoir découvert la composition (Papy et Mamie, Papa et Maman, frère et soeur, tata et tonton, cousin et cousine, jumeaux), il trouvera sous les pièces de puzzle les activités préférées de chacun de ses membres, avant d’assembler la jolie petite famille en train de faire la fête ! Avec leur taille parfaitement adaptée aux toutes petites mains, ces jolis petits livres sont parfaits pour encourager bébé à manipuler et à assembler ses premiers puzzles ! Trop chouette !

La musique / La famille d’Hector Dexet, Magnard Jeunesse, 2020 / 8,50€ le livre (Format 12×12)

Peut-on être amis quand on est très différents ? Bien sûr que oui ! Tiens, par exemple, Jean-François le petit pois, rond comme un ballon et d’une belle couleur verte, est particulièrement copain avec Charlotte la carotte, une grande tige toute droite d’une belle couleur orange ! Bien sûr, il ne peut pas jouer avec elle aux mêmes jeux qu’avec ses potes petit pois (Charlotte est nulle à cache-cache, on la trouve tout de suite !), mais grâce à sa forme et à sa grande taille, elle peut se transformer en un toboggan ou en une tour gigantesque que Jean-François adore escalader ! Ce petit cartonné très costaud, véritable hymne aux petits bonheurs qu’offre la différence, est vraiment à croquer avec ses couleurs pétantes très accrocheuses et son papier glacé de très belle qualité !

Petit pois carotte de Morag Hood, Gallimard Jeunesse, 2020 / 12,90€ (Format 17×17)

Il s’ennuie un peu ce petit ver de terre et il aimerait bien un peu de compagnie ! Et si on jouait un peu avec lui ? Oui ? Alors, c’est parti ! Papa ou Maman glisse un doigt dans le trou de la page de gauche et bébé en fait tout autant dans le trou de la page de droite… Ah ! Le petit ver de terre est drôlement content, ses deux nouveaux copains vont maintenant pouvoir l’accompagner tout au long de l’histoire ! Au fil des pages de ce pimpant petit cartonné, petit et grand doigt vont gigoter, se trémousser, danser et se câliner en suivant les consignes du petit ver au cours d’une chouette promenade : un concept qui a fait ses preuves et rencontre toujours autant de succès auprès des tout p’tits loups ! Ah ! En dessinant sur chaque doigt un petit bonhomme, c’est encore plus rigolo !

Un, deux… Doigts ! de Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau, L’école des Loisirs, 2020 / 10,50€ (Format 15×22)

Hé, les p’tits loups, les oiseaux ne font pas que « cui-cui » ! Si vous voulez savoir exactement comment nommer le cri d’une cigogne, d’un cygne, d’un paon, d’un faisan, d’un colibri et de bien d’autres oiseaux, vous n’avez plus qu’à tourner les pages de ce joli petit livre cartonné ! Vous y apprendrez que tout ce petit monde craquette, claquette, braille, jase, picasse ou zinzinule sous les irrésistibles dessins aussi expressifs que rigolos d’Adrienne Barman, réalisés dans une palette de couleurs vives et pétantes ! Du même auteur et dans la même collection, vous pouvez également vous procurer « Mini encyclopédie des cris des animaux (chroniqué ici !), « Mini encyclopédie des couleurs » et « Mini encyclopédie des chiffres » (chroniqués !)

Mini encyclopédie des cris des oiseaux d’Adrienne Barman, La Joie de Lire, 2020 / 9,90€ (Format 16×16)

Petit ours est tout excité ce matin… C’est la fête en ville et son Papa l’emmène voir les musiciens, jongleurs et autres équilibristes qui se produisent dans les rues ! Les voilà tous deux en route, petit Ours émerveillé par toute cette animation tandis que Papa, étranger à tout ce qui l’entoure, reste scotché à son téléphone… Tellement absorbé qu’il ne s’aperçoit pas que Petit Ours s’est échappé pour profiter pleinement de cette journée… Très peu de textes dans cet album, mais de belles illustrations extrêmement évocatrices pour dénoncer à quel point les écrans, quand ils deviennent trop présents, masquent la beauté et les jolis moments de la vie. Un très bel album à mettre en prévention entre les mains des enfants… Et dans celles de leurs parents qui n’ont pas toujours conscience que ces écrans interposés entre eux et leurs petits les privent de jolis moments partagés !

Regarde, Papa d’Eva Montanari, Thierry Magnier, 2020 / 14,90€ (Format 18×24)

Grâce à ses foisonnantes illustrations réalisées dans un lumineux noir et blanc, ce « livre promenade » de toute beauté offre de multiples possibilités d’activités ! Les p’tits loups pourront au fil de ses pages découvrir l’univers de ce chat facétieux et joueur, en commentant tout ce qui l’entoure, de l’atelier de sa créatrice à toutes les pièces de la maison, en passant par le jardin, la salle d’attente du vétérinaire ou les toits de la ville… Mais ils pourront également s’amuser à retrouver ses nombreux amis qui apparaissent à chaque page (Hector le chat tigré, Zip l’escargot, la famille corbeau, Marius le chien, Pix le hérisson, Zorro le chat, la souris et son bol, l’araignée pendue à son fil, les jouets de Milton…) ! Ce superbe album où l’imagination se dispute à une tendresse teintée d’humour, incitera vos p’tits loups à faire preuve d’observation et les aidera à développer leur langage en commentant les multiples activités de Milton ! Si vous êtes fans (et vous le serez, assurément !), vous pouvez découvrir (ici !) tout plein d’autres albums avec Milton en vedette ! Chat alors, c’est une bonne nouvelle, non ?!

L’univers de Milton par Haydé, La Joie de Lire, 2020 / 17,90€ (Format 26×34)

Chaque jour, la vie de bébé est faite de minuscules petits bonheurs : contempler la beauté du premier rayon du soleil… Suivre des yeux la course des nuages dans le ciel, tellement propice à de douces rêveries… Déguster le bon lait frais et les tartines de pain frais et croustillant du petit déjeuner… Être maître de ses jeux qui enflamment son imagination… Puis, enfin, se laisser bercer vers un doux et calme sommeil sous la clarté de la lune et des étoiles… Toujours à ses côtés, le chat ronronnant et rassurant veille sur lui, et Maman n’est jamais loin pour lui prodiguer de tendres câlins… Ce joli inventaire de la journée de bébé, sublimé par les illustrations chatoyantes de Simona Mulazzani qui sont à elles seules un véritable enchantement, nous offre un véritable condensé de tendresse et de beauté à partager avec nos p’tits loups… Superbe !

Ma magie à moi de Gaia Guasti et Simona Mulazzani, Nathan, 2020 / 12,95€ (Format 23×30)

Je vous avais déjà présenté les aventures de ce charmant petit éléphant dans une précédente chronique (« Roland Léléfan se présente » et « Roland Léléfan bouquine » (ici !). Et bien, le voilà de retour… Et sa trompe rosit de plaisir car c’est l’hiver et Roland adore la neige ! Quoi de plus amusant en vérité que de dévaler sur une luge les pentes de la montagne, de faire des bonhommes de neige ou de glisser en ski sur les chemins enneigés ? Mais attention aux rhumes… Car si la neige, c’est beau, c’est aussi très froid ! Roland, prévoyant, s’habille chaudement, prend de copieux petits déjeuners pour prendre des forces et se concocte de délicieuses tisanes pour ne pas tomber malade… Ce serait trop bête, non ?! Tout au long de la journée, on suit avec bonheur les activités et les plaisirs savoureux de ce drôle de petit personnage au fil de ce dernier opus, tout aussi réussi que les précédents ! Avec ses illustrations minimalistes au charme fou, ce petit album va ravir les petits rois de la glisse !

Roland Léléfan à la neige de Louise Mézel, La Joie de Lire, 2020 / 9,90€ (Format 17×20)

L’amour remplume, l’amour rend beau, l’amour rend bête, l’amour enivre… Lady Do et Monsieur Papa nous mettent sens dessus dessous avec leurs chouettes ritournelles au fil de cet album poétique et espiègle ! Impossible de rester insensible à leurs rythmes entraînants et à leurs tout petits mots doux, qui savent se faire gros, louches et cracras, que l’on savoure en bouche pour rigoler de tout et de rien, des petites choses de tous les jours comme des grands drames. En 14 titres, Lady Do et Monsieur Papa, le duo « électro pop à base de popopopomme », nous soufflent en bulles gorgées d’humour et en nuées de rêves des images du train train quotidien dont le tchou tchou a le bruit des bonheurs tranquilles : celui de sauter dans les flaques, de se glisser dans le lit de Papa et Maman, de l’ivresse (et de la grosse trouille !) de la première fois où l’on enfourche son « biclou »… Ils évoquent avec tendresse le temps qui passe et les Mamies qui rétrécissent, se fâchent en évoquant OGM et pesticides qui s’infiltrent dans nos assiettes, rassurent les bouts de choux devant les colères des grands lorsque l’amour tombe en miettes, incitent à la solidarité envers ceux qui n’ont plus de toit, et surtout à faire la fête en dansant et en jouant avec les mots ! Les textes, de très grande qualité, abordent avec la même belle sensibilité le monde de l’enfance ou des sujets d’actualité, sur une bande son pétillante et malicieuse qui donne envie de danser ou de se laisser bercer sous de douces mélodies. Lady Do et Monsieur Papa (qui ont collaboré avec Agnès Bihl, Yves Jamait, Grand Corps Malade, Anne Sylvestre…) nous enchantent pour toutes ces raisons et nous éclaboussent de leur talent au fil de cet album fort réussi qui séduira autant les petits que leurs parents ! Leur spectacle est en tournée (dates ici !), alors, emmenez vite vos p’tits loups les applaudir s’ils passent près de chez vous !

L’amour remplume de Lady Do et Monsieur Papa (CD), L’Autre Distribution, 2019 / 15€

Le coin des 3 / 5 ans !

Pour apprendre tout plein de mots sur les thèmes du jardin, de la forêt, de l’océan ou du chantier, quels meilleurs guides que la belle au bois dormant, le petit chaperon rouge, la petite sirène ou les trois petits cochons ? Ceux-ci connaissent en effet leurs sujets sur le bout de leurs doigts et de leurs sabots ! C’est ce que vous allez découvrir au fil des pages cartonnées des quatre premiers titres de cette toute nouvelle collection « Il était… Un petit doc » qui propose donc à vos p’tits loups d’enrichir leur vocabulaire (entre 60 et 100 mots par album) mais aussi de jouer à un passionnant « cherche et trouve » dans le foisonnement des illustrations, en suivant le fil des célèbres contes ! Cette collection aussi ludique qu’éducative est parfaite pour les petits curieux avides d’apprendre… Et de jouer ! A partir de 3 ans.

Je découvre la forêt avec le petit chaperon rouge / Je découvre le jardin avec la belle au bois dormant de Stepanka Sekaninova, illustrés par Alexandra Majova / Je découvre le chantier avec les trois petits cochons / Je découvre l’océan avec la petite sirène de Petra Bartikova, illustrés par Alexandra Majova, Nathan, 2020 / 9,95€ le livre (Format 22×22)

Un pauvre cuisinier rencontre bien des déboires pour faire tenir tranquille un malheureux lapin dans sa casserole ! Le temps de couper les carottes pour l’accompagner et pfffuit… Le lapin a pris ses pattes à son cou ! Bon, on peut le comprendre ce pauvre lapinou ! Qui aurait envie de finir en civet ? Cette savoureuse recette de carottes mijotées sans lapin et dégustée entre amis, assaisonnée d’un humour aux petits oignons, est aussi craquante que fondante avec ses illustrations en collage et ses petits personnages aux bouilles expressives qui ne manquent pas de sel, elles non plus ! Un régal ! A partir de 3 ans.

Comment cuisiner les lapins de Michaël Escoffier et Manon Gauthier, L’école des Loisirs, 2020 / 13€ (Format 25×27)

Quelle poisse ce temps… Il pleut à verse, le vent souffle en rafales, et comme si ça ne suffisait pas, maintenant il grêle et il neige ! Face à cette tempête, Belette est tout tourneboulé… Car il déteste le mauvais temps ! Il décide donc de construire une maison pour se mettre à l’abri des éléments qu’il redoute tant. Ah ! Quel confort dans son petit nid douillet ! Mais… Que fait Taupe sur son canapé ? Elle est un peu gonflée tout de même de s’installer chez lui sans sa permission ! Belette a beau lui expliquer que sa maison n’est pas une aire de jeux mais une « forteresse » qu’il a bâtie pour se mettre en sécurité, Taupe ne comprend pas de quoi Belette a peur… De la neige ? C’est pourtant rigolo de faire des bonhommes de neige ! Du vent ? C’est délicieux de se faire chatouiller sous son souffle ! De la pluie ? Belette ne sait pas ce qu’il perd… Trop marrant de sauter dans les flaques ! Belette, face aux arguments optimistes de Taupe, commence à douter de ses peurs… Et si Taupe avait raison, finalement ? C’est avec habileté et sensibilité que Ciara Gavin aborde la difficulté d’affronter ses peurs à travers cette jolie histoire d’amitié qui va offrir à vos enfants matière à réflexion en les incitant à toujours voir le bon côté des choses ! Empreint de sagesse et de tendresse et joliment illustré par Tim Warnes, ce bel album devrait rassurer les p’tits loups peureux de la plus jolie manière qui soit ! A partir de 3 ans.

Pas de panique, belette ! de Ciara Gavin et Tim Warnes, Mijade, 2020 / 12€ (Format 25×28)

Brrr… Qu’il fait froid ! La petite cabane où vit Plupp en compagnie de ses amis Hermine et Lemming, craque sous les assauts du vent glacial… Il faudrait songer à la réparer et à décoincer la porte qui refuse de s’ouvrir ! Une fois dehors, nos trois amis découvrent que la neige a tout recouvert… Que c’est beau ! Mais il est l’heure de se séparer… Hermine, qui a revêtu une belle fourrure blanche, part à l’aventure et Lemming s’en va de son côté à la recherche de nourriture sous le manteau enneigé. Quant à Plupp, il se couvre chaudement et chausse ses skis pour découvrir les somptueux paysages et les habitants de ce désert de glace qu’il aime tant… A mi-chemin entre documentaire et conte traditionnel, les aventures de ce petit personnage attachant, invisible aux yeux des grandes personnes mais pas à ceux des enfants, nous embarquent pour une jolie balade au coeur de l’hiver dans l’immensité sauvage du grand Nord, à la découverte de sa faune et de sa flore. Un vrai bonheur de retrouver la tignasse bleue ébouriffée et la bonne bouille de Plupp si, tout comme moi, vous aviez apprécié les deux précédents opus (« Plupp construit sa maison » (chroniqué ici ) et « Plupp fait un grand voyage » (chroniqué ! A partir de 3 ans.

Un hiver chez Plupp d’Inga Borg, L’étagère du bas, 2020 / 10€ (Format 18×18)

Quelle ingrate, cette moule de Dominique ! Elle avait pourtant tout pour être heureuse avec Herman qui chaque matin sortait la promener avant d’aller au turbin, et qui lui mitonnait de délicieuses soupes chaque soir… Sans parler des soirées téloches où il la laissait regarder « Thalassa » pour lui rappeler son enfance ! Malgré tout ça, Dominique s’est faite la malle un beau matin en laissant un petit mot annonçant son départ définitif, et un immense blues au pauvre Herman qui, malgré des recherches actives à l’île de Noirmoutier, ne retrouva jamais sa moule (de pas si bonne compagnie que ça, finalement !)… Dépité, Herman finit par se consoler auprès de Marie-Claude, une huître des plus sérieuses… Oubliée sa Dominique ? Oui ! Jusqu’à ce funeste repas au restaurant avec sa nouvelle amie… Si vous souhaitez initier vos p’tits loups à l’humour noir déjanté, mettez-leur en mains ce délicieusement décalé « Herman et Dominique » qui en offre un fabuleux exemple ! Dessin épuré, texte court et percutant, chute diablement saugrenue, rien n’est attendu dans ce petit bouquin qui cultive l’absurde et la dérision de manière magistrale…ment drôle ! A partir de 3 ans.

Herman et Dominique d’Alexandra Pichard, Thierry Magnier, 2020 / 8,90€ (Format 16×16)

Un jour d’orage, un petit pantin tomba d’un nuage… Le pauvre était dans un sale état ! Après l’avoir lavé, l’enfant découvrit qu’il resplendissait de mille couleurs et qu’il semblait adorer ses jolies sandales : il l’appela donc Sandalino. Ce petit bonhomme était vraiment trop rigolo ! Il adorait faire des claquettes, respirer les fleurs, contempler le coucher du soleil, nager… Et il parlait même aux oiseaux ! De quelle planète Sandalino est-il tombé ? Ce superbe album pop-up, réalisé par l’artiste Susumu Shingu, célèbre pour ses sculptures animées par l’eau ou le vent, est une véritable oeuvre d’art ! Chaque page, en se déployant, dévoile des merveilles de finesse et de beauté qui s’animent dans une explosion de couleurs, pour le plus grand plaisir du regard. Un album à offrir à vos p’tits loups pour les émerveiller ! Gros coup de coeur !!! A partir de 4 ans.

Sandalino de Susumu Shingu, Gallimard Jeunesse, 2019 / 25€ (Format 23×23)

L’esprit punk flotte au-dessus des 12 titres de cet album rock’n’drôle… Rien d’étonnant lorsqu’on connaît François Hadji-Lazaro qui en fut un des pionniers en France avec les groupes Pigalle, Les Garçons Bouchers et Los Carayos ! Après « Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres » et « Pouët« , François revient une fois de plus bousculer la musique pour les p’tits et grands loups avec ce troisième album pêchu et drôle où le rock se marie à merveille à des textes rigolards un brin déjantés qu’il chante de sa voix rauque et éraillée si particulière ! ça booste dans tous les sens, ça étonne, interpelle, émeut (ah ! la petite valse en hommage à sa Mamie disparue…) et je peux vous dire pour l’avoir testé (et du coup écouté en boucle !) avec mon p’tit loup de 4 ans, que les enfants adorent !!! Il faut dire que dans l’univers de François, rien n’est impossible : les piscines sont remplies de grenadine, les girafes et les moustiques tombent amoureux, les animaux deviennent dompteurs dans des cirques à l’envers, les super héros sont déclassés au profit de la belle au bois dormant (« y a pas photo, c’est la mieux, et pis c’est tout ! ») et l’amour du saucisson se chante à tue-tête ! Servi par les superbes illustrations de Delphine Durand totalement au diapason de la folie douce qui s’en dégage, cet album distille « du rock qui croque, qui s’coue le froc et qui fait gigoter de la tête aux g’noux »… Et on aime ça ! A partir de 4 ans.

Atchoum de François Hadji-Lazaro  (livre CD) illustré par Delphine Durand, Milan, 2019 / 19,90€ (Format 24×24)

Poli, propre, gentil… Quentin est la honte de sa famille ! Il faut dire qu’il est issu d’une longue lignée de monstres tous plus affreux les uns que les autres… Son grand-père figure même dans le livre des records des monstres pour avoir dévoré une centaine d’enfants en une seule nuit ! Ses parents, excédés par son manque total de méchanceté (et d’être la risée de tous leurs voisins !), décident d’envoyer leur rejeton trop gentil en stage chez les plus terribles monstres afin que ceux-ci refassent son éducation… Échec sur toute la ligne !!! Au contact de Quentin, Jack le loup-garou devint doux comme un agneau, le monstre du Loch Ness peureux comme une fillette, l’ogre devint végétarien et le Minotaure pacifiste convaincu ! Le pouvoir de Quentin devint alors la terreur de tous les monstres… Et si eux aussi se faisaient contaminer par son extrême bonté ? Avec ses textes et ses illustrations débordantes d’inventivité et d’humour, cet album est une pure merveille, irrésistible de drôlerie et d’inventivité ! A offrir absolument à vos petits monstres… Ils vont adorer !!! A partir de 4 ans.

Quentin le monstre trop gentil de Laurent et Olivier Souillé et Clotilde Goubely, Frimousse, 2019 / 17€ (Format 23×30)

Il n’a pas tort, Xavier Stubbe… On marche vraiment de plus en plus sur la tête ! Il suffit de voir l’état de notre planète et le comportement des humains pour s’en convaincre… Mais plutôt que de se lamenter, Xavier met en mots les maux de notre siècle qu’il saupoudre de tendresse et d’humour dans un joli emballage musical ! Au fil des 13 pistes de cet album, il nous offre un florilège des nombreuses questions que les enfants se posent sur notre monde, questions existentielles sur le bonheur ou l’amitié ou questions toutes bêtes qui les tracassent, nous offre une « chanson débile » truffée de jeux de mots en assonances, disserte sur les ambitions dévorantes qui ne rendent pas forcément heureux ou sur les différences qui, au contraire, nous enrichissent, se moque gentiment du « premier de la classe » et fait l’apologie des « aventures » enfantines au sein de la nature. Un joli méli mélo de sentiments et d’émotions qui touchent au cœur, font réfléchir, mais aussi rigoler ! Les enfants sont également conviés à un jeu de « cherche et trouve » à dénicher au fil des chouettes illustrations de Charlotte Volta pour faire durer le plaisir de cet album malicieux et sérieux, tendre et drôle ! Xavier Stubbe tourne actuellement son spectacle éponyme sur scène (dates de concerts ici !)… S’il passe près de chez vous, ne le loupez pas ! A partir de 4 ans.

On marche sur la tête de Xavier Stubbe, illustré par Charlotte Volta (livre CD), Cadence, 2019 / 19,90€ (Format 22×20)

Wanted : Bernard Jackson, qui vient de commettre un horrible crime, est activement recherché par le shérif Bill Mac Dubois. Celui-ci n’a pas encore trouvé le moindre indice qui l’aiderait à mettre la patte sur ce coyote quand Jean-Michel Johnson lui affirme l’avoir vu rôder dans les parages… Mais depuis, Bernard a largement eu le temps de mettre les voiles et de disparaître dans la nature ! Qu’à cela ne tienne ! Ni une ni deux, notre courageux shérif saute sur Ouragan, son fidèle destrier, et prend la direction des grands espaces ! Mais le danger rôde à l’Ouest, territoires des « peaux roux » dont le chef, « Poulet craintif », est réputé impitoyable… Bill va t-il échapper aux « peaux roux » ? Et va t-il capturer l’ignoble Bernard ? Suspense haletant et humour décalé au menu de cette enquête au Far-West dont le dénouement va délicieusement vous surprendre ! Servi par des illustrations de toute beauté qui ne manquent pas, elles non plus, d’un délicieux grain de folie et d’humour, cet album va ravir vos desperados en culottes courtes ! A partir de 4 ans.

Wanted : un crime insoutenable ! d’Olivier Dupin et Séverine Duchesne, Frimousse, 2019 / 15€ (Format 23×30)

Mettre en musique les plus beaux poèmes et les plus jolies fables, c’est bien… Mais en imaginer une suite, c’est encore mieux ! Et c’est un exercice que Pascal Peroteau maîtrise à la perfection avec une belle dose de malice, d’humour et de poésie, au fil des 18 pistes de ce bel album où il rend un hommage aussi subtil qu’enjoué à Paul Éluard (« Dans Paris »), Robert Desnos (« La fourmi »), Maurice Carême (« L’ogre », « Pour dessiner un bonhomme »), Paul Fort (« Le bonheur est dans le pré »), La Fontaine (« La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf « , « Le corbeau et le renard ») et Ésope (« Le loup déguisé en agneau »). Sous son imagination fertile, les trois petits cochons, en valeureux petits maçons, se mettent au boulot pour reconstruire Paris, le bœuf a recours aux services d’une fée pour se transformer (pour son plus grand malheur !) en grenouille, et le renard finit par engloutir le corbeau après avoir découvert que son fromage était tout pourri ! Les jeux de mots et assonances de ce formidable auteur (et contrebassiste) suivent les rythmes d’une musique variée de très grande qualité, composée et exécutée par ses compères Fabrice Barré et Philippe Blanc qui apportent également leurs voix pour de délicieux chœurs tour à tour planants ou rigolos ! Ce très bel album qui alterne habilement ballades douces et mélodies jazzy enjouées, est à mettre de toute urgence entre les oreilles de vos p’tits loups mélomanes, amateurs de jolis textes et de poésie… Mais vous pouvez également aller applaudir le spectacle éponyme, toujours en tournée ! (dates ici !) A partir de 4 ans.

Et après, c’est quoi ? de Pascal Peroteau (CD), Compagnie TC Spectacles, 2019 / 15€

Le coin des plus grands !

Bienvenue dans le monde d’Anastabotte ! Le premier qui réussira à réunir les ingrédients nécessaires pour concocter un de ses fameux sortilèges sera le gagnant de la partie ! Tout d’abord, ouvrons donc cette jolie boîte pour découvrir ce qu’elle contient ! Alors, voyons voir… Un plateau de jeu que l’on déplie et que l’on pose sur la table, 28 jetons « ingrédient » que l’on pose sur le plateau aux emplacements prévus à cet effet, cinq pions (on peut jouer de 2 à 5 joueurs), 1 dé, 14 cartes « objet magique » (bagues entre deux mondes, crêpes (pour prendre des forces !), baumes de transmigration, amulettes porte-bonheur, miroirs liquides, nœuds de désenvoûtement, bagues d’invisibilité), 14 cartes « envoûtement » (avec des gages rigolos !) et 20 cartes « sortilège » comportant chacune une recette à exécuter en réunissant les ingrédients nécessaires à sa réalisation. Comment se déroule une partie ? On dispose de chaque côté du plateau de jeu les cartes « envoûtement » et « objet magique ». On mélange et on fait une pioche avec les cartes « sortilège ». Le premier joueur qui commence est celui qui est le plus proche de ses dix ans… Ou qui récite sans se tromper la formule magique « Botoum botpapatoum abradoum papatipum » (vachement dur, hein ?!). Ensuite, chaque joueur choisit son pion, le pose sur la case départ du plateau, pioche une carte « sortilège », la plie en deux, face « collecteur » (où il placera les pions « ingrédient » récoltés) sur la table, la recette face à lui. Le premier joueur lance le dé et avance son pion du nombre de points obtenus. S’il tombe sur une case comportant un jeton « ingrédient », il le prend et le pose sur son collecteur si celui-ci fait partie de sa recette, sinon, il le met de côté, comme monnaie d’échange avec un autre joueur. S’il tombe sur une case « spéciale », il effectue l’action demandée (« ombre bleue » : il peut se téléporter jusqu’à « l’ombre bleue » suivante, « brouet brun » : un joueur lui donne un « ingrédient » (celui de son choix) qu’il pose sur une des cases vides du plateau, « entre deux mondes » : il passe son tour, « scolopendre » : il rend un de ses jetons « ingrédient » et le pose sur une des cases vides correspondantes du plateau, « objet magique » : il pioche une carte « objet magique » et pourra utiliser son pouvoir à tout moment dans la partie (mais une seule fois !), « baume » : il peut se déplacer sur la case de son choix et récolter ainsi l’ingrédient dont il a besoin, « envoûtement » : il pioche une carte « envoûtement » et doit effectuer l’action demandée sur la carte… Attention ! S’il ne réussit pas son gage, il doit rendre un ingrédient ou s’il préfère, il passe son tour ! Alors, qui réussira le premier le sortilège « pour avoir de la musique brésilienne au réveil », pour « changer la couleur des robes », ou pour « transformer un chien en tabouret » ? Avec ce jeu inventif et bourré d’humour, je vous garantis de belles tranches de rigolade, notamment grâce à ses gages qui sont carrément désopilants ! Trop bien !!! A partir de 7 ans.

Verte : le jeu d’après l’univers de Marie desplechin, illustré par Magali Le Huche, L’école des Loisirs, 2020 / 11,90€ (Format 12×16)

Avec son design original en forme de banane et sa toute petite taille qui en fait un jeu de voyage idéal, ce jeu de lettres est dès le premier abord fort attrayant… Et lorsqu’on commence une partie, cette première impression ne fait que se renforcer ! « Bananagrams duel » se compose de 20 cartes thèmes (en forme de banane !) et de 24 dés illustrés de lettres sur toutes leurs faces. Chaque partie se joue à deux joueurs en dix manches d’une durée d’une dizaine de minutes. Comment procède t-on ? Chaque joueur prend 12 dés (après les avoir bien mélangés), les lance, et au top départ commence à assembler ses dés pour faire des mots (on peut utiliser n’importe quelle face en choisissant ses lettres et placer ses mots aussi bien verticalement qu’horizontalement). Le premier à avoir assemblé sa grille de mots avec ses 12 lettres crie « Banane », prend une carte banane et remporte la manche… Et ainsi de suite ! La partie sera gagnée par celui qui aura remporté le plus de manches et donc le plus grand nombre de cartes « Banane ». On peut également pimenter le jeu en utilisant les cartes « Banane » avec les contraintes inscrites à leur verso (jeux ou jouets, langues étrangères, sports, mots d’argot, mots de 6 lettres, vêtements, aliments, animaux, films, musique, fruits, sciences, loisirs, vacances, fantastique, nature, vie nocturne, c’est la fête, lieux, décider un thème en commun). Dans ce cas, au moins un des mots composés par les joueurs devra être en rapport avec le thème pioché ! En fonction de l’âge des joueurs, on peut encore corser l’affaire avec différentes variantes : créer des mots sans tourner les dés (avec juste les lettres qui apparaissent), créer des grilles en rimes… Ou inventer tout plein d’autres variantes selon son imagination ! La seule règle incontournable ? Tous les mots doivent exister et les fautes d’orthographe ne sont pas admises ! Ce jeu malin et rigolo qui demande réflexion et rapidité est parfait pour des parties passionnantes et passionnées en famille !!! A partir de 7 ans.

Bananagrams duel ! La course de mots compacte !, Wilson Jeux, 2019 / 15€

Penser vite… Et deviner encore plus vite ! Voici les maîtres mots de ce chouette jeu de lettres qui va donner lieu à des parties aussi acharnées qu’animées ! Tout d’abord, de quoi se compose-t-il ? D’un plateau de jeu, de deux grilles et de deux feutres effaçables, de deux pions (un rouge et un jaune), de deux sabliers (un rouge et un jaune) et de cinq dés colorés à 12 faces comportant des lettres. A combien peut-on y jouer et à partir de quel âge ? Il faut au moins quatre joueurs (deux par équipe) âgés d’au minimum 8 ans. Comment procède t-on ? On forme deux équipes, une rouge et une jaune. Chaque équipe pose le pion correspond à sa couleur sur la ligne de départ du plateau puis désigne son « écrivain » à qui l’on remet une grille et un feutre. On désigne un joueur pour lancer les dés et les deux écrivains notent les lettres des dés sur leur grille en respectant la couleur et la place de chaque lettre désignée par le dé. Une fois les lettres notées par les deux parties, on retourne les deux sabliers…. Et c’est parti ! Avec ces cinq lettres (une par mot), chaque écrivain devra former cinq mots, le plus rapidement possible ! Une fois les cinq mots trouvés, chaque équipe couche son sablier, les deux écrivains échangent leurs grilles (sans les montrer aux autres joueurs) et chaque équipe devra ensuite deviner les mots trouvés par l’équipe adverse…. Dans le délai restant de son sablier ! Une fois ce délai écoulé, chaque équipe avancera son pion du nombre de mots devinés, et ainsi de suite jusqu’à la fin de la partie qui sera gagnée par celle qui arrivera la première sur la ligne d’arrivée et qui aura donc été la plus perspicace à deviner les mots ! Roublard et intelligent, « Mots à gogo » est un jeu idéal pour faire marcher ses méninges avec rapidité et efficacité, en faisant preuve de tactique : plus les mots trouvés seront difficiles, plus l’équipe adverse aura du mal à les deviner ! A partir de 8 ans.

Mots à gogo !, Wilson Jeux, 2019 / 22€

Une jeune femme s’endort et sombre dans un rêve étrange qui la ramène au temps de son enfance, au jour heureux où elle fêtait son anniversaire, entourée de ses amies… Au cours d’une partie de cache-cache, elle s’éloigne dans la forêt où elle rencontre une petite fille aussi blonde qu’elle est brune. L’effet est saisissant : cette petite fille « c’est l’amie dont elle rêvait » depuis toujours… Mais hélas, prisonnière de la Reine de la Nuit, celle-ci est condamnée à vivre dans la plus profonde solitude au milieu des bois… N’écoutant que son courage, puisé dans la force de son amitié, elle décide d’aller à la rencontre de la Reine de la Nuit pour lui demander la faveur de libérer son amie, en échange de ses rêves… Pierre Mornet, à travers un texte d’une infinie poésie, nous emmène dans les méandres d’un songe où réalité et rêve se confondent, dans un climat aussi étrange qu’envoûtant… Une sensation exacerbée par la force évocatrice de ses illustrations, de véritables tableaux où le classicisme se dispute au surréalisme, qui apportent une âme à ce troublant conte initiatique. Je vous invite vivement à découvrir cet album, sublime par son originalité et par la beauté onirique qui en émane… Un vrai coup de coeur ! A partir de 8 ans.

L’anniversaire de Pierre Mornet, L’étagère du bas, 2020 / 16,50€ (Format 18×18)

Le coin des parents !

La revue « Grand » de L’école des Loisirs, née en 2017, n’est pas une inconnue pour les fidèles lecteurs du « coin des p’tits loups » ! Mais si vous avez zappé mes précédentes chroniques, sachez que cette revue annuelle est gratuite, que vous pouvez vous la procurer auprès de vos libraires ou dans votre bibliothèque, et que vous avez la possibilité de télécharger sur le site de l’école des Loisirs les trois premiers numéros (ici !). Alors, ce numéro 4, que nous propose t-il ? Une mine de réflexions sur la lecture, de nombreux conseils et témoignages sur le sujet, des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs (Jeanne Ashbé, Oliver Jeffers, Anne Herbauts, Susie Morgenstern, Eric Pessan…), des sélections thématiques d’albums et de romans, des gros plans sur des titres dans l’actualité (film d’animation « Loups tendres et loufoques » (chroniqué ici !), jeu « La gigantomaskmarade » (chroniqué !), bande dessinée « Miss Charity » (bientôt chroniqué !) ou sur des initiatives en direction de publics spécifiques (livres audio, livres en langue des signes). Un contenu précieux pour les parents mais aussi pour les enseignants et pour tous ceux convaincus de l’importance de nourrir les enfants de belles lettres et de somptueuses illustrations pour les ouvrir au monde réel mais aussi et surtout à leur imaginaire ! Une large place leur est d’ailleurs réservée dans ce quatrième numéro où ils trouveront du joli matériel pour réaliser une boîte à gratitude et un photophore, des jeux malins et rigolos (leçon de dessin avec Geoffroy de Pennart et son célèbre loup, puzzle mystère à colorier) et du très joli papiers à lettres signé « Bertille » ! Filez vite vous procurer cette revue de très grande qualité qui milite pour la plus noble des causes : la lecture dans tous ses états et pour toutes et tous ! A ce propos, l’association « La voix de l’enfant » et les éditions de L’école des Loisirs, offriront dès cette année 5000 livres aux jeunes privés de livres et de lecture… On ne peut que saluer cette « Grande » initiative, non ?!

Revue Grand  N°4, L’école des Loisirs, 2020

Christine Le Garrec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *